Archive pour le Tag 'Conforama'

Conforama racheté par But

Conforama  racheté par But

Conforama France vient d’être cédée par le groupe sud-africain Steinhoff à Mobilux, la maison-mère de But, la marque d’ameublement du groupe. Cet accord, officialisé aujourd’hui dans un communiqué de Steinhoff, était attendu alors que la survie de l’enseigne d’ameublement était menacée. Le sud-africain cède ainsi « 100% de ses parts » dans Conforama à Mobilux, structure commune au groupe industriel autrichien Lutz et au fonds américain d’investissement Clayton, Dubilier & Rice (CD&R), après plusieurs semaines de tractations.

Contrôlée depuis 2011 par Steinhoff, Conforama a mis en œuvre un plan de sauvegarde d’emploi (PSE) homologué le 27 février prévoyant la fermeture de 42 magasins (enseignes Conforama et Maison Dépôt), ainsi que 1.900 suppressions de postes sur 9.000 en France.

Dans le cadre de cette opération, « Conforama France recevra des nouveaux financements » en deux fois: seront tout d’abord versés, à la signature de l’accord, « 150 millions d’euros provenant d’un prêt garanti par l’Etat (PGE) de 100 millions d’euros et 50 millions d’euros apportés par Mobilux » a précisé Steinhoff. Ces fonds permettront à Conforama « de finaliser son projet de restructuration et d’accompagner un ambitieux plan de relance post Covid-19″, souligne Steinhoff.

 

De plus, à la clôture de l’opération, « Conforama France bénéficiera d’un second PGE de 200 millions d’euros et d’une augmentation de capital de 200 millions d’euros souscrite par Mobilux (dont 50 millions d’euros reçus à la signature) », précise encore le communiqué.

Ce prêt était l’une des conditions nécessaires à cette reprise, qui était privilégiée par les syndicats de l’enseigne. « L’entreprise pourra à nouveau espérer une reprise d’activité digne de ce nom, sans avoir à arbitrer les priorités au regard du retard de paiements de ses fournisseurs et pouvoir répondre aux attentes de ses clients restés fidèles malgré la conjoncture très difficile que Conforama a traversée », espère ainsi la CGT dans un communiqué.

Au mois d’avril, avec la fermeture des magasins, l’activité de la distribution d’ameublement domestique a chuté de 84,9%, selon l’indicateur de conjoncture de l’Institut de prospective et d’études de l’ameublement (Ipea), après avoir déjà été en repli de 51,6% en mars.

 

Conforama : la conséquence d’Amazon !! (secrétaire d’Etat au commerce)

Conforama : la conséquence d’Amazon !!  (secrétaire d’Etat au commerce)

 

Une  idiotie de plus en provenance du gouvernement, cette fois de la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, Agnès Pannier-Runacher. Cette dernière considère en effet que les 1900 suppressions d’emplois à Conforama sont la conséquence de la création de 1800 autres emplois qui vont être créés par Amazon. Première observation les 1900 suppressions d’emplois à Conforama sont effectives  depuis hier alors  que les créations chez Amazon sont encore au stade de projet. La secrétaire d’État oublie aussi que la direction de Conforama est responsable d’erreurs stratégiques fondamentales qui lui ont fait accumuler les déficits. Il y a aussi le fait que la clientèle de Conforama n’est pas le cœur de cible d’Amazon (qui par contre va détruite nombre de secteurs d’autres activités). Il faudrait aussi ajouter que la crise n’est pas pour rien dans les difficultés que traversent certains magasins. En effet face aux incertitudes nombre de Français préfèrent épargner plutôt que d’investir notamment dans les équipements de ménage. “Les magasins traditionnels font face effectivement à une transformation très profonde”, a déclaré Agnès Pannier-Runacher à Sud-Radio. “Et c’est vrai que la coïncidence des deux chiffres, 1.800 recrutements chez Amazon, 1.900 suppressions d’emplois chez Conforama, montre bien cette transformation.” D’une manière aussi de dédouaner la politique gouvernementale. Dans un communiqué publié mardi, Conforama confirme “la fermeture de magasins déficitaires et sans espoir de redressement : 32 magasins Conforama et 10 magasins Maison Dépôt”, assortie de la suppression de 1.900 emplois. L’enseigne ajoute que ses “164 autres magasins permettraient de conserver un fort maillage du territoire français”.

Conforama : 1.900 postes supprimés

Conforama : 1.900 postes supprimés

Conforama, propriété du groupe sud-africain Steinhoff, va supprimer 1.900 postes en France, où 32 magasins vont fermer, a déclaré lundi à Reuters un membre du syndicat Force ouvrière de l’entreprise. Sur les 32 magasins supprimés, représentant 1.050 emplois, huit se trouvent en région parisienne dont deux à Paris, a déclaré Didier Pienne, représentant FO du comité d’entreprise de Conforama. “C’est un plan dur. On ne s’attendait pas à ce que ça fasse autant de dégâts”, a-t-il souligné, annonçant pour mardi la tenue d’un comité central d’entreprise. Steinhoff est en grandes difficultés financières après avoir admis fin 2017 des irrégularités comptables qui ont provoqué une crise de liquidités et l’ouverture d’enquêtes dans le monde.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol