Archive pour le Tag 'CFCM)'

« Vaincre l’obscurantisme ».( Mohammed Moussaoui , CFCM)

 « Vaincre l’obscurantisme».( Mohammed Moussaoui , CFCM)

Dans une tribune de l’Opinion, Mohammed Moussaoui , président du conseil français du culte musulman estime que « Nous connaissons l’ennemi, c’est un totalitarisme qui se cache derrière un vocabulaire musulman. Ces terroristes sont des assassins qui n’ont de religieux que les slogans »

 

 

« L’assassinat abject du professeur d’histoire au collège Le-Bois-d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine vient nous rappeler la triste réalité avec laquelle nous devons composer et vivre au quotidien : celle des irruptions du terrorisme se réclamant de l’islam, une « pandémie » mondiale féroce qui fait des victimes de tous âges, de toutes conditions et de toutes convictions.

Les musulmans de France sont horrifiés par ce crime abject, un nouvel affront à leur foi et à leur religion. Quoi de plus affligeant, de plus révoltant et de plus offensant que de voir notre propre religion dévoyée et instrumentalisée pour tuer nos propres concitoyens ?

Les mesures et moyens de protection déployés face à cette « pandémie » ne suffisent malheureusement pas à nous préserver complètement. Nous devons combattre avec toutes nos forces cet ennemi, incarnation de la haine, de la barbarie, de la terreur et de la lâcheté que nous condamnons avec la plus grande vigueur.

Nous connaissons l’ennemi, c’est un totalitarisme qui se cache derrière un vocabulaire musulman. Ces terroristes sont des assassins qui n’ont de religieux que les slogans et dont les actes incarnent la trahison de tout ce qui est sacré, dont la vie humaine.

Idéologie mortifère. Les promoteurs de cette idéologie mortifère ont réussi à créer un modèle particulièrement séduisant en manipulant d’une manière perverse des codes et des ressorts de communication ciblant les jeunes. Un modèle qui a su ériger la lâcheté dans ses pires manifestations en actes de bravoure héroïque. Ces promoteurs créent chez leurs adeptes l’illusion d’être élus pour accomplir une prétendue mission divine à laquelle l’immense majorité des musulmans aurait renoncé par faiblesse ou par traîtrise, leur dit-on.

Cet ennemi, nous le vaincrons ensemble avec nos forces : en restant fidèles au pacte républicain et aux valeurs universelles portées par notre République laïque, indivisible, démocratique et sociale ; en restant fidèles aux valeurs de nos fois respectives qui invitent à la paix et à l’amour de son prochain.

Dans ce combat, nous pouvons compter sur nos militaires, sur nos policiers, sur nos gendarmes, et sur toutes nos forces d’intervention qui engagent leurs vies pour préserver la nôtre.

Nous pouvons compter sur le Parlement pour adopter toutes les mesures nécessaires afin de mettre hors d’état de nuire les terroristes, dans un esprit de concorde nationale.

Nous pouvons compter sur le sursaut des familles et du personnel de l’Education nationale pour s’investir davantage dans leur mission d’éducation et de transmission des valeurs à même de préserver nos enfants contre les propagandes des prêcheurs de la haine.

Nous pouvons compter sur nos institutions religieuses pour permettre à chaque citoyen de concilier son cheminement spirituel à son engagement citoyen dans la paix et la sérénité loin de tout extrémisme.

Nous pouvons compter sur nos rabbins, nos prêtres, nos pasteurs, nos imams sans oublier les guides des autres confessions de France, pour s’engager et engager tous les fidèles dans un dialogue qui est aujourd’hui plus que jamais une nécessité pour notre cohésion nationale. Nos fois respectives et la fraternité républicaine nous y invitent. Le principe de laïcité garant du respect de la diversité de nos convictions nous le rappelle à chaque instant.

Nous pouvons compter sur nos femmes et nos hommes politiques pour engager tous les Français dans un récit national inclusif en mettant l’intérêt général devant tout autre intérêt.

Force immunitaire. Nous pouvons compter sur nos intellectuels et nos artistes pour faire de la France un grand pays, fier de son histoire, de sa culture, de son rayonnement et de son idéal universel.

Nous pouvons compter sur nos médias pour faire ressortir le meilleur de notre pays et de le faire prospérer.

Nous pouvons compter sur toutes nos institutions et nos associations engagées dans la lutte contre toutes les formes de racisme et de discrimination afin de renforcer notre unité nationale et éviter la division.

Ce combat contre le terrorisme, l’obscurantisme et la haine, nous devons le mener jusqu’au bout et nous le gagnerons en étant fidèles à notre pacte républicain. Notre force immunitaire est notre volonté farouche d’être ensemble. Cette volonté nous donne la confiance dans notre destin collectif et les moyens de résister aux assauts de la pandémie terroriste.

Mohammed Moussaoui est le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) »

 

Coronavirus : le CFCM renonce aux lieux du culte pour l’Aïd

Coronavirus : le  CFCM renonce aux lieux du culte pour l’Aïd

 

Si les catholiques vont pouvoir se rendre dès ce week-end dans les églises, tout en respectant des mesures strictes pour assurer la sécurité sanitaire, de leur côté, les mosquées n’accueilleront pas de fidèles dimanche, pour l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque la fin du mois sacré de ramadan. Une décision prise en raison du manque de temps pour désinfecter d’ici là les lieux de culte, mais aussi de l’impossibilité de garantir à tous du gel et des masques, explique à Europe 1 Abdallah Zekri, délégué général du Conseil français du culte musulman (CFCM).

« Il est impossible d’ouvrir les lieux de culte pour la prière de l’Aïd », indique-t-il. « Les salles de prières étaient fermées depuis deux mois. Pour les ouvrir, il faut d’abord tout désinfecter, les murs et les sols. » Par ailleurs, ajoute Abdallah Zekri, la fête de l’Aïd  »draine plus d’un million et demi de musulmans à travers 2.500 lieux de culte, donc il est impossible d’avoir du gel et des masques pour tout le monde ».

Face à cette situation, le CFCM demande aux musulmans de France « de continuer à faire leur prière chez eux comme lors des deux derniers mois », dit encore son délégué général, qui rappelle que « la prière de l’Aïd n’est pas une prière obligatoire ».

 

Certification des imams en France (CFCM)

Certification  des imams en France (CFCM)

 

Charte et certification pour les imams ce que propose Le Conseil français du culte musulman (CFCM). Une démarche qui ne sera pas forcément évidente compte  tenu de l’organisation complètement décentralisée et autonome des mosquées en France ;  pour autant cela témoigne de la volonté des musulmans eux-mêmes de reprendre en main le contenu théologique de leur religion  pour éviter les dérives extrémistes. De toute évidence c’est un immense chantier car  on évalue très approximativement le nombre d’imams en France à 1500 donc à peu près 80 % sont étrangers et donc près 30 % ne parleraient même pas français. Cette « certification » devrait prévoir une vérification des connaissances théologiques et de « l’adhésion aux valeurs républicaines », a-t-il précisé à l’issue d’une réunion au ministère de l’Intérieur. Le CFCM est également en train d’élaborer une « charte de l’imam », qui sera un engagement de chaque imam sur un certain nombre de points forts permettant de « propager un islam ouvert, un islam tolérant, un islam du juste milieu ». L’habilitation sera une sorte de permis de conduire prévoyant une possibilité de retrait, a souligné Anouar Kbibech. « Retirer l’habilitation permettrait de mettre les mosquées devant leurs responsabilités », a-t-il expliqué.  Le président du CFCM a souligné avoir fait part au ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, du « choc dans lequel se trouvent les citoyens français de confession musulmane » après le « terrorisme de masse » du 13 novembre. « Mais également, les musulmans de France sont touchés parce que malheureusement ces actes barbares ont été commis au nom de leur religion », a-t-il dit. Or, les citoyens français de confession musulmane « rejettent totalement et catégoriquement toute forme de violence, toute forme de terrorisme », a ajouté Anouar Kbibech, dénonçant une forme de « gangrène qui nous ronge de l’intérieur ». « Pour nous, est venu le temps de l’action et les musulmans de France prendront leur responsabilité dans ce plan d’action ».




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol