Archive pour le Tag 'devant Poutine'

Fillon critique la France devant Poutine

Fillon critique la France devant Poutine

On connu Fillon plus élégant car critiquer la politique militaire française en Russie, devant Poutine en plus, paraît pour le moins inopportun pour ne pas dire davantage. Certes sur le  fond Fillon a  raison de refuser le positon va-t-en guerre aventureuse de Hollande  mais il était inutile d’apporter encore de l’eau au moulin d’un Poutine pas très regardant sur la démocratie, la sienne ou celle des autres. L’ex-Premier ministre a fait jeudi soir un discours à l’occasion du club de discussion international organisé à Valdai, en compagnie de Vladimir Poutine. saluant le président russe d’un « cher Vladimir », le député UMP a critiqué la position de son pays à propos de la Syrie.  « Nous avons, vous et nous, Russes et Européens, une influence déterminante sur les deux camps qui s’opposent » en Syrie, a-t-il affirmé.  »Je souhaite à cet égard que la France retrouve cette indépendance et cette liberté de jugement et d’action qui, seules, lui confèrent une autorité dans cette crise », a-t-il ajouté. Une phrase qu’il a également tweetée. L’ancien chef de gouvernement reproche ainsi à François Hollande son alignement supposé sur la position du président américain, Barack Obama. François Fillon a toujours fait part de sa réticence à l’idée d’intervenir militairement en Syrie. Il conditionnait son éventuel vote au Parlement à un « soutien des Nations unies ».Les déclarations du responsable UMP ont provoqué une vague de réaction à gauche.  »Grave sur le fond », a twitté le co-président des députés écologistes, François de Rugy.  »L’habit de Républicain de François Fillon part en lambeaux. En ce jour, le bien coiffé devient laquais de la Volga », a également écrit Arnaud Leroy, député socialiste. Le porte-parole du PS, David Assouline a quant à lui synthétisé les récentes prises de position de l’ex-Premier ministre : Jeudi soir à Valdaï, Vladimir Poutine, lui, ne s’est pas privé de critiquer l’intervention en Libye en 2011, menée par la France alors gouvernée par Nicolas Sarkozy… et François Fillon. « Ceux qui ont lancé l’opération militaire en Libye avaient sans doute des motifs nobles. Mais quel en est le résultat? On a lutté pour la démocratie, et où en est-elle? », a notamment déclaré le président russe.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol