Archive pour le Tag 'colérique'

Le profil des électeurs du Front National : colérique, raciste et facho

Le profil des électeurs du Front National : colérique, raciste et facho

Selon le sondage Ifop-Fiducial réalisé pour le JDD et Sud Radio, la  motivation du vote lepéniste est d’abord « le rejet des autres partis ». Pour autant, « l’adhésion » au FN est revendiquée par 40% de ses électeurs (et 51% de ceux qui ont voté plusieurs fois pour lui) – et en nette augmentation (13% donnaient cette réponse en 1997). Plus précisément, 43% expliquent leur vote par la défiance envers les autres formations, mais 35% partagent « le constat » du FN sur l’état du pays et 34% adhèrent à ses «  solutions sur l’immigration », soit bien plus qu’à ses propositions économiques et sociales (19%). Pour identifier ces « valeurs », l’Ifop a soumis à son panel une série d’affirmations en invitant chaque sondé à y souscrire ou à s’y opposer. L’écart se révèle manifeste, parfois abyssal, entre les réponses lepénistes et les autres. Ainsi, 86% des sympathisants FN (contre 50% de ceux qui n’ont jamais voté pour ce parti) disent qu’ »on ne se sent plus chez soi » en France, 84% (contre 50%) qu’on ne s’y sent pas « en sécurité« , 80% que l’immigration coûte plus qu’elle ne rapporte (contre 57%), 73% que l’islam est incompatible avec la République (contre 43%). Ils sont même 63% à considérer qu’il y a « trop de libertés » dans notre pays et 74% souhaitent le rétablissement de la peine de mort, alors que ce sujet ne figure plus au programme officiel du FN.  Malgré l’enracinement de son parti, Marine Le Pen conserve un profil spécialement clivant. Seuls 20% des Français lui prêtent une stature de chef d’État, 20% à peine la trouvent compétente, 17% honnête. Même chez ses partisans, elle ne recueille qu’une approbation relative : une courte majorité pense qu’elle appliquerait son programme à l’Élysée (54%) et la trouve sincère (51%) ; une minorité la trouve compétente (48%) et honnête (40%).

 

* Notre le  JDD-Sud Radio a été réalisé par l’institut Ifop et Fiducial. L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 966 personnes ayant déjà voté pour le Front national, extrait d’un échantillon de 3.200 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 31 mars au 5 avril 2017.

 

Premier ministre : un calme à la place d’un colérique

Premier ministre : un calme à la place d’un colérique

 

 

Ouf doivent dire les collaborateurs de Matignon et plus généralement ceux du gouvernement. Avec le remplacement de Valls par Cazeneuve c’est un homme calme et mesuré qui remplace le colérique excessif Valls. La ligne politique  ne changera pas pour autant. Aucun texte fondamental ne sera en effet soumis au Parlement d’ici les présidentielles. En clair on va se contenter de gérer les affaires courantes. Avec sans doute quelques  tentatives de François Hollande sur le plan international à fin de se rappeler à l’opinion. Une opinion qui lui sera nettement plus favorable de son renoncement.  Finies sans doute les annoncent tonitruantes, les coups de menton et autres discours martiaux. Ceci dit  durant les derniers mois de Hollande le gouvernement devra être attentif à une situation géopolitique complexe, à un environnement économique international morose et à des risques de terrorisme amplifiés par le recul de Daech notamment en Syrie.  Bernard Cazeneuve arrive à Matignon fort d’une réputation consolidée par sa gestion de la menace terroriste qui pèse sur la France, frappée depuis deux ans par des attentats, malgré les failles relevées par l’opposition de droite. En déplacement en banlieue parisienne, François Hollande a dit lui avoir demandé de « protéger » le pays et de « préparer l’avenir ». Protéger le pays sans doute mais certainement pas préparer l’avenir car le gouvernement à brûler ses cartouches est globalement le bilan est très négatif de ce point de vue la mission confit Hollande Cazeneuve paraît un peu surréaliste. Comment en effet un gouvernement qui n’a plus que quelques mois à vivre pourrait-il ce consacrer aux générations futures quand il n’a pas été capable après quatre ans et demi de gérer le présent. « La mission que j’ai confié (…) au gouvernement, c’est d’aller jusqu’au bout, jusqu’au dernier jour dans la préparation de l’avenir parce que c’est le devoir que l’on a vis-à-vis des générations futures », a-t-il déclaré. Malgré un temps d’action limité à cinq mois, Bernard Cazeneuve a dit son souci d’agir au plus tôt, car « en politique, chaque jour est utile, chaque jour compte ». Nommé à sa place au ministère de l’Intérieur, Bruno Le Roux était jusqu’ici le président du groupe PS à l’Assemblée nationale. Ce proche de François Hollande a dit à la presse ressentir « une grande responsabilité ». Les autres changements sont anecdotiques.  André Vallini a été nommé secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le Parlement et Jean-Marie Le Guen secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie. Les deux hommes échangent ainsi leurs postes. Député puis sénateur de l’Isère, André Vallini est considéré comme un « hollandais » historique, à la différence de Jean-Marie Le Guen, proche de Manuel Valls.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol