Archive pour le Tag 'Christine'

Page 2 sur 2

Sondage femmes politiques: Christine Lagarde en tête ! au secours !

 

 

 

C’est pourtant vrai, pour les Français  c’est Christine Lagarde qui vient en tête de femmes politiques. Les Français placent Christine Lagarde en tête des femmes politiques qu’ils souhaitent voir exercer « un rôle plus important à l’avenir », selon un  sondage IFOP-JDD réalisé à l’occasion du 8 mars, Journée internationale pour les droits des femmes. On ne dit pas si c’est pour ses compétences ou ses banalités. Alain Minc l’avait bien défini «  sa qualité c’est de bien lire les communiqués du ministère des finances ». Elle fait la même chose au FMI. Et avec un anglais impeccable. En fait elle ne connait strictement rien à l’économie et n’a aucune formation dans ce domaine. Elle a compris que pour exister et surtout durer , il faut être lisse. Complètement lisse, refléter l’opinion techno  à la mode. Pas d’aspérité, pas d’originalité et surtout employer la tonalité qui convient.  Celle d’un notaire qui annonce aux héritiers les conditions de la succession. Pas un mot au dessus de l’autre. La vérité ce que Christine Lagarde a été catastrophique au ministère des finances en France ( comme Moscovici) et qu’elle est complètement inutile au FMI. Une place qui lui a sans doute été attribuée par Sarko (après  les turpitudes de DSK)  en remerciement de sa bénédiction pour l’arbitrage du copain  Tapie. Bref uen vraie gestionnaire : 400 millions accordés à un seul homme dont 50 millions pour préjudice » moral » ( record du monde).  Finalement on a les dirigeant qu’on mérite et de ce point de vue avec Lagarde «  le changement cet vraiment pas pour demain, ni après demain !

Goncourt : Christine Boutin a déjà vendu 38 exemplaires de son livre en 5 ans !

Goncourt : Christine Boutin a déjà vendu  38 exemplaires de son livre en 5 ans !

 

Il y a quelques livres politiques à la mode mais plus nombreux sont les flops comme celui de Christine Boutin pas vraiment candidate au Goncourt ; sur les 38 on ne sait pas combien d’exemplaires ont été achetés par sa famille, sa concierge ou le bedeau de sa paroisse. Certaines estimations font état d’une trentaine. Il y aurait donc 8 vrais lecteurs, ce qui paraît quand même eu énorme eu égard à la popularité de Christine Boutin dont le arti a renoncé à se réunir dans une cabine téléphonique faute de participants. A noter qu’à gauche les flops sont aussi retentissants comme ceux de Bartolone et Sapin, deux experts  linguiste (en langue de bois). En fait ce n’est pas parce qu’on a rien à dire que pour autant il faut renoncer à écrire un livre. D’autant que les nègres s’en chargent. D’une certaine manière même plus la matière est pauvre et plus cela justifie l’édition d’un ouvrage. L’’ENA (et autres sciences-po) constitue « à cet égard » un excellent atelier d’écriture pour ne rien dire ou plus exactement pour dire tout et son contraire ou l’inverse. Les candidats écrivains sont nombreux dans la classe politique, normal avec 677 députés et 343 sénateurs (sans compter les ex et les futurs), la France dispose d’un immense réservoir de talents littéraires. Ces gens là s’ennuient ,c’est évident. De temps à autre ils écrivent bien une loi, histoire de justifier leur appointements et autres avantages mais pas de quoi combler la frustration de l’ écrivain. En fait juste de quoi complexifier  un peu plus le citoyen et/ou le contribuable. Pauvre Christine !  À sa sortie en 2010, Qu’est-ce que le parti chrétien-démocrate est passé inaperçu, littéralement. Près de cinq ans plus tard, le magazine GQ révèle que l’ouvrage de Christine Boutin ne s’est écoulé qu’à 38 exemplaires. Un désastre sans précédent pour un livre politique.  L e magazine liste les autres loupés de la littérature politiques, mais aucun ne se rapproche du triste record de Christine Boutin. Claude Bartolone a par exemple vendu « seulement » 268 copies de son dernier ouvrage, en deux semaines, quand Michel Sapin atteignait, lui, péniblement les 346 ventes en trois semaines.  Pour les curieux qui voudraient se procurer l’ouvrage de Christine Boutin, il est toujours disponible sur Internet, parfois à moins de deux euros. Infime pour un livre qui pourrait bien devenir objet de collection.

Tapie : Christine Lagarde en examen pour une petite « négligence » de 400 millions !

Tapie : Christine Lagarde en examen pour une petite    »négligence » de 400 millions !

 

Sympa la cour de justice de la république, elle n’a retenu que le motif de négligence à l’égard de Christine Lagarde. Une petite négligence de 400 millions ! En réalité, Lagarde a laissé filer car Sarko voulait récompenser Tapie de son soutien politique. Un  soutien de 400 millions dont 50 millions pour préjudice moral, record historique ! Lagarde pour sa docilité a ensuite été remerciée par Sarko qui lui a proposé de remplacer DSK au FMI, un bon petit job à 100 000 euros par mois et sans impôts. Bref des petits arrangements entre amis Normal que la cour de justice de la république soit un peu compréhensive car elle est composée de politiques et de juges « indépendants ». Pourquoi ce tribunal  d4exception pour es politiques ? Bonne question qui contient la réponse ; La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde a annoncé mercredi 27 août à l’AFP avoir été mise en examen la veille à Paris pour « négligence » dans l’enquête sur l’arbitrage entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais. Interrogée par l’AFP pour savoir si elle entendait démissionner du FMI, l’ancienne ministre française de l’Economie a répondu: « non ». « Je retourne travailler à Washington dès cet après-midi », a-t-elle précisé.  Lagarde a été entendue mardi pour la quatrième fois -pendant plus de 15 heures- par les magistrats de la Cour de justice de la république (CJR), instance habilitée à enquêter sur les membres du gouvernement pour les faits commis dans l’exercice de leur fonction.  »La commission d’instruction de la CJR a décidé ma mise en examen sur le fondement d’une simple négligence », a-t-elle annoncé au cabinet de son avocat, Me Yves Repiquet. « Après trois années d’instruction, des dizaines d’heures d’audition, la commission s’est rendue à l’évidence que je n’avais été complice d’aucune infraction et a donc été réduite à alléguer que je n’aurais pas été suffisamment vigilante lors de l’arbitrage opposant la société CDR au liquidateur du groupe et des époux Tapie », a-t-elle ajouté.  »J’ai demandé à mon avocat d’exercer tous les recours contre cette décision que je considère comme totalement infondée ». L’affaire porte sur la sentence arbitrale de 2008 qui avait octroyé quelque 400 millions d’euros à Bernard Tapie -dont 45 millions d’euros au titre du préjudice moral- pour clore le long litige qui opposait l’homme d’affaires au Crédit Lyonnais sur la revente d’Adidas. Dans le volet non-ministériel du dossier, cinq personnes ont été mises en examen pour « escroquerie en bande organisée », dont Tapie ou encore l’ex-directeur de cabinet de Lagarde à Bercy et actuel PDG de l’opérateur téléphonique Orange, Stéphane Richard. Les juges cherchent à déterminer si cette sentence est le fruit d’un « simulacre » d’arbitrage organisé avec l’aval du pouvoir de l’époque. Lagarde avait pour sa part été placée en mai 2013 sous le statut de témoin assisté, statut intermédiaire entre celui de simple témoin et celui de mis en examen. Le FMI l’a depuis toujours assurée de son soutien. Elle est désormais mise en examen pour « négligence », un délit passible d’un an d’emprisonnement et 15.000 euros d’amende. Il lui est notamment reproché de ne pas avoir introduit de recours contre l’arbitrage une fois qu’il a été rendu 

 

Christine Lagarde virée d’une université américaine

Christine Lagarde virée d’une université américaine

 

Aux Etats-Unis, Christine Lagarde a dû subir un contretemps. La directrice générale du Fond monétaire international (FMI) devait prononcer un discours sur un campus du Massachusetts. Mais une pétition a circulé contre sa présence et contre la politique de l’institution monétaire.  Le Smith College est une une institution plutôt classée à gauche, une université de jeunes filles qui, traditionnellement, invite des femmes en vue pour prononcer ce qu’on appelle le « commencement speech ». En d’autres termes, le grand discours de la cérémonie de remise des diplômes.  Christine Lagarde devait aller à Smith le 18 mai pour la cérémonie, mais une pétition a commencé à circuler sur internet contre sa présence. Avec des critiques contre le FMI, une institution jugée  “directement responsable des échecs du développement dans les pays les plus pauvres du monde ». Le FMI est accusé d’avoir renforcé un système patriarcal et impérialiste qui opprime les femmes dans le monde entier.  La pétition a ainsi recueilli 480 signatures d’étudiants et d’enseignants. D’où la lettre adressée par Christine Lagarde à la présidente de l’université. “Je respecte le point de vue des signataires et je comprends l’importance vitale de la liberté académique, mais pour ne pas gâcher la célébration, je crois qu’il vaut mieux que je retire ma participation”.

12



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol