Archive pour le Tag 'devient'

Page 2 sur 2

Harlem Désir viré du PS devient secrétaire d’Etat !!

Harlem Désir viré du PS devient secrétaire d’Etat !!

 

Harlem Désir, l’homme à a langue de bois, perroquet de l4elysée est viré mais avec les honneurs puisqu’il est nomma secrétaire d4tat dans un poste qui ne sert à rien, il  doit rejoindre mercredi le gouvernement  comme secrétaire d’Etat aux Affaires européennes – et sera remplacé par Jean-Christophe Cambadélis, son rival malheureux en 2012 pour prendre la tête du PS.  Harlem Désir avait été préféré par l’exécutif, considéré alors comme une personnalité plus consensuelle que Jean-Christophe Cambadélis qui, depuis son échec, distillait régulièrement sur son blog des analyses acérées sur la situation politique, n’épargnant ni l’opposition ni son propre camp.  Après le départ de nombre de personnalités du PS pour l’Assemblée nationale ou le gouvernement, Harlem Désir s’est efforcé de trouver le juste milieu entre un PS soutien du gouvernement et un parti qui puisse imprimer sa voix autonome dans les débats politiques en cours, quitte à faire entendre des voix divergentes de l’exécutif.  Reflet de son passé militant à SOS Racisme, Harlem Désir a beaucoup insisté aussi sur le combat pour les valeurs face à l’extrême droite, organisant plusieurs meetings dans ce sens.  Mais au fil des mois, le Parti Socialiste se limitait principalement à la défense convenue de l’action gouvernementale, tandis que l’exécutif subissait plusieurs échecs à des élections partielles avant la « déroute » des élections municipales, des 23 et 30 mars, qui contraint aujourd’hui l’Elysée à changer tout l’organigramme de la majorité gouvernementale. La fronde à l’encontre de la direction du parti montait particulièrement depuis les municipales, mais Harlem Désir avait écarté il y a quelques jours encore toute idée de démission ou de congrès extraordinaire du PS, comme l’avait demandé le député des Landes Henri Emmanuelli.  La prise de position d’Harlem Désir dans l’affaire Leonarda Dibrani, à l’automne dernier, différente de François Hollande, avait jeté aussi un froid considérable entre le premier secrétaire et l’Elysée et laissé des traces. Alors que le président de la République proposait le retour de la seule jeune fille, Harlem Désir avait suggéré celui de toute la famille.  L’instance dirigeante du PS, le Bureau national (BN), se réunit mercredi soir.  Selon une bonne source au PS, le BN procèdera à la « désignation d’une direction provisoire » qui sera ensuite entérinée par le Conseil national ou parlement du parti, qui se réunit le 15 avril.   »Le premier secrétaire tirant sa légitimité des militants, leur vote est nécessaire mais pas tout de suite » et « un congrès extraordinaire n’est pas forcément nécessaire », ajoute cette source.  Malek Boutih, député socialiste de l’Essonne, confirme que les militants socialistes pourraient être amenés à voter prochainement sur cette nouvelle direction qui assurerait ses fonctions jusqu’au prochain congrès, prévu en 2015.  Mais ce bouleversement annoncé à la tête du PS suscite déjà interrogations et protestations.   »On a changé de Premier ministre, c’est le pouvoir constitutionnel du président de la République. En revanche, le changement de premier secrétaire appartient aux militants comme le prévoient les statuts, au terme d’un congrès et d’un vote », a souligné Juliette Méadel, secrétaire nationale du PS à l’Industrie.   »Eh! Le premier secrétaire doit être élu par les militants », a protesté dans un tweet la sénatrice socialiste Marie-Noëlle Lienemann.  Au delà, plusieurs représentants socialistes commentaient de façon diverse l’annonce du départ d’Harlem Désir et son remplacement par Jean-Christophe Cambadélis.  Il y a « nécessité, sur le fond, de réveiller le PS, un message qui était mis depuis de longs mois, bien avant les élections municipales », a déclaré à l’AFP le député Christian Paul.  Un socialiste ex-strauss kahnien parle en privé d’ »une excellente nouvelle » car « Cambadélis est quelqu’un qui aime la politique et qui en fait ».  Harlem Désir « n’a pas commis de grosses fautes. Il a géré le parti au mieux », estime Malek Boutih pour lequel le résultat des municipales s’explique avant tout par le « bilan gouvernemental ».

 

Hollande « l’ennemi de la finance » devient l’ami des banquiers

Hollande «  l’ennemi de la finance » devient l’ami des banquiers

 

Hollande, l’ennemi de la finance (et dont pourtant le trésorier de campagne était un banquier détenant des comptes dans les paradis fiscaux), retourne encore sa veste et reçoit les banquiers. En cadeau pour les banquiers, la nouvelle loi bancaire (fausse nouvelle loi qui ne change rien puisqu’elle ne va affecter qu’environ 2% de activités des banques) et aussi 30 milliards de collecte du livret A dont on vient de baisser les taux.  Jean-Paul Chifflet, directeur général de Crédit agricole S.A. et président de la Fédération bancaire française (FBF) a été reçu aux côtés des dirigeants de BNP Paribas, Société générale, BPCE, Crédit Mutuel et la Banque postale. « Les banques, qui sont une tour de contrôle formidable, constatent un frémissement de l’économie », a-t-on déclaré dans l’entourage du chef de l’Etat. On a du confondre un frémissement de l’économie avec un frémissement des profits !  A sa sortie, Jean-Pierre Chifflet a insisté sur l’importance d’aider les banquiers à financer l’économie réelle. « Le contexte actuel réglementaire, fiscal, juridique est très important et vient nous contraindre », a-t-il déclaré à la presse, une allusion au durcissement de la réglementation en Europe. « Cela pourrait nuire au financement de l’économie et nous souhaitons que cela stoppe, surtout s’il y a une reprise », a-t-il ajouté, plaidant pour « les banques puissent faire ce qu’elles ont envie de faire et qui est leur métier : l’économie. Cela est vital pour notre pays, pour l’emploi et pour la croissance ». En France, le Parlement a adopté jeudi la loi bancaire promise par François Hollande pendant la campagne présidentielle, un texte très édulcoré selon ses détracteurs. La nouvelle loi impose aux banques d’isoler d’ici à 2015 leurs activités pour compte propre et de mettre un terme à des pratiques jugées particulièrement risquées comme le trading à haute fréquence (HFT) ou l’achat-vente de dérivés sur matières premières agricoles. Le texte ne prévoit pas de séparation stricte entre les activités de marché et de détail des établissements financiers, et préserve le modèle de « banque universelle », cher aux banques françaises qui ont déployé de gros efforts de lobbying pour adoucir le projet de loi. Le projet de taxe européenne sur les transactions financières, auquel les banques sont opposées, le reversement aux banques d’une partie des sommes placées sur le livret A et le livret de développement durable ont été abordés lors de la rencontre, ainsi que l’avenir de la Bourse de Paris. « Il y a eu consensus pour dire qu’il doit y avoir une place de Paris forte », a-t-on déclaré dans l’entourage de François Hollande.

Pétrole : la consommation des pays émergents devient majoritaire

Pétrole : la consommation des pays émergents devient majoritaire

 

 

La demande de pétrole en provenance des pays en développement a dépassé en avril celle des pays riches, a annoncé mardi l’agence américaine d’information de l’énergie (AIE).La consommation des pays hors Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a bondi de près de 50% au cours de la dernière décennie, jusqu’à atteindre 44,5 millions de barils par jour (bpj) au mois d’avril, précise l’AIE. Dans les pays membres de l’OCDE, la demande a représenté 44,3 millions de bpj. Si ces chiffres d’avril comportent sans doute des effets saisonniers, la demande reculant aux Etats-Unis et en Europe en raison de l’arrivée du printemps, l’AIE pense que l’année 2014 devrait confirmer cette tendance. Il y a dix ans encore, la consommation des pays en développement représentait à peine les deux tiers de celle des pays membres de l’OCDE. L’un des principaux moteurs de la croissance de la demande des pays en développement est la Chine, même si son rythme tend à ralentir. L’AIE prédit que sa consommation devrait progresser dans une fourchette comprise entre 420.000 et 430.000 bpj en 2013 contre une moyenne de 520.000 bpj entre 2004 et 2012.

 

Depardieu devient russe !

Depardieu devient russe !

 

Après avoir annoncé en décembre son intention de rendre son passeport français, Gérard Depardieu avait affirmé que « Poutine (lui avait) déjà envoyé un passeport ». Le président russe lui a donc accordé par décret la nationalité russe. L’acteur avait expliqué son intention d’abandonner la nationalité française après les déclarations de Jean-Marc Ayrault jugeant « minable » son exil fiscal en Belgique.

 

12



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol