Archive pour le Tag 'Dat'

Dati: « A l’UMP, il n’y a plus d’idées, il n’y a plus que des ambitions », elle sait de quoi elle parle !

Dati: « A l’UMP, il n’y a plus d’idées, il n’y a plus que des ambitions », elle sait de quoi elle parle !

Formidable Dati, l’archétype de l’arriviste politique et qui maintenant critique son parti et les ambitions personnelles ! »À l’UMP, il n’y a plus d’idées, il n’y a plus que des ambitions », déplore l’eurodéputée dans un entretien au Figaro Magazine paru vendredi.   »On avait à peine rangé les couteaux après l’élection du président de l’UMP, qu’on les ressort pour 2016. Pourtant, nous les avons tous entendus proclamer la main sur le cœur, +plus jamais ça+ », constate la vice-présidente de l’UMP en lançant un appel à ses amis.   »Que ceux qui appellent au rassemblement pour 2017 cessent de diviser dès 2013! Ces responsables oublient qu’avant la présidentielle, nous avons d’autres échéances », ajoute-t-elle. « Si l’UMP poursuit dans la voie actuelle de la guerre des chefs, des ego et des ambitions », elle assurera « à François Hollande sa réélection », prévient-elle.  Pour l’ancienne ministre de la Justice, il manque aujourd’hui à l’UMP « des idées, un projet, une équipe soudée, de l’humilité et un leader ».   »Et ce n’est pas le retour ou pas de Sarkozy qui empêche cela! L’UMP doit aujourd’hui son existence et son opposition à ses forces vives, militants et sympathisants (…) qui eux ne se posent pas la question de la présidentielle de 2017″, estime-t-elle.  Et, « si certains se considèrent meilleurs que Nicolas Sarkozy pour faire gagner la droite, qu’ils n’hésitent pas à nous le démontrer! Nicolas Sarkozy n’empêche ni le débat d’idées, ni l’émergence d’un autre leader ou d’un homme d’État, mais nous en sommes loin », constate cette proche de l’ancien président.  Interrogée sur le droit d’inventaire du précédent quinquennat, l’ex-ministre affirme ne pas être contre le principe.   »Mais, j’ai le sentiment que ceux qui réclament ce droit veulent le procès d’un homme », dit-elle expliquant que « si droit d’inventaire il doit y avoir, il doit être collectif » et porter autant sur « les réformes » que « sur les comportements et la gouvernance de la droite au pouvoir ».  Sur le danger de la montée du FN, Mme Dati juge que « le Front républicain est une erreur politique pour la droite » et « une aubaine pour la gauche ».  Elle estime par ailleurs que la primaire UMP pour la présidentielle est « une fausse bonne idée: celui qui permettra à l’UMP de se reconstruire sur un projet, des valeurs et qui nous fera gagner toutes les prochaines élections sera le leader naturel de la droite pour 2017″, assure-t-elle.

 

Dati: « La droite a un problème avec le peuple »

Dati: « La droite a un problème avec le peuple »

Eclair de lucidité chez Dati ou manœuvre pour se faire de la place parmi l’oligarchie politique diplômée. En tout cas une analyse lucide vis-à-vis de Le Pen qui vaut pour la droite mais aussi pour le PS.   »Mêmes diplômes », « mêmes cercles », « mêmes milieux »: l’ancienne ministre de la Justice Rachida Dati affirme dans une tribune au JDD que la « droite a un problème avec le peuple » et qu’elle « doit se réveiller » au risque de laisser un « boulevard à Marine Le Pen ». Selon la vice-présidente de l’UMP, « alors que la gauche est au plus bas, il n’y a pas de désir de revoir la droite au pouvoir ». Elle en veut pour preuve de récents sondages qui placent le FN juste derrière l’UMP ou à égalité aux prochaines élections européennes, en mai 2014.  Alors que « le général de Gaulle, Valéry Giscard d’Estaing, Jacques Chirac ou Nicolas Sarkozy ont tous, à un moment donné, réussi à forger un lien fort avec le peuple », « la droite a sans doute aujourd’hui un problème avec le peuple », ajoute-t-elle.   »La défaite à la présidentielle a été le point de départ de cette crise. On est tombé dans le piège tendu par la gauche, et on a parlé de droit d’inventaire, de droitisation et même de +buissonisation+ (référence à Patrick Buisson, ndr), lorsqu’on aurait dû regarder en face la France, les Français, les valeurs qu’ils souhaitent que nous défendions, au lieu d’en être gênés et de nous en éloigner », explique-t-elle.   »La droite doit se réveiller », insiste-t-elle. « Aujourd’hui, nous régressons! Les mêmes diplômes, les mêmes cercles, les mêmes milieux, les mêmes têtes se distribuent entre eux les postes, les investitures et les mandats ».  A défaut de ce réveil, « Marine Le Pen aura un boulevard: aux municipales, aux européennes et peut-être même au-delà. Nous ne pourrons nous en prendre qu’à nous-mêmes. Nous serons alors coresponsables du déclin moral et politique de la France. Et dans l’inventaire, nous serons tous au passif! », conclut l’ancienne garde des Sceaux (2007-2009

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol