Archive pour le Tag 'cas'

Coronavirus: un million de cas confirmés (OMS)

Coronavirus: un million de cas confirmés (OMS)

  •  

“Au cours des cinq dernières semaines, le nombre de nouveaux cas a connu une croissance quasi exponentielle et le nombre de décès a plus que doublé au cours de la semaine écoulée”, a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d’une conférence de presse à Genève.

“Dans les prochains jours, nous atteindrons un million de cas confirmés et 50.000 décès dans le monde entier”, a-t-il déclaré.

La Chine, où l’épidémie de coronavirus est apparue pour la première fois en décembre, a révélé mercredi pour la première fois le nombre de cas asymptomatiques, ce qui pourrait compliquer la lecture des tendances de l’épidémie. Interrogée sur cette distinction, le Dr Maria ver Kerkhove, épidémiologiste de l’OMS faisant partie d’une équipe internationale qui s’est rendue en Chine en février, a déclaré que la définition de l’OMS incluait les cas confirmés en laboratoire “quel que soit le développement des symptômes”.

“D’après les données que nous avons vues en Chine en particulier, nous savons que parmi les individus identifiés, qui sont répertoriés comme asymptomatiques, environ 75% d’entre eux développent des symptômes”, a-t-elle déclaré, les décrivant comme ayant été dans une “phase pré-symptomatique”.

L’épidémie continue d’être alimentée par des personnes qui présentent des signes de maladie, notamment de la fièvre et de la toux, mais il est important pour l’OMS de saisir “tout le spectre de la maladie”, a-t-elle ajouté.

Coronavirus France : plus de 1.000 morts en France; 2444 cas en plus en 24 heures

Coronavirus France : plus de 1.000 morts en France; 2444 cas en plus en 24 heures

 

Les hôpitaux français ont enregistré 1.100 décès depuis le début de l’épidémie, a dit Jérôme Salomon, soit 240 de plus que dans le bilan communiqué lundi.

Le pays compte 22.300 cas confirmés de contamination au coronavirus (2.444 cas de plus) et 10.176 personnes hospitalisées, dont 2.516 dans un état grave, a-t-il précisé.

Coronavirus Corée : 76 nouveaux cas au lieu de 909 lors du pic

Coronavirus Corée :  76 nouveaux cas au lieu de 909 lors du pic

76 nouveaux cas confirmés de coronavirus en Corée du Sud, une tendance à la baisse qui alimente les espoirs d’un contrôle de l’épidémie dans cet important foyer d’infection. Ce nombre de nouveaux cas quotidiens est nettement inférieur au pic de 909 contaminations recensées le 29 février.

D’après les données du Centre de contrôle et de prévention des maladies (KCDC), 9.037 personnes ont contracté le virus depuis que l’épidémie est apparue en Corée du Sud.

Deux décès supplémentaires ont été signalés, portant le bilan à 120 morts. Notons que la Corée du Sud est intervenue très tôt dans sa lutte contre la pandémie avec des mesures particulièrement radicales et suivies par le corps médical et la population. Une stratégie combinant le confinement, le dépistage systématique et le port de masques notamment

 

Coronavirus Chine : hausse des cas « importés »

Coronavirus Chine : hausse des cas « importés »

 

Le nombre de contaminations « importés » de coronavirus a de nouveau augmenté vendredi en Chine continentale, montrent des statistiques publiées samedi par les autorités sanitaires chinoises. Pour le troisième jour consécutif, le Chine n’a officiellement enregistré aucun cas de transmission locale du virus apparu fin décembre dans la province chinoise du Hubeï. La Chine continentale a fait état 41 nouveaux cas, tous provenant de l’étranger et dans six provinces, portant le total des cas importés à 269.

Depuis le début de l’épidémie, 81.008 cas ont été enregistrés en Chine et 3.255 personnes sont mortes, soit sept décès supplémentaires par rapport à la veille. L’ensemble des nouveaux décès sont survenus dans la province de Hubeï.

 

Coronavirus Chine: 9 cas sur 10 non repérés

Coronavirus Chine:  9 cas sur 10 non repérés

Un facteur explicatif majeur de la vitesse de propagation du virus avec cette statistique chinoise qui démontre que dans près de 90 % des cas les porteurs n’ont pas été identifiés parce que ne présentant pratiquement pas de symptômes. Pour autant ils ont massivement transmis la maladie. C’est bien toute la difficulté à enrayer l’épidémie. Ce sont essentiellement des porteurs sains qui répandent le virus. Alors compte tenu de la mobilité qui caractérise les sociétés actuelles ( déplacement domicile travail, déplacement pour motif d’achat, déplacement pour les loisirs, déplacement pour motif touristique, déplacement pour affaires etc.), les mesures de confinement s’imposaient beaucoup plutôt. En clair, on a perdu à peu près un mois d’abord en sous-estimant l’impact de la pandémie et maintenant en prenant enfin les mesures susceptibles de freiner la propagation de la maladie

. Une équipe internationale de chercheurs emmenés par Jeffrey Shaman, de l’université de Columbia, en partenariat avec l’Imperial College de Londres, qui fait référence dans la modélisation des épidémies, a cherché à estimer le nombre de cas passés inaperçus dans le Hubei. Et ils seraient très nombreux.. . Les résultats sont éloquents: près de 86 % des personnes infectées n’auraient pas été détectées,

Coronavirus France: 1000 cas en plus ( 7.730 cas confirmés)

Coronavirus France: 1000 cas en plus  ( 7.730 cas confirmés)

 

Les pouvoirs publics annoncent 1000  supplémentaires pour la journée d’hier (en tout 7730 cas au lieu de 6 633). Un chiffre forcément très approximatif puisqu’il s’agit seulement de cas confirmés. C’est-à-dire de cas ayant fait l’objet d’une analyse. Alors qu’ on a cessé de procéder massivement à des analyses pour les réserver au cas les plus graves. Du coup, ces chiffres constituent des statistiques un peu à la chinoise sans doute pour montrer que la politique de prévention porte un peu ses fruits. Ce qui évidemment est très prématuré car il faudra de l’ordre  d’un mois pour vérifier si effectivement le virus commence à être maîtrisé. Officiellement donc le nombre de cas confirmés de contamination par le nouveau coronavirus a progressé de 16,5% ces dernières 24 heures en France, qui recense désormais 7.730 cas, a annoncé mardi soir le directeur général de la Santé, le Pr Jérôme Salomon.

Le pays compte également 27 décès de plus, ce qui porte le bilan à 175 morts contre 148 la veille, soit une hausse de 18%. “Le nombre de cas double tous les trois jours”, a précisé le Pr Salomon. Le directeur général de la Santé a précisé que 2.579 patients étaient hospitalisés, dont 699 cas graves en réanimation.

Cinq mille personnes sont guéries ou confinées à domicile.

Coronavirus Espagne : en 24 heures 2.000 cas en plus et une centaine de morts

Coronavirus Espagne  : en 24 heures 2.000 cas en plus et une centaine de morts

Quelque 2.000 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés en Espagne et une centaine de personnes sont mortes, en 24 heures en Espagne, le pays le plus touché en Europe derrière l’Italie, ont annoncé dimanche les autorités. Selon le dernier bilan, un total de 7.753 cas ont été détectés tandis que 288 personnes sont décédées du Covid-19 dans le pays qui s’est mis à l’isolement quasi total pour tenter de freiner la propagation de la pandémie.

Les précédents chiffres, communiqués par les autorités samedi, faisaient état de plus de 5.700 cas et au moins 183 morts. Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a annoncé samedi soir la mise à l’isolement quasi total du pays dont les 46 millions d’habitants n’ont le droit de sortir seuls de chez eux que pour des raisons impératives comme aller travailler, à la pharmacie, se faire soigner ou acheter à manger.

Tous les commerces non essentiels, les écoles, les musées, les établissements sportifs ont par ailleurs été fermées dans l’ensemble de l’Espagne tandis que les processions religieuses prévues pour la Semaine sainte début avril ont été annulées dans de nombreuses régions ou villes du pays comme Séville, en Andalousie.

Coronavirus France : 800 cas nouveaux, 79 décès au total, une dérive incontrôlable

Coronavirus France : 800 cas nouveaux, 79 décès au total, une dérive incontrôlable

 

La propagation en France prend un rythme de moins en moins contrôlable avec en particulier 800 nouveaux en 24 heures. La preuve que le plan du gouvernement est complètement inadapté à l’enjeu. Un gouvernement qui hésite toujours entre ses préoccupations économiques et la crise sanitaire. Officiellement,  la France aurait  décidé d’étaler la propagation du virus, c’est-à-dire le faire durer  le plus longtemps possible. Cela pour éviter un pic qui viendrait complètement paralyser les capacités système de santé. La vérité est toute autre à savoir que le gouvernement comme d’ailleurs des autorités sanitaires très complaisantes ne contrôlent rien du tout et prennent des mesures contradictoires depuis le début de la crise. La vérité, c’est qu’on ne connaît même pas le nombre de personnes contaminées puisque le virus est notamment véhiculé par des personnes saines sans symptômes significatifs et qui n’en auront pas. On pourra en particulier noter que le gouvernement se refuse depuis le début à toute régulation de la mobilité. Pire il autorisait des manifestations sportives de manière particulièrement irresponsable. Maintenant il autorise encore les théâtres et autres cinémas à réunir jusqu’à 100 personnes et surtout des élections complètement secondaires vis à vis de l’enjeu sanitaire.

 

Coronavirus Italie : 1.300 morts pour 18 000 cas en tout

Coronavirus Italie : 1.300 morts pour 18 000 cas en tout

 

La situation est de plus en plus catastrophique en Italie avec  250 décès supplémentaires, soit une augmentation de 25%, ce qui porte le total à 1.266 morts, rapporte la Protection civile.

Il s’agit de la plus forte augmentation quotidienne en valeur absolue depuis l’apparition de la maladie dans la péninsule.

Le nombre de cas est quant à lui passé en 24 heures de 15.113 à 17.660, soit 17% d’augmentation. Sur ce total, 1.439 patients sont guéris et 1.328 se trouvent en soins intensifs.

Coronavirus France : plus 600 cas en 24 heures , 2.876 en tout, 61 morts

Coronavirus France : plus 600 cas en 24 heures , 2.876 en tout, 61 morts

 

 

 

Au-delà des chiffres précis qui sont indiqués par le ministère de la santé c’est surtout le rythme d’augmentation de la contamination qui caractérise la situation. En 24 heures,  la France a en effet enregistré 600 cas supplémentaire. À ce rythme, on atteindra de l’ordre de 1000 cas des lundis.  Le gouvernement a reculé l’échéance de la phase 3, sans doute pour ne pas inquiéter davantage les acteurs économiques et l’opinion. Mais c’est retarder pour rien et gagner seulement quelques jours.

Le confinement généralisé s’imposera forcément. Pour l’instant la France a choisi une position ambiguë entre mesures radicales et laxisme en regard par exemple des manifestations selon leur nature, leurs lieux géographiques mais aussi vis-à-vis de la mobilité qu’elle n’a pas osé toucher. Certes la question est complexe car cette mobilité est l’une des caractéristiques des sociétés modernes.

En moyenne chaque jour nombre de Français effectue 50 km et sont donc de  potentiels vecteurs de diffusion de la maladie. On ne peut sans doute pas revenir à l’époque où chacun vivait pratiquement en autonomie faisant y compris son pain dans les zones rurales. Pour autant il doit être possible d’imposer des mesures de restriction au déplacement de personnes et de marchandises qui ne correspondent pas à des urgences économiques  et sociales. Le dernier bilan en date de l’épidémie de coronavirus en France fait état de 61 morts, contre 48 mercredi, pour 2.876 contaminations, annonce jeudi le ministère de la Santé.

Sur le nombre total de cas d’infection, qui a augmenté de près de 600 en 24 heures, 129 cas graves nécessitant une réanimation ont été recensés, ajoute-t-il.

“Le virus circule désormais activement dans plusieurs zones du territoire national, l’épidémie s’amplifie en France”, souligne le ministère dans un communiqué.

Coronavirus France : 500 cas en plus en 24 heures, 48 décès en tout

Coronavirus France : 500 cas en plus en 24 heures, 48 décès en tout

 

Près de 500 cas et 15 décès supplémentaires par rapport aux chiffres annoncés mardi, 48 décès en tout .

“Certaines régions comptent des centaines de cas, d’autres quelques dizaines. Le virus ne circule donc pas activement sur l’ensemble du territoire et nous restons donc ce soir au stade 2 de l’épidémie”, a déclaré Olivier Véran.

Le ministre de la Santé a en outre annoncé que deux zones étaient désormais considérées comme des foyers de contamination, la Corse et 19 communes proches de Montpellier (Hérault) et que les établissements scolaires y seraient fermés pour 14 jours.

Les rassemblements de plus de 50 personnes y seront également interdits.

Alors que les personnes âgées sont les plus exposées aux risques de complication liés au coronavirus, les visites sont par ailleurs désormais interdites dans les Ehpad et ce pour plusieurs semaines sur tout le territoire, a ajouté le ministre.

“La fragilité des uns appelle la solidarité des autres”, a-t-il souligné. “Nous avons décidé de suspendre l’intégralité des visites extérieures en Ehpad ainsi qu’en unités de soins longue durée. Dans les résidences en autonomie, ces visites sont fortement déconseillées.”

“Ces 34 personnes sont désormais considérées comme des personnes co-exposées”, a indiqué l’Agence Régionale de Santé, qui depuis quelques heures travaille à identifier ces voyageurs, qui, une fois localisés, seront maintenus en confinement.

Coronavirus Italie : 10.000 cas , 631 morts et confinement général

Coronavirus Italie : 10.000 cas , 631 morts et confinement général

 

10.000 cas de contamination depuis le début en Italie et  631 morts contre 463 lundi, a déclaré mardi l’Agence de la protection civile.

Avec 168 décès de plus en 24 heures, il s’agit de la plus forte hausse quotidienne du nombre de morts dans le pays en raison de cette épidémie.

Pays d’Europe le plus fortement touché par cette maladie apparue en décembre en Chine, l’Italie compte désormais 10.149 cas confirmés de contamination contre 9.172 lundi, soit une hausse d’un peu plus de 10%.

Sur l’ensemble des personnes contaminées, 1.004 ont totalement guéri de la maladie, contre 724 la veille, et 877 se trouvent en soins intensifs contre 733 lundi.

L’Italie fonctionne désormais au ralenti après les mesures draconiennes annoncées lundi soir par le gouvernement pour tenter d’enrayer la maladie, avec l’extension à tout le pays les restrictions de circulation et de rassemblement en vigueur depuis le week-end en Lombardie et dans certains secteurs des provinces voisines.

Coronavirus France : encore 300 cas en 24 heures ; à 1.784 cas en tout et 33 morts

Coronavirus France : encore 300 cas en 24 heures ; à 1.784 cas en tout et 33 morts

 

Bien qu’il faille être prudent sur le chiffrage exact, on compterait de l’ordre de 300 cas en plus en 24 heures soit environ 1800 cas et 33 décès. Il y a beaucoup de contradictions sur le nombre de personnes infectées y  compris si on reprend jour par jour les chiffres officiels de la direction générale de la santé. Une grosse interrogation vient aussi de la différence entre le nombre de cas en Italie et en France. Il se pourrait qu’une partie de l’écart provienne des  méthodologies employées. En effet, l’Italie a fait le choix de procéder massivement à des analyses des personnes possiblement infectées. Ce qui n’est pas le cas en France;  des analyses ne sont pas indiquées que sur les cas les plus flagrants. En Italie, on pratique 10 fois plus de tests qu’en France. Il y a aussi le problème des décès qui peut susciter aussi des interrogations dans la mesure où le plus souvent plusieurs pathologies sont responsables.

Le coronavirus a contaminé 1.784 personnes et fait 33 morts en France, a annoncé mardi le directeur général de la santé, Jérôme Salomon. De toute manière, l’évaluation quantitative et forcément sujette à discussion puisqu’on est incapable d’identifier les porteurs les plus nombreux qui ne présente pratiquement aucun symptôme visible. Certains peuvent naître d’ailleurs jamais malade et d’autres ce guérir rapidement de ce qui apparaît comme un simple rhume. Ce problème des modalités de la contamination pose de redoutables problèmes de prévention.

 

Coronavirus France : 300 cas en plus en 24 heures, en tout 1500 ,au moins 25 mortels •

 

 

Les chiffres officiels sont parfois différents des réalités  comme l’indiquait notamment le Figaro. Les détails précis ont peu d’importance, il  faut surtout noter la vitesse de propagation du virus avec 300 cas en plus en 24 heures. On est encore loin des chiffres de l’Italie mais une situation à l’italienne n’est pas à exclure d’après les spécialistes d’autant qu’il y a encore beaucoup d’inconnues sur les processus de contamination qui peuvent passer notamment par des porteurs sains voir même des porteurs guéris et à nouveau contaminés. La circulation du virus paraît particulièrement importante dans l’Est de la France, en région parisienne mais aussi dans la région Rhône-Alpes. Fait-il  rappeler qu’on a autorisé  à Lyon le match de football Lyon Turin même s’il est difficile d’établir aujourd’hui des corrélations scientifiques crédibles. Ce lundi soir, sur son site internet, Santé publique France donnait 30 décès. Interpellé sur cet écart, le directeur général de la santé a expliqué cette variation par son souci de disposer de “données consolidées” lorsqu’il donne son point de presse quotidien.

Sur les 25 décès qu’il a annoncés, on compte quinze hommes et dix femmes; par ailleurs, 21 personnes ayant succombé au virus étaient âgées de plus de 70 ans ou présentaient de nombreuses “comorbidités”, soit la présence d’autres troubles ou pathologies, a-t-il dit.

Sur la circulation du virus, le Pr Salomon a indiqué qu’un nouveau regroupement de cas, le septième identifié jusque-là, était apparu à Ajaccio, en Corse.

L’île, a-t-il ajouté, présente au total 38 cas confirmés et se trouve désormais parmi les six régions françaises les plus touchées avec le Grand Est, la Bourgogne-Franche-Comté, les Hauts-de-France, l’Île-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes.

Parmi les autres regroupements de cas, ou “clusters”, deux restent localisés en Haute-Savoie (aux Contamines et à La Balme-de-Sillingy), un dans le Morbihan (dans les communes d’Auray, Crac’h et Carnac) et un concerne un groupe de retour d’un voyage sur le Nil avec 15 à 18 personnes atteintes sur une vingtaine de voyageurs.

Le regroupement de cas lié à un rassemblement religieux le mois dernier à Mulhouse (Haut-Rhin) est “aujourd’hui très disséminé” puisque ses participants sont rentrés chez eux.

Idem dans le département de l’Oise où le virus circule plus largement.

“Nous sommes toujours en stade 2” dans le plan de lutte contre le virus, où il s’agit de freiner sa propagation, a rappelé Jérôme Salomon.

“Nous avons une évolution probablement inéluctable, difficilement évitable vers une épidémie (ndlr, stade 3) mais il demeure de nombreuses incertitudes, d’abord sur le comportement du virus et surtout sur l’impact des mesures barrières, individuelles et collectives que nous mettons en place”, a-t-il ajouté au lendemain de la décision des pouvoirs publics d’interdire désormais les rassemblements de plus de 1.000 personnes.

France Coronavirus: les 1000 cas dépassés

France Coronavirus: les 1000 cas dépassés et vers une situation à l’italienne

 

D’après les chiffres officiels on est passé de 949 qu’à à 1.126 cas de contamination au coronavirus dimanche par rapport à samedi ; on compte désormais 19 décès liés à la maladie, selon un bilan publié par Santé Publique France. Ce qui est inquiétant surtout c’est la vitesse de propagation du virus notamment en Île-de-France. Ce dimanche, 65 nouveaux cas de Coronavirus Covid-19 ont été confirmés depuis la veille à 18h en Île-de-France. Au total, 243 cas ont été dépistés. Parmi eux, 226 Franciliens dont 26 vivant à Paris, 12 en Seine-et-Marne, 13 dans les Yvelines, 6 dans l’Essonne, 19 dans les Hauts-de-Seine, 16 en Seine-Saint-Denis, 13 dans le Val-de-Marne, 39 dans le Val-d’Oise, et 82 dont le lieu de résidence demeure inconnu. Les 17 cas restants viennent du reste de la France. La France est atteinte à peu près dans les mêmes proportions que l’Allemagne mais heureusement encore loin de l’Italie. Ceci étant  un scénario à l’italienne n’est pas à exclure dans l’hexagone . À noter qu’en France la propagation et surtout très élevée en région parisienne et dans l’Est de la France.

Chine Coronavirus: 100 ou 1000 cas supplémentaires ?

Chine  Coronavirus: 100 ou 1000 cas supplémentaires ?

 

Depuis que l’épidémie a gagné tous les continents, la Chine se fait très discrète sur l’évolution de sa situation sanitaire. Plus que discrète même autoritaire car elle a interdit la plupart des informations relatives à cette question sur les réseaux sociaux. Curieusement Les autorités sanitaires chinoises ont déclaré mercredi avoir recensé la veille 119 nouveaux cas de contamination au coronavirus et 38 décès supplémentaires liés à l’épidémie en Chine continentale.

Or c’est à peu près le même nombre de cas nouveaux dans des pays qui comptent moins de 100 millions d’habitants quand la Chine en compte environ 1 500 000 000. Certains objecteront que les mesures de confinement ont produit leurs effets mais il faut aussi prendre en compte la dimension d’un pays qui est à peu près à l’échelle d’un continent. L’organisation mondiale de la santé qui se faisait le porte-parole complaisant de la Chine pour faire le point dans ce pays ne dit d’ailleurs plus grand-chose. Pas étonnant car elle a multiplié les contradictions à ce sujet. Considérant même au départ que la situation était sous contrôle lui sous l’effet du développement de l’épidémie que la Chine parvenait à maîtriser le nouveau virus.

La vérité c’est que personne ne connaît exactement le nombre de personnes affectées et le nombre de victimes. Dans son point quotidien, la Commission nationale de la santé a pourtant indiqué que le bilan pour l’ensemble du pays s’élevait désormais à 2.981 décès et 80.270 cas d’infection depuis que l’épidémie s’est déclarée dans la ville de Wuhan en décembre dernier.

Parmi les nouveaux décès, 37 ont été signalés dans la province de Hubei, dans le centre du pays, berceau de l’épidémie.

France Coronavirus: 138 cas en plus en un jour, 433 en tout

France Coronavirus: 138 cas en plus en un jour, 433 en tout

 

Le rythme de contamination s’accélère en France comme ailleurs. Le coronavirus apparu en décembre en Chine a fait sept morts – six hommes et une femme – et contaminé 423 personnes en France, soit une hausse de 138 cas en une journée, a déclaré jeudi Jérôme Salomon, le directeur général de la santé.

Sur les personnes contaminées, 23 sont dans un état grave et placées en réanimation, soit huit de plus que mercredi, a-t-il ajouté.

Jérôme Salomon a souligné que les victimes étaient pour la plupart âgées et souffraient d’autres pathologies.

Coronavirus: encore plus de 70 cas en une journée, 300 cas en tout

Coronavirus: encore plus de 70 cas en une journée, 300 cas en tout

285 personnes sont désormais contaminées par le coronavirus en France, soit 73 de plus que mardi, a annoncé le directeur de la Santé Jérôme Salomon mercredi soir lors de sa conférence de presse quotidienne. Le bilan des victimes est toujours de quatre morts sur le territoire national.

15 personnes sont « en situation de réanimation » ce mercredi, a précisé le directeur de la Santé face à la presse.

Dans le détail, Jérôme Salomon a fait savoir que 172 cas faisaient partie d’une chaîne de contamination identifiée, tandis que 65 cas demeuraient sans chaîne d’exposition identifiée. 13 régions françaises sont donc touchées ce mercredi, dont la Guyane pour la première fois depuis le début de l’épidémie.

Plusieurs foyers de contamination sont désormais identifiés par les autorités sanitaires. 30 nouvelles personnes ont été testées positives au COVID-19 en Haute-Savoie, 10 autres dans le Haut-Rhin, et 14 dans le Morbihan. Enfin, 11 cas sont liés au voyage organisé en Egypte.

Sept régions rapportent au moins dix cas: l’Auvergne-Rhône Alpes, la Bourgogne Franche-Comté, la Bretagne, le Grand Est, l’Ile-de-France et les Hauts-de-France. 99 cas sont confirmés dans le département de l’Oise, plus important foyer de contamination du pays. Cependant, ces cas sont désormais répartis dans huit régions différentes.

« On ne sait toujours pas qui est le patient zéro dans l’Oise », a encore déclaré Jérôme Salomon, précisant que les investigations se poursuivaient dans le département afin d’essayer d’identifier le patient zéro à l’origine du début de ce foyer de contamination.

Coronavirus: encore 19 nouveaux cas vendredi

Coronavirus: encore  19 nouveaux cas vendredi

Un nouveau cap franchi avec les 19 cas supplémentaires recensés vendredi, soit pour l’instant 57 cas totalisés depuis le début de la crise . Ce qui est inquiétant, ce n’est pas encore le nombre de personnes infectées mais le rythme de programme propagation de la maladie et les inconnues quant au mode de contamination sans parler même des symptômes. Notons  danger particulier que représente les porteurs asymptomatiques.

Un porteur asymptomatique, ou porteur sain, est une personne qui héberge un agent infectieux sans que celui-ci provoque de symptômes visibles. La cause peut être soit parce que le microbe est peu virulent, soit parce que les défenses de l’organisme sont très efficaces

“Nous avons ce soir 57 cas de coronavirus sur notre territoire, soit 19 cas de plus qu’hier à la même heure. Aucun nouveau décès n’est à déplorer”, a-t-il déclaré au terme d’un déplacement dans le département de l’Oise, où un regroupement de cas (cluster) préoccupe particulièrement les autorités.

Le ministre a précisé que la France avait “franchi une nouvelle étape” dans l’épidémie.

“Nous passons désormais au stade 2, c’est-à-dire que le virus circule sur notre territoire et nous devons freiner sa diffusion”, a-t-il dit, appelant la population à respecter les règles de protection “plus indispensables que jamais” (se laver les mains toutes les heures, éternuer dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique, etc.).

Il a recommandé au passage d’”éviter la poignée de main”.

“Chacun doit participer à sa protection et à celle de ses proches”, a-t-il dit, insistant: “Ce sont les petits gestes qui font les grandes protections”, et rappelant: “Notre meilleure barrière, c’est le civisme.”

Dans l’Oise, où vivait le premier Français décédé après son transfert dans l’hôpital parisien de La Pitié-Salpêtrière, le bilan est passé en vingt-quatre heures de douze à dix-huit cas, a-t-il détaillé.

On recense aussi six cas concernant un même “cluster” à Annecy, en Haute-Savoie, et six cas sur un groupe de voyageurs rentrés d’un séjour en Egypte, a-t-il énuméré, parlant également de deux cas à Montpellier et de douze cas “isolés et en cours d’investigation”.

L’Elysée a par ailleurs annoncé en début de soirée qu’un conseil restreint de défense et de sécurité aurait lieu samedi à 10h00, suivi d’un conseil des ministres consacrés à la crise sanitaire.

Il s’agit, a précisé Olivier Véran, de “faire un point de situation et prendre toutes les décisions qui s’imposent toujours dans le but d’anticiper et de s’adapter”.

La ministre des Armées, Florence Parly, a parallèlement annoncé sur Twitter qu’elle avait réuni les autorités pour un point de situation sur le coronavirus, en particulier après la détection de plusieurs cas sur la base militaire de Creil, dans l’Oise.

“Des mesures ont été immédiatement prises sur la base de Creil pour limiter les risques de transmission : annulation des activités collectives et suspension des déplacements professionnels depuis ou à destination de la base”, précise-t-elle.

Des mesures de précaution ont été prises dans l’ensemble des régiments et des bases militaires.

Le ministre de la Santé a par ailleurs réuni les directeurs des Agences régionales de santé (ARS) vendredi après-midi au ministère. “Nous devons et nous garantirons un niveau de préparation et de réactivité exemplaire à nos concitoyens”, s’est-il engagé.

Coronavirus: un bond de 20 nouveaux cas en France

Coronavirus: un bond de 20 nouveaux cas en France

Évidemment cette annonce de 20 nouveaux cas hier en France qui porte à 38 le nombre de personnes infectées dans le pays fait apparaître les contradictions du ministre de la santé. Ces derniers affirmait  il y a encore deux jours qu’il n’ y avait plus aucun affecté en France, que la crise était complètement sous contrôle. Des déclarations pour le moins prématurées et même irresponsables comme celles de la plupart des responsables politiques voire des autorités sanitaires à la botte du pouvoir.  Il aurait pourtant été prudent d’indiquer la trop grande ignorance actuelle concernant ce virus pour rassurer l’opinion publique. Trop d’ignorance concernant l’origine du vaccin, les conditions de sa transmission, la durée d’incubation et même ses symptômes. Dernier aspect,  il est une fois de plus  démontré qu’ une catastrophe naturelle de dimension internationale, une pandémie ne peuvent s’arrêter aux frontières de la France.

Sur ce total de 20 qu’à nouveau, 12 cas ont été diagnostiqués dans l’Oise, où deux patients avaient déjà été identifiés, a précisé le ministre, qui avait fait état mercredi de 18 cas au total.

Un enseignant de l’Oise atteint du coronavirus est décédé dans la nuit de mardi à mercredi après son transfert à l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière et un autre habitant du département, également infecté, est hospitalisé.

“Nous avons identifié un regroupement de 12 cas reliés au malade identifié dans l’Oise qui semble liés entre eux par une chaîne de contamination. Parmi ces personnes, trois ont été diagnostiquées sur une base militaire. La recherche et le diagnostique des personnes-contact se poursuit”.

“Une équipe se rend sur place dès demain, composée d’infectiologues, d’urgentistes, d’hygiénistes, d’épidémiologistes, afin de renforcer toutes les investigations nécessaires. J’ai demandé aux préfets et aux directeurs des agences de régionales de santé de se réunir dès demain pour une parfaite cohérence de la réponse de l’Etat”, a poursuivi Olivier Véran.

“Outre ce regroupement de malades dans l’Oise, cette hausse du nombre de cas identifiés s’explique pour part par la détection de personnes-contact des cas déjà confirmés. C’est le cas à Annecy au sein de la famille et d’un proche du patient hospitalisé depuis hier et dont l’état n’est pas inquiétant”, a-t-il précisé.

Le ministre a par ailleurs annoncé que deux malades qui faisaient partie d’un groupe de 20 personnes qui s’est rendu en Egypte dans le cadre d’un voyage organisé avaient été hospitalisées dans un état grave.

“Là aussi les investigations se poursuivent auprès de l’ensemble des voyageurs et des personnes-contact. Enfin le renforcement de la détection chez les patients déjà hospitalisés pour troubles respiratoires graves que j’avais demandé a permis d’identifier plusieurs nouveaux malades”, a-t-il expliqué.

“Je veux assurer nos concitoyens que notre système de santé est prêt. Nous avons et nous garderons un temps d’avance”, a assuré Oliver Véran.

Sur les 38 cas identifiés, 12 patients ont guéris, deux sont décédés et 24 restent hospitalisés, dont deux sont dans un état grave, a quant à lui précisé le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon.

L’Agence régionale de Santé des Hauts-de-France annonce pour sa part qu’une consultation médicale sera proposée aux élèves et aux membre du personnel du collège de Crépy-en-Valois (Oise) où exerçait l’enseignant décédé.

“Par précaution, une consultation médicale sera proposée aux élèves et aux personnels qui ont été en contact avec cet enseignant alors qu’il pouvait être contagieux, c’est-à-dire les lundi 10 et mardi 11 février 2020. Pour mémoire, cet enseignant n’a plus fréquenté l’établissement à compter du mardi 11 février au soir”, dit-elle dans un communiqué.

12



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol