Archive pour le Tag 'cannabis'

Cannabis : législation inefficace pour 80 % des Français

Cannabis : législation inefficace pour 80 % des Français

Si 80 % des Français jugent inefficace la législation vis-à-vis du cannabis par contre ils sont beaucoup plus partagés concernant une possible libéralisation de la consommation Plus d’un Français sur deux souhaite que la question de la législation du cannabis soit abordée dans les débats de la prochaine campagne présidentielle. Selon un sondage Ipsos divulgué ce lundi 10 octobre, 52% des personnes interrogées sont ainsi favorables à l’ouverture de ce débat et 47% sont contre. Le sondage révèle aussi que la moitié des Français est favorable à une autorisation de consommation de cannabis pour les majeurs, légèrement plus que ceux qui y sont hostiles (49%) et 1% ne se prononcent pas. Parmi les personnes interrogées, 52% jugent également que la vente de cannabis sous le contrôle de l’État serait efficace, 47% jugeant le contraire. Si le modèle à adopter ne fait pas encore l’unanimité, les Français s’accordent massivement, à 84%, pour considérer que la législation actuelle est inefficace, et cela pour toutes les tranches d’âge. Enfin, un quart des personnes interrogées reconnaît avoir déjà consommé du cannabis et 73% répondent « non jamais ». Cette enquête a été réalisée par internet du 27 au 29 septembre auprès de 1.097 personnes à la demande de SOS Addictions, du Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP) de Sciences Po et du Cnam, à l’occasion d’un Colloque sur la légalisation du cannabis qui se tient lundi 10 octobre au Sénat.

(Avec AFP

Un plan d’urgence pour le cannabis ?

Un plan d’urgence pour le cannabis ?

 

C’est le grand patron de la lutte antidrogue qui le dit : « On est face à une entreprise qui va déposer le bilan, c’est le but ». Du coup après les plans d’urgence nombreux qui ont concerné de nombreux secteurs économiques dans l’industrie, dans l’agriculture, la question se pose d’un plan d’urgence pour les vendeurs de cannabis. On pourrait imaginer qu’ils puissent être attributaires du RSA mais pour la plupart ils en sont déjà bénéficiaires. Malheureusement  ce RSA offre un niveau de rémunération très inférieur aux revenus habituels. De là à prévoir un RSA spécial cannabis ! C’est évidemment tout un pan de l’économie qui se trouve menacé. Comme Hollande était encore présent à Marseille lieu de la découverte des 6 t de drogue, on s’étonne qu’il n’ait pas envisagé un plan à la mesure du désastre économique. Une table ronde aurait pourtant été utile pour réunir producteurs, intermédiaires, financeurs, distributeurs afin de rationaliser l’organisation de la filière du cannabis et mieux répartir les profits entre les acteurs. Dans une vision économique encore plus large on pourrait même envisager la reconversion de nombres  de productions agricoles vers le cannabis. Une manière peut-être de résoudre la crise actuelle.  En une seule fois donc, près de 3% de la consommation annuelle de résine de cannabis en France a été saisie. Les enquêteurs ont été félicités par le chef de l’État en personne. François Hollande a salué la prise la plus spectaculaire depuis 5 ansPrès de 6.000 kilos de résine de cannabis, soit 15 millions d’euros de marchandise, ont été saisis, dimanche 26 juillet, à Vitrolles dans les Bouches-du-Rhône. On est face à des organisations criminelles qui se comportent comme des entreprises dans une économie de marché Trois suspects ont été interpellés. La drogue arrivait du Maroc, via l’Espagne, et devait alimenter la région marseillaise, l’Ile-de-France, et sans doute même l’Italie. Tout un réseau, toute une entreprise a donc été ébranlée. Comme l’explique le commissaire Clément Vivès, chef de la mission de lutte anti-drogue à la direction de la police nationale : « On est face à des organisations criminelles qui se comportent comme des entreprises dans une économie de marché – illicite – mais dans laquelle on retrouve les producteurs, les transporteurs logisticiens, les financeurs). »  « On est certains qu’une telle quantité de six tonnes n’est pas destinée à la revente d’une zone de sécurité prioritaire ou quartier sensible marseillais. Là, en l’occurrence, ils ont clairement perdu, se félicite le commissaire. On est face à une entreprise qui va déposer le bilan, c’est le but« .

 

Six tonnes de cannabis saisies : Hollande sur le coup !

Six tonnes de cannabis saisies : Hollande sur le coup !

 

Tout est bon dans le cochon, comme dans la communication. Désormais à chaque vol de mobylette Hollande sera sur le coup. Histoire de remonter dans les sondages. Il avait déjà annoncé lui-même un futur attentat, cette fois il est à Marseille où on a découvert 6 tonnes de cannabis. Il ya fort à parier que Hollande sera encore sur le terrain si la brigade antiterroriste parvient à arrêter un voleur de poules. Trois hommes soupçonnés d’alimenter un important trafic de drogue ont donc  été interpellés dimanche à Marseille et à Vitrolles (Bouches-du-Rhône) au cours d’une opération qui a permis la saisie de près de six tonnes de cannabis, a annoncé lundi Bernard Cazeneuve. Il s’agit de la plus grosse saisie de cannabis en France par les forces de police depuis 2011, précise le ministre de l’Intérieur qui s’est rendu à Marseille avec François Hollande à la mi-journée.   »C’est un trafic international », a déclaré le chef de l’Etat à la presse, saluant la coopération avec les autorités marocaines et espagnoles. « On ne sait pas si les drogues qui ont été saisies n’auraient pas été envoyées ensuite dans d’autres pays, on pense à l’Italie ».  Au cours de la perquisition de la villa occupée par les trois individus, les policiers ont découvert 5,64 tonnes de résine de cannabis, selon le communiqué du ministère de l’Intérieur. La fouille d’un véhicule a également permis de trouver 150 kg de drogue supplémentaires.   »Ce sont des trafiquants, pour ceux qui ont été arrêtés, qui sont domiciliés dans la région parisienne mais qui visiblement avaient des complicités ici, il y avait un domicile qui avait été choisi pour accueillir cette drogue et pour la distribuer », a indiqué François Hollande. « Ce sont maintenant les complices qu’il nous faut rechercher, trouver et faire condamner ».   »L’enquête n’est pas finie », a-t-il ajouté, « mais c’est vrai qu’il va y avoir par des recoupements qui vont pouvoir être faits et par les informations qui ont déjà été recueillies des conséquences directes sur un certain nombre de trafiquants qui aujourd’hui doivent s’inquiéter ».  Selon le chef adjoint de l’office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS), les trois hommes interpellés, originaires d’Ile-de-France, ont le « profil de trafiquants logisticiens qui ont une valeur importante pour une organisation criminelle ». « Le trafic était sans doute destiné aux cités parisiennes voire à des pays étrangers », a dit Patrick Laberche à la presse. » On va pouvoir remonter sur la piste de trafiquants aguerris et d’envergure ».  Au total, la valeur de la drogue saisie lors de l’opération est estimée à 15 millions d’euros.

 

Cannabis : les français contre la dépénalisation

Cannabis : les français contre la dépénalisation

 

Une majorité de Français n’est pas favorable à la dépénalisation du cannabis. C’est ce que révèle un sondage de l’institut Harris Interactive réalisé pour le quotidien gratuit 20Minutes et publié jeudi. « Les sympathisants de gauche sont plutôt favorables à la dépénalisation (de 55% pour les électeurs de François Hollande à 68 % pour ceux qui ont voté Jean-Luc Mélenchon », écrit le quotidien, précisant qu’à droite, les électeurs de Marine Le Pen (26%) sont plus favorables à la dépénalisation que ceux de Nicolas Sarkozy (17%). En début de semaine, le ministre de l’Education, Vincent Peillon avait déclaré être favorable à l’ouverture d’un débat autour de la pénalisation. Des propos qui avaient déclenché une vague de réactions et de critiques dans la classe politique.

 

 

Cannabis : ministre du logement pour, ministre de l’école aussi, Ayrault contre, et Touraine ?

Cannabis : ministre du logement pour, ministre de l’école aussi, Ayrault contre, et Touraine ?

 

Pas facile de gérer quand on est aux affaires. Dans l’opposition tout va bien ; on permet tout et n’importe quoi (à droite comme à gauche). En situation de gestion, on s’aperçoit vite que les dossiers sont complexes et que les slogans d’hier sont bien désuets. Alors on se rabat sur des thèmes secondaires. Duflot, qui voit bien que la question du logement n’est pas évidente, se prononce pour le cannabis dépénalisé, Peillon, qui mesure l’ampleur de la décomposition du système scolaire, aussi. Ne parlons pas de Montebourg car là c’est caricatural comme Cahuzac. Mariage gay, cannabis, des thèmes qu’on ne peut mépriser mais qui ne sont sans doute pas la priorité politique du moment. Du coup, les ministres en difficultés dans leur champ de compétences ont tendance à s’exprimer sur des sujets  qui ne les concernent pas. Vraiment pas facile la politique ; on veut le pouvoir, ça c’est sûr mais quand on le détient ne sait pas quoi en faire ou on fait n’importe quoi. Et pourtant en France, nous bénéficions d’une classe politique professionnalisée (qui confond carrière et mandat) ; on se demande quelle serait la situation s’ils étaient amateurs ? Populisme ? Non, réalisme car la langue de bois, l’incompétence et le vide ne résistent  plus à la capacité d’analyse de la société. Bref, le grand décalage. A moins de fumer un joint dépénalisé pour se persuader que finalemenet ça va s’arranger.

 

Duflot a fumé la moquette ministérielle

Duflot a fumé la moquette ministérielle

Duflot, comme  la plupart des responsables écolos ont un goût prononcé pour les bavures et l’échec ; Le gouvernement a donc pris ses distances avec la ministre écologiste Cécile Duflot, qui s’est attirée les certes n’a fait que rappeler sur RMC et BFMTV la « position » de son parti depuis « très longtemps », à savoir la dépénalisation de cette drogue douce – le cannabis-, plus consommée en France que dans la plupart des autres pays européens.  L’objectif de la dépénalisation serait « double », selon la candidate EELV aux législatives à Paris: « faire baisser le trafic » tout en ayant une « politique de santé publique ». « Il faut considérer que le cannabis, c’est comme l’alcool et le tabac, même régime: une politique de santé publique et de prévention, notamment vis-à-vis des plus jeunes »‘, a résumé Mme Duflot, qui « sait que ce n’est pas la position du gouvernement ».  Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, interpellé mardi par la presse dans les couloirs du Sénat, n’a en effet pas tardé prendre ses distances avec sa ministre. « Le gouvernement n’a rien dit sur ce sujet », a lâché le chef du gouvernement, interrogé à plusieurs reprises en marge de la réunion hebdomadaire du groupe PS.  Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, est lui aussi un opposant résolu à toute forme de légalisation ou dépénalisation, « au nom même des valeurs de gauche ». En juin 2011, le nouvel homme fort de la place Beauvau avait ainsi critiqué la proposition d’un groupe de travail socialiste présidé par Daniel Vaillant, préconisant la « légalisation contrôlée du cannabis » et la mise en place d’une véritable « filière nationale ».  Sans attendre la mise au point du chef du gouvernement, l’UMP a trouvé l’occasion d’attaquer la gauche à l’aube d’élections législatives qui s’annoncent difficiles pour la majorité sortante. Le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, a jugé « irresponsable » que Mme Duflot, ait pu rouvrir le débat sans être « vraiment démentie » par le gouvernement.  Même sil s’agit d’un rappel des positions des écolos vis-à-vis du cannabis, la posture de Duflot constitue pour le moins une erreur d’agenda voire une irresponsabilité politique totale. Les verts donnent l’impression de se complaire dans la défaite et au moins de réussir dans ce domaine. Duflot en la circonstance à fumé la moquette ministérielle et pourrait bien se retrouver sur le tapis au prochain remaniement.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol