Archive pour le Tag 'désavoué'

Otan: Macron désavoué à l’étranger

Otan: Macron désavoué à l’étranger

 

 

Une nouvelle fois,  Macron aura réussi à faire l’unanimité contre lui à propos de ses paroles un peu irresponsables concernant l’ OTAN. Macon a en effet déclaré c que l’OTAN était en situation de mort cérébrale. Une déclaration dans un langage bien peu diplomatique;  d’une certaine manière à la mode de Trump, sans doute pour signifier le mécontentement justifié du retrait des troupes américaines de Syrie. Mais cette déclaration peut comporter un double sens. Elle peut effectivement être traduite comme une condamnation du rapport désinvolte des États-Unis vis-à-vis de l’alliance atlantique, tout autant que par la lassitude de la France vis-à-vis de cette organisation. En fait, on sait que la France ( avec notamment la Grande-Bretagne) supporte le plus gros poids de l’investissement militaire au sein de l’OTAN et que nombre d’autres pays se satisfont de ce bouclier qui ne leur coûte pas trop cher. Pour la France, l’investissement dans la politique de défense a sans doute atteint d’ailleurs des limites et sa présence dans un certain nombre de conflits peut-être discutée  notamment en raison de son efficacité relative.

Macron  aurait dû été plus clair s’il avait affirmé clairement que la création d’une force de défense européenne devenait urgente et que chaque pays devait consacrer une part de sa richesse. Il aurait été mieux compris s’il avait proposé un plan, un objectif, une stratégie dans ce domaine. Des propos à l’emporte-pièce n’ont créé que des réactions négatives un peu partout en Europe y compris en Allemagne. Les dernières réactions enregistrées sont celles de la Croatie et de la Pologne. Ce pays en profite pour même critiqué l’insuffisance des investissements financiers de la France.

“Je pense que les doutes du président Macron (sur l’article V, clause de défense mutuelle-NDLR) peuvent amener d’autres alliés à se demander si c’est peut-être la France qui a des inquiétudes quant à sa capacité à s’y conformer. J’espère que nous pourrons toujours compter sur le respect par la France de ses obligations”, réagit le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki dans une interview au Financial Times.

Qualifiant les propos d’Emmanuel l’insuffisance des moyens financiers français Macron de “dangereux”, il souligne en outre dans le quotidien britannique que plusieurs membres de l’Otan, dont la France, manquent à leurs engagements de consacrer 2% de leur PIB à la Défense.

“Je pense qu’il est bon de s’interroger sur les raisons pour lesquelles l’Otan n’est pas celle qu’on souhaiterait. Ce n’est pas faute d’un engagement américain, c’est faute d’un manque de réciprocité de la part de certains alliés européens”, dit-il.

Notre-Dame-des-Landes : Valls désavoué !

Notre-Dame-des-Landes : Valls désavoué !

 

Sérieux revers pour Valls qui visiblement ne connait pas grand-chose du dossier et qui comme d’habitude avait pris une posture autoritariste.   Le rapporteur public a demandé, lundi 7 novembre, à la cour administrative d’appel de Nantes d’annuler quatre arrêtés préfectoraux indispensables à tout démarrage des travaux de l’aéroport. En calait Notre dame des landes n’est pas nécessaire.  La magistrate, Christine Piltant, a conseillé l’annulation de quatre arrêtés dits « loi sur l’eau » et « espèces protégées ». L’avis du rapporteur public est généralement suivi par la justice administrative. La décision de la cour sera rendue le 14 novembre à 14 heures. Le rapporteur public préconise le réaménagement de l’actuel aéroport, Nantes-Atlantique,  »une alternative crédible », voire « satisfaisante » à la construction d’une nouvelle infrastructure sur le site de Notre-Dame-des-Landes, une zone humide à 98% qui abrite une centaine d’espèces protégées. Or, seule l’absence d’alternative avérée ou satisfaisante permet de déroger à la destruction d’une zone humide, ainsi qu’à la destruction et au transfert des espèces protégées. Christine Piltant a en revanche demandé le rejet de trois requêtes dirigées contre un cinquième arrêté préfectoral qui déclarait d’utilité publique le programme de travaux d’aménagement et de sécurisation des voies existantes autour du futur site, dénommé « programme viaire ».

 

Taxis : Macron désavoué

Taxis : Macron désavoué

 

Il fallait s’y attendre Macron a été désavoué par l’intersyndicale des taxis qui refusent de participer à la table ronde qu’il proposait. De toute évidence Macron en voulant traiter en même temps la question des taxis, des VTC  c’est et celle d’Uber (et autres organisations similaires)  a créé une confusion sur l’objet même de la négociation. D’une certaine manière le faite d’inviter Uber constitue une forme de reconnaissance de ce type d’activité collaborative à caractère lucratif qui s’affranchit des règles de concurrence. L’intersyndicale des taxis français a annoncé mardi qu’elle boycotterait la table ronde prévue fin août par Emmanuel Macron pour parvenir à un accord avec les VTC et les dirigeants de sociétés comme Uber sur une nouvelle réglementation. Le ministre français de l’Economie avait déclaré lundi dernier qu’il entendait sortir de l’impasse sur ce dossier. « L’intersyndicale ne participera à aucune réunion visant à satisfaire les lobbies financiers de certains groupes économiques qui n’ont jamais eu l’intention de respecter la réglementation française en vigueur », lit-on dans un communiqué. Les syndicats des taxis accusent Emmanuel Macron d’intervenir dans un dossier qui n’entre pas dans ses compétences et rappellent qu’un rapport d’évaluation doit être remis fin septembre au Parlement sur la loi Thévenoud d’octobre 2014 qui réglemente la concurrence entre taxis et VTC. Le directeur général d’Uber France a annoncé début juillet la « suspension » d’UberPOP, ce système de mise en relation de clients avec des chauffeurs non enregistrés dont les chauffeurs de taxis français réclament l’interdiction pure et simple après des manifestations parfois violentes. Thibaud Simphal, directeur général d’Uber France, et Pierre-Dimitri Gore-Coty, directeur de la compagnie pour l’Europe du Nord, ont été renvoyés en correctionnelle, le 30 septembre prochain, dans le cadre d’une enquête préliminaire sur cette application qui contrevient à la loi Thévenoud. Emmanuel Macron avait estimé que le statut commun des chauffeurs de taxi n’était « plus adapté », ajoutant que les services de VTC, Uber, Hitch ou LeCab sont importants « parce qu’ils fournissent beaucoup de travail à beaucoup de gens » et créent une nouvelle demande. « Je pense que la loi doit offrir le cadre adapté pour permettre ce nouveau type d’activités », avait-il dit. Uber, qui juge contraire à la liberté d’entreprendre la disposition de loi Thévenoud qui organise la concurrence des taxis, n’a pas non plus renoncé et dit attendre le verdict du Conseil constitutionnel sur son recours.

Municipales : Hollande désavoué

Municipales : Hollande désavoué

 

Ce n’est sans doute qu’un premier désaveu électoral pour Hollande, le second devrait intervenir lors du second tour même si le résultat sera largement faussé par le maintien du FN dans prés de 200 villes. La seconde sanction interviendra en mai lors des européennes où là seront jugées les dimensions nationales des partis. Il est clair que la défaite sera lourde pour le PS qui ne recueillera certainement pas les 37,7% des municipales mais près de 20%. Nul doute que les municipales tout en prenant en compte des considérations locales traduit surtout un vote de protestation voire de colère face à l’échec de la politique de Hollande. Surtout sa dimension économique et sociale. Pas étonnant « l’ennemi de la finance » (lors de sa campagne s’est vite accommodé des pressions de lobbys par exemple dans le secteur de la banque. Au lieu d’engager une nette séparation des activités de trading et de dépôt la France a voté une mini réforme qui ne change rien et permet ainsi aux banques de spéculer avec cet argent des dépôts. Hollande a trop promis, trop parlé, trop zigzagué ; le bilan ressenti par nombre de français c’est l’accroissement du chômage et l’augmentation de la fiscalité, ce qui n’a pas empêché les déficits de dériver. Un échec lourd pour un président soutenu par à peine 20% des français qui flotte dans un costume de Président trop grand pour lui  et cela avec beaucoup de désinvolture. Il devait auusi faire modifier la politique européenne, en fait il s’est couché devant Merkel et on attend encore le fameux pacte de croissance. Reste la dernière bouée : le pacte de responsabilité qui arrive trop tard, et nettement insuffisant. Plus que jamais Hollande sera paralysé pour engager de vraies réformes  structurelles. C’est l’échec d’un homme mais auusi d’un parti composé pour l’essentiel d’oligarques coupés des réalités des couches moyennes et populaires.

Reprise Goodyear: Montebourg désavoué par Titan

Goodyear: Montebourg désavoué par Titan

Le fabricant américain de pneus Titan International aurait fait une offre de reprise partielle pour le site de Goodyear à Amiens Nord, qui concernerait 333 salariés.  Cette proposition concerne l’activité de pneus agricoles, avec un maintien des emplois « garanti pendant quatre ans ». En outre, le PDG de Titan International, Maurice Taylor, a prévu d’investir « une centaine de millions de dollars, dont 40 millions minimum sur le site », a précisé le ministre. De son côté, la direction de Goodyear a fait savoir qu’elle n’avait pas reçu d’offre de reprise. Titan avait déjà fait une offre de reprise partielle pour le site de Goodyear, promis à la fermeture, avant de jeter l’éponge il y a un an.Dans une lettre acerbe adressée à Arnaud Montebourg, Maurice Taylor avait alors raillé l’attitude du gouvernement français et des salariés du site, ce qui lui avait valu les foudres des syndicats et d’une partie de la classe politique française. »Je lui ai dit que sa lettre avait été extrêmement préjudiciable pour la France et que je n’avais pas apprécié qu’il ait dit du mal de travailleurs qui ne cherchent qu’à travailler », a rappelé lundi le ministre du Redressement productif. Pour autant, il a jugé solide la nouvelle proposition de Maurice Taylor. »C’est une manière de maintenir un outil industriel sur le site d’Amiens Nord et de le redéployer avec des investissements nouveaux », a fait valoir le ministre.Le site, qui emploie environ 1.200 personnes, est condamné à la fermeture depuis janvier. Le projet de Titan International prévoit de reprendre une partie de l’activité une fois mis en oeuvre le plan social présenté par la direction de Goodyear, qui fait l’objet de multiples procédures.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol