Archive pour le Tag 'décès'

Page 5 sur 6

Coronavirus France : hausse des décès , 588 en 24 heures

Coronavirus France : hausse des décès , 588 en 24 heures

 

588 décès  de plus en milieu hospitalier, portant ce bilan à 5.091.Ce rebond intervient alors que le nombre de décès avait diminué jeudi (471) par rapport à mercredi (509).

En prenant en compte les chiffres des établissements sociaux et médico-sociaux, qui ne sont que partiels, le nombre total de décès depuis le 1er mars s’élève à 6.507, a précisé Jérôme Salomon.

Dans les hôpitaux, 6.662 personnes sont en réanimation, soit 263 patients de plus que la veille, a-il ajouté.

Coronavirus Italie : 760 décès 24 en heures en Italie; 14.000 en tout

Coronavirus Italie : 760  décès en 24 heures en Italie;  14.000 en tout 

 

760 personnes sont mortes du coronavirus ces dernières 24 heures, portant à 13.915 le nombre de personnes mortes du virus depuis le début de l’épidémie.

heureusement le nombre de nouvelles personnes infectées par le Covid-19 est en baisse dans le pays, puisque 2477 cas de contamination supplémentaires ont été signalés ces dernières 24 heures, contre 2927 mercredi. 83.049 personnes sont actuellement positives au coronavirus dans le pays, et au total, 115.242 cas d’infection ont été recensés dans le pays depuis le début de l’épidémie.

Coronavirus France: 509 décès 24 heures; 4.000 décès en tout

Coronavirus France:   509 décès  24 heures;  4.000 décès en tout

 

Décès encore en augmentation, 509 au cours des dernières 24 heures, portant le total à 4.032 depuis le 1er mars, a annoncé mercredi le directeur général de la santé, Jérôme Salomon. La France est le quatrième pays à franchir officiellement la barre de 4.000 décès, après l’Italie, l’Espagne et les Etats-Unis.

Le pays recensait mercredi soir 56.989 cas de contamination confirmés par test PCR, soit 4.861 de plus que la veille, ce qui représente une hausse de 9% contre 17% la veille.

Le nombre de personnes hospitalisées s’élève à 24.639, soit 1.682 personnes de plus en 24 heures, dont 6.017 cas graves en réanimation (+8% en une journée). “C’est plus que la capacité initiale de la France en réanimation qui était autour de 5.000 personnes prises en charge (avant le début de l’épidémie)”, a précisé Jérôme Salomon.

Cette capacité a été portée à 10.000 environ, le gouvernement se fixant pour objectif d’atteindre prochainement 14.500 lits de réanimation. “Aujourd’hui, 452 patients de plus ont été pris en charge par les services de réanimation. C’était 458 hier”, a-t-il poursuivi.

Depuis le 1er mars, 8.935 personnes sont sorties guéries de l’hôpital et parmi elles, 1.491 sont sorties au cours des dernières 24 heures.

Coronavirus France : 500 décès en plus, un record ; 3523 en tout

Coronavirus France : 500 décès en plus, un record ; 3523 en tout

499 nouveaux décès dus au coronavirus au cours des dernières 24 heures, soit un total de 3.523 depuis le 1er mars, a annoncé mardi le directeur général de la Santé.

Ce nombre de décès journalier représente un nouveau record pour la France, l’un des principaux pays touchés par la pandémie de coronavirus qui a fait plus de 810.000 cas et 40.000 morts dans le monde depuis son apparition en Chine en décembre dernier.

Le nombre de cas de contamination confirmés par test PCR a augmenté en une journée de 17% pour atteindre 52.128, contre 44.550 la veille, a ajouté Jérôme Salomon lors de son point de presse quotidien.

Le nombre de personnes hospitalisées s’élève à 22.757, dont 5.565 cas graves en réanimation. Sur ce nombre total de patients en réanimation, 34% ont moins de 60 ans et 60% ont entre 60 et 80 ans. “Soixante-huit personnes en réanimation ont moins de 30 ans”, a précisé le directeur général de la santé.

“Cette situation est totalement inédite dans l’histoire de la médecine française. Aujourd’hui, 458 patients de plus ont été pris en charge par les services de réanimation sur le territoire national”, a ajouté le professeur Salomon, contre 475 lundi.

Le directeur général de la Santé a encore précisé que 9.444 personnes étaient sorties guéries de l’hôpital.

Coronavirus France: 300 décès en plus en 24 heures , 32 964 infectés en tout

Coronavirus France: 300 décès en plus en 24 heures , 32 964 infectés en tout

 

299 décès supplémentaires en milieu hospitalier entre jeudi et vendredi, portant à 1.995 le nombre de morts imputées au coronavirus, .

Selon les chiffres communiqués par le directeur de la santé , la France compte désormais 32.964 cas de contamination (+13% par rapport à jeudi) et 3.787 personnes sont actuellement en réanimation (+12%).

Il a par ailleurs fait état d’un total de 5.700 guérisons observés dans les établissements de santé.

Coronavirus France : 231 décès, 1331 infectés en 24 heures. 25 233 affectés en tout

Coronavirus France : 231 décès, 1331 infectés en 24 heures.  25 233 affectés en tout

 

 

1.331 décès dus au coronavirus depuis le début de l’épidémie, soit 231 nouveaux décès en 24 heures (+21%),

La France compte 25.233 cas confirmés par test PCR (2.933 de plus que la veille), 11.539 personnes hospitalisées (+1.363) dont 2.827 cas graves en réanimation, soit 311 de plus que mardi.

“Un tiers des patients hospitalisés ont moins de 60 ans et 59% entre 60 et 80 ans”, a-t-il précisé.

Concernant les patients décédés, 86% avaient plus de 70 ans.

“Trois mille neuf cents personnes sont sorties guéries de l’hôpital et le nombre est probablement beaucoup plus important car (…) plus de la moitié des cas confirmés d’infection Covid est à domicile, en ville, et non hospitalisés”, a-t-il ajouté.

Les huit régions les plus touchées en nombre de cas sont l’Ile-de-France, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Hauts-de-France, Bourgogne-France Comté, Occitanie et Nouvelle Aquitaine.

Coronavirus France : 3.167 infectés , 19856 en tout ; 186 décès , 860 en tout

Coronavirus France : 3.167 infectés , 19856 en tout ; 186 décès , 860 en tout

 

  • , 19.856 cas ont été confirmés, soit 3.167 de plus que dimanche, ce qui représente une augmentation de 23%. Par ailleurs, 8.675 personnes sont hospitalisées et 2.082 cas graves se trouvent en réanimation, contre 1.746 la veille.

 

  • 186 nouveaux décès dus au coronavirus en 24 heures à l’échelle de la France, ce qui porte le bilan total à 860 morts.

 

  • Parmi les derniers patients décédés figurent un médecin généraliste et un gynécologue, ce qui porte à cinq le nombre de praticiens décédés, a par ailleurs confirmé Olivier Véran.

Coronavirus France : 3.167 infectés , 19856 en tout ; 186 décès , 860 en tout

Coronavirus France : 3.167 infectés , 19856 en tout ; 186 décès , 860 en tout

 

  • , 19.856 cas ont été confirmés, soit 3.167 de plus que dimanche, ce qui représente une augmentation de 23%. Par ailleurs, 8.675 personnes sont hospitalisées et 2.082 cas graves se trouvent en réanimation, contre 1.746 la veille.

 

  • 186 nouveaux décès dus au coronavirus en 24 heures à l’échelle de la France, ce qui porte le bilan total à 860 morts.

 

  • Parmi les derniers patients décédés figurent un médecin généraliste et un gynécologue, ce qui porte à cinq le nombre de praticiens décédés, a par ailleurs confirmé Olivier Véran.

Coronavirus Ehpad : un risque de 100 000 décès

Coronavirus Ehpad : un risque de 100 000 décès

Contrairement à ce que dit le gouvernement s’est bien le manque de masques qui constituent le risque essentiel de diffusion de la pandémie en général et en particulier

contrairement le gouvernement c’est bien le manque dramatique de masques qui constituent un facteur de diffusion de la pandémie notamment dans les EHPAD. Un risque qui pourrait conduire au décès de 100 000 personnes âgées. Dans un courrier adressé au ministre de la Santé, Olivier Véran, révélé par France Télévisions ce vendredi, les établissements pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), les maisons de retraite et les services à domicile alertent sur la situation pour les personnes dont ils ont la charge.

Le personnel est le principal vecteur de contamination dans ces établissements. Seulement, les membres du personnel manquent cruellement de masques de protection. « Dans les jours qui viennent de s’écouler nous n’en avons pas eu assez », affirme Pascal Champvert, président de l’association des directeurs de maison de retraite et directeur d’un Ehpad à Saint Maur des Fossés. C’est cette pénurie qui est dénoncée dans la lettre adressée au ministre de la Santé, ils réclament 500.000 masques par jour pour faire face.

« Aujourd’hui on nous assure qu’ils commencent à arriver, si nous avons le nombre de masques suffisants alors l’ensemble des professionnels pourront travailler auprès des personnes âgées », ajoute-t-il.

 

 

Coronavirus France : 1434 infectés en plus en 24 heures, 9134 en tout, 264 décès

Coronavirus France  : 1434 infectés en plus en 24 heures, 9134 en tout, 264 décès

La contamination progresse toujours avec 1434 infectés en plus en 24 heures, 9134 en tout, 264 décès.   Le coronavirus a touché 9.134 personnes en France depuis le début de l’épidémie et causé 264 décès, a annoncé mercredi le directeur général de la Santé. Quatre-vingt neuf patients ont donc succombé à la maladie au cours des 24 dernières heures, ce qui représente une augmentation de 51%. Plus de 3.600 personnes ont été hospitalisées et 931 cas graves sont en réanimation, a précisé Jérôme Salomon, lors de son point de presse quotidien.

Coronavirus Italie : plus de 1.000 décès

Coronavirus Italie : plus de  1.000 décès

une situation de plus en plus catastrophique chaque jour en Italie qui additionne les records mondiaux en matière de contamination et de décès en Europe. Le nombre de décès dus au coronavirus a franchi la barre du millier en Italie, et le nombre de contaminations dépasse les 15.000, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires.

Le bilan de l’épidémie, apparue il y a trois semaines dans la Péninsule, s’élève désormais à 15.113 cas dont 1.016 cas mortels, a déclaré la Protection civile.

Cela représente une hausse de 23% du nombre de décès en 24 heures (+189) et de 21,7% du nombre de cas déclarés de contamination (+2.651 cas).

Sur ce total, 1.258 personnes sont désormais guéries, contre 1.045 mercredi, et 1.153 personnes sont en soins intensifs contre 1.028 la veille.

Le bilan de l’épidémie, apparue il y a trois semaines dans la Péninsule, s’élève désormais à 15.113 cas dont 1.016 cas mortels, a déclaré la Protection civile.

Cela représente une hausse de 23% du nombre de décès en 24 heures (+189) et de 21,7% du nombre de cas déclarés de contamination (+2.651 cas).

Sur ce total, 1.258 personnes sont désormais guéries, contre 1.045 mercredi, et 1.153 personnes sont en soins intensifs contre 1.028 la veille.

Coronavirus France : 500 cas en plus en 24 heures, 48 décès en tout

Coronavirus France : 500 cas en plus en 24 heures, 48 décès en tout

 

Près de 500 cas et 15 décès supplémentaires par rapport aux chiffres annoncés mardi, 48 décès en tout .

“Certaines régions comptent des centaines de cas, d’autres quelques dizaines. Le virus ne circule donc pas activement sur l’ensemble du territoire et nous restons donc ce soir au stade 2 de l’épidémie”, a déclaré Olivier Véran.

Le ministre de la Santé a en outre annoncé que deux zones étaient désormais considérées comme des foyers de contamination, la Corse et 19 communes proches de Montpellier (Hérault) et que les établissements scolaires y seraient fermés pour 14 jours.

Les rassemblements de plus de 50 personnes y seront également interdits.

Alors que les personnes âgées sont les plus exposées aux risques de complication liés au coronavirus, les visites sont par ailleurs désormais interdites dans les Ehpad et ce pour plusieurs semaines sur tout le territoire, a ajouté le ministre.

“La fragilité des uns appelle la solidarité des autres”, a-t-il souligné. “Nous avons décidé de suspendre l’intégralité des visites extérieures en Ehpad ainsi qu’en unités de soins longue durée. Dans les résidences en autonomie, ces visites sont fortement déconseillées.”

“Ces 34 personnes sont désormais considérées comme des personnes co-exposées”, a indiqué l’Agence Régionale de Santé, qui depuis quelques heures travaille à identifier ces voyageurs, qui, une fois localisés, seront maintenus en confinement.

Grippe « ordinaire : déjà 14 000 décès aux États-Unis

Grippe « ordinaire : déjà 14 000 décès aux États-Unis

 

Alors que les médias ne cessent de traiter à la  ne les dégâts du Coronavirus, on parle moins de la grippe ordinaire particulièrement dure cette année. Selon l’agence américaine de contrôle et de prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention ou CDC), la saison actuelle de la grippe, qui est loin d’être terminée, est particulièrement virulente cette année. Elle a déjà envoyé plus de 250.000 Américains à l’hôpital, avec une proportion plus élevée que d’habitude d’enfants et de jeunes adultes. Et elle a tué au moins 14.000 personnes.

Toute  la France est aussi  frappée par l’épidémie de grippe.. Sur les 13 régions que compte le territoire métropolitain, 12 ont franchi la phase épidémique et seront très prochainement suivies par les Antilles. Santé Publique France a constaté « une forte augmentation des indicateurs de l’activité grippale en métropole ».

L’épidémie s’étend : 190 personnes sur 100 000 présentent des syndromes grippaux. Le nombre d’hospitalisations pour grippe s’amplifie aussi : 460 personnes, en particulier des enfants de moins de 5 ans et des seniors de plus de 75 ans. Le réseau SOS Médecins a annoncé que 11,3% des consultations faites à travers ce service concernaient la grippe.

Cet hiver, le virus a fait 22 morts. Parmi eux, on compte deux enfants de moins de 15 ans, douze personnes entre 15 et 64 ans et huit seniors de plus de 65 ans. Depuis le 4 novembre 2019, 244 cas graves de grippe ont été signalés et admis en réanimation. 72% d’entre eux étaient des personnes non-vaccinées.

Depuis le mois de novembre, plus de 408 cas graves ont été admis en réanimation, dont 34 sont décédés. Il s’agit de 6 enfants de moins de 15 ans, 15 cas âgés de 15-64 ans et 13 cas âgés de plus de 65 ans. L’âge moyen de ces cas sévères est de 51 ans et 73% présentaient des facteurs de risque de complication. Parmi ceux dont le statut vaccinal était connu, les trois-quarts n’étaient pas vaccinés contre la grippe.

 

Coronavirus: 108 nouveaux décès à Hubei

Coronavirus: 108 nouveaux décès à Hubei

 

Les autorités sanitaires de la province chinoise de Hubei, foyer de l’épidémie du nouveau coronavirus Covid-19, ont indiqué jeudi que le virus a causé 108 décès supplémentaires mercredi, ce qui porte à 2.029 le nombre de cas mortels dans la province depuis le début de l’épidémie.

Dans son bilan quotidien, la Commission de la santé du Hubei a rapporté 349 cas de contamination supplémentaires mercredi, un nombre en baisse par rapport à la veille (1.693 nouveaux cas).

Coronavirus Covid-19 : 60 000 personnes infectées et près de 1500 décès ?

Coronavirus Covid-19 : 60 000 personnes infectées et près de 1500 décès ?

 

 

Depuis jeudi, les chiffres se sont un peu emballés alors que les jours précédents les autorités chinoises comme d’ailleurs l’OMS ,organisation mondiale de la santé, déclaraient que l’épidémie était en voie de stabilisation. Notons d’ailleurs toutes les contradictions des autorités chinoises comme de l’OMS. Au départ on a minimisé et même tenté d’étouffer l’existence du virus. Les autorités chinoises ont même poursuivi les premiers découvreurs de la maladie. Résultat, on a perdu à peu près un mois précieux de campagne de traitement et de prévention. Ensuite, les autorités ont déclaré que la situation était sous contrôle. Depuis jeudi, c’est l’emballement  La province chinoise de Hubei, foyer de l’épidémie de coronavirus Covid-19, a connu une hausse record du nombre de décès quotidiens sur la seule journée de mercredi et des milliers de nouveaux cas y ont été détectés, suggérant que l’ampleur de cette crise sanitaire pourrait être sous-estimée.

Les autorités sanitaires de cette province ont annoncé jeudi que 242 décès y avaient été recensés la veille, une progression quotidienne sans précédent depuis le début de l’épidémie en décembre dernier. Au total, cette flambée épidémique a causé la mort de 1.367 personnes en Chine continentale, où le nombre de personnes infectées s’établit désormais à 59.805 selon les chiffres officiels de Pékin.

Ces annonces interviennent alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) se montre plus prudente  sur l’apparent ralentissement de l’épidémie causée par un virus que son directeur général appelle à considérer comme “l’ennemi public numéro un”.

Jusqu’ici, les cas d’infection étaient confirmés par des tests permettant de déceler le génome du virus, dont les résultats n’étaient parfois disponibles qu’au bout de plusieurs jours. Et les personnes susceptibles d’être contaminées se voyaient souvent refuser un traitement sans cette confirmation.

“D’après nos informations, (…) la nouvelle définition des cas comprend non seulement les cas confirmés en laboratoire mais aussi les cas cliniquement diagnostiqués à partir des symptômes et de l’exposition”, a déclaré le porte-parole de l’OMS Tarik Jasarevic. Les autorités sanitaires de Hubei considéreront désormais qu’une personne suspectée d’être contaminée l’est effectivement si une infection pulmonaire est repérée au scanner. L’imagerie médicale permettant d’obtenir des résultats plus rapides, les spécialistes locaux espère que l’instauration plus précoce des traitements permettra de ralentir la progression de l’épidémie.

Conséquence: le nombre de nouvelles infections recensées mercredi a grimpé à 14.840 dans le province de Hubei sur un total de 15.152 à l’échelle nationale (2.000 la veille à l’échelle nationale). Les autorités sanitaires de Pékin ont précisé que cette évolution des modalités de confirmation des contaminations ne concernait que la province de Hubei. Pour le reste du pays, on reste dans un autre flou concernant l’évaluation.

 

Coronavirus: 717 décès officiels

Coronavirus: 717 décès officiels

Les chiffres ne cessent de croître démontrant ainsi que l’épidémie est loin d’être contrôlée en Chine. Des chiffres par ailleurs plein d’incertitudes comte tenu de leur caractère politique. Par contre, il est intéressant de noter qu’à marge d’erreur constante, le virus prend de l’ampleur. officiellement d’après les autorités chinoises, l’épidémie de coronavirus 2019-nCoV a causé des  décès supplémentaires en Chine mercredi, portant à717 le nombre de cas mortels dans le pays, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires chinoises, alors que les Etats-Unis ont placé en quarantaine plus de 500 ressortissants rapatriés de Wuhan.

Dans un communiqué, la Commission nationale chinoise de la santé a rapporté que 3.694 cas de contamination supplémentaires ont été recensés au soir du 5 février, portant à 28.018 le nombre total de cas d’infection confirmés dans le pays. En fait d’après certains experts, les chiffres pourraient être multipliés par 10.

Cette annonce intervient alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré mercredi qu’il n’existait pour l’heure aucun traitement efficace connu contre le coronavirus 2019-nCoV. La quasi totalité des cas mortels du coronavirus ont été rapportés en Chine, principalement dans la province du Hubei, le foyer de l’épidémie.

Les autorités sanitaires du Hubei ont fait part jeudi de 70 décès et de 2.987 cas d’infection supplémentaires en une journée, portant à 549 le nombre de décès et à 19.665 le nombre de cas liés au virus dans la province. Les autres décès liés au virus survenus mercredi en Chine ont été signalés dans la ville de Tianjin, dans la province de Heilongjiang dans le nord-est du pays, et dans la province de Guizhou dans le sud-ouest.

Coronavirus: 563 décès officiels

Coronavirus: 563 décès officiels

Les chiffres ne cessent de croître démontrant ainsi que l’épidémie est loin d’être contrôlée en Chine. Des chiffres par ailleurs plein d’incertitudes comte tenu de leur caractère politique. Par contre, il est intéressant de noter qu’à marge d’erreur constante, le virus prend de l’ampleur. officiellement d’après les autorités chinoises, l’épidémie de coronavirus 2019-nCoV a causé 73 décès supplémentaires en Chine mercredi, portant à 563 le nombre de cas mortels dans le pays, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires chinoises, alors que les Etats-Unis ont placé en quarantaine plus de 500 ressortissants rapatriés de Wuhan.

Dans un communiqué, la Commission nationale chinoise de la santé a rapporté que 3.694 cas de contamination supplémentaires ont été recensés au soir du 5 février, portant à 28.018 le nombre total de cas d’infection confirmés dans le pays. En fait d’après certains experts, les chiffres pourraient être multipliés par 10.

Cette annonce intervient alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré mercredi qu’il n’existait pour l’heure aucun traitement efficace connu contre le coronavirus 2019-nCoV. La quasi totalité des cas mortels du coronavirus ont été rapportés en Chine, principalement dans la province du Hubei, le foyer de l’épidémie.

Les autorités sanitaires du Hubei ont fait part jeudi de 70 décès et de 2.987 cas d’infection supplémentaires en une journée, portant à 549 le nombre de décès et à 19.665 le nombre de cas liés au virus dans la province. Les autres décès liés au virus survenus mercredi en Chine ont été signalés dans la ville de Tianjin, dans la province de Heilongjiang dans le nord-est du pays, et dans la province de Guizhou dans le sud-ouest.

Innovation : des pierres tombales à monter soi-même : avant ou après le décès ?

Innovation : des pierres tombales à monter soi-même : avant ou après le décès ?  

Ce n’est pas IKEA qui est à l’origine de l’idée mais la philosophie est la même, faire monter par le client lui-même l’équipement pour en diminuer les prix. Une initiative intéressante en quelque sorte démocratiser les rites funéraires. Une question cependant taraude les esprits, le bénéficiaire devra-t-il monter l’équipement avant ou après le décès ? Précision des promoteurs »Le kit est livré chez le client en pièces détachées, accompagné d’une notice, de chevilles de fixation et d’équerres. ». Toujours pour faire baisser les prix, les promoteurs envisageraient aussi la vente de cercueils à deux places voir davantage. Une incitation évidemment à se grouper pour bénéficier d’installations moins chères !

Diesel : 38 000 décès dus aux oxydes d’azote

Diesel : 38 000 décès dus aux oxydes d’azote

 

Une étude Publiée lundi 15 mai dans la revue scientifique Nature,  montre que ces excès d’émissions sont responsables d’environ 38 000 décès prématurés en 2015, principalement dans les pays de l’Union européenne, en Chine et en Inde. Pour l’article publié dans Nature , l’ONG s’est associée notamment à l’Environmental Health Analytics (EHA), une société qui conseille notamment l’Agence américaine pour l’environnement, et à l’université du Colorado. Elle s’est intéressée aux onze plus gros marchés automobiles (Union européenne, Etats-Unis, Chine, Inde, RussieAustralieBrésilMexiqueCanadaJapon et Corée du Sud) qui concentrent plus de 80 % des ventes mondiales de nouveaux véhicules diesel. L’étude passe au crible non seulement les performances des voitures particulières, mais aussi celles des poids lourds vendus jusqu’en 2015, dernière année pour laquelle les auteurs ont pu bénéficier de toutes les données. L’enquête indique que, en conditions réelles de conduite, l’ensemble des véhicules diesel en ont émis, en 2015, 13,2 millions de tonnes de NOx, soit 4,6 millions de plus que les 8,6 millions estimées sur la base des mesures effectuées en laboratoire. A l’échelle de la planète, cela signifie qu’un quart de ces véhicules légers (particuliers, utilitaires, camionnettes) et un tiers des poids lourds (camions, bus) dépassent les standards réglementaires. En croisant ces données, issues d’une trentaine de travaux scientifiques produits au cours des cinq dernières années, avec des études épidémiologiques, les auteurs arrivent à la conclusion que ces excès d’émissions d’oxydes d’azote – qui sont des précurseurs majeurs des particules fines PM 2,5 et de l’ozone – sont aujourd’hui responsables d’environ 38 000 décès prématurés : accidents vasculaires cérébraux, infarctus ou cancers du poumon. Et que ce décompte macabre se portera à 174 000 morts en 2040 si les gouvernements n’adoptent pas des mesures de contrôle plus strictes. En Europe, les excès de NOx sont ainsi associés à 11 500 décès en 2015 parmi lesquels 6 900 sont imputables aux voitures et 4 600 aux camions et bus. L’Union européenne est la seule région du monde où la mortalité induite par les véhicules légers est supérieure à celle causée par les poids lourds. « Il y a deux raisons principales à cette singularité, explique au Monde Susan C. Anenberg, coauteure de l’étude et fondatrice de l’EHA. La large flotte de voitures particulières roulant au diesel [plus de 8 millions de ventes en 2016] et le manque de tests robustes d’émissions dans de vraies conditions de conduite ».

Tabagisme : Hausse des décès

Tabagisme : Hausse des décès

 

Le nombre de fumeurs quotidiens et de morts dus au tabac ont augmenté dans le monde depuis 1990, en dépit des progrès enregistrés dans la plupart des pays depuis cette date, ont alerté jeudi des chercheurs, selon lesquels la guerre contre le tabac est loin d’être gagnée. Un homme sur quatre et une femme sur 20 étaient des fumeurs quotidiens en 2015, soit près d’un milliard, selon le rapport Global Burden of Diseases, établi par un consortium de centaines de scientifiques. Il s’agit d’une baisse significative de la proportion de fumeurs quotidiens par rapport à celle qui prévalait 25 ans auparavant, en 1990, où un homme sur trois et une femme sur 12 fumaient chaque jour. Mais en dépit de cette amélioration, le nombre de fumeurs est passé de 870 millions en 1990 à plus de 930 millions, en raison de la croissance démographique mondiale. Et le nombre de décès attribués au tabac – plus de 6,4 millions en 2015 – a augmenté de 4,7% au cours de la même période. La mortalité pourrait augmenter encore plus, car les principales compagnies de tabac visent de manière agressive de nouveaux marchés, en particulier dans les pays en développement, prévient le rapport publié dans le journal médical The Lancet. Le tabagisme provoque un décès sur dix dans le monde, dont la moitié dans seulement quatre pays: la Chine, l’Inde, les États-Unis et la Russie. Avec l’Indonésie, le Bangladesh, les Philippines, le Japon, le Brésil et l’Allemagne, ils représentent les deux tiers de la consommation mondiale de tabac. « Le tabagisme reste le deuxième facteur de risque de décès précoce et d’invalidité » après l’hypertension artérielle, selon l’auteur principal Emmanuela Gakidou de l’Institut de mesure et d’évaluation de la santé à l’Université de Washington. Certains pays ont connu une forte réduction du tabagisme avec une combinaison de taxes plus élevées, de campagnes d’éducation, d’avertissements et de programmes d’aide à l’arrêt du tabac. Le Brésil, parmi les leaders au cours de la période de 25 ans examinée, est passé de 29% fumeurs quotidiens à 12% chez les hommes et de 19% à 8% fumeuses. L’Indonésie, le Bangladesh et les Philippines – avec respectivement 47%, 38% et 35% d’hommes fumeurs – n’ont pas enregistré de progrès entre 1990 à 2015. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre d’hommes et de femmes fumeurs en Afrique subsaharienne augmentera de 50% d’ici à 2025 par rapport à 2010. La mortalité à venir dans les pays à revenu faible et intermédiaire sera probablement « énorme », note un spécialiste britannique, John Britton, dans un commentaire dans The Lancet. On peut s’attendre à ce que la moitié des fumeurs quotidiens, soit un demi-milliard, meurent prématurément, à moins qu’ils ne cessent de fumer, ajoute-t-il.

123456



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol