Archive pour le Tag 'Delors'

Les anglais frein à l’Europe (Delors)

Les anglais frein à l’Europe (Delors)

 

L’ancien président de la Commission européenne (1985-1994), Jacques Delors, affirme qu’ »un nouveau progrès social ne sera pas possible sans un renforcement de la gouvernance européenne ». « Je ne vois pas de possibilité de consolider et de renforcer le modèle social sans un saut politique et une refondation des relations industrielles », déclare-t-il dans une interview aux Echos.  « Cette ‘grande Europe’ reste une référence dans le monde, poursuit-il. Une relance est vitale par des politiques de voisinage, des relations clarifiées avec la Russie, de nouveaux pactes avec l’Afrique, si prometteuse, et avec les Amériques ».  A ce sujet, Jacques Delors n’apprécie guère la position de l’Angleterre qui propose un référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne. « Les Anglais sont un frein puissant dans une Europe qui a un trop petit moteur, conclut-il. S’ils n’acceptent plus le contrat de mariage, il faudra bien qu’ils en tirent les conséquences ».

 

Delors : » un nouveau traité ou l’Europe disparaîtra

Delors : » un nouveau traité ou l’Europe disparaîtra 

 

« Je considère qu’un changement de traité, même du point de vue des intérêts français, est meilleur que son report », a déclaré Delors. « La solidarité, ça passe par un abandon de souveraineté en ce qui concerne la gestion de la monnaie commune, l’harmonisation progressive des fiscalités, l’effort de cohésion à l’intérieur de la zone euro », a-t-il détaillé. En revanche, a-t-il poursuivi, « les systèmes sociaux sous contrôle économique doivent relever des décisions de politique nationale ». « Aujourd’hui, c’est simple: les Européens ont le choix entre la survie ou le déclin, explique-t-il aussi. « Vous remarquerez que (la chancelière allemande) Mme Merkel a fait allusion à un nouveau traité. Et une fois de plus, c’est la France qui a dit: on verra ça plus tard », a-t-il ajouté. « Si nous ne faisons pas cela, c’est-à-dire consolider l’euro, trouver un bon accord avec la Grande-Bretagne, alors nous irons vers une zone de libre-échange. Une zone de libre-échange sans pouvoir politique, sans aller de l’avant, sans politique de solidarité, c’est une Europe qui disparaîtra », a-t-il pronostiqué.

 

Europe : Delors pour la théorie des cercles, en fait, plusieurs Europe

Europe : Delors pour la théorie des cercles, en fait, plusieurs Europe

  •  

Delors admet que ceux qui veulent davantage d’intégration et aller plus loin doivent pouvoir  le faire. C’est la théorie des cercles ou de l’Europe à plusieurs niveaux. De fait, avec l’élargissement forcené qui continue , c’est ce qui risque de se produire sinon c’est l’anarchie assurée avec notamment distorsions mortelles des  conditions de concurrence L’ancien président de la Commission européenne, Jacques Delors se dit, face à la crise économique, « favorable à une plus grande autonomie de la zone euro, ce qu’on appelle une coopération renforcée », dans un entretien avec le journal La Croix de lundi. « Je prône depuis longtemps la différenciation. Si certains pays veulent aller plus loin tout en respectant les règles de l’ensemble, il faut le leur permettre », indique Jacques Delors. renforcée. ». Pour Jacques Delors: « Il faut une gouvernance économique et monétaire de caractère fédéral, donner à la zone euro un budget propre et un instrument d’intervention économique pour régler le développement ». « Ce nouveau dynamisme de la zone euro redonnerait confiance à l’ensemble, c’est à dire à l’Europe des 27″ assure Jacques Delors pour qui: « Le projet définitif de l’euro doit être clair et accessible, donner de la confiance et un sentiment de stabilité. »

 

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol