Archive pour le Tag 'chapeau'

Page 2 sur 2

Le gouvernement d’accord avec la retraire chapeau du PDG de GDF

Le gouvernement d’accord avec la retraire chapeau du PDG de GDF

 

 

Nouvelle preuve des complicités finance-politique : l’Etat après s’être offusqué entérine la scandaleuse retraite chapeau du PDG de GDF. C’est désormais officiel : l’Etat ne demandera pas à Gérard Mestrallet, le PDG de GDF Suez, de renoncer à sa retraite chapeau. « Le Haut comité de gouvernement d’entreprises a rendu son rapport, a expliqué Emmanuel Macron, le ministre de l’économie et de l’industrie, en marge d’un déplacement en Algérie, lundi 10 novembre, où il était venu inaugurer une nouvelle usine Renault à Oran. Celui-ci indique que la retraite complémentaire de M. Mestrallet est conforme au code Afep-Medef. « Nous considérons donc qu’elle est acquise, même si le gouvernement désapprouve ce type de rémunération. » Selon le document de référence 2013 de GDF Suez, M. Mestrallet touchera, après son départ de la présidence de l’énergéticien, prévu au printemps 2016, 831 641 euros par an au titre de sa retraite complémentaire, soit 28 % de sa rémunération de référence. La révélation, fin octobre, de cette retraite chapeau, qui vient s’ajouter aux autres régimes de retraites dont bénéficiera le PDG de GDF Suez, avait provoqué une vive polémique, le Canard Enchaîné assurant que le groupe avait provisionné 21 millions d’euros pour payer un bonus de pension à son PDG. « Le niveau prévu pour la retraite [de M. Mestrallet] choque, je le comprends », avait alors indiqué M. Macron, estimant que « dans ce cas particulier, nous n’aurions pas voté une telle retraite ». Le ministre de l’économie avait invité le président du numéro deux français de l’énergie à « en tirer toutes les conclusions », rappelant que cette retraite chapeau avait été votée en septembre 2011 avec le soutien du précédent gouvernement.

 

 

Retraite chapeau: 15 à 20 millions chez Air France

Retraite chapeau: 15 à 20 millions chez Air France

. Près de 2.000 postes supprimés en 2013, et un millier de suppressions prévues pour 2014. Dans le même temps, le groupe provisionne 119 millions d’euros sur cinq ans pour la retraite chapeaux de ses dirigeants. Une pratique que dénoncent deux syndicats de la compagnie aérienne, ce vendredi 29 novembre. Deux jours après la polémique sur la retraite chapeau de 21 millions d’euros du patron de PSA, Philippe Varin, qui a dû renoncer à la sienne sous la pression, les représentants du personnel d’Air France considèrent celles prévues pour la direction « tout aussi choquante ».  15 à 20 millions seraient ainsi provisionnés par an pour la retraite chapeau de 37 cadres dirigeants depuis 2005. L’actuel président, Alexandre de Juniac, n’est pas concerné par cet avantage. Les autres dirigeants bénéficient d’une garantie de toucher une retraite complémentaire de 35 à 40% de leur rémunération moyenne des trois dernières années.  « Des montants indécents, pointe Marc Daguet, délégué syndical du SPAF, le syndicat des pilotes d’Air France, et déconnectés des efforts qui sont demandés au salariés ». Il rappelle ainsi qu’Air France a déjà supprimé 5.000 postes en son sein depuis quatre ans. Pour lui, « l’Etat a un rôle à jouer » dans cette affaire. D’autant qu’il reste « le premier actionnaire d’Air France à hauteur de 16% ». Marc Daguet aurait du mal à comprendre que le gouvernement « condamne ces pratiques chez PSA mais les tolère dans des entreprises dont il est lui-même actionnaire »

12



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol