Archive pour le Tag 'cache sexe'

Loi antigaspillage : un texte cache sexe

Loi antigaspillage : un texte cache sexe 

 

 

La loi anti gaspillage est une sorte de texte qui ne s’attaque pas aux vrais enjeux. On y traite des déchets surtout mais pas du mode de production ou de consommation. La question n’est en effet pas seulement celle du recyclage des emballages notamment. Pour les emballages, c’est l’existence de certains qui doit être prise en compte et même interdite (par exemple le commerce de l’eau en bouteille plastique). Pour le gaspillage,  il s’agit effectivement de favoriser autant que possible l’économie circulaire qui rapproche les lieux de production des lieux de consommation. Alors dans le même temps la France soutient des accords commerciaux comme le CETA  ou le Mercosur qui vont multiplier certains échanges de marchandises complètement inutiles et nuisibles à l’environnement. Encore une fois,  le gouvernement manifeste dans ce domaine ses contradictions. Et ce n’est pas le bla-bla de la secrétaire d’État à la transition écologique qui peut nous convaincre de la cohérence du gouvernement (interview dans le JDD).

 

« Vous présenterez votre loi antigaspillage mercredi en Conseil des ministres. En quoi changera-t-elle notre quotidien?
Notre rapport à nos déchets en dit beaucoup sur nous et sur notre civilisation. Il est temps de passer d’une société du tout-jetable à une société économe de ses ressources et respectueuse de l’environnement. Il faut réduire la consommation, supprimer les emballages inutiles, encourager le réemploi et le recyclage. C’est ce qu’on appelle l’économie circulaire : aujourd’hui, on produit, on utilise, on jette. L’économie circulaire, c’est tout l’inverse : on conçoit mieux les produits, on les utilise, on les répare, on les réemploie, on les recycle. C’est une réponse au débat stérile entre croissance et décroissance. Donc oui : cette loi marquera un vrai tournant écologique.

 

Nicolas Hulot a claqué la porte il y a dix mois sur le constat que la politique de transition écologique n’était pas possible. Il s’est trompé, ou quelque chose a changé?
J’ai beaucoup appris aux côtés de Nicolas Hulot, mais je crois que la question n’est pas de savoir si vous faites des petits ou des grands pas. Plutôt de savoir combien vous en faites et à quelle vitesse. On y travaille avec François de Rugy. »

 

NDLR : la question de savoir si les pas sont  petits ou grands mais sont faits en avant ou en arrière ! »

Le cache sexe du pacte républicain

Le cache sexe du pacte républicain

 

Un véritable cache sexe de la nudité de la politique ce pacte républicain. Utilisé pour tout et pour rien. Pour la fiscalité, «   l’impôt par exemple ne saurait être contesté au nom de ce pacte » ; le principe sans doute mais pas son niveau ; le plus élevé du monde si l’on tient compte des prélèvements actuels et des futurs pour intégrer le rapport dépenses publiques sur PIB (57% !). Même chose sur les rythmes scolaires, une réforme qui aurait pourtant due être précédée d’une refonte des programmes avant de s’attaquer au calendrier. Même chose encore sur les contestations locales ou sectorielles de la politique d’austérité. Bref le pacte républicain justifie même l’injustifiable. Si ce pacte inclut le principe de la décision majoritaire, donc de la démocratie il n’exclut pas le droit à la contestation. Et jusqu’aux sifflets concernant le Président de la Républiques qui seraient anti-républicains ! Une vision évidemment partielle, partiale, restrictive des droits individuels et collectifs. En réalité, le gouvernement acculé, perdu et qui n’est plus soutenu que par 20% à peine de l’électorat cherche dans la bible des valeurs universelles des arguties . Une lecture très étroite donc de ce pacte républicain utilisé comme justification de toutes les décisions et qui nie en fait le droit d’expression ; un concept utilisé sous vichy, pendant la décolonisation, et les périodes crise lorsque la légitimité populaire a disparu. Ici les institutions ne sont pas en cause, pas même les principes républicains ; ce qui est mis en questionnement c’est l’orientation d’une politique qui conduit au désespoir et au déclin.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol