Archive pour le Tag 'CCE !'

Croissance : ça va mieux mais reste la balance commerciale

Croissance : ça va mieux mais reste la balance commerciale

 

Ça va mieux pour la croissance, révisée régulièrement à la hausse par les différents instituts notamment par l’INSEE qui prévoit désormais 1,8 % d’augmentation pour le PIB. On pourrait même frôler les 2 % en 2017 comme en  2018. Ceci étant, cette croissance sera encore très insuffisante pour apurer de manière significative le nombre de chômeurs d’autant qu’un nombre de dispositifs d’aides publiques à l’emploi vont progressivement disparaître. Outre la question de l’emploi se pose de manière récurrente le problème des insuffisances de nos exportations. Il faudra encore compter sur un déficit de l’ordre  de 60 milliards en 2017 alors que l’excédent allemand pourrait, lui, atteindre 300 milliards ! En cause évidemment le manque de compétitivité de l’économie française qui explique notamment le phénomène de désindustrialisation. La dégradation de la balance commerciale est structurelle  et ne fait que s’amplifier. Dans les années 2000,  cette balance était équilibrée mais depuis elle se dégrade du  fait d’un double phénomène. Le manque de compétitivité de l’économie française freine les exportations ; inversement ce manque de compétitivité favorise largement les importations.  Selon l’Insee, la forte demande intérieure issue de la relance de l’investissement et du maintien de la consommation empêche les importations de baisser. « On ne profite pas assez de cette reprise du commerce mondial », poursuit Emmanuel Jessua. Pour le directeur du pôle Etudes de Coe-Rexecode, des mesures comme le Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi ont toutefois permis aux entreprises d’investir. A court terme, cela a tendance à accentuer le déficit commercial car « elles investissent le plus souvent dans des biens d’équipements importés de l’étranger ». Mais à long terme, cet investissement pourrait selon lui améliorer la compétitivité française et rééquilibrer sa balance commerciale. Pour l’instant, la France accuse un lourd déficit concernant en particulier l’informatique mais aussi les produits manufacturés et bien sûr les hydrocarbures.

Air France : les corpos envahissent le CCE !

Air France : les corpos envahissent le CCE !

S’il voulait tuer Air France certains notamment les pilotes ne s’y prendraient pas autrement. Aujourd’hui à 10h30 le CCE a été interrompu car envahi par plusieurs centaines de manifestants. La preuve s’il en était qu’on refuse chez certains toute négociation, ce qui à terme aboutira à une décision unilatérale de la direction de supprimer services et emplois. Des sources syndicales ont d’ores et déjà annoncé qu’Air France compte bien supprimer 2.900 postes d’ici 2017 c’est-à-dire 1.700 emplois au sol, 900 chez les hôtesses et stewards et 300 chez les pilotes. Air France compte supprimer 14 avions de sa flotte long-courrier (5 en 2016 et 9 en 20174). La compagnie va également annuler sa commande de Boeing 787. A 10h30, le CCE a été interrompu. Plusieurs centaines de salariés ont envahi lundi le siège d’Air France. Selon une journaliste de l’AFP, les manifestants, au nombre de « plusieurs centaines », sont entrés aux cris de « De Juniac démission » et « On est chez nous ». Deux représentants au CCE ont indiqué que le PDG d’Air France Frédéric Gagey était sorti précipitamment, et l’un deux précise que le CCE reprendra à 14H30. « Il y a un plan et j’en appelle à tout le monde, en particulier les pilotes. Il faut que tout le monde fasse un effort, dans les discussions et les négociations », a expliquait ce lundi matin Stéphane Le Foll sur France Inter.  »Ou on laisse cette entreprise disparaître ou on se met autour d’une table pour trouver une solution », a-t-il prévenu, réclamant le retour du dialogue pour préserver une compagnie « qui est une image de la France ». Trois syndicats (CGT, FO et Unsa) au niveau national, et la CFDT, dans le Sud, ont appelé à la mobilisation, mais le taux de grévistes demeure inconnu, certains agents optant pour quelques heures de grève, d’autres pour la journée, a expliqué samedi la compagnie. Air France a estimé que « l’ensemble de ses vols serait assuré », sans exclure « quelques retards », notamment à l’enregistrement.  Vendredi, la direction avait déjà esquissé en conseil d’administration les grandes lignes de ce projet, amené à remplacer l’initial « Perform 2020″, après « l’échec des négociations » avec les pilotes sur de nouvelles mesures de productivité. « Perform 2020″ prévoyait notamment de demander au personnel navigant de voler une centaine d’heures de plus par an, à rémunération constante, un plan unanimement rejeté par les syndicats. Les dirigeants d’Air France n’ont « jamais eu deux plans » et ont organisé « une parodie de négociation », s’est défendu le président du Syndicat National des Pilotes de Ligne (SNPL) d’Air France, Philippe Evain, dont le syndicat a été désigné comme coresponsable de la situation par la CFE-CGC et la CFDT.  Si les réductions de coûts grâce au précédent plan « Transform » devraient lui permettre de renouer avec les bénéfices en 2015, la compagnie tricolore reste prise en tenaille entre la concurrence des compagnies à bas coûts (« low cost ») en Europe et celle des compagnies du Golfe sur le long-courrier. Avec ce « plan B », elle espère retrouver des marges d’investissements.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol