Archive pour le Tag 'coupée'

Typologie sociale de la France : La France coupée en 4

 Typologie sociale de la France : La France coupée en 4

 

Selon une étude Elabe diffusée par France info  près des trois quarts Français se déclare heureux mais 50 % éprouvent des difficultés à boucler leurs fins de mois. Des Français seraient donc heureux à titre privé mais inquiets par rapport à l’environnement social et économique. Un essai de typologie distingue quatre catégories de Français :

Les « Français affranchis ». 21% des Français sont « affranchis des contraintes territoriales et sociales ». Ils réalisent leurs projets de vie « sans entrave », ont « les moyens socioculturels de surmonter les obstacles (…) et de tirer parti des évolutions de notre société ». Ils sont les plus heureux (92%) et ceux qui manifestent le sentiment d’avoir choisi la vie qu’ils mènent (61%).

Les « Français enracinés ». Ils sont 22% à faire « le choix résolu d’un enracinement » dans leur territoire. Pour eux, la « bulle personnelle » est « un bouclier qui les protège de la violence sociale ». Ces Français goûtent au bonheur de « vivre au pays » et n’aspirent pas à la mobilité, ni géographique, ni sociale. 90% considèrent qu’il fait « bon vivre » dans leur quartier ou leur commune. Et 77% ont le sentiment d’avoir choisi leur vie.

 

 

Les « Français assignés ». 25% sont « bloqués géographiquement et socialement » par un faible capital économique, social et culturel. Assignés à leur territoire, ils subissent de plein fouet les inégalités sociales et territoriales. Leur quotidien est sous contrainte constante, ils vivent à l’euro près. 72% bouclent leurs fins de mois avec difficulté, 73% ont renoncé à des soins médicaux en 2018. Un sur deux est malheureux et 64% ont le sentiment de ne pas avoir choisi leur vie. Enfin, 97% d’entre eux estiment que la société est injuste, 78% que la réussite sociale est jouée d’avance et 92% sont pessimistes sur l’avenir de la société française.

 

Les « Français sur le fil ». Ils représentent 32% de la population. Ils expriment une envie de mobilité sociale et territoriale mais sont confrontés à la difficulté d’y arriver. Et à s’affranchir de leur situation socio-économique et des inégalités territoriales. C’est le groupe le plus partagé, entre les hauts niveaux de bonheur des « affranchis » et des « enracinés » et le mal-être des « assignés ». Un peu plus de la moitié se dit pessimiste. L’enquête conclut que, « plus jeunes et plus mobiles’, les « sur le fil » peuvent  »basculer dans une des trois autres catégories en fonction des obstacles ou des opportunités ».

 

 

73% des Français se déclarent « heureux mais CE   »bonheur privé » contraste avec les questions de pouvoir d’achat et la souffrance sociale. 48% des Français vivent des fins de mois difficiles et seuls 19% déclarent avoir une capacité d’épargne (« Je boucle facilement mes fins de mois et j’arrive à mettre de l’argent de côté »). 37% ont été à découvert au moins à plusieurs reprises ces douze derniers mois. Et un Français sur deux reconnaît avoir retardé ou renoncé à des soins de santé en 2018.

Cette précarité au quotidien se double du sentiment que la situation se dégrade. 43% des Français affirment que la situation de leur foyer a empiré en 2018, et ce sentiment grimpe à 60% chez les retraités. À ce ressenti s’ajoute le sentiment que les fractures de la société française produisent « relégation et exclusion ». 78% des Français jugent la société actuelle injuste, et 70% sont pessimistes sur l’avenir de la société française.

France 2 : Sophia Aram coupée au montage !

France 2 :  Sophia Aram coupée au montage !

« Evolution du concept » !! Sophia Aram ne sera plus en direct mais l’émission va continuer… de plonger sans doute. Après la suppression de « on ne demande qu’à en rire », divertissement très suivi,  France a confié à Sophia Aram un talk-show d’un ennui et d’une nullité rares. Bilan : 3% d’audience et ça continue de plonger. Et la PUB aussi (tant mieux !).  Nullité de l’émission, nullité de l’animatrice, nullité aussi des prestations des invités (qui visiblement s’ennuient). Pour l’heure, elle reste maintenue. Nathalie Darrigrand, directrice de l’unité des programmes magazines de société de France 2 se veut catégorique : « (Sophia Aram) sera à l’antenne lundi. » L’émission, engluée dans des scores d’audiences très décevants -après avoir démarré à 6.9% de part de marché elle plafonne aujourd’hui à 3%-, doit cependant subir une « évolution du concept ». Comme Le Monde le révèle samedi, l’émission ne sera désormais plus en direct mais enregistrée à 14h30. Le rôle de Sophia Aram doit également être plus encadré. Selon Le Monde « Sophia Aram devrait retrouver une place plus personnelle, mais dans un espace défini, comme un billet ou un édito. Elle était au départ intervenue de façon libre, en « one woman show », puis l’émission a été rapprochée du format plus classique d’un talk-show cette semaine ».  Le rendez-vous de l’access prime-time (« avant soirée ») est un carrefour stratégique pour les chaines et en particulier pour France 2. D’une part, en raison des spots publicitaires, un enjeu crucial pour France 2 qui n’a plus droit aux publicités après 20h. D’autre part, car cette “case” doit être une locomotive pour le 20H. L’écart moyen entre le JT de TF1 et France 2 atteint 1,9 millions de téléspectateurs aujourd’hui contre 1,5 millions l’an dernier.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol