Archive pour le Tag 'commerciale'

Page 2 sur 2

Chine-Europe : la guerre commerciale va continuer

Chine-Europe : la guerre commerciale va continuer

La Chine a encore « de nombreuses cartes en main » si sa querelle commerciale avec l’Union européenne n’est pas résolue de manière bilatérale, prévient jeudi le Quotidien du peuple, au lendemain de l’annonce par Pékin de l’ouverture d’une enquête sur les importations de vin européen. Le ministère chinois du Commerce a annoncé mercredi l’ouverture de cette enquête, qui constitue une réplique à la décision de la Commission européenne d’imposer à partir de jeudi une hausse des droits de douanes aux panneaux solaires importés de Chine. « Nous sommes prêts à négocier, (mais) nous avons toujours de nombreuses cartes en main », affirme le Quotidien du peuple, l’organe officiel du Parti communiste chinois (PCC). « La Chine ne veut pas de guerre commerciale, mais le protectionnisme entraîne forcément une contre-attaque. » Le journal reproche en outre aux Européens de conserver une « attitude hautaine » sans se rendre compte de l’affaiblissement de leur influence au niveau mondial. Le dossier des panneaux solaires chinois est le plus important conflit commercial jamais engagé par Bruxelles et constitue un test de la capacité des pays de l’UE à se rassembler sur des sujets touchant au commerce international, malgré les menaces de représailles des pays visés. Faisant écho à l’éditorial du Quotidien du peuple, le vice-Premier ministre chinois Zhang Gaoli a réaffirmé jeudi que son pays était résolu à accélérer les réformes économiques, à transformer plus rapidement les fondements de son économie pour l’asseoir davantage sur la consommation des ménages, et à augmenter les exportations. La deuxième économie de la planète envisage d’importer l’équivalent de 10.000 milliards de dollars (7.600 milliards d’euros) de biens au cours des cinq prochaines années et d’investir 500 milliards de dollars (381 milliards d’euros) à l’étranger, a précisé le responsable chinois lors d’un forum Fortune 500 organisé à Chengdu. « Nous allons accélérer le changement du modèle de développement et améliorer et optimiser vigoureusement la structure de l’économie », a déclaré Zhang Gaoli.

 

Guerre commerciale : Chine et UE s’affrontent

Guerre commerciale : Chine et UE s’affrontent

La réplique de la Chine est tombée vendredi après la proposition mercredi de la Commission européenne de taxer en moyenne à 47% les panneaux solaires chinois importés en Europe, accusés de laminer injustement les acteurs européens du secteur.  Pékin a annoncé une enquête antidumping sur « certains tubes sans soudure utilisés à haute température et haute pression importés de l’Union européenne, du Japon et des Etats-Unis », selon le ministère chinois du Commerce.  Jeudi, la très officielle agence de presse Chine nouvelle a, dans un commentaire, mis en garde l’Union européenne contre un « retour de bâton » après sa proposition de taxes de la veille.   »L’idée que la Chine va rester inactive et accepter les taxes les bras croisés n’est tout simplement pas réaliste », a écrit Chine nouvelle.  Ces deux importants acteurs du commerce mondial ont plusieurs dossiers de contentieux sur la table et font chacun face à leurs difficultés économiques: récession en Europe, et ralentissement en Chine, assorti d’un affaiblissement tendanciel de la balance commerciale.  Les deux entités s’opposent sur le libre accès au marché chinois, la défense des droits de propriété intellectuelle, ou encore la taxation en Europe de la pollution provoquée par les compagnies aériennes.  Illustration de ces relations compliquées: l’UE, qui veut ouvrir des négociations de libre-échange avec les Etats-Unis, le Canada et le Japon, n’est pas pressée d’en entamer avec la Chine, préférant déjà avancer sur un projet de traité bilatéral d’investissement qui marque le pas.  Vendredi, l’annonce de Pékin a provoqué un recul de la cotation de l’action d’un groupe français de tubes sans soudures, Vallourec, mais celui-ci s’est voulu rassurant, affirmant que moins de 1% de son chiffre d’affaires serait concerné.  Ces manoeuvres protectionnistes font office de cadeau de bienvenue au nouveau patron l’Organisation mondiale du commerce (OMC), le brésilien Roberto Azevedo, représentant des pays émergents chargé de débloquer des négociations de libéralisation au point mort. M. Azevedo a été désigné mercredi. Il sera formellement nommé la semaine prochaine et prendra ses fonctions le 1er septembre.  Le choix d’un représentant des pays émergents pour diriger cette institution embourbée dans des antagonismes puissants a suscité un certain espoir.   »L’OMC est capable de s’ajuster, de se transformer en fonction des grandes évolutions de l’économie mondiale et notamment de ce grand basculement qu’on a connu au cours des dernières années et que la crise a accéléré, entre les pays avancés comme l’Europe ou les Etats-Unis et les pays émergents », a jugé mercredi le dirigeant sortant, le français Pascal Lamy.  Pour autant, ceci ne devrait pas changer la donne entre ces deux blocs de pays, selon lui. « Ce serait aller un peu loin parce que comme ces prédécesseurs, le directeur de l’OMC doit être neutre », a-t-il dit.  Chine et UE ont elles aussi salué sa désignation, Chine nouvelle ajoutant que « personne ne devrait ignorer que les efforts d’Azevedo pour relancer les négociations commerciales et combattre les mesures protectionnistes nuisibles ne pourront réussir que si les puissances économiques mondiales se rallient derrière lui et résolvent leurs divergences ».

 

12



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol