Archive pour le Tag 'coronavirus'

Vaccin universel contre tous les coronavirus ?

 Vaccin universel contre tous les coronavirus ?

Un article de Betsy McKay Dans le Wall Street Journal (extrait)

Chercheur de l’armée américaine spécialisé dans les maladies infectieuses émergentes, M. Modjarrad travaille sur un vaccin visant à assurer une protection contre toute une série de coronavirus entraînant des maladies chez l’être humain, y compris des variants de la Covid-19 susceptibles d’échapper aux vaccins aujourd’hui disponibles.

L’objectif est d’empêcher un prochain variant de se propager à travers la planète. Un tel vaccin pourrait peut-être même combattre les coronavirus responsables des rhumes ordinaires.

L’équipe de recherche de M. Modjarrad est répartie en une vingtaine de groupes basés dans le monde entier, qui travaillent sur des projets de vaccins dits « universels » ou « pancoronavirus », c’est-à-dire capables de bloquer un certain nombre de virus liés, y compris des spécimens n’ayant encore infecté personne. Après avoir consacré des années à lutter contre les virus Ebola, Zika et H1N1, ainsi que d’autres nouveaux agents pathogènes, M. Modjarrad et différents spécialistes des maladies émergentes expliquent vouloir trouver un vaccin permettant de contrer tout nouvel agent susceptible d’apparaître.

 

« C’est la solution grâce à laquelle nous pourrons sortir non seulement de cette pandémie, mais de ce cycle d’épidémies », souligne M. Modjarrad, qui dirige le pôle des maladies infectieuses émergentes à l’Institut de recherches Walter Reed de l’armée américaine à Silver Spring, dans le Maryland.

Trois nouveaux coronavirus mortels sont apparus au cours des dix-huit dernières années, y compris l’agent responsable du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (Mers), et les scientifiques s’attendent à ce qu’un autre émerge. De nombreux animaux, chauves-souris et lapins inclus, sont porteurs de coronavirus qu’ils pourraient transmettre à l’être humain. Des millions d’individus à travers le monde sont actuellement exposés au virus Sars-Cov-2 responsable de la pandémie de Covid-19, ce qui augmente les risques de voir apparaître des variants qui résisteraient aux vaccins, alertent les scientifiques.

« Il faut que nous travaillions de manière proactive sur ces virus, et sur beaucoup d’autres », affirme David Veesler, biochimiste à l’Ecole de médecine de l’université de Washington, dont le laboratoire teste un vaccin expérimental contre un groupe de coronavirus.

Les scientifiques ont passé des années à tenter de mettre au point un vaccin universel contre la grippe, sans succès à ce jour. Les coronavirus, qui mutent moins souvent et présentent un moins grand nombre de lignées distinctes, pourraient constituer une cible plus facile à atteindre. Les scientifiques notent toutefois qu’il pourrait falloir des années pour produire un vaccin capable de protéger l’être humain contre la plupart des coronavirus susceptibles de l’infecter, et que le chemin est semé d’embûches.

La Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), une organisation basée à Oslo qui finance le développement de vaccins contre des maladies épidémiques, investit 200 millions de dollars sous forme de subventions dans les premières phases de développement de vaccins visant à assurer une protection contre des coronavirus dangereux. Aux Etats-Unis, l’Institut national des maladies allergiques et infectieuses, dont les scientifiques cherchent à mettre au point des vaccins contre les coronavirus, a accordé 95 millions de dollars à d’autres chercheurs, dont 36 millions à des équipes de l’université Duke, de l’université du Wisconsin – Madison et du Brigham and Women’s Hospital à Boston.

Plusieurs entreprises travaillent sur des vaccins polyvalents contre la Covid-19, qui cibleraient les variants du Sars-CoV-2. L’administration Biden et d’autres bailleurs de fonds devraient accorder la priorité au développement de vaccins assurant une large protection contre ces variants, estime Eric Topol, directeur du Scripps Research Translational Institute à La Jolla, en Californie. « Ce dont nous avons réellement besoin, c’est d’un effort mondial de collaboration », observe-t-il.

Les vaccins actuellement en développement ne protégeraient pas contre tous les coronavirus. Ceux-ci sont très distincts les uns des autres, ce qui complique la production d’un vaccin à même de les cibler tous. La plupart des chercheurs se concentrent d’abord sur des vaccins contre les sarbecovirus, le groupe de virus suscitant le plus d’inquiétudes parce qu’il inclut les agents pathogènes responsables de la Covid-19 et du syndrome respiratoire aigu sévère (Sras).

S’ils parviennent à mettre au point un vaccin contre les sarbecovirus, la prochaine étape consistera à développer des vaccins capables de bloquer les bêtacoronavirus, qui incluent les sarbecovirus ainsi que le virus responsable du Mers, détecté pour la première fois en 2012 et dont le taux de mortalité avoisine les 35 %. Ce groupe comprend également deux virus à l’origine de rhumes ordinaires.

« Avant de tenter d’atteindre Mars, il faut prouver qu’on est capable d’aller sur la Lune », souligne M. Modjarrad.

De récentes études menées sur les anticorps d’individus infectés par le Sars-CoV-2 contribuent à accélérer le développement de vaccins, indique Dennis Burton, immunologiste au Scripps Research Translational Institute. Lui-même et d’autres chercheurs ont identifié des « anticorps neutralisants à large spectre », qui combattent à la fois le virus actuel et de proches cousins. Des vaccins peuvent ensuite être mis au point dans le but de produire ces anticorps chez les patients recevant l’injection, explique M. Burton.

Pour produire un vaccin universel, les chercheurs ciblent des extraits d’agents pathogènes viraux identiques, ou conservés, de virus liés. Beaucoup se concentrent sur la protéine spike des coronavirus qu’ils étudient, laquelle est présente à la surface du virus et peut ainsi s’accrocher aux cellules humaines et les infecter.

M. Modjarrad et ses collègues ont récemment testé un vaccin expérimental à base de copies de la protéine spike du Sars-CoV-2 attachées à une nanoparticule en forme de ballon de football et composée de ferritine, une protéine sanguine de stockage du fer. Ce vaccin a protégé des macaques contre le virus initial de la pandémie, ont indiqué les chercheurs. Le sérum sanguin des macaques vaccinés est aussi parvenu à résister aux principaux variants du Sras, a précisé M. Modjarrad.

Avec ses collègues, M. Martinez a utilisé l’ARN messager, comme l’ont fait Moderna et Pfizer/BioNTech pour mettre au point leurs vaccins contre la Covid-19. Plutôt que d’exploiter le matériel génétique d’un seul coronavirus, ils ont assemblé les codes génétiques d’extraits de protéines spike issues de quatre virus semblables au Sras : le Sars-CoV, le Sars-CoV-2 et deux virus de chauve-souris.

La production des vaccins hybrides n’a été possible qu’en novembre, parce qu’un composant essentiel également nécessaire à la fabrication des vaccins Pfizer et Moderna était en quantité limitée. Lorsque les vaccins expérimentaux ont été testés sur la souris, ils sont parvenus à protéger les animaux contre des variants de la Covid-19, des coronavirus de chauve-souris ainsi que d’autres virus encore.

L’équipe cherche actuellement des financements pour réaliser un essai clinique de première phase chez l’être humain, et développe un vaccin contre le Mers et des bêtacoronavirus liés, précise M. Martinez.

A l’université de Washington, M. Veesler et ses collègues ont mis au point un vaccin contre la Covid-19 à partir d’une nanoparticule semblable au virus, constellée de copies de l’extrait de la protéine spike qui se lie à un récepteur sur les cellules humaines. Ce vaccin fait actuellement l’objet d’études cliniques de phase avancée.

Après avoir identifié plusieurs anticorps neutralisant à large spectre contre des virus semblables au Sras, les chercheurs se sont lancés dans l’élaboration d’une « version 2.0 » de leur vaccin, explique M. Veesler. Ils ont fixé sur la nanoparticule des copies d’extraits de la protéine spike du Sars-CoV-2 et de trois autres virus similaires : le virus à l’origine du Sras et deux virus de chauve-souris. Testé sur la souris, le vaccin a démontré sa capacité à assurer une large protection contre les virus de type Sras.

L’équipe affine à présent son vaccin et prévoit de procéder à d’autres tests.

Les chercheurs ont par ailleurs identifié des anticorps capables de résister à toute une série de bêtacoronavirus, dont le virus responsable du Mers, indique M. Veesler. De nombreux défis restent cependant à surmonter : les anticorps sont 30 à 50 % moins puissants que d’autres, et sont moins courants, explique le chercheur.

Les anticorps « ouvrent la voie à la conception de vaccins pancoronavirus, mais nous n’en sommes pas encore là. »

 

Coronavirus France : « baisse » des réanimations !!!

Coronavirus France : « baisse » des réanimations !!!

Comme la plupart des grands médias reprennent bêtement les infos des agences de presse, ils titrent  une baisse des réanimations hier. En fait une baisse de 4 réanimations sur un total d’environ 6000. Bref en faite de baisse, il s’agit de stabilisation.

La France a donc annoncé samedi que 5.958 patients étaient en réanimation en raison du COVID-19, ce qui traduit une légère baisse par rapport au chiffre de 5.962 annoncé la veille.

Selon les chiffres disponibles sur le site Geodes du ministère de la Santé, 220 nouveaux décès ont été recensés a l’hôpital en raison du coronavirus.

Le nombre de patients hospitalisés en raison du virus a également légèrement reculé, à 30.100 contre 30.438 la veille.

Coronavirus Allemagne : moins qu’en France -60 000 cas- mais quand même 24.000 nouveaux cas en 24 heures

Coronavirus Allemagne : moins qu’en France -60 000 cas- mais quand même 24.000 nouveaux cas en 24 heures

 

Alors que la France flirte avec les 60 000 cas en 24 heures, l’Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses a enregistré 24.300 nouvelles infections au cours des dernières 24 heures, contre 17.051 la veille. Depuis le début de la pandémie, l’Allemagne a enregistré 2.833.173 infections. L’institut fait aussi état de 201 décès supplémentaires, contre 249 la veille. Depuis le début de la pandémie, 76.543 personnes sont mortes en Allemagne.

Coronavirus Mexique : plus de 200.000 morts

Coronavirus Mexique : plus de 200.000 morts

 

Après le Brésil qui a franchi le seuil de 300 000 morts, c’est au tour du Mexique d’atteindre aussi un record avec jeudi 200.000 mors du Covid-19, un peu plus d’un an après l’arrivée du coronavirus dans ce pays, a annoncé un haut responsable mexicain de la santé. «Ce sont 200.211 personnes qui, malheureusement, sont décédées à cause des complications dues à la maladie» du Covid-19, a déclaré José Luis Alomia, directeur de l’épidémiologie au secrétariat mexicain à la Santé. Le Mexique est le troisième pays le plus endeuillé après les Etats-Unis et le Brésil. Son taux de mortalité pour 100.000 habitants est le 17e plus élevé. Le nombre d’infections dépasse les 2,2 millions pour 126 millions d’habitants.

Coronavirus Brésil : plus de 300.000 morts

Coronavirus Brésil : plus de 300.000 morts

Plus de 300 000 morts depuis le début de l’épidémie au Brésil est prêt de

90.000 infections supplémentaires ont par ailleurs été recensées en vingt-quatre heures.

Le nouveau ministre de la Santé, Marcelo Queiroga, a promis dans la journée que le gouvernement allait oeuvrer pour accélérer la campagne de vaccination.

Au cours de sa première conférence de presse, il a déclaré que l’objectif du gouvernement était d’administrer quotidiennement un million de doses de vaccin.

Coronavirus France : situation de plus en plus tendue en réanimation

Coronavirus France : situation de plus en plus tendue en réanimation

14.678 nouveaux cas et 287 morts ont été enregistrés à l’hôpital au cours de ces dernières 24 heures, selon le dernier bilan communiqué mardi soir par Santé Publique France.

26.756 personnes sont désormais hospitalisées en France en raison d’une infection à Covid-19, soit 2286 malades supplémentaires par rapport à la veille. Par ailleurs, 4634 patients sont actuellement en réanimation, ce qui représente 488 admissions en 24 heures.

Coronavirus : 17 morts au Royaume-Uni pour 344 en France en 24 heures

Coronavirus : 17 morts au Royaume-Uni pour 344 en France en 24 heures

 

La campagne massive de vaccination en Grande-Bretagne semble avoir porté ses fruits. En France,  on compte péniblement 6 millions de personnes vaccinées pour près de 30 millions au Royaume-Uni. Conséquence directe le nombre de morts  enregistrés en 24 heures le 22 mars est de 17 en Grande-Bretagne 344 en France.

S’agissant des nouvelles contaminations au Covid-19, les autorités sanitaires britanniques en ont enregistré 5.342 nouvelles, soit le niveau observé depuis plusieurs jours. En France, hier à 14 heures, Santé Publique France en avait comptabilisé 15.792 de plus que la veille.

Selon les données officielles, quelque 28 millions de personnes ont maintenant reçu une première dose de vaccin dans le pays et 2,3 millions ont reçu deux doses. En France, seulement 6,35 millions de Français ont reçu la première dose de vaccin.

 

Coronavirus : on se dirige tout droit vers 50 000 contaminations par jour et au moins 500 morts

  • Coronavirus : on se dirige tout droit vers 50 000 contaminations par jour et au moins 500 morts

 

  • inutile de tourner autour du pot, la France -comme d’ailleurs d’autres pays- connaitune troisième vague au développement exponentiel du fait des variants. On se rappelle que le président de la république avait fixé à 5000 la limite supérieure des contaminations pour envisager une libération des contraintes. En fait aujourd’hui,  on est proche des 35 000 et on se dirige tout droit vers les 50 000.
  •  Les mêmes tendances à la hausse se manifestent concernant le dramatique problème des réanimations un hôpital et vis-à-vis des décès. Courant avril on atteindra sans doute les 500 morts par jour et la France dépassera au total très largement les 100 000 morts depuis le début de l’épidémie.
  • En clair se reposera en avril la question d’un vrai confinement et non cette espèce de plan bidon ni déconfinement, ni reconfinement qui ne ressemble à rien et n’est pas de nature à stopper la diffusion de la pandémie.
  •  
  • 5.792 nouveaux cas de Covid-19 ont été décelés en 24 heures, selon les chiffres publiés ce lundi, contre 30.581 la veille et 6471 lundi dernier. Le nombre de cas comptabilisés en France s’élève désormais à 4.298.395. Le taux de positivité des tests s’élève, lui, à 8%.

Les patients actuellement en réanimation sont au nombre de 4548 contre 4406 la veille. Le chiffre le plus élevé depuis fin novembre. Quant aux nouvelles admissions dans ces services, elles sont de 471. Au total, les hôpitaux français comptaient lundi 26.488 malades du Covid-19, dont 1902 arrivés sur les dernières 24 heures. 344 personnes sont mortes à l’hôpital en 24 heures portant le bilan à 92.648 morts depuis le début de la pandémie.

Coronavirus. Doublement du nombre de nouveaux cas lundi

Coronavirus. Doublement du nombre de nouveaux cas lundi

 

La France a signalé 15 792 nouveaux cas de coronavirus lundi, plus du double des 6471 signalés lundi dernier et le nombre le plus élevé un lundi depuis le pic de la deuxième vague début novembre.

Le décompte des infections au COVID-19 les lundis est généralement une fraction de ceux enregistrés les autres jours en raison d’un manque de tests et de rapports le week-end.

Le nombre de personnes dans les unités de soins intensifs (USI) atteintes du COVID-19 a augmenté de 142, la plus forte augmentation en une journée cette année, pour atteindre un nouveau sommet de 4548 en 2021. Au cours du deuxième verrouillage, un maximum de 4 919 personnes se trouvaient dans les unités de soins intensifs à la mi-novembre.

Les nouveaux cas ont porté le total cumulé des infections enregistrées en France depuis le début de la pandémie à 4,29 millions. Ils représentent une augmentation semaine sur semaine de plus de 5%, la 14e hausse consécutive du taux semaine sur semaine, qui était de moins de 4% le 9 mars.

La France a également enregistré 343 nouveaux décès, portant le décompte officiel des décès dus au COVID-19 à 92.621.

Coronavirus : encore 26 343 contaminés 24 heures

Coronavirus : encore 26 343 contaminés 24 heures

Toujours très haut niveau avec 26.343 nouvelles contaminations détectées en France ces 24 dernières heures, selon les chiffres publiés ce dimanche, contre 29.759 la veille et 25.229 vendredi. La France compte désormais 4.045.319 cas de Covid-19 depuis le début de la pandémie. Un très mauvais chiffre dans la mesure où le dimanche les statistiques sont plutôt sous-estimées.

Le nombre de patients atteints du Covid-19 en réanimation continue d’augmenter ce dimanche avec 4127 personnes hospitalisées dans ces services – contre 4070 la veille – dont 188 nouvelles admissions ces 24 dernières heures (soit une baisse notable de 75 par rapport aux données de la veille). Au total, les hôpitaux comptaient 24.989 patients malades du Covid-19, contre 24.671 jeudi, soit une hausse de 318 (et ce après une baisse pendant plusieurs jours). Le chiffre des admissions sur les dernières 24 heures était de 821 contre 1087. Le taux de positivité des tests s’établit à 7,4 % (même valeur que samedi).

L’épidémie de Covid-19 a fait plus de 90.000 morts en France depuis son commencement il y a un an, seuil franchi vendredi. Selon les chiffres publiés ce samedi, 90.429 personnes sont mortes du Covid-19 depuis le début de l’épidémie dans les hôpitaux et les établissements type Ehpad, dont 65.118 à l’hôpital.

140 personnes sont mortes en 24 heures à l’hôpital (contre 174 samedi et 228 vendredi), soit une nouvelle baisse qui s’observe tendanciellement depuis la mi-février, a également indiqué Santé publique France ce dimanche.

La pandémie a fait plus de 2,64 millions de morts dans le monde depuis le début de la pandémie, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi en milieu de journée. Les États-Unis sont le pays comptant le plus de morts avec 532.590 décès, suivis par le Brésil (275.105), le Mexique (193.851), l’Inde (158.446), et le Royaume-Uni (125.343).

Coronavirus France : nouveau niveau d’alerte avec 29.759 nouveaux en 24 heures

Coronavirus France : nouveau niveau d’alerte avec 29.759 nouveaux en 24 heures

 

Cette fois, ce n’est plus un plateau mais une véritable augmentation : 29.759 nouveaux cas de contamination au nouveau coronavirus en l’espace de vingt-quatre heures contre 25.229 la veille.

La France a aussi indiqué que 169 nouvelles personnes sont décédées en raison du COVID-19 en 24 heures contre 228 vendredi.

Ce bilan quotidien porte 4.045.319 le nombre total de cas de contamination depuis le début de la pandémie.

Les données du ministère montrent 4.070 personnes sont en réanimation samedi, soit 37 personnes de plus par rapport à vendredi.

La Haute Autorité de Santé a donné vendredi son feu vert à l’utilisation du vaccin à dose unique du groupe pharmaceutique Johnson & Johnson dans la campagne vaccinale contre le COVID-19 en France, ce qui portera à quatre le nombre de vaccins disponibles.

Coronavirus Italie : le reconfinement lundi

Coronavirus Italie : le reconfinement lundi

Face à une véritable troisième vague, l’Italie décide de reconfiner l’essentiel de son territoire. Les régions les plus peuplées de la péninsule, notamment la Lombardie, poumon économique du pays, et le Latium, la région de Rome, seront classées en « rouge » (risque élevé), entraînant la fermeture des écoles ainsi que des bars et des restaurants. Les déplacements seront limités aux impératifs de travail, à l’achat de produits de première nécessité et aux urgences de santé. Ces mesures « entreront en vigueur à partir du lundi 15 mars », a précisé le ministère.

Outre le Latium et la Lombardie, passeront également en « rouge » l’Emilie-Romagne (région de Bologne), le Piémont (Turin), la Vénétie (Venise), le Frioul-Vénétie Julienne, le Trentin, les Marches (nord), les Pouilles (talon de la botte au sud). Ces régions rejoignent la Campanie (région de Naples, sud) et le Molise (sud), qui étaient déjà classées « rouge ».

Cette annonce attendue intervient alors qu’ »au cours de la dernière semaine, 150.175 nouvelles contagions ont été enregistrées contre 130.816 la semaine précédente, soit une augmentation de presque 15% », comme l’a souligné vendredi le Premier ministre Mario Draghi, alors que l’Italie a passé lundi la barre des 100.000 morts depuis le début de la pandémie.

 

Coronavirus France : plus de 90.000 MORTS

Coronavirus France : plus de 90.000 MORTS

Les contaminations sont toujours un très haut niveau avec plus de 25 000 personnes concernées en 24 heures et surtout la saturation totale des hôpitaux est proche. L’épidémie de Covid-19 a fait plus de 90.000 morts en France depuis son commencement il y a un an, selon les chiffres publiés vendredi soir par l’agence sanitaire Santé publique France.

Selon ces chiffres actualisés quotidiennement, 90.146 personnes sont mortes du Covid-19 depuis le début de l’épidémie dans les hôpitaux et les établissements type Ehpad, dont 64.835 à l’hôpital.

Ce décompte ne va pas s’arrêter là: avec 20.000 à 30.000 cas par jour (25.000 vendredi), l’épidémie est loin de faiblir, et la situation est jugée particulièrement inquiétante en Île-de-France. Un record confinement sévère devrait s’imposer car les hôpitaux parisiens sont complètement débordés et des malades acheminés vers la province.

Coronavirus : nouveau record avec 27.166 nouveaux cas en 24 heures

Coronavirus : nouveau record avec 27.166 nouveaux cas en 24 heures

La plupart des indicateurs concernant le Coronavirus sont au rouge.

27.166 nouveaux cas ont été détectés ce jeudi 11 mars. Au total, 3.990.331 personnes ont été testées positives depuis l’apparition de l’épidémie. 265 morts sont à déplorer. Le nombre de nouveaux patients à l’hôpital augmente par rapport à hier, avec 1609 personnes accueillies (+35). 24.858 patients y sont actuellement soignés. 3392 patients sont en réanimation, un nombre en hausse par rapport à mercredi (+74). 385 malades sont arrivés en services de soins intensifs ces dernières 24 heures. 4.544.897 personnes ont reçu au moins une première injection. 2.164.978 ont reçu deux injections.

. Le ministre de la Santé a ainsi annoncé que des «dizaines voire centaines» de patients pourraient être transférés depuis l’Île-de-France. «La situation sanitaire en Île-de-France nous préoccupe particulièrement, le taux d’incidence est de 355 cas pour 100.000 habitants en moyenne chaque semaine, l’incidence dépasse 400 dans le Val-de-Marne et la Seine-Saint-Denis», a-t-il précisé.

Le jugement des Français sur l’efficacité de la politique du gouvernement est sévère.

 

. Pour près des deux tiers des Français, ni le président Emmanuel Macron (63 %) ni le premier ministre Jean Castex (66 %), ni le ministre de la Santé Olivier Véran (65 %) n’ont été à la hauteur de la situation. Les sondés sont encore plus sévères avec les forces d’opposition, critiquées par 84 % d’entre eux.

Coronavirus Brésil : 2286 morts en 24 heures nouveau record

Coronavirus Brésil : 2286 morts en 24 heures nouveau record

2.286 morts supplémentaires en vingt-quatre heures, selon les données communiquées mercredi par le ministère de la Santé.

Le bilan dans le pays, le plus touché au monde par la crise sanitaire en nombre de décès après les Etats-Unis, s’élève désormais à plus de 270.500 morts.

Par ailleurs, 79.876 nouveaux cas de contamination ont été confirmés en vingt-quatre heures, montrent les données officielles, pour un total de plus de 11,2 millions de cas depuis le début de l’épidémie au Brésil.

Coronavirus Brésil : encore un record de morts

Coronavirus Brésil : encore un record de morts

 

1.972 morts supplémentaires en vingt-quatre heures, selon les données communiquées mardi par le ministère de la Santé.

Par ailleurs, 70.764 nouveaux cas de contamination ont été confirmés dans le pays d’Amérique du Sud, montrent les données officielles.

Le Brésil est le deuxième pays au monde le plus touché par la crise sanitaire après les Etats-Unis au nombre de décès, avec 268.370 morts, tandis que plus de 11 millions d’infections y ont été recensées jusqu’à présent.

Coronavirus : 700.000 morts en Amérique latine

Coronavirus : 700.000 morts en Amérique latine

 

Une véritable hécatombe aussi en Amérique latine dans les systèmes de protection sociale et les équipements sanitaires sont très précaires. Le Brésil et le Mexique concentrent deux tiers des décès de la région. Deuxième pays le plus endeuillé dans le monde après les États-Unis, le Brésil recense 266.398 morts pour plus de 11 millions de cas. Quant au Mexique, il en compte 190.604 pour plus de 2,1 millions d’infections recensées. Rapporté à la population, le pays le plus touché par la pandémie de Covid-19 est le Mexique avec 148 morts pour 100.000 habitants, suivi par le Pérou (145) et le Panama (137), puis le Brésil (125) et la Colombie (119). Au total dans la zone recense 700 000 morts depuis le début de l’épidémie.

Au niveau mondial, près de 117 millions de malades du Covid-19 ont été recensés, dont près de 2,26 millions de morts depuis le début de l’épidémie en décembre 2019. Notons cependant que l’Europe figure encore en tête de ce triste palmarès

Coronavirus États-Unis : la campagne de vaccination paye

Coronavirus États-Unis : la campagne de vaccination paye

 

La campagne de vaccination massive aux États-Unis commence à payer. Aujourd’hui, la vaccination a concerné plus de 31 millions d’Américains soit 10 % de la population. À comparer avec la France le taux de vaccination n’atteint même pas 5 %. En 24 heures, 749 personnes sont décédées des suites du coronavirus, loin du pic de 4.473 morts enregistré sur la seule journée du 12 janvier. Il faut remonter au 29 novembre pour trouver un nombre de victimes sous la barre du millier, à 822 morts.

L’administration Biden affiche désormais son ambition: que l’ensemble de la population soit vaccinée avant la fin du mois de mai. En Europe et en France on parle de la fin de l’été sans préciser exactement la date.

Coronavirus France : encore 23 306 cas annoncés samedi

Coronavirus France : encore 23 306 cas annoncés samedi

88.444 personnes sont mortes du coronavirus depuis le début de l’épidémie. Le ministère français de la Santé a fait état samedi de 23.306 nouveaux cas de contamination dans l’Hexagone en l’espace de vingt-quatre heures contre 23.507 la veille. Selon Santé publique France, le pays a également enregistré 170 nouveaux décès en 24 heures. Le nombre de patients hospitalisés a de son côté baissé de 140, à 24.625, mais celui des patients traités en réanimation a augmenté de 9, pour atteindre un total de 3.689 lits occupés.

Coronavirus France : toujours haut niveau avec 26 788 cas et 322 morts

Coronavirus France : toujours haut niveau avec 26 788 cas et 322 morts

  • 3 810 316 cas confirmés (+26 788 en 24h)
  • 87 542 décès (+322 en 24h à l’hôpital) 
  • 9 401 hospitalisations les 7 derniers jours dont 1 965 en réanimation
  • 3 637 patients actuellement hospitalisés en réanimation au total
  • Taux de positivité des tests : 7,3%
  • Plus de 3,1 millions de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin
  • 83,3% des résidents en Ehpad ont reçu au moins une dose de vaccin
12345...58



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol