Archive pour le Tag 'casseurs'

Police : Les pompiers au même régime que les casseurs !

Police : Les pompiers au même régime que les casseurs !

 

On peut se demander si les ministères de l’intérieur et la préfecture de police de Paris ne sont pas tombés sur la tête en infligeant le même régime de répression aux pompiers que celui des casseurs en fin de manifestation. Comme d’habitude les policiers n’ont rien trouvé de mieux que d’aller au contact (une stratégie particulièrement dangereuse et irresponsable). Une situation assez incroyable quand on sait qu’après la police, les pompier sont le dernier maillon de la protection publique et qu’ils vont même là où la police ne va plus dans les quartiers sensibles. Là où ils se font insulté et même agressés.

 

Aspergés par les canons à eau. Visés par des gaz lacrymogènes, les pompiers ont été traités comme de vulgaires casseurs. Ce qui forcément a coqué l’opinion publique.  Du côté des pompiers comme de certains policiers, les réactions étaient encore vives mercredi.

« Cette intervention policière est honteuse et elle a été faite délibérément ! », déclare André Goretti, le président de la Fédération autonome des sapeurs-pompiers professionnels (FA/SPP, premier syndicats de pompiers professionnels). « Nous étions en fin de parcours et nous informions les manifestants des suites de la rencontre au ministère de l’Intérieur [qui s'était déroulée le jour même] lorsque nous avons reçu des gaz lacrymogènes alors qu’il ne se passait rien ! », s’exclame-t-il.

Pour lui, sans l’ombre d’un doute, « l’intention de provocation venait de la police ». Il en veut pour preuve la « ligne d’arrêt empêchant les pompiers d’accéder aux bus qui devaient les ramener dans leur département. Quand les pompiers demandaient à rejoindre leur bus, on leur interdisait l’accès et on les gazait [avec des gaz lacrymogènes]« , affirme le syndicaliste à franceinfo. 

« A la suite de cette intervention policière, il y a même un pompier qui risque de perdre un œil et qui a été opéré ce matin », poursuit-il. Sollicitée par franceinfo sur ce point, la préfecture de police n’avait pas encore répondu mercredi soir. André Goretti pense que les actions policières laisseront des traces : « Ça risque de refroidir les relations entre pompiers et policiers dans les départements pendant les interventions. »

 

Manif Loi Travail : pourquoi les casseurs s’en prennent à hôpital Necker ?

Manif  Loi Travail : pourquoi les casseurs s’en prennent à hôpital Necker ?

 

 

On peut légitimement se demander si les casseurs ne sont pas devenus complètement fous en s’attaquant à l’hôpital Necker qui soigne les enfants. La preuve sans doute que pour ses manifestants très radicalisés l’objectif n’est pas de protester contre la loi travail mais uniquement la violence pour la violence. De nombreux dégâts ont été enregistrés tout au long du parcours de la manifestation. Les casseurs ont notamment dégradé une quinzaine de baies vitrées et les mobiliers de l’hôpital Necker, situé dans le XVe arrondissement.  Le message « Ne travaillez jamais » a été tagué sur une des vitres de l’établissement de santé. Selon une information de France TV Info, l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris devrait porter plainte. « Aucun bâtiment n’a été évacué », a précisé l’établissement public de santé. L’œuvre de ces casseurs a été condamnée par la ministre de la Santé, Marisol Touraine, sur Twitter. « Attaque insupportable de casseurs contre l’hôpital Necker. Honteux. Mon soutien aux professionnels de santé mobilisés auprès des patients ».

Casseurs : faire payer les dégâts aux organisateurs des manifs (Sarkozy)

Casseurs : faire payer les dégâts aux organisateurs des manifs (Sarkozy)

 

Nicolas Sarkozy était l’invité du JT de 20 heures de TF1 ce dimanche soir. il a notamment proposé que les organisateurs de manifestations assume la responsabilité civile et financière des dégâts causés par les casseurs.  Revenant sur la contestation du projet de loi Travail, la multiplication des manifestations et les incidents ou violences qui en découlent, l’ancien chef de l’Etat a tenu à préciser qu’il était là en tant que «responsable de l’opposition». «La place de la République est occupée on se demande pourquoi », a interrogé Sarkozy, a propos du mouvement citoyen Nuit debout qui occupe la place parisienne depuis le 1er avril. Avant d’enchaîner. «Premièrement je propose le rétablissement de la peine plancher pour toute personne portant atteinte à un représentant de la République.» Puis de demander que cela soit les organisateurs déclarés des manifestations qui assument la responsabilité civile, et donc financière, des dégâts occasionnés lorsque celles-ci dégénèrent. «Il n’y pas de raison que ce soit les contribuables qui paient», insiste le président du parti Les Républicains. Troisième proposition de Nicolas Sarkozy : l’interdiction préventive des « casseurs reconnus et que l’on connaît, comme on a fait avec les hooligans.» Enfin, quatrième de ses solutions à la crise sociale : la dissolution immédiate «de tous ces groupes d’ultra gauche». Et de citer le collectif  « Silence la police assassine» (sic, le collectif luttant contre les violences policières se nomme en réalité Urgence-notre-police-assassine) comme une véritable « injure».»

 

(Le Parisien) 

Manif Gaza : « mettre les casseurs « hors d’état de nuire »(Bertrand)

Manif Gaza : «  mettre les casseurs « hors d’état de nuire »(Bertrand)

 

« Je suis prêt à soutenir le gouvernement s’il est présent et efficace ». Face aux violences enregistrées lors de deux manifestations pro-palestiniennes durant le week-end du 20 juillet à Paris et Sarcelles, Xavier Bertrand exige de la fermeté.  Le député UMP soutient Manuel Valls. « Je me reconnais dans ses propos, d’une extrême fermeté. Il a eu raison de parler d’antisémitisme ». Xavier Bertrand regrette toutefois qu’il n’y ait pas eu de réaction plus rapide face à la formation d’un rassemblement pourtant interdit. « Il ne faut pas attendre pour procéder à des interpellations, estime-t-il. Et je suis d’accord pour qu’une manifestation soit interdite quand on sait qu’elle n’aura aucun caractère pacifique ». Rappelant qu’ »il n’y a pas eu de débordements en province », Xavier Bertrand juge que le France « n’a pas à vivre au rythme de ce qui se passe ailleurs ». Et l’ancien ministre de craindre pour l’unité républicaine. « Quand on attaque une synagogue, demain ça peut être une mosquée ou une église ». S’il reconnaît que les violences ne sont le fait que d’une « minorité », l’élu de l’Aisne réclame qu’elle soit mise « hors d’état de nuire ». Xavier Bertrand espère, enfin, une intervention de François Hollande : « J’attends qu’il s’exprime, qu’il soit clair, ferme et qu’il montre que la République ne se laissera pas faire ».

 

Emeute PSG Troocadéro : 11 nouvelles interpellations de casseurs

Emeute  PSG Troocadéro : 11 nouvelles interpellations de casseurs

 

Une nouvelle série d’arrestations a eu lieu ce mardi matin, un mois après les émeutes du PSG au Trocadéro : onze hommes ont été interpellés dès 6h00 en région parisienne. Ils sont soupçonnés de s’en être pris à des riverains et aux forces de l’ordre, d’avoir pillé des magasins, d’avoir saccagé des voitures ou encore d’avoir lancé un fumigène dans un appartement, le 13 mai dernier lors de la célébration du titre de champion de France du club. Il s’agit de jeunes casseurs, tous connus de la police pour des faits de délinquance.  Le Service d’investigation transversale de la préfecture de police de Paris a remonté leur piste essentiellement grâce à l’exploitation de vidéos (caméras de la ville, de commerces, images prises par des témoins avec leurs smartphones).  Mardi 4 juin, neuf hommes, cette fois des « ultras » du PSG, avaient déjà arrêtés. Cinq supporters du PSG, se réclamant pour la majorité de la mouvance « ultra », avaient également été condamnés jeudi 13 juin à des peines de prisons fermes. Ils étaient accusés de violences aggravées lors de la célébration du titre de champion de France du club.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol