Archive pour le Tag 'ceinture'

Santé-Vaccin obligatoire, ceinture de sécurité, même combat ?

Santé-Vaccin obligatoire, ceinture de sécurité, même combat ?

L’obligation de s’attacher en voiture a mis du temps avant d’être acceptée en Allemagne. Pour l’hebdomadaire Der Spiegel, les discussions des années 1970 sur le sujet sont comparables aux débats actuels concernant l’obligation vaccinale.

Notons que l’obligation vaccinale et l’interdiction d’alcool au volant constituent une comparaison encore plus pertinente car dans les deux cas c’est aussi la vie des autres qui est en danger .NDLR

 

Doit-on sacrifier sa liberté individuelle au profit de la sécurité de tous ? En Allemagne, cette question est au cœur des débats publics, depuis la prise de position du chancelier Olaf Scholz, début décembre, en faveur d’une obligation vaccinale contre le Covid-19. Partisans d’une telle mesure, le ministre-président de Bavière conservateur Markus Söder et le ministre des Finances libéral Christian Lindner l’ont, entre autres, comparée au port de la ceinture de sécurité, devenue obligatoire à l’ouest du pays en 1976.

“Le combat culturel sur l’obligation de la ceinture de sécurité rappelle fortement les débats actuels sur la vaccination obligatoire”, approuve Der Spiegel. À la fin des années 1970, l’utilisation de la ceinture en voiture n’allait pas de soi outre-Rhin, mais la modernisation des voitures et la multiplication des accidents a poussé les autorités à agir. À l’époque – “et c’est toute l’ironie de l’histoire” –, la vaccination contre la variole était imposée.

« Une injection passait encore, mais donner des consignes aux automobilistes était considéré comme trop intrusif.”

 

Edouard Philippe sans ceinture dans une voiture

Edouard Philippe sans ceinture dans une  voiture

Gonflé et quand même un peu irresponsable le Premier Ministre qui lors de sa visite au tour de France a oublié de mettre sa ceinture de sécurité dans la voiture qu’il occupait. Comme l’ont remarqué nos confrères d’Autoplus, un autre élément de cette journée sur le Tour de France interroge désormais. A bord de la voiture qui lui a permis de suivre la course, et alors qu’il s’est fait le chantre de la réduction de la vitesse à 80 kilomètres par heure pour « sauver des vies », Edouard Philippe n’avait pas attaché sa ceinture. C’est ce que montrent les images tournées par France 2 dans le véhicule et postées sur Youtube.

Automobile : les Français se serrent la ceinture

Automobile : les Français se serrent la ceinture

 

 

D’après l’INSSE les Français ont modifié leur rapport à la voiture en achetant moins,  des véhicules moins chers, en limitant leurs déplacements, en adoptant une conduite plus économique et  en limitant l’entretien.   Malgré cette cure d’austérité, les Français ont vu leurs dépenses automobiles augmenter de 2,5% en moyenne par an entre 2007 et 2013, soit deux fois et demie la hausse moyenne des dépenses de consommation pendant la même période, remarque l’Institut national de la statistique et des études économiques. Ce chiffre recouvre des données contrastées. Le poste budgétaire consacré à l’acquisition d’un véhicule a ainsi seulement crû de 1,2% par an en moyenne, tandis que celui des carburants a augmenté de 3,6%, conséquence de la hausse des cours mondiaux du pétrole. La part du budget automobile dévolue à l’entretien a progressé de 3% par an. « Cette hausse s’explique par la spécialisation accrue de la main-d’œuvre et la complexité des réparations liée à l’électronique embarquée », estime l’Insee. Les ménages français ont consacré 124 milliards d’euros à leur budget automobile en 2013, soit 11% de leurs dépenses de consommation, une proportion globalement en baisse depuis le sommet de 13,2% atteint en 1982. Il faut chercher du côté des volumes pour expliquer ce recul des dépenses. Et en effet, entre 2007 et 2013, les acquisitions de voitures neuves ou d’occasions ont baissé de 3,1% en moyenne par an. Le nombre d’opérations d’entretien a diminué à un rythme de 2,8% pendant cette période, tandis que les achats de carburant, toujours en volume, ont décru de 1,8% par an. Les automobilistes s’adaptent de deux façons à la hausse des prix des carburants : « d’une part, en s’équipant de véhicules plus économes, bénéficiant ainsi des progrès technologiques, et d’autre part, en modifiant leurs comportements : conduite plus souple, moindre utilisation de leur véhicule, notamment par un recours plus important aux transports en commun », remarque l’Insee. Malgré cette évolution, l’essence et le gazole sont devenus en 2012 le premier poste de dépense des automobilistes français, accaparant 31% de leur budget dédié, contre 28% à l’acquisition et 27% à l’entretien. A l’exception de l’année 2008, période de pic pour les prix à la pompe, il fallait remonter au milieu des années 1970, dans la foulée du premier choc pétrolier, pour trouver un tel poids du carburant dans le budget des automobilistes, selon l’Insee.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol