Archive pour le Tag 'dès 2015 ?'

Fiscalité entreprises : des mesures dès 2015

Fiscalité entreprises : des mesures dès 2015

Des mesures sans doute symbomliques dès 2015 pour les entreprises . Les Assises de la fiscalité des entreprises lancées mercredi à Matignon déboucheront sur des mesures concrètes en 2015, a déclaré le ministre de l’Economie et des Finances, Pierre Moscovici. « L’objectif est qu’il y ait à la fois une projection sur le quinquennat mais aussi des premières mesures concrètes dès le projet de loi de finances 2015″, a-t-il dit à sa sortie de la réunion. « Il y a des choses à changer, je pense à l’impôt sur les sociétés » qu’il faut harmoniser avec les partenaires européens de la France comme l’Allemagne, a précisé le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. L’exécutif envisage de baisser le taux de l’impôt sur les sociétés, aujourd’hui de 33,33%, et d’en élargir l’assiette, a expliqué une source gouvernementale. Le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, a ajouté qu’une des pistes à l’étude était de supprimer certaines taxes qui rapportent peu à l’Etat. « Il y en a 150, une cinquantaine ont un rendement très faibles, certaines coûtent plus cher qu’elles ne rapportent », a-t-il dit. Le chantier de la fiscalité des entreprises fait partie du « pacte de responsabilité » proposé par François Hollande aux entreprises. Le chef de l’Etat a promis de baisser les prélèvements sur ces dernières en échange d’une hausse des embauches et de l’investissement. Pour le patronat, ces Assises doivent surtout déboucher le plus rapidement possible sur des baisses d’impôts. « Cet exercice de la fiscalité, pour nous Medef, c’est surtout la baisse de la fiscalité des entreprises », a déclaré le président de l’organisation patronale, Pierre Gattaz. Le Medef demande 60 milliards d’euros de baisses des prélèvements, dont 25 milliards de taxes et d’impôts, d’ici 2017.

 

Fiscalité : un petit geste pour les entreprises …et les ménages dès 2015

Fiscalité : un petit geste pour les entreprises …et les ménages dès 2015

 

 

Pour amortir le nouveau ralbol fiscal de 2014, Hollande va compenser par un discours sur la baisse de fiscalité en 2015. : Il y aura une baisse dès 2015 pour les entreprises, en fait un petit gestes et pour rééquilibrer le verbe à gauche : un petit geste aussi pour les ménages. En fait sans doute cela restera du domaine du symbolique compte tenu des très grosses incertitudes concernant les économies publiques.  Priée de dire si la baisse pour les entreprises passerait par les cotisations sociales ou la fiscalité, une source au sein de la présidence a répondu : « Ce n’est pas tranché. » En 2015, « je pense que si on fait un petit geste pour les entreprises, on fera vraisemblablement un petit geste pour les ménages », a-t-elle ajouté. Les baisses pour les entreprises « ne seront pas financées par un transfert vers les ménages », a assuré François Hollande, « ce sont sur les dépenses publiques que nous devons faire les efforts indispensables ». L’exécutif prévoit déjà de réaliser 50 milliards d’euros d’économies d’ici fin 2017 pour réduire le déficit public, avec comme objectif intermédiaire de le faire passer sous la limite européenne de 3% du PIB fin 2015, contre environ 4,1% fin 2013. La nouvelle baisse du coût du travail impliquera d’autres économies, estimées par la présidence à 5 à 10 milliards d’euros. Elles seront annoncées dans les prochains mois.

Hollande -Pacte de responsabilité : le flou et dès 2015

Hollande -Pacte de responsabilité : le flou et dès 2015

 

En termes littéraires, Hollande se veut très volontariste (comme pour l’inversion du chômage !)  : pas d’allégement de charge sans emploi ; en terme quantitatif c’est le grand flou, des objectifs chiffrés mais incluant formation, apprentissage et encore dans certaines branches ; mais pas pour l’ automobile ou les branches soumises à la concurrence internationale. Hollande et son entourage prenant sans doute la mesure de la complexité de ce pacte pédale pour en préciser les contours. Tout cela dès 2015 avec embauches simultanées ? Décalées ? Dans quels délais ? Bref le flou habituel.  Les entreprises devront s’engager à créer des emplois et à investir en France en échange de la baisse du coût du travail promise dans le cadre du « pacte de responsabilité », a déclaré mardi François Hollande. Un nombre total d’embauches ne devrait pas être exigé mais des engagements chiffrés seront demandés dans certaines branches professionnelles, a précisé l’entourage du président. En échange, les prélèvements sur les entreprises pourraient baisser dès 2015, un mouvement qui devrait s’accompagner d’une baisse des impôts sur les ménages, a-t-on ajouté. « Il n’y a pas de temps à perdre, la France ne peut pas attendre et les chômeurs encore moins », a dit François Hollande lors de ses voeux aux acteurs de l’entreprise et de l’emploi.

Retraite à 62 ans dès 2015 ?

Retraite à 62 ans dès 2015 ?

Le député PS Jean-Marie Le Guen préconise de passer à la retraite à 62 ans dès 2015, alors que la réforme Sarkozy-Fillon prévoit un relèvement progressif – à raison de quatre mois par an – de l’âge de départ. Dans une interview au Figaro lundi, l’élu de Paris et adjoint de Bertrand Delanoë déclare : « d’ores et déjà, nous savons que les réformes engagées sous François Fillon sont défaillantes puisqu’elles n’assurent le financement ni à court terme ni à moyen terme de nos retraites ». Il distingue « l’urgent de l’important ». L’urgent, « ce sont les besoins de financement à court

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol