Archive pour le Tag 'doses'

Covid: L’urgence des doses de rappel

Covid-19 : « Le passe sanitaire doit servir à accélérer les doses de rappel »

 

Face à la rapide propagation du virus, le mathématicien Miquel Oliu-Barton et l’économiste Bary Pradelski pressent, dans une tribune au « Monde », le gouvernement de rendre accessible sans attendre une troisième dose de vaccin pour tous et de renforcer les critères du passe sanitaire.

 

Tribune. 

 

La perte de contrôle sur l’épidémie en Autriche a amené un nouveau confinement et l’obligation vaccinale. Voulons-nous cela en France ? Certainement pas. Et pourtant, au rythme actuel, nous serons dans une situation similaire dans quelques jours. Comment éviter les retours en arrière qui s’annoncent déjà partout en Europe, des fermetures, des couvre-feux, voire des reconfinements ? La solution, nous l’avons pourtant sous les yeux : les doses de rappel et le passe sanitaire.

D’après une étude israélienne menée à grande échelle, les doses de rappel protègent très efficacement contre les formes graves de Covid-19 chez l’ensemble de la population adulte, et diminuent considérablement le taux de transmission. Les chiffres parlent d’eux-mêmes , surtout pour les 40 ans et plus : comparé à un schéma vaccinal complet de plus de cinq mois, la protection est de l’ordre de 92 % pour les hospitalisations et les admissions en réanimation, et de 81 % pour les décès.

Et pourtant, aujourd’hui, 24 % de personnes entre 40 et 49 ans, 40 % des personnes entre 50 et 59, et 56 % des personnes entre 60 et 64 ont reçu leur schéma vaccinal complet depuis plus de cinq mois, sans pour autant avoir le droit à la dose de rappel. Soit 8 millions de Français qui seraient protégés bien plus efficacement en recevant ces fameuses doses de rappel. Les autoriser à le faire est urgent : 9 formes graves sur 10 et 4 décès sur 5 pourraient être évités dans les semaines à venir au sein de cette population.

La priorisation sur un critère de risque était justifiable lorsqu’il y avait pénurie de doses, à l’entrée dans la campagne. Aujourd’hui, procéder par paliers en fonction des classes d’âge est strictement inacceptable. Il faut tout simplement accélérer, d’où la nécessité d’autoriser et d’organiser une campagne de rappel massive pour tous les adultes, comme suggéré dans le dernier avis du Conseil scientifique.

Cette campagne pourrait s’appuyer sur le nudge, une très idée simple qui consiste à proposer un rendez-vous à toutes les personnes éligibles, au lieu d’attendre qu’ils s’inscrivent eux-mêmes. Cette méthode s’est révélée particulièrement efficace en Espagne, où plus de 99 % de la population de 60 ans et plus est vaccinée. Elle vient d’être adoptée également en Autriche dans le but d’accélérer les doses de rappel.

Mais si vacciner est primordial, il faut encore que les personnes y adhèrent. D’où l’importance du passe sanitaire, un outil efficace pour encourager la vaccination et qu’approuve la majorité des Français. Les doutes qui persistaient quant à son efficacité ont été balayés pendant la quatrième vague. Car malgré sa mauvaise réputation initiale, ce sésame est rapidement devenu une mesure-phare de la lutte contre l’épidémie, notamment en raison du rôle majeur qu’il a joué dans la campagne de vaccination. Avant l’annonce de sa généralisation, le 12 juillet, le taux de vaccination commençait à stagner : avec 53,8 % des personnes vaccinées, la France était 4,9 points de pourcentage derrière l’Allemagne, 13,6 derrière le Royaume-Uni et 0,8 derrière la moyenne de l’Union européenne.

France–vaccins Covid : un don de 120 millions de doses

France–vaccins Covid  : un don de 120 millions de doses

 

On ne peut que se réjouir de ce don de la France dont il faudrait espérer qu’il soit largement imité par d’autres pays riches. En effe,t il s’agit d’un double enjeu à la fois sanitaire mais aussi morale. Comment en effet tolérer par exemple en Afrique deux à 3 % seulement de la popuation soient vaccinés contre le Covid. C’est politiquement et moralement insupportable.

 

En outre c’est une erreur stratégique fondamentale car ce sont dans les pays les moins vaccinés que se développent  des variants qui reviennent comme un boomerang dans les pays développés. «En Afrique, c’est à peine 3% de la population qui est vaccinée», a souligné le chef de l’État, annonçant que la France allait ainsi donner 120 millions de doses, soit deux fois ce qui avait été annoncé jusqu’alors.

«L’injustice c’est que dans d’autres continents, évidemment, la vaccination est très en retard. À cause de nous, collectivement», a lancé le chef de l’État dans une séquence vidéo diffusée pendant le concert à Paris de Global Citizen. «Nous passerons de 60 millions à 120 millions de doses offertes. C’est-à-dire plus de doses, à date, que nous n’en avons faites dans le pays».

Covid: les États-Unis vont distribuer de 80 millions de doses de vaccin

Covid:  les États-Unis vont distribuer de 80 millions de doses de vaccin

Dans le cadre du dispositif Covax destiné à favoriser la solidarité en matière vaccinale, les États-Unis ont annoncé la distribution de 80 millions de doses aux pays pauvres..

.

Le système Covax est un groupement international mis en place pour assurer une distribution équitable des vaccins contre le Covid, notamment aux pays à faible revenus. Jusque-là cependant le dispositif Covax  avait montré ses limites les pays développés s’appropriant l’essentiel des vaccins.

 

Or la vaccination dans les pays en voie de développement est essentielle car ce sont dans ces pays que se développent  des variants contagieux. Tant que le monde ne sera pas parvenu à une certaine immunité collective, les variants vont se multiplier et revenir en boomerang dans les pays développés. Exemple en ce moment avec le variants indien qui se développent au Royaume-Uni.(Et même dans le sud-ouest de la France)

Vaccination France : 7,5 millions de doses supplémentaires Pfizer

Vaccination France : 7,5 millions de doses supplémentaires Pfizer

La vaccination semble se enfin s’accélérer un peu partout notamment grâce à l’arrivée massive de vaccins Pfizer.

En effet, La France a reçu mardi la première partie des quelque 7,5 millions de doses supplémentaires de vaccin Pfizer-BioNTech contre le COVID-19 dont elle va bénéficier au cours du deuxième trimestre, a déclaré Jean Castex.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, avait annoncé le 14 avril dernier que l’UE recevrait au total 50 millions de doses supplémentaires de ce vaccin au cours du deuxième trimestre grâce à une accélération des livraisons par le groupe pharmaceutique américain.

« Parmi ces doses supplémentaires, près de 7,5 millions vont bénéficier à la France. Leur livraison, qui débute ce jour sur le territoire, s’échelonnera jusqu’à la fin du mois de juin », a précisé le Premier ministre dans un communiqué.

Covid – Pays pauvres: envoi de 500 000 doses par la France

Covid-  Pays pauvres: envoi de 500 000 doses par la France

 

 

En Europe près de 20 % de la population sont maintenant vaccinés  tandis que par exemple en Afrique seulement 1 % de la population a reçu un vaccin. Face à cette inégalité qui par ailleurs favorise le développement de variants, nombre de pays vont accroître leur fourniture de vaccins au pays pour notamment l’Afrique.

 

Piloté par l’OMS, l’Alliance du vaccin (Gavi) et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (Cepi), le mécanisme COVAX a pour objectif de collecter et distribuer deux milliards de doses de vaccins aux pays pauvres d’ici la fin de l’année. Jusqu’à présent, plus de 40 millions de doses de vaccins ont déjà été distribuées.

 

La France va intensifier les livraisons de vaccins contre le Covid-19 dans le cadre de c eprogramme COVAX. Vendredi 23 avril, Emmanuel Macron a annoncé l’envoi dans les prochains mois de 500 000 doses aux pays pauvres ciblés par l’initiative.. Le chef de l’État a par ailleurs indiqué que les premiers vaccins promis étaient en route vers l’Afrique de l’Ouest.

Emmanuel Macron a qualifié d’« inacceptable » l’avancée inégale des campagnes vaccinales dans le monde, ajoutant qu’une personne sur six a reçu au moins une dose de vaccin en Europe, contre moins d’une sur cent en Afrique.

 

Covid-19 : pied de nez de la Chine qui accorde 300.000 doses de vaccins pour les Casques bleus

Covid-19 : pied de nez de la Chine qui accorde 300.000 doses de vaccins pour les Casques bleus

 

 

Ce don de 300 000 doses de vaccin accordé aux casques bleus constitue une sorte de pied de nez aux pays occidentaux. Certes la démarche est sans doute humanitaire mais il est curieux que la Chine accorde des vaccins pour des casques bleus dont elle conteste le rôle dans la plupart des conflits. Une manière aussi pour la Chine de montrer sa suprématie dans le domaine de d la recherche médicale. La diplomatie du vaccin est largement utilisée par la Chine qui approvisionne aussi de nombreux pays en développement tandis que l’Europe par exemple patauge dans sa stratégie de vaccination .

« Le 15 mars, l’ambassadeur chinois Zhang Jun auprès de l’ONU a envoyé une lettre au secrétaire général Antonio Guterres pour l’informer de la décision de la Chine de donner 300.000 doses de vaccins anti-Covid-19 aux Casques bleus, avec une priorité pour ceux déployés en Afrique », indique un communiqué de la mission chinoise. « C’est une étape supplémentaire pour faire des vaccins chinois un bien public mondial, et aussi une démonstration du soutien ferme et continu de la Chine à l’ONU et au multilatéralisme », a ajouté le communiqué.

Vaccin de Novavax : bientôt plus d’un milliard de doses

Vaccin de Novavax : bientôt plus d’un milliard de doses

Dans le cadre du dispositif international Kovacs qui vise à assurer la fourniture de vaccin a 20 % de la population de 200 pays, l »entreprise de biotechnologie américaine Novavax s’est engagée à mettre à disposition du programme international de vaccination anti-Covid Covax 1,1 milliard de doses de son candidat vaccin, a indiqué vendredi Gavi.

L’objectif est donc de disposer d’un total de 1,1 milliard de doses de Novavax, produites par la société biotechnologique elle-même ou par le SII, a expliqué un porte-parole de Gavi. Ce vaccin américain en deux doses fait l’objet d’un examen continu par l’Agence européenne des médicaments (EMA), ce qui ouvre la voie à une demande prochaine d’autorisation dans l’UE. C’est un vaccin dit «sous-unitaire», à base de protéines qui déclenchent une réponse immunitaire, sans virus. Ses concepteurs affirment qu’il est efficace à 89,3%.

L’entreprise française Valneva fournira 100 millions de doses aux britanniques !

L’entreprise française Valneva fournira 100 millions de doses aux britanniques !

 

La société française localisée près de Nantes n’a pas attiré beaucoup d’intérêt de la part des autorités administratives qui gèrent le secteur de la santé. Il aut dire que cette entreprise est située en province ce qui ne constitue pas franchement un atout pour peser auprès des centres du pouvoir. Reste que cette petite société a trouvé un meilleur accueil auprès des autorités britanniques. Le vaccin qu’elle a mis au point lui permettra ainsi grâce aux engagements financiers de la Grande-Bretagne de fournir 100 millions de doses à nos voisins d’outre-Manche

Dans le même temps,  les mastodontes officiels que constitue l’institut Pasteur ou encore la société Sanofi ont été incapables de mettre au point jusque-là un vaccin. Et ce n’est pas par manque de soutien financier des pouvoirs publics, des centaines de millions par an.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol