Archive pour le Tag 'chez les'

Santé : deux mois d’attente chez l’ophtalmo et…. chez les autres spécialistes ?

Santé : deux mois d’attente chez l’ophtalmo et…. chez les autres spécialistes ?

Il y a surement deux France en matière de santé. On s’offusque en effet qu’en moyenne il faille attendre 2 mois pour un rendez-vous chez l’ophtalmo mais pour la France rurale et les petites villes  c’est le délai moyen  habituel chez à peu près tous les spécialistes et souvent il faut en outre se rendre au chef lieu du département car nombre de spécialités ont disparu des hôpitaux « secondaires ». Il faut en effet en moyenne deux mois d’attente avant d’obtenir un rendez-vous chez l’ophtalmo en France. A Rennes et Toulouse, ce délai dépasse trois mois.  Mieux vaut être patient quand l’on veut se rendre chez l’ophtalmo en France. Le délai moyen pour obtenir un rendez-vous chez l’ophtalmologue est en effet de 77 jours. Un chiffre qui peut atteindre 7 mois dans certains départements. 15% des ophtalmos ne sont plus en mesure d’accepter de nouveaux patients, selon une enquête Yssup Research, rendue publique ce mardi 11 février. Dans dix départements, les refus de rendez-vous pour cause d’agenda saturé concernent 30 à 65% des spécialistes libéraux. C’est à Paris, dans les Hauts-de-Seine (92), les Alpes-Maritimes (06) et les Bouches-du-Rhône (13) que les délais d’attente pour un rendez-vous sont les plus courts (de 24 à 40 jours en moyenne). Parmi les dix plus grandes villes, Paris, Marseille et Bordeaux sont celles où l’attente est la moins longue avec un délai moyen pour obtenir un rendez-vous inférieur à un mois (respectivement 24,7 jours, 24,8 et 27,4 ). A l’inverse, dans la Loire (42), dans le Finistère (29), en Isère (38) et en Seine-Maritime (76), les délais restent très longs: supérieurs à 152 jours d’attente. A Rennes et Toulouse, l’attente dépasse les 3 mois. Mal lotie, la Loire bat tous les records: elle est en tête des dix départements où le délai d’obtention d’un rendez-vous est le plus long (205,3 jours en moyenne) après prise de contact avec au moins 20 spécialistes, et elle détient le taux d’impossibilité de prendre rendez-vous le plus élevé (65%).  Cette enquête nationale conforte un récent rapport parlementaire qui souligne le « manque criant de professionnels », notamment de secteur 1, dont souffrent certaines régions, et des délais d’attente qui peuvent parfois atteindre 18 mois. Une situation qui pose la question de l’accès aux soins, alors que le vieillissement de la population devrait mécaniquement entraîner une augmentation des pathologies.

 

Guaino « Copé, c’est Tintin chez les Soviets » (Guaino)

Guaino « Copé, c’est Tintin chez les Soviets » (Guaino)

Cette fois Guaino tape très dur sur Copé dont limage est déplorable dans l’opinion. Copé, qui, il faut bien le dire, n’est jamais parvenu à imposer une ligne claire, ni son leadership et qui continue à tripatouiller les instances de l’UMP. Alors que plus personne à l’UMP ne croit à la « vague bleue » promise par Jean-François Copé pour les élections municipales, Henri Guaino donne de la voix. Le député UMP des Yvelines a écrit, vendredi 24 janvier, à Jean-François Copé, président de l’UMP, pour lui faire part de ses désaccords sur sa ligne politique. Et d’estimer que celle-ci fait « à nouveau désespérer » les Français de droite. Dans cette lettre, l’ancienne plume de Nicolas Sarkozy à l’Elysée demande notamment à Jean-François Copé de « déclarer solennellement » samedi 25, lors du Conseil national que l’UMP tient à Paris, que le principal parti de l’opposition ne soutient pas François Bayrou, candidat aux élections municipales à Pau. Ce soutien au président du MoDem, qui avait voté pour François Hollande au second tour de l’élection présidentielle en 2012, est « inacceptable » à ses yeux. De plus, le député demande au président de l’UMP de « reporter l’adoption des grandes lignes du projet politique de l’UMP », lesquelles « n’ont fait l’objet d’aucun grand débat dans les fédérations, d’aucun processus de maturation intellectuelle et politique ». Il réclame de surcroît le report de « l’élection des membres élus du bureau politique », dont la liste a été « concoctée dans l’entresoi de quelques-uns, sans que ce scrutin soit annoncé ». Et d’attaquer : « Cette manœuvre ruine la confiance, elle nous divise, nous fragilise (…) Elle est inexcusable. C’est Tintin chez les Soviets ». Enfin, Henri Guaino demande au patron de l’opposition de « reporter l’investiture de la tête de liste pour les élections européennes en Ile-de-France », Alain Lamassoure. « C’est une faute et c’est irresponsable » car ce dernier est « partisan d’une Europe fédérale et un ardent défenseur de l’Union européenne telle qu’elle se construit », rappelle Guaino qui souhaite « un changement au contraire très profond » de cette construction.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol