Archive pour le Tag 'C8'

C8 et Hanouna: arrivée de la folle Ségolène Royal !

C8 et Hanouna: arrivée de la folle Ségolène Royal !


Une folle de plus dans la pitoyable émission de beaufs d’Hanouna avec l’exhibitionniste Ségolène Royal. Celle qui s’est elle-même complètement détruite politiquement par ses sorties abracadabrantes voire scandaleuses, exemple ses positions sur l’Ukraine, va tenter d’exister encore un peu médiatiquement médiatiquement

L’animateur et producteur de l’émission lancée en avril 2010 promet de nombreuses « nouveautés ». Jeudi dernier sur C8, il annonçait la signature de « deux nouveaux chroniqueurs, un homme et une femme » en les qualifiant d’animateurs « stars de la télé », en fait des troisièmes couteaux à savoir’Alex Goude et d’Évelyne Thomas.

À. Nous n’avons jamais eu autant de demandes, de grands noms veulent nous rejoindre. » L’animateur a notamment mentionné les recrutements « d’une personne qui vient du monde de la politique » et d’une autre « connue presque mondialement » avec la volonté de renforcer le positionnement de C8 les samedis et dimanches.

Selon Puremedias, outre le retour d’Éric Naulleau, Cyril Hanouna pourra compter sur Ségolène Royal dans cette nouvelle émission du week-end. Quant à la personnalité « mondialement connue », il pourrait s’agir de l’ancienne « escort girl » devenue « femme d’affaires », Zahia Dehar , selon Public . Bref de quoi encore séduire le public potentiel de » C8 beaufs » avec de la vulgarité et de la nullité.

Affaire Hanouna- C8 condamné à amende record de 3,5 millions d’euros

Affaire Hanouna- C8 condamné à amende record de 3,5 millions d’euros

Pour avoir traité le député député Louis Boyard (LFI) ddespèce d’abruti » et de « merde » pendant l’émission, Hanouna est encore condamné cette fois à une amende record de 3,5 millions d’euros. L’animateur provocateur n’ est pas à son premier coup d’essai. La provocation constitue d’ailleurs l’un des moyens privilégiés de la promotion d’une émission de beaufs qui se caractérise par sa vulgarité et sa nullité.

La sanction de l’Arcom est tombée : au terme de la procédure engagée après les propos de Cyril Hanouna pendant l’émission « Touche pas à mon poste », diffusée le 10 novembre 2022, la chaîne C8 doit payer un montant de 3,5 millions d’euros. Le régulateur des médias a estimé, au regard de «la nature et de l’ampleur des manquements» ainsi que «des précédentes sanctions pour des violations des mêmes obligations», qu’il y avait lieu de frapper fort. C’est, à ce jour, la sanction financière la plus importante jamais prononcée à l’encontre d’une chaîne de télévision française. Cela représente, selon les calculs de l’Arcom, 3,65 % du chiffre d’affaires de l’année 2021 de C8.

Cyril Hanouna avait violemment pris à partie le député Louis Boyard (LFI), le traitant de « merde», de «bouffon», de «tocard», d’«abruti», après que celui avait accusé les «cinq personnes les plus riches» de France d’«appauvrir l’Afrique», citant Vincent Bolloré, propriétaire du groupe Canal+ et de sa chaîne C8, lors d’une séquence consacrée au bateau de migrants Ocean Viking.

Hanouna : amende de 3 millions d’euros à C8, la télé des beaufs

Hanouna : amende de 3 millions d’euros à C8, la télé des beaufs

 

La chaîne de télé phare de Bolloré vient de prendre un sérieux coup sur le bec avec cette amende de 3 millions infligée à C8 dont l’animateur vedette est Hanouna. Un animateur qui fait surtout dans la vulgarité et la provocation qui plaît tellement aux beaufs.   « L’animateur a, tout au long de cette séquence, eu recours à de nombreux clichés et attitudes stéréotypées sur les personnes homosexuelles. Le CSA a estimé qu’en diffusant cette séquence, la société C8 a gravement méconnu le principe de respect de la vie privée ainsi que son obligation de lutter contre les discriminations », a justifié le régulateur dans un communiqué.  Dans cette séquence diffusée dans « TPMP » le 18 mai, l’animateur répondait  »en direct à des personnes ayant répondu à une fausse petite annonce qu’il avait publiée sur un site de rencontres », rappelle le CSA. « Ces personnes, principalement des hommes homosexuels, n’étaient pas informées de l’identité de leur interlocuteur et, croyant être dans le cadre d’une conversation privée, ont pour certaines d’entre elles dévoilé publiquement des informations relevant de leur vie intime et sexuelle », souligne le régulateur du PAF. Le CSA précise qu’il a reçu à ce jour  »près de 47.000 plaintes concernant ce programme », pour cette séquence et d’autres épisodes qui avaient déclenché de vives réactions. Le CSA avait déjà prononcé en juin une double sanction inédite contre C8 et TPMP en privant l’émission de Cyril Hanouna de publicité durant 3 semaines, à la suite de la diffusion de deux séquences fin 2016, épinglées respectivement pour atteinte au respect de la personne humaine et pour sexisme.

« Touche pas à mon poste »de C8 touché au portefeuille

« Touche pas à mon poste »de C8 touché au portefeuille

Pas de recette publicitaire pendant trois semaines pour les missions touche pas à mon poste de C8, c’est la décision du conseil supérieur de l’audiovisuel i vulgaire voire injurieuse de Cyril Hanouna. Peut-être pas de quoi faire baisser l’audience puisque cette émission est toujours très suivie par les ados attardés un peu primaire mais une sanction qui va peser sur la rentabilité de la chaîne C8. L’interdiction de diffuser des séquences publicitaires, qui couvre l’émission ainsi que le quart d’heure précédant et le quart d’heure suivant sa diffusion, « s’applique aux émissions en direct comme à leurs rediffusions pour une durée totale de trois semaines au cours du mois de juin », précise le CSA dans un communiqué. Cette interdiction recouvre deux sanctions dans le cadre de deux procédures ouvertes par le CSA pour des séquences diffusées le 3 novembre et le 7 décembre dernier, pour méconnaissance du respect de la dignité humaine et encouragement à un comportement discriminatoire, à l’encontre de sa responsabilité dans la lutte contre les préjugés sexistes et les violences faites aux femmes. « Le CSA, qui a multiplié en vain les avertissements à l’égard de l’émission ‘Touche pas à mon poste’, appelle la société C8 à mettre en oeuvre désormais et sans délai tous les moyens garantissant le respect des règles fixées par la loi et par les stipulations de sa convention, qui sont la contrepartie de l’utilisation de la fréquence publique qui lui été attribuée gratuitement », peut-on lire dans ce communiqué. L’émission a une nouvelle fois suscité la polémique le mois dernier, à la suite d’un canular jugé homophobe dans l’émission que présente Cyril Hanouna. Le CSA a ouvert une nouvelle procédure concernant cette séquence, qui avait conduit plusieurs annonceurs à retirer leurs publicités de « Touche pas à mon poste ».

La télé beauf d’Hanouna sanctionné

La télé beauf d’Hanouna sanctionné

 

Cette fois le conseil supérieur de l’audiovisuel ( CSA)  veut  frapper fort. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) vient de resserrer d’un cran l’étau autour sur les dérapages de la télé beauf d’un Hanouna notamment sur C8. Le conseil supérieur de l’audiovisuel pourrait même retirer le droit d’émettre à cette chaîne pour ados attardés qui cumulent la grossièreté, la vulgarité et l’indécence ;  de quoi inquiéter Bolloré le patron de la chaîne qui a beaucoup misé sur les recettes publicitaires d’une chaîne très regardée par les beaufs.   Pour le programme vedette de C8, diffusé tous les soirs en access, cela représenterait un coup dur. «Touche pas à mon poste!» constitue en effet la locomotive publicitaire de Canal +. Et Vincent Bolloré, l’actionnaire majoritaire de Vivendi, a misé gros sur son animateur. Il a signé un chèque de 250 millions d’euros sur cinq ans à la société de production de Cyril Hanouna. Or, si ses audiences se portent bien, entre 1,5 million et 1,7 million de téléspectateurs, sa courbe de popularité a pris un gros coup de froid. Au point qu’Hanouna a été éjecté du dernier classement des 50 animateurs préférés des Français de TV Magazine. En juin 2015, il était pourtant installé sur la 17e marche du podium… «L’ambiance est compliquée pour les chaînes, engagées dans une course effrénée à l’audience, ce qui pousse à la faute pour faire monter le buzz», estime un observateur. Le régulateur pourrait décider de mettre le holà à cette surenchère générale. «Cette saisine du rapporteur indépendant sur le droit des femmes est inédite. C’est le signe que la loi sur l’égalité hommes-femmes promulguée en 2014 et qui donne le pouvoir au CSA de sanctionner les chaînes est utile et appliquée. Elle remplit son rôle de rempart contre les dérives sexistes à la télévision», se félicite Sylvie Pierre-Brossolette, l’un des membres du CSA. Manière de prévenir que le gendarme compte utiliser tout l’arsenal juridique mis à sa disposition pour mettre fin à l’impunité qui règne actuellement dans le PAF.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol