Archive pour le Tag 'Chantiers navals'

Dépôt de bilan pour les Chantiers navals Baudet de Saint-Nazaire

Dépôt de bilan pour les Chantiers navals Baudet de Saint-Nazaire

Nouveau dépôt de bilan, cette fois à St Nazaire. Les Chantiers Baudet à Saint-Nazaire, sous-traitant historique de STX et spécialisés dans l’agencement naval haut de gamme (80 salariés), s’apprêtent à déposer le bilan, a-t-on appris vendredi auprès du conseil régional des Pays de la Loire. Une audience se tiendra le jeudi 13 juin au tribunal de commerce de Paris, a ajouté la même source, en précisant que la société souhaitait contribuer à trouver un repreneur.  Les Chantiers Baudet, placés en redressement judiciaire en février 2012, avaient été repris en avril de la même année par la société d’investissement française IPE (Investors in private equity).   »Nous savions les chantiers Baudet dans une situation très fragile », a affirmé dans un communiqué Christophe Clergeau, vice-président du conseil régional chargé de l’économie et de l’innovation.   »Ils ont subi, comme l’ensemble des sous-traitants de la navale, la baisse d’activité actuelle des chantiers STX, sans parvenir à s’inscrire sur de nouveaux marchés, tels l’aménagement de boutiques ou d’hôtels de luxe », a-t-il expliqué, en soulignant que la région travaillerait « sur les conditions de reprise » des chantiers « dans une perspective industrielle durable

 

Chantiers navals STX : le gouvernement rassure !

Chantiers navals STX : le gouvernement rassure !

 

Après avoir laissé filé Florange, Petroplus, Aulnay (et 1000 chômeurs en plus par jour) le gouvernement se réveille et rassure sur l’avenir des chantiers navals de St Nazaire. Toutefois pas question de nationalisation, une philosophie qui vaut pour les canards boiteux (dixit le patron de la miraculeuse BPI) comme pour les entreprise rentables comme STX. Le gouvernement français a assuré samedi qu’il était mobilisé pour conforter l’avenir des chantiers navals de Saint-Nazaire, nullement menacés selon lui par la volonté exprimée par le groupe sud-coréen STX de se désengager. STX Offshore & Shipbuilding a annoncé vendredi qu’il envisageait de vendre ses chantiers navals en France, en Finlande et Chine dans le cadre du plan de désendettement lancé par sa maison mère pour faire face au ralentissement du marché mondial de la construction navale. L’entreprise contrôle indirectement deux tiers du capital de STX France, qui regroupe les chantiers de Lorient et Saint-Nazaire, le solde étant aux mains de l’Etat français. Le syndicat Force ouvrière (FO) a immédiatement demandé la nationalisation du dernier grand chantier naval français pour compenser ce désengagement. « Le gouvernement est pleinement mobilisé sur ce dossier, afin de conforter l’avenir industriel des chantiers qu’il continuera d’accompagner dans leur développement », ont déclaré dans un communiqué conjoint les ministres de l’Economie, Pierre Moscovici, et du Redressement productif, Arnaud Montebourg. Ils soulignent que STX n’a pas saisi le gouvernement de ses intentions et qu’aucun projet de cession ne peut avoir lieu sans information préalable de l’actionnaire public français. « La situation économique et le financement des chantiers de Saint-Nazaire ne sont par ailleurs pas en cause dans le développement de la situation du groupe STX », poursuivent les ministres, qui insistent sur les importants contrats remportés ces derniers mois. « L’activité de Saint-Nazaire n’est donc aucunement menacée par les événements de Corée. » Dans Le Monde publié samedi, Arnaud Montebourg se montre très prudent sur une éventuelle nationalisation. « Les chantiers navals de Saint-Nazaire ont besoin de commandes, pas d’un nouvel actionnaire, car l’outil de travail est performant », souligne-t-il. « Nationaliser sans commandes ne servirait à rien. »




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol