Archive pour le Tag 'Chevaux'

Chevaux mutilés :  » réseau des malades mentaux

Chevaux mutilés :  » réseau des malades mentaux

Le président du Salon du cheval de Paris, Jean-Luc Poulain, considère que les actions des ces abrutis qui mutilent les chevaux et l’œuvre de malades mentaux dans une interview à RTL.

. Ce jeudi 27 août encore, une ponette a été retrouvée morte et mutilée dans le village de Saint-Vallier, en Saône-et-Loire. Elle avait notamment le crâne fracassé et l’oreille droite coupée.

« J’ai beaucoup de mal à l’expliquer », se désole Jean Luc Poulain, le président du Salon du cheval de Paris qui évoque « la bêtise humaine ».

« Quand ça a démarré dans l’Aisne, j’ai pensé à l’acte d’un déséquilibré », confie-t-il à RTL. Mais depuis que les attaques se sont multipliées partout en France, il constate que cette explication est beaucoup moins probable. « Il y a un réseau de malades mentaux qui agit, il va falloir démanteler ça au plus vite », soutient-il.

Pour Jean-Luc Poulain, les auteurs de ces mutilations sont des gens qui « connaissent bien les chevaux » : « Ils les approchent, semblent savoir les maîtriser », relève-t-il. Pour le président du Salon du cheval, leurs actes sont « inqualifiables ».

Jean-Luc Poulain a également rappelé les recommandations vis-à-vis des propriétaires de chevaux pour faire face à la situation. Parmi elles, le fait de faire des rondes régulièrement ou encore d’installer une caméra de surveillance.

Chevaux mutilés : un homme soupçonné

Chevaux mutilés : un homme soupçonné

Un homme qui a déjà eu maille à partir avec la justice pour les problèmes de drogue a été arrêté dans le Haut-Rhin dans l’affaire des chevaux mutilés. On le soupçonne d’avoir attaqué des chevaux au mois d’août. Il a été repéré et arrêté suite à la diffusion de son portrait robot. Une affaire invraisemblable de cinglés qui témoignent sans doute de la perte de repères de certains prêts à se livrer à n’importe quel exercice satanique pour meubler leur grand vide existentiel.

Un homme a donc été arrêté et placé en garde à vue dans le Haut-Rhin dans le cadre des affaires de chevaux mutilés, a appris France Télévisions auprès de la gendarmerie, lundi 7 septembre. Le suspect, qui ne reconnaît pas les faits, a indiqué le parquet.

Selon les informations de franceinfo, les enquêteurs veulent surtout lever le doute sur cet individu : ils exploitent son ordinateur et son téléphone afin de déterminer si le suspect se trouvait sur les lieux au moment des faits. La perquisition est très longue étant donné la taille du domaine, précise une source proche du dossier à France Télévisions. Pour l’instant la est simplement soupçonné, il reste à vérifier la pertinence d’une éventuelle accusation.

 

Le portrait-robot a pu être établi  grâce au témoignage de Nicolas Demajean, président du Ranch de l’espoir, un refuge situé à Villefranche-Saint-Phal dans l’Yonne. Deux poneys avaient été lacérés à l’arme blanche, l’un sur 50 cm, l’autre sur 25 cm, et un cheval de selle avait également été mutilé, avait précisé Nicolas Demajean, qui avait dû être hospitalisé, victime d’une incapacité totale de travail de quatre jours. Réveillé par des cris d’animaux, il avait remarqué la présence de deux intrus dont il s’était rapidement approché. L’un d’eux, qu’il assure avoir vu « à 100% », lui avait alors entaillé l’avant-bras gauche avec une serpette. Les deux agresseurs avaient ensuite pris la fuite.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol