Archive pour le Tag 'devant'

Sondage : Michelle Obama devant Trump

Sondage : Michelle Obama devant Trump

 

Si Joe Biden devait laisser sa place à un autre démocrate dans la course à la Maison Blanche, seule Michelle Obama serait en capacité de recueillir plus de voix que Donald Trump, selon une enquête de l’institut Ipsos publiée ce mardi 2 juillet

 


La santé de Joe Biden inquiète, encore un peu plus depuis que son débat raté face à Donald Trump le 27 juin. Au point que certains démocrates s’interrogent sur le maintien de sa candidature à l’élection présidentielle de novembre. Un sondage publié par Ipsos ce mardi 2 juillet devrait les éclairer.

Selon cette enquête menée auprès de 1.000 personnes, une seule personne serait en mesure de faire mieux que Joe Biden face à Donald Trump si le scrutin avait lieu aujourd’hui: Michelle Obama.

 

L’ancienne première dame des États-Unis obtiendrait 50% des suffrages face au Républicain, en deuxième position distancé à 39%. 3% choisiraient un autre candidat et 4% s’abstiendraient, selon cette enquête. Michelle Obama fait bien mieux que Joe Biden, donné à 40% à égalité avec Donald Trump.

 

Elections Royaume-Uni : l’extrême droite devant les conservateurs

Elections  Royaume-Uni : l’extrême droite devant les conservateurs

Les conservateurs du Premier ministre britannique Rishi Sunak sont pour la première fois devancés par le parti anti-immigration Reform UK . Selon cette étude réalisée pour le « Times », publiée précisément à mi-parcours de la campagne au Royaume-Uni, les travaillistes restent toujours largement en tête avec 37 % (-1 point) d’intentions de vote pour les élections législatives du 4 juillet .

La nouveauté vient du fait que le parti de Nigel Farage, héritier de l’Ukip, arriverait en seconde position avec 19 % des intentions de vote (+2 points), devant les conservateurs (18 %). Certes, l’écart reste inférieur à la marge d’erreur des sondeurs et doit encore être confirmé dans la durée.

Mais le croisement des courbes reflète une dynamique favorable à l’extrême droite depuis l’entrée en campagne de Nigel Farage , qui avait pris tout le monde par surprise. « C’est tout à fait remarquable », a-t-il applaudi sur la BBC vendredi matin.

Cette montée de l’extrême droite sanctionne une campagne laborieuse de Rishi Sunak. Après avoir déclenché l’élection de manière anticipée sans avoir un soutien franc de son camp.

 

Nvidia , première capitalisation mondiale devant Apple et Microsoft

 Nvidia , première capitalisation mondiale devant Apple et Microsoft

Dépassant Apple et Microsoft, ce record de Nvidia, fabricant de puces numériques,  est un symbole de la fièvre de l’intelligence artificielle (IA) générative qui agite les marchés.  Depuis le lancement de ChatGPT, fin novembre 2022, le cours du titre Nvidia a été multiplié par huit. 

Le groupe doit sa popularité à ses cartes graphiques (GPU), des puces capables de gérer une quantité considérable de calculs, nécessaires au développement des programmes d’IA générative. L’IA générative permet à un utilisateur d’obtenir du texte, une photo, une vidéo, des lignes de code ou un son grâce à une demande formulée en langage courant. Pour rendre possible cette fonctionnalité, les développeurs accumulent des milliards d’exemples de conversations et d’écrits pour prédire la meilleure réponse à une demande.

Même si ses grands concurrents comme AMD ou Intel, ainsi que les géants de la «tech» comme Apple ou Microsoft, sont lancés à sa poursuite, Nvidia conserve une confortable avance sur le marché des semi-conducteurs utilisés pour l’IA générative. «Les puces GPU de Nvidia sont le nouvel or ou le nouveau pétrole du secteur technologique», estiment les analystes de Wedbush Securities. Pour eux, Nvidia, Apple et Microsoft sont désormais engagés dans «la course aux 4000 milliards de dollars de valorisation boursière». Depuis un quart de siècle, General Electric, ExxonMobil, Microsoft et Apple se sont succédé sur la première marche des capitalisations mondiales, avant le sacre de Nvidia.

La Bourse de Paris chute de près de 2%, son plus bas niveau depuis quatre mois

0 of 15 secondsVolume 0%

La publicité prendra fin dans 14

 

CNews : première chaîne d’info devant BFM

CNews :  première chaîne d’info devant BFM 

 Au mois de mai, CNews a déchu BFMTV du piédestal où elle était installée depuis plus d’une décennie. Avec 2,8%, l’antenne propriété de Vivendi a doublé le numéro un des chaînes d’info dont l’audience a atteint 2,7%, selon les chiffres de Médiamétrie. CNews a vu son audience progresser sur un an de 0,6 point quand celle de BFMTV, dans le même temps, s’est contractée de 0,2 point. Derrière, LCI affiche 1,7% de l’audience (-0,5%) et Franceinfo stagne à 0,7%.

En cause sans doute, le faite que Cnews se comporte en chaîne d’information systématiquement  très agressive. Une chaîne davantage militante que productrice d’analyses et assez souvent de manière médiocre  caricaturale. Bref une sorte de chaîne bistrot mais qui plaît à certains. Davantage une chaîne protestataire que d’informations….Dans le style très simpliste et provocateur de Bolloré. 

CNews : première chaîne d’info devant BFM

CNews :  première chaîne d’info devant BFM 

 Au mois de mai, CNews a déchu BFMTV du piédestal où elle était installée depuis plus d’une décennie. Avec 2,8%, l’antenne propriété de Vivendi a doublé le numéro un des chaînes d’info dont l’audience a atteint 2,7%, selon les chiffres de Médiamétrie. CNews a vu son audience progresser sur un an de 0,6 point quand celle de BFMTV, dans le même temps, s’est contractée de 0,2 point. Derrière, LCI affiche 1,7% de l’audience (-0,5%) et Franceinfo stagne à 0,7%.

En cause sans doute le faite que Cnews se comporte en chaîne d’information systématique très agressive. Une chaîne davantage militante que productrice d’analyses et assez souvent de manière caricaturale. Bref une sorte de chaîne bistrot mais qui plaît à certains.

Sondage politique : Bardella devant Marine Le Pen

Sondage politique :  Bardella devant Marine Le Pen

Il n’est pas impossible qu’on assiste à un remplacement des générations les plus anciennes en politique avec notamment la montée de Bardella, d’Attal et de Glucksmann. Dans le baromètre Ipsos pour « La Tribune Dimanche », le président du RN est perçu comme le meilleur « opposant à droite » de la Macronie. À gauche, Glucksmann talonne Mélenchon.

.Dans le dernier baromètre réalisé par l’institut Ipsos pour La Tribune Dimanche, Jordan Bardella est jugé le meilleur opposant de droite au gouvernement. Le président du Rassemblement national, tête de liste de son camp et grand favori des européennes, y surclasse pour la première fois Marine Le Pen.

Parmi les Français interrogés, ils sont 25 % à faire du jeune eurodéputé le premier opposant, devant les 18% qui choisissent la présidente du groupe RN à l’Assemblée – et réelle cheffe, de facto, de son parti. Si l’on additionne ces sondés à ceux qui placent les leaders frontistes. À gauche c’est désormais Glucksmann qui est à peu près à égalité avec Mélenchon comme le meilleur opposant.

Du côté du pouvoir, Attal est en train de passer devant Édouard Philippe

 

 

Des menaces devant les lieux juifs ?

Des menaces devant les lieux juifs ? 

Après l’attaque de l’Iran sur Israël, le ministre de l’Intérieur a demandé aux préfets de renforcer la sécurité devant les lieux de culte juifs et les écoles juives.

 

Le ministre demande aux préfets de prévoir une présence « statique et visible » des forces de l’ordre devant les lieux de culte et édifices « les plus sensibles ou emblématiques ».

A l’approche de Pessah, la pâque juive (22 au 30 avril), il leur demande de porter « attention » en particulier « sur les offices et rassemblements qui concentrent traditionnellement des publics nombreux ».

Le ministre de l’Intérieur demande aussi que soient mises en place, devant les écoles confessionnelles et dès lundi, « des gardes statiques systématiques aux heures d’entrée et sortie des élèves ».

Cette décision a été prise en raison du « niveau très élevé de la menace terroriste », du « maintien à un haut niveau des actes à caractère antisémite » et de « la persistance des tensions au plan international dont l’attaque de l’Iran sur Israël » dans la nuit de samedi à dimanche, détaille-t-il dans le télégramme.

Valorisation boursière : Renault passe devant Nissan

Valorisation boursière : Renault passe devant Nissan

 

Progressivement les liens économiques entre Renault et Nissan se distendent comme la coopération technique. Nissan se rapproche d’ailleurs maintenant de Toyota et Renault se débarrasse de ses participations dans Nissan. Finalement le divorce aura surtout profité à Renault qui passe enfin devant Nissan en matière de valorisation boursière. 
Le constructeur français est désormais valorisé 16 milliards de dollars en Bourse selon Bloomberg, soit 1 milliard de plus que son partenaire japonais. Une inversion des positions résultant des bons résultats enregistrés par Renault ces derniers mois.

La valorisation boursière de Renault dépasse désormais celle de Nissan, après avoir été à la traîne pendant la quasi-totalité de leur association, qui a débuté en 1999.

Un renversement symbolique. La valorisation boursière de Renault dépasse désormais celle de Nissan, après avoir été à la traîne pendant la quasi-totalité de leur association, qui a débuté en 1999.

La marque au losange vaut désormais 15 milliards d’euros (16 milliards de dollars), soit environ 1 milliard de plus que le groupe japonais, a relevé lundi l’agence Bloomberg. Un inversement des positions bâti sur les bons résultats boursiers de Renault ces derniers mois. Depuis le début de l’année, son titre s’est apprécié de 37 %. Sur les six derniers mois, la progression atteint même 42 %.

Présidentielles US : Biden devant Trump ?

Présidentielles  US : Biden devant Trump ?

 

 

 Selon le dernier sondage Reuters/Ipsos, , 39% des personnes inscrites sur les listes électorales disent avoir l’intention de voter pour le président démocrate sortant, contre 38% pour son rival républicain. La marge d’erreur est de 1,8%. Autant dire qu’on ne peut guère en tirer de conclusions quant aux futurs résultats. 

 

En cas de course à trois, le candidat indépendant Robert F. Kennedy Jr recueille 15% d’intentions de vote chez les électeurs inscrits, contre 17% lors d’un précédent sondage en janvier.

S’il ne se présentait pas, 50% des électeurs inscrits ont dit vouloir voter pour Joe Biden et 48% pour Donald Trump, les 2% restants ne souhaitant pas se prononcer.

Une des inconnues du scrutin est le vote des républicains modérés qui ont voté en faveur de Nikki Haley lors des primaires de leur parti : à l’heure actuelle, seuls 37% d’entre eux se disent prêts à voter pour Donald Trump, 16% pour Joe Biden et les autres pour un autre candidat ou pas du tout.

 

Inéligibilité de Trump devant la cour suprême

Inéligibilité de Trump devant la cour suprême

Les États-Unis pourraient bien connaître la plus grande crise démocratique de leur histoire en raison de la question de l’inéligibilité de Trump devant la cour suprême. Ce dernier est en effet accusé par plusieurs Etats d’avoir tenté de s’opposer aux résultats de l’élection de Biden. Une sorte de tentative de coup d’État .La crise démocratique va bien au-delà de ce problème car les deux tiers des Américains ne sont pas satisfaits de la politique des deux candidats Biden et Trump. En outre on assiste à une forte polarisation autour de la question migratoire et de la sécurité.

On peut légitimement se demander comment les États-Unis autorisent à nouveau la perspective de Trump, idiot et démago notoire  accessoirement voleur. Il y a d’être condamné à rembourser plus de 400 millions pour détournement fiscal. En outre ,sur toutes les questions intérieures et surtout internationales, il apparaît comme ignorant des problématiques complexes et adopte une posture de clown médiatique utilisant en permanence des rhétoriques d’une vulgarité déconcertante.

La Cour suprême des États-Unis a accepté mercredi 28 février de se saisir de la question de l’immunité pénale invoquée par Donald Trump en tant qu’ancien président, et de l’examiner dès la fin avril, quelques mois avant la présidentielle.

S’il était de nouveau élu, Donald Trump pourrait, une fois investi en janvier 2025, ordonner l’arrêt des poursuites fédérales à son encontre.

La défense de Donald Trump revendique une «immunité absolue» pour ses actes commis alors qu’il était à la Maison-Blanche. «Pour les besoins de ce dossier pénal, l’ancien président Trump est devenu le citoyen Trump, avec les mêmes protections que n’importe quel autre prévenu. Mais toute immunité relevant du pouvoir exécutif, qui aurait pu le protéger lorsqu’il était président en exercice, ne le protège plus contre ces poursuites», ont écrit les trois juges d’appel dans leur décision unanime, confirmant celle prononcée en décembre en première instance .

Popularité–Sondage popularité : Attal à 37 % devant Macron à 30%

Popularité–Sondage popularité : Attal à 37 % devant Macron à 30%

Les débuts de Gabriel Attal à Matignon sont jugés favorablement par 37 % des Français, quand l’action d’Emmanuel Macron est perçue ainsi par 30 % d’entre eux selon le premier baromètre mensuel Ipsos-La Tribune Dimanche.

Si le chef de l’État gagne trois points en un mois (« ce qui signifie qu’il a plutôt réussi son coup », avance Brice Teinturier, le directeur général délégué d’Ipsos), le Premier ministre fait nettement mieux que lui chez les sympathisants LR (53 % ont un jugement positif contre 31 % pour le président) comme chez ceux du RN (32 % contre 13 %).
Édouard Philippe est lui talonné par Gabriel Attal. 73 % des sympathisants de la majorité verraient d’un bon œil la victoire de l’un comme de l’autre en 2027.

Du côté des oppositions, la dynamique actuelle que connaît le RN se confirme. Marine Le Pen est jugée la meilleure opposante de droite par 28 % des personnes interrogées, suivie de Jordan Bardella (16 %). La leader du Rassemblement national est également celle dont l’accession à l’Élysée satisferait le plus de Français (36 %).

Politique-Sondage popularité : Attal à 37 % devant Macron à 30%

Politique-Sondage popularité : Attal à 37 % devant Macron à 30%

Les débuts de Gabriel Attal à Matignon sont jugés favorablement par 37 % des Français, quand l’action d’Emmanuel Macron est perçue ainsi par 30 % d’entre eux selon le premier baromètre mensuel Ipsos-La Tribune Dimanche.

Si le chef de l’État gagne trois points en un mois (« ce qui signifie qu’il a plutôt réussi son coup », avance Brice Teinturier, le directeur général délégué d’Ipsos), le Premier ministre fait nettement mieux que lui chez les sympathisants LR (53 % ont un jugement positif contre 31 % pour le président) comme chez ceux du RN (32 % contre 13 %).
Édouard Philippe est lui talonné par Gabriel Attal. 73 % des sympathisants de la majorité verraient d’un bon œil la victoire de l’un comme de l’autre en 2027.

Du côté des oppositions, la dynamique actuelle que connaît le RN se confirme. Marine Le Pen est jugée la meilleure opposante de droite par 28 % des personnes interrogées, suivie de Jordan Bardella (16 %). La leader du Rassemblement national est également celle dont l’accession à l’Élysée satisferait le plus de Français (36 %).

Sondage popularité : Attal à 37 % devant Macon à 30%

Sondage popularité : Attal à 37 % devant Macon à 30%

Les débuts de Gabriel Attal à Matignon sont jugés favorablement par 37 % des Français, quand l’action d’Emmanuel Macron est perçue ainsi par 30 % d’entre eux selon le premier baromètre mensuel Ipsos-La Tribune Dimanche.

Si le chef de l’État gagne trois points en un mois (« ce qui signifie qu’il a plutôt réussi son coup », avance Brice Teinturier, le directeur général délégué d’Ipsos), le Premier ministre fait nettement mieux que lui chez les sympathisants LR (53 % ont un jugement positif contre 31 % pour le président) comme chez ceux du RN (32 % contre 13 %).
Édouard Philippe est lui talonné par Gabriel Attal. 73 % des sympathisants de la majorité verraient d’un bon œil la victoire de l’un comme de l’autre en 2027.

Du côté des oppositions, la dynamique actuelle que connaît le RN se confirme. Marine Le Pen est jugée la meilleure opposante de droite par 28 % des personnes interrogées, suivie de Jordan Bardella (16 %). La leader du Rassemblement national est également celle dont l’accession à l’Élysée satisferait le plus de Français (36 %).

Renault: devant Peugeot

Renault: devant Peugeot

Avec 1,548 million de véhicules vendus en 2023, Renault est la marque française la plus vendue dans le monde.Cependant Renault reste loin encore dans le classement des grands constructeurs notamment de Toyota avec plus de 10 millions de véhicules pour 7 millions environ concernant Renault.

Les ventes de véhicules griffés Renault ont grimpé de 9,4% l’année derrière et même de 19.9% pour les véhicules utilitaires ( les véhicules commerciaux). En Europe, la part de marché a fortement progressé, Renault passant de la 5e place à la deuxième, derrière Volkswagen sur le marché des véhicules et des utilitaires. En France, sur son cœur de marché, la marque Renault a totalisé 390.485 ventes (en hausse de 16,2% par rapport à 2022) sur ces deux segments alors que Peugeot en a totalisé 305 295 (+0,1%) passant en deuxième position. La Clio est la grande gagnante de l’année avec 111.741 immatriculations – vendues aux particuliers et aux entreprises – en France ce qui la place en tête des modèles vendus dans l’Hexagone.

Trump devant la justice pour fraudes financières

Trump devant la justice pour fraudes financières

Trump et ses fils sont accusés par la justice civile new-yorkaise d’avoir gonflé de manière colossale durant les années 2010 la valeur des gratte-ciel, hôtels de luxe ou golfs au cœur de leur empire, pour obtenir des prêts plus favorables des banques et de meilleures conditions d’assurance.

Le juge Engoron avait estimé fin septembre que l’accusation présentait «des preuves concluantes qu’entre 2014 et 2021, les prévenus ont surévalué les actifs» du groupe de «812 millions (à) 2,2 milliards de dollars» selon les années, dans les chiffres inscrits sur les états financiers annuels de Donald Trump.

En conséquence de «fraudes répétées», il a ordonné la liquidation des sociétés gérant ces actifs, comme la Trump Tower sur la 5e Avenue de Manhattan ou le gratte-ciel du 40 Wall Street. Des mesures suspendues toutefois par une cour d’appel. Le procès porte sur plusieurs autres délits, comme des fraudes aux assurances, et sur les pénalités financières réclamées par le parquet général de l’État de New York, qui demande donc dorénavant 370 millions de dollars et non plus 250 millions dans la plainte initiale.

12345...13



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol