Archive pour le Tag 'Chatel'

Les Républicains : une droite conservatrice et étriquée (Chatel)

Les Républicains : une  droite conservatrice et étriquée  (Chatel)

 

 

L’ancien président du conseil national des Républicains quitte la vie politique et en profite pour condamner la dérive ultra droitière de son parti.  L’année 2017 aura laissé des traces à droite. Après que l’affaire Fillon a terriblement handicapé les campagnes présidentielle et législative des Républicains, et que l’élection de Macron a contribué à fracturer le parti de Vaugirard, la famille peine à se ressouder. En témoigne l’exclusion des «Constructifs» pro-gouvernement. Mais aussi la décision de Luc Chatel de quitter la vie politique, comme il l’a annoncé dans une interview au magazine Le Point paru cette semaine. «La politique est une passion, mais j’ai commencé ma carrière dans l’entreprise et je suis, avant tout, un homme d’entreprise. Et puis on a changé d’époque, les carrières politiques à vie, c’est fini!», justifie l’ancien ministre de l’Éducation nationale.

Dans une interview au Figaro au mois de mai, l’ancien député de Haute-Marne avait déjà ouvert la porte à cette retraite, en affirmant qu’il avait «pris la décision de ne pas (se) représenter aux élections législatives». Ainsi, le désormais ex-président du conseil national de LR ne se gêne plus pour critiquer vertement sa famille politique. «La droite gagne quand elle est moderne et généreuse, quand elle est ouverte. Elle ne gagne pas quand elle est conservatrice et étriquée. Or, aujourd’hui, la droite est conservatrice et étriquée.

Même s’il assure que son ressenti relève «moins d’un enjeu de personne que d’offre politique», Luc Chatel s’en prend violemment à Laurent Wauquiez, qui est pressenti pour devenir le prochain président des Républicains. «Si la droite a perdu, c’est parce qu’elle s’est asséchée, recroquevillée. Et aujourd’hui, la pensée de la droite m’inquiète. Elle semble avoir perdu sa boussole», s’alarme-t-il. «La droite n’a jamais gagné en épousant le discours de l’extrême gauche. (…) D’un grand mouvement d’opposition, on attend une vision, un projet, et non ce mauvais feuilleton en noir et blanc façon politburo!», peste-t-il, citant notamment le rapport à la mondialisation, au Code du travail, ou encore l’opposition entre les élites et le peuple.

« Changer le baccalauréat » (Chatel)

« Changer le  baccalauréat » (Chatel)

Chatel, ancien ministre de l’éducation a raison le bac est devenu désuet puisqu’il est donné à 85% des élèves et qu’il prépare très mal aux études supérieures. C’est une institution, les français sont pour, comme ils  étaient  pour les certificats d’études  avant guerre. Résultats le Bac institution conduit tout droit à Pôle emploi pour beaucoup, en tout cas beaucoup top. Notamment un certain nombre de bacs pro qui n’ont de bac que le nom. Résultat: 1 élève sur 3 seulement obtient sa licence (3% pour les bacs pro !). Luc Chatel, vice-président délégué de l’UMP et ancien ministre de l’Education nationale, a affirmé qu’on pouvait s’interroger sur l’efficacité » du baccalauréat, un examen qui « nécessiterait une vraie réflexion », lundi sur BFMTV. Comme lorsqu’il était ministre de l’Education nationale, M. Chatel pense « toujours que le bac est à bout de souffle. Il nécessiterait une vraie réflexion ».  Selon lui, « quand 70% d’une classe d’âge passe le bac avec un taux de succès de 85%, on peut s’interroger sur l’efficacité d’un tel examen ».   »Il faudrait que le bac prépare beaucoup mieux à l’enseignement supérieur, qu’il soit davantage tourné vers le contrôle continu », a-t-il ajouté, estimant qu’il « ne correspond plus aux attentes qu’on peut avoir aujourd’hui d’un tel examen ».   »Les Français y sont attachés parce que c’est un rite initiatique, un passage à l’âge adulte. C’est le premier examen de l’enseignement supérieur. C’est une institution mais ce n’est pas pour ça qu’il ne faut pas le faire évoluer avec le monde qui bouge, le monde qui change », a-t-il également affirmé.

 

UMP: Chatel, proche de Copé, veut un nouveau vote

UMP: Chatel, proche de Copé, veut un nouveau vote

Changement de ton chez les proches de Copé. En fait Sarkozy a mis les pieds dans le plat et on se rend compte progressivement qu’aussi bien la situation actuelle qu’un nouveau vote dans les mêmes conditions seraient mortels pour l’UMP. Dès lors, Chatel (et Sarkozy en sous-main) proposent autre chose, de nouvelles modalités et sans doute de nouveaux candidats. Un problème toutefois, Copé n’est pas sûr du tout d’être élu et il va s’accrocher jusqu’au bout quitte à détruire l’UMP.  Luc Chatel, vice-président de l’UMP, proche de Jean-François Copé, estime qu’ »il faut redonner la parole aux militants » et se rallie à la solution d’un nouveau vote pour la présidence du parti, dans une interview dans Le Journal du Dimanche. « Je propose (…) l’installation immédiate d’un groupe de travail sur les statuts et sur l’organisation d’un nouveau scrutin. On ne peut pas revoter avec les règlements et les statuts actuels. Les mêmes causes produiront les mêmes effets », déclare l’ancien ministre de l’Education nationale. Selon lui, « revoter Fillon-Copé dans les quinze jours, c’est l’implosion assurée » des fédérations UMP, « le risque d’y importer cette guerre d’apparatchiks ». « Il faudra prendre le temps de donner la parole aux militants mais il faut se mettre au travail tout de suite » pour définir les conditions d’un nouveau vote, explique Luc Chatel, pour qui « cela doit être le fruit du travail commun des deux équipes ». L’ex-ministre soutient « à 100% » les initiatives prises ces derniers jours par l’ancien président Nicolas Sarkozy pour mettre fin à la crise. « Les ultimes tentatives » pour résoudre le différend Copé-Fillon doivent selon lui « intervenir avant mardi », pour empêcher la création d’un groupe parlementaire filloniste dissident à l’Assemblée nationale. A la question « Jean-François Copé va-t-il se rallier à votre proposition ? » (d’un nouveau vote pour désigner le président de l’UMP), Luc Chatel affirme qu’il lui a indiqué cette semaine qu’il lui « semblait utile de redonner la parole aux militants ». Copé doit s’exprimer publiquement

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol