Archive pour le Tag 'confiant'

Chômage : Valls confiant quand même !!

Chômage : Valls confiant quand même !!

 

Après la publication de chiffres catastrophiques, Valls n’a pas changé de discours : il est toujours confiant dans la politique économique du gouvernement. Il est sans doute le seul ou presque. Curieux car parallèlement il accord une interview au journal espagnol à El Mundo pour signaler qu’il faudra encore des années d’efforts pour sortir la France de la crise.  Deux discours, l’un pour se gorger une posture de Clémenceau d’Opérette, l’autre pour rassurer quand même les PS. . Le Premier ministre se dit en effet « convaincu » que les dispositifs mis en œuvre par son gouvernement « paieront » et « permettront d’avoir des résultats » pour relancer la croissance et améliorer la situation de l’emploi.  Fin novembre, 3,488 millions de demandeurs d’emploi sans activité étaient inscrits à Pôle emploi, un chiffre en augmentation de 27.400 (+0,8%) par rapport au mois précédent, a annoncé mercredi le ministère du Travail.  « Je suis convaincu que les dispositifs que nous mettons en œuvre paieront, permettront d’avoir des résultats, c’est ce que je veux dire aux Français qui peuvent s’inquiéter de l’avenir », a-t-il déclaré lors d’une visite aux urgences pédiatriques de l’hôpital Trousseau à Paris. « Il y a des perspectives qui sont meilleures, c’est vers ces perspectives qu’il faut se tourner ». « Avec une croissance nulle comme celle que nous avons connue en 2014, on ne peut pas compter malheureusement sur une amélioration de l’emploi« , a-t-il reconnu. Toutefois, « les perspectives pour 2015 sont meilleures en terme de croissance, de création d’emplois (…) L’objectif est de tout faire pour soutenir la croissance et la compétitivité des entreprises« , a déclaré le Premier ministre, mettant en avant le pacte de responsabilité et le Cice. « En soutenant la croissance, nous permettrons une amélioration de la situation de l’emploi, c’est ça l’objectif, c’est ça la priorité », a-t-il affirmé. « Si les choses s’améliorent – c’est la perspective que nous voyons et dans la zone euro et en France – alors oui nous aurons une amélioration de l’emploi ». « C’est notre objectif et tout l’effort du gouvernement est tendu vers cet objectif », a-t-il insisté. 

2013 : Draghi (BCE) confiant ; il est bien le seul !

2013 : Draghi (BCE) confiant ; il est bien le seul !

 

Draghi est plus confiant qu’il y a un an ! De quoi être surpris car la zone euro est entrée en récession et y demeurer en 2013 ; le chôme est à des niveaux record et les prévisions budgétaires devront être revus en l’absence de rentrées fiscales attendues. Donc tout va bien, va mieux en tout cas pour Draghi qui se félicite de la maîtrise de l’inflation laquelle n’est due qu’a la baisse générale de la demande. La zone euro peut aborder 2013 en étant plus confiante que l’an passé mais il appartient aux pays de lui donner de l’élan par les réformes, tandis que la Banque centrale européenne veille à la stabilité des prix, a déclaré mardi le président de cette dernière Mario Draghi. La promesse faite en juillet par Mario Draghi de tout faire pour préserver l’euro et le nouveau programme d’achats obligataires qui suivit permirent à la zone euro d’échapper à la menace d’un éclatement. L’engagement pris l’an passé par les autorités monétaires des 17 pays de la zone euro d’assurer la stabilité de l’euro fait que « les nuages les plus sombres se sont éloignés de la zone euro » en 2012, a dit Mario Draghi, à l’occasion d’un discours prononcé pour la nouvelle année. « Nous abordons 2013 avec plus de confiance que nous n’en avions en janvier un an auparavant », a-t-il dit à la Chambre de Commerce de Francfort, ajoutant rapidement que la BCE était concentrée sur son objectif de stabilité des prix. « Cette confiance repose dans une large mesure sur les progrès que nous tous, gouvernements, parlements, Union européenne et BCE, avons pu réaliser en 2012″, a-t-il poursuivi. « Mais cela repose également, et de manière primordiale, sur les anticipations de voir ces progrès persister ». « Pour ce qui la concerne, la BCE continuera, comme elle l’a fait avec succès depuis maintenant 14 ans, de préserver la stabilité des prix ». Mario Draghi a admis que les réformes entreprises par bon nombre de pays de la zone euro étaient délicates. « Mais il se trouve qu’il n’y a pas d’autre choix que la réforme », a-t-il souligné, mettant l’accent sur la nécessité de ne pas relâcher les efforts en la matière. « Le calme relatif des marchés financiers ne doit pas nous pousser à altérer notre ambition de réparer les défauts structurels du régime de gouvernance de la zone euro ».

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol