Archive pour le Tag 'Chanel'

Luxe-Chanel : deux ans pour se remettre

Luxe-Chanel : deux ans pour se remettre

La crise du coronavirus pèsera sur le secteur du luxe pendant deux ans au moins, a estimé jeudi Philippe Blondiaux, directeur financier de Chanel, dont le chiffre d’affaires et les bénéfices seront, selon lui, significativement affectés en 2020.

“Nous nous attendons à ce que l’environnement extérieur continue à peser négativement sur le secteur du luxe au cours des 18 à 24 prochains mois”, a déclaré Philippe Blondiaux à Reuters, jugeant qu’une reprise solide dans les pays où les boutiques du groupe ont rouvert ne compenserait pas le manque à gagner dû à la suspension des vols internationaux.

Chanel a fait état jeudi d’une croissance de 13%, sur une base comparable, de son chiffre d’affaires en 2019, à 12,3 milliards de dollars (10,96 milliards d’euros), et d’un résultat opérationnel en hausse de 16,6%.

Les ventes de produits de luxe a évidemment été affecté par notamment par  les restrictions à la mobilité. Au total , le secteur du luxe pourrait enregistrer une baisse des ventes de 30 à 35 %. On sait que les produits de luxe sont surtout soutenus par des campagnes très coûteuses de publicité. Or c’est ce type de dépenses qui devraient être sérieusement réévaluées à la baisse dans les grands médias. Sauf nouvelle reprise du Coronavirus, les ventes pourraient progressivement revenir à leur niveau d’un an et demi environ d’après le cabinet de conseil Bain. Les fondamentaux ne devraient pas être mis en cause dans la mesure où les produits de luxe par définition sont destinés à des clientèles potentielles pas trop affectées par les conséquences économiques de la crise sanitaire. Par contre les supports publicitaires qui bénéficiaient de l’extraordinaire promotion de ses produits devraient encaisser le choc.

Pour atténuer en partie l’impact de la crise, Chanel a réduit de plus d’un quart ses dépenses publicitaires, ajusté sa production et annulé ou modifié l’organisation de certains événements, en les diffusant en ligne par exemple.

Deux défilés prévus d’ici la fin de l’année pourraient toutefois avoir lieu, a dit Chanel.

Chanel va en outre suspendre le versement du dividende cette année, dont le montant avait presque doublé en 2019. Les frères Alain et Gérard Wertheimer, propriétaires du groupe, en sont les principaux bénéficiaires.

 

Après Yves Saint Laurent , Lagerfeld , Chanel , Kenzo, Jean-Paul Gaultier, la marinière Montebourg, le symbole de la vraie gauche

Après Yves Saint Laurent ,  Lagerfeld , Chanel ,  Kenzo, Jean-Paul Gaultier,  la marinière Montebourg, le symbole de la vraie gauche

Chic mais pas choc la (moule)  marinière Montebourg. Le ministre du redressement économique faiat dans la mode à défaut de faire dans le concret et le prospectif. Le chic, tout un symbole de la gauche au pouvoir : l’apparence, le verbe, le vernis. Il connaît quoi Montebourg à l’économie ? De toute manière, c’est un ministère bidon créé par Hollande pour neutraliser le bouillant (tiède maintenant) Montebourg. A quand Hollande en slip (kangourou) pour monter que la France en a dans le caleçon. Une vulgarité peut chasser l’autre.  La marinière jadis appelée tricot rayé fait tout d’abord partie de l’uniforme du marin. La rayure évoque une certaine marginalité, une classe à part. Dès 1858, le tricot rayé répond à des règles très strictes et comporte « 21 raies blanches. Il est en jersey, ses manches trois-quarts ne doivent pas dépasser de la vareuse, et son col monte au ras du cou. C’est un vêtement avant tout confortable et pratique pour la navigation et la vie à bord.  Petit à petit, les marins s’invitent sur les podiums. En 1962 et 1966, pour ses collections Printemps-Eté, Yves Saint Laurent revisite la casquette, le caban, le pantalon de lainage, le double boutonnage et ajoute des paillettes à la marinière qui prend des allures de robes pull. Karl Lagerfeld perpétue la tradition Chanel et détourne régulièrement le tricot rayé. Sonia Rykiel, qui n’est pas en reste sur la rayure, lâche un temps les couleurs de l’arc en ciel pour du bleu ciel et du blanc pour sa collection Printemps-Eté 2002. En 2006, Antonio Marras pour Kenzo décline la marinière en robes longues, blouses larges et robes en crochet. Mais c’est surtout Jean-Paul Gaultier qui en fait sa marque de fabrique en la portant lui-même, et en la réinterprétant au fil de ses collections.  »

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol