Archive pour le Tag 'd’addition'

Hollande : Fiscalité et déficit : nouvelles erreurs d’addition

Hollande : Fiscalité et déficit : nouvelles erreurs d’addition

 

Comme chaque jour ou presque Hollande annonce de nouvelles mesures et de nouvelles échéances , il n’est pas évident de tenir à jour les additions ; Résumons, Hollande  a promis de faire 50 milliards d’économie entre 2015 et  2017 dans le but de réduire les déficits notamment 3% du PIB en 2015 au lieu de 4.1% en 2013 ; notons que la commison de Bruxelles, elle prévoit 3.8% en 2015 pour la France. Il ya donc déjà une petite erreur de  8 milliards. Ce n’est donc pas 50 milliards d’économies qu’il faut réaliser mais au moins 58. Plus les allégements des cotisations familiales aux entreprises ( 30 milliards moins les 20 milliards du CICE) donc 10 milliards, soit un sous total de 68 milliards pour les économies auxquelles il faut ajouter le petit cadeau fiscale qui est annoncé pour les ménages autour de 5 milliards, soit un total d’économies de 73 milliards et pas de 50 comme l’annonce Hollande.  En fait Hollande va jouer sur les déficits et la fiscalité car il ne pourra réaliser les économies nécessaires. Finalement un allégement assez symbolique des charges des entreprises et surtout des impôts des ménages et un nouveau décalage  dans le temps des déficits publics. Finalemenet une synthèse à la mode Hollandaise qui ne satisfera ni Bruxelles, ni les entreprises, ni les ménages.

Baisse des charges: pour le Medef, il y a erreur d’addition

Baisse des charges: pour le Medef, il y a erreur d’addition

Le Medef a refait les additions, il demandait 100 milliards d’allègement, Hollande a annoncé 30 milliards mais en incluant le CICE ; donc en fait l’annonce ne concerne que 30 moins 20, soit 10 milliards d’ici 2017, soit encore environ 3 milliards par an. Mais avec l’augmentation mécanique des impôts sur les sociétés,  l’opération pourrait être blanche. D’où la demande du Medef de revoir l’addition. Dans un communiqué envoyé le 16 janvier en fin de journée, le Medef réclame une clarification de l’ambition du gouvernement sur l’allègement des charges pesant sur les entreprises. Alors qu’il y a peu, Pierre Gattaz se disait prêt à « escalader l’Everest » avec François Hollande, le Medef estime maintenant, que, tout compte fait, il manque des tentes et des piolets pour partir à l’assaut des sommets.  Car l’organisation patronale a fait les comptes : si l’on tient compte des 30 milliards de baisses de charges annoncées par François Hollande, desquels on déduit les 20 milliards du CICE amené à disparaître, il ne reste plus au final que 10 milliards d’allègement pour les entreprises. Et 10 milliards, dit le Medef, c’est insuffisant pour enclencher la dynamique de création d’emploi au vu du différentiel de charges avec les entreprises allemandes. « L’organisme Eurostat a ainsi précisé qu’il pesait, en 2013, 116 milliards en trop de charges sur les entreprises françaises par rapport aux entreprises allemandes », rappelle l’organisation dans son communiqué.  Son président Pierre Gattaz espère obtenir des clarifications sur ce point lors des vœux du président de la République aux acteurs économiques, le 21 janvier. Pourtant, les patrons ont tous salué mardi soir le pacte de responsabilité annoncé dans le discours présidentiel. Et déjà, il n’y avait pas d’ambiguïté sur le fait que baisse de charges et CICE ne se cumuleraient pas. Clairement le Medef veut donc peser sur la deuxième étape, celle d’une éventuelle baisse de l’impôt sur les sociétés, au risque de braquer l’exécutif qui prend déjà beaucoup de risques vis-à-vis de son électorat.

 

Hollande- Erreurs d’addition : des économies supplémentaires bientôt programmées

Hollande- Erreurs d’addition : des économies supplémentaires bientôt programmées

On a refait les additions après la conférence de presse de Hollande et de toute évidence, le compte n’y est pas pour à la fois réduire les déficits, alléger les charges des entreprises et diminuer les impôts des français d’ici 2017. Une petite erreur de l’ordre de 20 milliards. Erreur habituelle puisqu’en 2013 on devait réaliser seulement 3% de déficit, en fait on a fat 4.1% et on sera seulement 3,6% (en principe)  en 2014. Du coup sans donner de chiffres précis l’Elysée annoncent qu’i y aura des économies supplémentaires à réaliser. La trajectoire d’économies dans les dépenses publiques est pour l’instant inchangée, avec 18 milliards d’euros prévus en 2015, autant en 2016 et 13 milliards en 2017, mais d’autres économies seront bientôt programmées, a-t-on appris mercredi à l’Elysée. Ces économies supplémentaires, trouvées notamment à la lumière des travaux sur le « pacte de responsabilité » avec les entreprises, qui doit se traduire par une nouvelle baisse du coût du travail, modifieront cette trajectoire, a-t-on précisé. Les chiffres cités mercredi par l’Elysée sont conformes aux prévisions déjà annoncées. Le président François Hollande avait quant à lui évoqué mardi lors de sa conférence de presse le chiffre de 17 milliards d’euros d’économies en 2017. Ces économies feront suite à un effort prévu cette année de 15 milliards d’euros de réduction des dépenses par rapport à leur hausse tendancielle, qui vise à réduire le déficit public de la France de 4,1% du PIB fin 2013 à 3,6% fin 2014. Cette trajectoire doit à la fois permettre de remplir les engagements de la France en termes de redressement des finances publiques et de baisser les prélèvements obligatoires en fin de mandat, a souligné une source. « Nous ferons davantage afin de pouvoir faire des allégements additionnels », a-t-elle déclaré, ajoutant que les précisions seraient apportées d’ici le mois de mars. La trajectoire actuelle « sera adaptée à la lumière des travaux du ‘pacte’ et du Conseil supérieur de la dépense dans les prochains mois », a expliqué une seconde source.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol