Archive pour le Tag 'courtisans'

Nouveaux entrants au gouvernement : des courtisans arrivistes

Nouveaux entrants au gouvernement : des courtisans arrivistes

D’une certaine façon, les arrivées au gouvernement constituent un non-événement. On attendait en effet que Macron recrute des politiques chevronnés pour faire face à une crise sociale et économique particulièrement grave. Au lieu de cela,  il a pris des courtisans sans expérience politique dont deux –n’ont  jamais été élus. En fait, il s’est entouré de courtisans choisis dans sa garde rapprochée. La preuve sans doute que Macron concentre à lui tout seul tous les pouvoirs et qu’il entend l’incarner. Mais aussi la conséquence que l’aire d’influence de Macron au lieu de s’élargir à des personnalités compétentes et chevronnées ne cesse de se rétrécir sur un petit cercle de supporters inconditionnels. Cette désignation démontre que Macron est de plus en plus désespérément seul mais qu’en plus il s’isole de plus en plus dans son bunker idéologique coupé des réalités. Macron est  surtout entouré de technocrates et de courtisans qui ne cessent d’encenser le monarque mais en même temps de l’aveugler. Ce ne sont pas ces trois jeunes néophytes qui aideront Macron à sortir du piège du grand débat national. Ces nouveaux ministres ne sont en fait que des collaborateurs de Macron et considérés comme tel.  ils appliqueront ce qu’on leur dit et vanteront les miennes hérite du monarque républicain. Il ne faut guère attendre d’originalité, de charisme de leur part. Comme la plupart des responsables en marche, ce sont des arrivistes, responsable autoproclamés ; la plupart sans aucune expérience politique et sociale qui se serve de la politique comme d’un tremplin dans leur carrière. Finalement le même profil que Macron venu d’on ne sait où qui n’a jamais eu à affronter les difficultés d’un élu local ou national avant d’être président de la république et qui confond monarchie et république. Tout cela finira très mal car dans un contexte de crise aiguë et structurelle le pays aurait besoin d’expérience, de compétence et de sagesse et non d’aventuriers.  

Gouvernement : un casting d’amateurs, de courtisans et de vieilles badernes

Gouvernement : un casting d’amateurs,  de courtisans et de vieilles badernes

 

 

 

 

Si la composition du gouvernement tarde,  il y a une raison fondamentale. À savoir,  le manque de ressources humaines disponibles. Pas étonnant, Macron pris un soin particulier pour écarter des politiques d’expérience et de jeunes loups aux dents trop acérées qui seraient susceptibles soit de faire preuve de trop d’indépendance, soit de lui faire concurrence. Macron est donc relativement seul, il est surtout entouré de politiques de second rang et de courtisans parmi ces derniers faut surtout citer benjamin Griveaux, la ministre de la justice et de Rugy qui a remplacé Hulot à l’environnement. Ces trois là sont des experts en langue de bois en chaine. Ils se sont faits une spécialité de se répandre en louanges à l’égard du monarque républicain, aussi de parler pour ne rien dire. Benjamin Griveaux est à cet égard un expert en courtisanerie et en insignifiance. On attend encore de lui une seule expression un peu personnelle, un peu intelligente, un peu originale. À propos de la recomposition du gouvernement qui traîne, il déclare : « on prend le temps car on choisit des gens compétents ». S’ils sont aussi compétents alors pourquoi changer les membres du gouvernement ? Le futur gouvernement ressemblera sans doute au précédent, une sorte de cocktail d’opportunistes comme de Russie, d’incompétents, sans doute aussi de quelques vieilles badernes en mal de reconversion politique. On complétera le tout par quelques amateurs qualifiés de techniciens sans aucune expérience politique, sans légitimité sociale qui comme les députés devront tout à Macron. La recomposition du gouvernement n’est cependant pas l’enjeu central mais le contenu d’une politique qui a échoué et la manière arrogante d’un président qui est de moins en moins bien supportée.

Grand prix des courtisans : Castaner ou Griveaux ?

Grand prix des courtisans : Castaner ou Griveaux ?

 Il existe toutes sortes de grands prix pour distinguer les plus compétents dans leur domaine. On se demande s’il ne serait pas urgent de créer le Grand prix des courtisans pour récompenser le plus lèche botte de la majorité. Parmi les  principaux candidats qui seraient en piste. Il y a d’abord Griveaux, le porte-parole du gouvernement, le spécialiste de la langue de bois en « chaîne » celui qui a accepté que les pieds de sa chaise soit coupés afin que Macron paraisse plus grand lors de la signature publique d’une loi.  Plus haut et surtout plus bas du cul, tu  tumeurs ! Le deuxième concurrent pour ce prix serait Castaner, e délégué général de la République en Marche, qui s’est confié au Magazine du Monde. Et a déclaré : « Macron, c’est la fulgurance. Comme au foot. Macron, c’est mieux encore que Mbappé, c’est Zlatan! ». Dans un entretien au Monde, Christophe Castaner revient sur sa relation très proche avec le chef de l’Etat, dont il a déjà par le passé évoqué la « dimension amoureuse ». A celui qui le surnomme « Casta », Castaner semble aujourd’hui vouer une admiration sans borne, concédant volontiers qu’il ne sera « jamais en opposition avec Emmanuel Macron ». Christophe Castaner revient sur la tonitruante affaire Benalla, le premier vrai scandale de l’ère Macron, qui a éclaboussé tous les proches du président, dont il est.  Si Christophe Castaner admet que dans cette affaire, le gouvernement a commis « une part d’erreurs », loyal toujours, il estime qu’Emmanuel Macron en sort grandi: « le président a révélé sa part d’humanité ». La lutte sera évidemment serrée pour l’obtention de cette distinction du plus faux-cul. On pourrait y ajouter François de Rugy  qui lui aussi en matière de langue de bois et de carriérisme se révèle être également très performant.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol