Archive pour le Tag 'Corruption'

Page 8 sur 8

Corruption pour ventes d’armes en Inde : une grande découverte !

Corruption pour ventes d’armes en Inde : une grande découverte !

 

Une affaire de corruption découverte en Italie avec Finmeccanica  a suscité l’émotion et indignation ; belle hypocrisie car sans corruption, il serait pratiquement impossible de signer des contrats d’armements tellement la concurrence est rude.  Giuseppe Orsi, patron de Finmeccanica arrêté mardi pour corruption internationale dans une affaire de pots-de-vins présumés au gouvernement indien, a renoncé à sa double casquette de président et d’administrateur (il avait été remplacé en urgence mercredi soir au poste d’administrateur délégué par Alessandro Pansa), a annoncé son avocat vendredi.   »Je remets par la présente ma démission des charges d’administrateur et de président de Finmeccanica, tout en revendiquant et en réitérant la cohérence de mon action depuis toujours inspirée par l’intérêt exclusif de Finmeccanica et de ses filiales, et également afin de contribuer à apaiser le climat qui s’est créé » autour du groupe, selon la lettre citée par l’agence Ansa.  Un porte-parole de Finmeccanica a confirmé à l’AFP la démission de M. Orsi.  Selon son avocat, Ennio Amodio, le texte a été présenté au juge en charge de l’enquête qui l’a entendu vendredi matin au tribunal de Busto Arsizio, près de Milan. « Je n’ai jamais eu connaissance de manoeuvres illégales », a-t-il en outre déclaré devant le juge, a rapporté Ansa.  Giuseppe Orsi était visé depuis avril 2012 par une enquête portant sur la livraison en 2010, pour 748 millions de dollars, de 12 hélicoptères au gouvernement indien par une filiale du groupe, AgustaWestland.  La transaction aurait donné lieu en coulisses au versement, via des intermédiaires, de pots-de-vin à des officiels indiens, selon le mandat d’arrêt du tribunal, cité par les médias italiens.  L’Inde de son côté, où l’affaire a contraint le gouvernement à publier jeudi un communiqué en 35 points pour se défendre, a annoncé vendredi qu’elle avait lancé la procédure d’annulation du contrat.  Le ministère de la Défense a « entamé des mesures pour annuler le contrat d’acquisition de 12 hélicoptères AW101 (AgustaWestland) », a-t-il annoncé dans un communiqué. Selon les termes du contrat, la totalité des hélicoptères doit être livrée d’ici 2014 et l’Inde en a déjà reçu trois.  L’Inde a également demandé à l’entreprise italienne de dire « d’ici sept jours » si des termes du contrat et le « pacte d’intégrité » signé en 2010 ont été violés.  Le gouvernement indien avait déjà prévenu mercredi qu’il annulerait le contrat si les accusations de corruption contre le patron de Finmeccanica étaient avérées et a annoncé jeudi qu’il suspendait ses paiements au groupe italien.  Ces annonces ont coïncidé avec une visite à New Delhi du président français François Hollande, qui espère convaincre l’Inde, premier acheteur d’armes au monde, d’acquérir des avions Rafale.  En Italie, le président du conseil Mario Monti s’est vu accuser d’attentisme dans l’affaire Finmeccanica, devenue un poids embarrassant à moins de dix jours des élections législatives auxquelles son mouvement est candidat. L’Etat italien est le principal actionnaire de Finmeccanica avec 30,2% de son capital.

 

 

Nouveau :- site chansons-poèmes de  g.bessay:

Corruption Espagne : Mariano Rajoy se défend mais mal

Corruption Espagne : Mariano Rajoy se défend mais mal

Le chef du gouvernement espagnol se défend mais mal puisqu’il propose de montrer sa déclaration d’impôts alors qu’il est accusé d’avoir reçu de l’argent au noir. « Je n’ai jamais reçu d’argent au noir », a déclaré Mariano Rajoy devant la direction du Parti populaire, de droite, dont il est le président.  L’ »affaire Barcenas », du nom d’un ancien trésorier du PP, a été révélée il y a une dizaine de jours par le journal El Mundo, selon lequel des responsables du parti ont reçu pendant des années jusqu’à 15.000 euros mensuels de « compléments de salaire ».  Selon ces articles de presse, les versements consistaient surtout en commissions remises par des sociétés de construction, dont certaines ont bénéficié de contrats publics et d’autres ont été employées à titre privé par le PP, à l’époque de l’essor du marché immobilier espagnol dans les années 2000.  Le quotidien El Pais a publié mercredi des relevés de compte manuscrits, qui auraient été rédigés sur une période de vingt ans par deux trésoriers, dont Luis Barcenas. Ce dernier a quitté ces fonctions en 2009 lorsque des juges ont commencé à enquêter sur son implication dans le versement présumé de fonds occultes à des responsables du PP.  L’enquête a permis d’établir qu’il a détenu un compte en Suisse doté à un moment de 22 millions d’euros.

 

 

Nouveau :- site chansons-poèmes de  g.bessay:

1...45678



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol