Archive pour le Tag 'cessez le feu'

Syrie: Un cessez-le-feu utile mais pour quoi faire ?

Un cessez-le-feu utile mais pour quoi faire ?

 

Le cessez- le feu constitue évidemment un bonne nouvelle, il convient de s’en réjouir a condition évidemment cela favorise un processus de paix. Or rien n’est sûr dans ce domaine. Puisque c’est un délai pour imposer  aux miliciens kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) de se retirer. Il ne s’agit pas d’un accord de cessez le feu entre les belligérants du terrain mais un accord entre les Etats-Unis et Erdogan. En gros, il est demandé aux forces kurdes d’abdiquer purement et simplement. Une hypothèse éventuellement envisageable avec des contreparties en termes d’autonomie et après des négociations directes avec la Syrie et/ou la Turquie. En fait, cet accord, encore une fois utile, vise surtout à répondre aux interrogations des opposants à Trump sur le sujet tant chez les démocrates que chez les républicains. L’instrumentalisation par Trump de ce cesse- le-feu est bien sûr ridicule quand il affirme  que cet accord allait “sauver des millions de vies”.

Ukraine : cessez-le-feu fragile

Ukraine : cessez-le-feu fragile

 

 

Personne n’ose s’avancer à propos de la pérennité du cessez le feu en Ukraine. De fait depuis dimanche l’arrêt des combats semble constaté même si Les autorités ukrainiennes ont annoncé que deux civils avienne  été tués peu après l’entrée en vigueur du cessez-le-feu dimanche. Deux civils ont été tués peu après l’entrée en vigueur du cessez-le-feu entre les forces de Kiev et les rebelles prorusses dans l’Est de l’Ukraine mais les combats ont pratiquement cessé depuis, ont annoncé dimanche les autorités ukrainiennes. « Peu après minuit (heure d’entrée en vigueur du cessez-le-feu, ndlr), des lance-missiles multiples Grad ont atteint le centre du village de Popasna » et tué deux civils, a annoncé Guennadi Moskal, gouverneur pro-Kiev de la région de Lougansk. Les autorités ukrainiennes ont précisé que les combats avaient cessé sur quasiment toute la ligne de front après 3 heures (1 heure GMT), seuls quelques affrontements isolés étant encore constatés.  Tout risque de dépendre des contreparties qu’a demandé Moscou, contreparties non encore formalisées et ni  acceptées ni par l’Ukraine ,ni par  l’union européenne et ni même par Obama. ( reconnaissance des frontières, sanctions, amnistie pour les rebelles de l’Est, relations Ukaine-UE tec).

Ukraine: cessez-le-feu

Ukraine: cessez-le-feu

 

 

Le président Ukrainien reconnaît qu’un cessez  le feu est effectif depuis 24 heures. La preuve sans doute que Poutine en difficultés économiques dans son pays est peut-être en train de réviser sa politique d’agression vis-à-vis de l’Ukraine. »J’ai des informations positives. Aujourd’hui marque les premières 24 heures depuis sept mois (…) pendant lesquelles nous avons eu un réel cessez-le-feu en Ukraine », a-t-il déclaré au cours d’une visite officielle en Australie. « Vous ne pouvez pas imaginer à quel point c’est important pour moi. C’est la première fois qu’on ne m’annonce pas qu’un soldat ukrainien a été tué ou blessé pendant la nuit », a-t-il ajouté. La trêve décrétée mardi dans l’Est de l’Ukraine — la quatrième en huit mois — semblait sérieusement menacée deux jours après son instauration lorsque l’armée a annoncé jeudi que trois soldats avaient été tués et huit blessés en 24 heures. Mais selon le président ukrainien, il n’y a eu depuis ni mort ni blessé. « Tout reste tellement fragile », a-t-il toutefois admis. De nouvelles négociations de paix étaient initialement attendues cette semaine à Minsk pour trouver un apaisement plus durable au conflit, qui a fait plus de 4.300 morts depuis avril. Mais elles ont été reportées et aucune date nouvelle n’a encore été arrêtée.

Aéroport Notre Dame des landes : cessez le feu

Aéroport Notre Dame des landes : cessez le feu

La chasse aux écolos dans les bois de Notre Dame des Landes est suspendue. Le gouvernement va confier la semaine prochaine, « dans un souci d’apaisement », à une « commission du dialogue le soin d’exposer » le projet contesté d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et d’ »entendre toutes les parties prenantes », a annoncé ce soir Matignon.  »Le premier ministre réitère l’engagement du gouvernement à contribuer au développement économique et social du Grand Ouest, dont le projet de transfert de l’aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes est une composante », précise toutefois le communiqué. « Ce projet a fait l’objet de toutes les études préalables exigées par la loi. S’agissant de son impact sur l’environnement et sur les terres agricoles, les ministres concernés ont annoncé aujourd’hui (dimanche ndlr) que des études complémentaires seraient conduites et qu’aucune opération de défrichement ne serait entreprise avant que ces études complémentaires n’aient été menées à leur terme », écrit Matignon. Mais « malgré les concertations légales et les décisions des collectivités concernées, qui ont déjà eu lieu, et qui ont conduit à l’adoption du projet, des interrogations subsistent », reconnaît le gouvernement au terme d’une journée marquée par de vifs affrontements qui ont fait au moins sept blessés sur le site, marquant un durcissement des opposants au projet.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol