Archive pour le Tag 'd’attentat'

Projet d’attentat 2016 : 24 ans de réclusion

Projet d’attentat 2016 : 24 ans de réclusion

24 ans de réclusion dans le procès de Réda Kriket et de ses complices présumés, jugés par la Cour d’assises

Le 24 mars 2016, deux jours après les attentats islamistes de Bruxelles, les policiers français découvraient dans un appartement loué par Kriket à Argenteuil (Val d’Oise) cinq fusils d’assaut, sept armes de poing, des munitions en quantité, 105 grammes de TATP (un explosif apprécié des terroristes comme des voyous, NDLR) 1,3 kilo d’explosif industriel et plus de 10.000 billes d’acier. Si l’enquête et le procès n’ont pas permis d’établir le ou les objectifs précis, l’accusation a affirmé que cet arsenal avait été réuni pour perpétrer un ou des attentats majeurs.

Présentés par le ministère public comme le cœur de la cellule terroriste, les trois principaux accusés, contre lesquels avait été requise la réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une peine de sûreté de 22 ans, ont été condamnés à de lourdes peines notamment pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d’actes de terrorisme. Réda Kriket, 39 ans, vétéran de droit commun radicalisé, a été condamné à 24 ans de réclusion criminelle assortie d’une période de sûreté des deux tiers. Le 8 mars, au premier jour du procès, il avait affirmé ne reconnaître que la loi d’Allah. Même peine pour Anis Bahri, 37 ans, qui a reconnu son engagement djihadiste, et pour Abderrahmane Ameuroud, 43 ans, ancien d’Afghanistan, condamné par le passé en France pour terrorisme et expulsé du territoire français à l’issue de sa peine (en 2016, il vivait en Belgique).

Les quatre comparses de Kriket, Bahri et Ameuroud, accusés de leur avoir apporté un soutien logistique, connaissent quant à eux des sorts bien distincts. Miloud Feia, 45 ans, djihadiste aguerri pour l’accusation, a été condamné à 12 ans (contre 13 ans requis) assortis d’une période de sûreté des 2/3. Une peine de 8 ans de réclusion criminelle pour association de malfaiteurs de droit commun a été prononcée contre Yassine Alami, 38 ans, (pour des réquisitions de 10 ans assortis de deux tiers de période de sûreté).




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol