Archive pour le Tag 'CDC'

SFR : la CDC pour un rapprochement avec Bouygues

SFR : la CDC pour  un rapprochement avec Bouygues

La Caisse des dépôts, actionnaire de Vivendi,  reste prête à faciliter un rapprochement entre les opérateurs téléphoniques SFR et Bouygues si ce scenario devait redevenir d’actualité, selon son directeur général Jean-Pierre Jouyet. « La Caisse des dépôts, qui est actionnaire de Vivendi, pourrait, si l’hypothèse se concrétisait (…) accompagner en capital un rapprochement entre Vivendi, SFR et Bouygues, a souligné Jouyet dans un entretien au quotidien les Echos de lundi 17 mars. Jean-Pierre Jouyet a souligné qu’un tel investissement s’effectuerait « sans engager BPIfrance », la banque publique d’investissement dont la CDC est actionnaire. Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg s’est publiquement déclaré en faveur d’une fusion entre les opérateurs téléphoniques SFR (filiale de Vivendi) et Bouygues Telecom (filiale de Bouygues). Vivendi a pourtant décidé vendredi d’ouvrir des négociations exclusives avec l’autre prétendant au rachat de sa filiale, le câblo-opérateur Numericable. Les deux parties se sont fixé trois semaines pour arriver à un accord définitif. Pour Montebourg, le rapprochement entre Numericable et SFR n’est pourtant pas encore acquis. « Je crois que le débat continue », a déclaré vendredi soir Montebourg. « Je ne suis pas certain – il y a trois semaines de discussion – que les banques aient envie de s’exposer (…) outre mesure ». « D’abord, parce qu’il y a un certain nombre de recours qui vont s’exercer de la part du concurrent de SFR, certainement. Il y a des questions qui vont être posées aux autorités de la concurrence européenne et française. Donc je crois que  le débat continue », a-t-il poursuivi.

 

Moody’s : dégradation de CDC, SNCF, Oséo, RATP, CNA et Unedic

Moody’s : dégradation de CDC, SNCF, Oséo, RATP, CNA et Unedic

 

Après la dégradation de la France, ce sont les organismes publics qui sont concernés du faiat de leur propre fragilité financière. Moody’s a dégradé plusieurs entreprises publiques, comme la SNCF et le gestionnaire des réseaux RFF qui ont tous deux perdu un cran et sont aujourd’hui notés respectivement Aa2 et Aa1. L’agence a par ailleurs revu en baisse les notes de la Caisses des dépôts et consignations (CDC), la banque publique de soutien aux PME Oséo et de l’Agence française de développement (AFD) qui tous passent de Aaa à Aa1. Le Crédit de la Caisse d’amortissement de la dette sociale (Cades), l’union nationale pour l’emploi dans l’industrie et le commerce (Unedic), la Caisse nationale des autoroutes (CNA) et la Régie autonome des transports parisiens (RATP) voient également leur note passer de Aaa à Aa1.

La caisse de dépôt reprendrait Transdev

La caisse de dépôt reprendrait Transdev

Finalement la manœuvre de Veolia aura peut-être réussi ; Veolia ne souhaitait pas tellement reprendre la totalité de Transdev mais contraindre la CDC à faire des contrepropositions. Ce qui vient de se passer. La CDC a refusé l’offre de reprise du fonds d’investissement Cube Infrastructure. L’établissement public a proposé au co-actionnaire Veolia Environnement de reprendre le contrôle exclusif de la filiale.  Dénouement en vue dans le dossier Veolia Transdev, filiale commune de Veolia Environnement et de la CDC. La Caisse des dépôts (CDC) a refusé la nouvelle offre du fonds d’investissements Cube Infrastructure (Natixis), qui souhaitait racheter la part de Veolia Environnement dans la filiale de transports publics Veolia Transdev, selon le Figaro. L’établissement public a repoussé l’offre révisée de Cube qui expirait le 15 juin. La proposition ne valorisait Veolia Transdev que 350 millions d’euros et nécessitait une augmentation de capital de 800 millions d’euros avec participation de la CDC. Cube aurait également des exigences en matière de gouvernance car il voudrait pouvoir désigner l’équipe dirigeante et il prévoyait des « cessions d’actifs massives aux Etats-Unis, au Canada, en Allemagne, en Australie… qui auraient amputé d’un tiers environ le résultat opérationnel de VTD », ravivant les craintes d’un démantèlement. En échange, la CDC aurait proposé une alternative à Veolia Environnement, selon laquelle elle prendrait le « contrôle exclusif » de VTD en portant sa participation à 60% en convertissant « tout ou partie de leurs créances d’actionnaires respectives », soit l’équivalent de 800 millions d’euros de capital, indique Le Figaro. Le journal ajoute «qu’un prêt bancaire viendrait rembourser une autre partie de la dette de VTD due à Veolia» et «quelques cessions d’actifs» permettraient à VE «d’atteindre le but ultime recherché: sortir de son bilan l’essentiel de la dette supportée au titre de son activité transport».

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol