Archive pour le Tag 'déclassement'

« La crise sanitaire montre déclassement de la France »

  •   »La crise sanitaire montre  déclassement de la France »
  •  
  • La gestion de la crise sanitaire aura clairement démontré le déclassement de la France. Un déclassement qui ne date pas d’hier et qui a commencé sans doute après Pompidou et le général De Gaulle. Depuis , la France a fait illusion avec une politique diplomatique tapageuse, sa puissance nucléaire et son arrogance. Mais sur le plan économique la France s’est enfoncée dans le déclin liquidant même une grande partie de son industrie soit en la bradant à des fonds étrangers, soit en la délocalisant.
  • Pour preuve un grand pays comme la France après deux mois de crise sanitaire n’est même pas capable de fournir et de produire des masques nécessaires, encore moins des tests massifs comme en Allemagne par exemple. Paradoxalement alors que l’économie s’affaiblissait, l’État s’est engraissé au point de plomber la compétitivité par  sa fiscalité et de tuer l’initiative. Partout à tous les échelons géographiques et jusque dans les plus petites communes se sont mises en place des superstructures non seulement inutiles mais qui en outre complexifient la vie des entreprises et des citoyens. Même notre système sanitaire n’est pas performant.
  • On a organisé d’une part une immense désertification des territoires avec l’absence de médecins, de spécialistes et la fermeture des petits hôpitaux. On a concentré tout dans d’immenses usines que sont les centres hospitaliers ou certes d’énormes progrès qualitatifs sont effectués et avec un énorme gaspillage de moyens. Un seul exemple la France possède quatre fois moins de lits équipés de respiratoires que l’Allemagne.
  •  Pourtant l’État ne manque pas de moyens financiers puisque nous détenons le triste record du plus haut prélèvement obligatoire. La fiscalité représente à peu près la moitié de la richesse nationale. Et nous dépensons encore davantage (56 % du PIB.) Ce qui nous empêche pas d’être en plus particulièrement endettés. Bref, un véritable fiasco de la politique économique, sociale et sociétale ( on pense en particulier aux quartiers sensibles) depuis une cinquantaine d’années. La vérité c’est que la plupart des moyens sont absorbés dans les superstructures devenues incontrôlables et qui se reproduisent elle-même et cela encore une fois du plan national en passant par le plan régional, départemental et local. Pour preuve on a embauché  plus de 1 million de fonctionnaires en peu de temps  et il faut aussi intégrer les entreprises nationalisées qui fonctionnent aussi souvent comme des administrations; Pierre Vermeren , normalien, agrégé et docteur en histoire, dépeint les causes du déclin français que révèle l’extrême difficulté de l’État à juguler le Covid-19. Chronoque dans le Figaro résume  bien ce déclassement :
    • « sentiment de déclassement de nombreux Français masquait une vérité que peu voulaient connaître: la cinquième ou sixième puissance économique mondiale est un pays déclassé. L’ancienne première puissance politique, économique, militaire et démographique occidentale (selon les domaines entre les XVIIe et XIXe siècles) est devenue une puissance moyenne. Soit. Mais la promesse faite aux Français d’un État protecteur, éducateur, visionnaire et architecte, en un mot stratège, dont les premières dépenses publiques au monde sont acceptées du fait de notre contrat social, est rabaissée au rang de gestionnaire endetté et dépassé. Si la tiers-mondisation parfois dénoncée est excessive, la France est revenue à sa condition de pays méditerranéen aux côtés de ses sœurs latines, l’Espagne et l’Italie, littéralement fauchées par la crise du coronavirus. »

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol