Archive pour le Tag 'Brignoles'

FN -Brignoles: avertissement ? Non, coup de pied au cul de la démocratie

FN -Brignoles: avertissement ? Non, coup de pied au cul de la démocratie

 

 

Il n’ya pas lieu de se réjouir de la victoire du FN à Brignoles qui n’est que la conséquence du désaveu des partis de gouvernement qui ont été incapables de gérer la France depuis 30 ans. En réalité le FN n’a nullement besoin d’analyse, de projets, de programmes, il n’a pas même le besoin de s’exprimer. Moins Marine Lepen parle et plus elle est crédible . le FN surfe sur les insuffisances, les contradictions et même les trahisons des partis de gouvernement. Il récolte la mise sans rien faire de significatif, y compris en présentant des candidats inconnus, pas même issus de la région où ils se présentent (finalemenet le même parachutage que les dans les autres partis !)  Evidemment sans aucun programme crédible hormis un catalogue de dénonciations ; bref un vote de rejet des partis traditionnels et non d’adhésion. Ce n’est pas seulement un avertissement, un rappel à l’ordre mais un véritable coup de pied au cul de la démocratie. Quand il n’y a plus que l’extrême droite comme refuge c’est que la démocratie est agonisante. Certes le FN pose certaines questions pertinentes mais il n’apporte aucune solution cohérente. Son programme mènerait à la ruine rapide du pays en commençant par une dévaluation de 20 à 30 % de la monnaie (avec l’inflation qui l’accompagne). Ce coup de pied au cul va-t-il réveiller le PS et le gouvernement dont la politique économique est rejetée par 80% des français ? Pas sûr. Même si quand même  Thierry Mandon, porte-parole du groupe PS à l’Assemblée, a pour sa part estimé lundi que le Front républicain, « ça ne marche pas ». Le Front républicain, pour faire barrage à l’extrême droite, est-il mort? a demandé France 2 au député. « Il est aux urgences, au minimum », a-t-il répondu. « Ca ne marche pas d’abord parce que les électeurs sont des adultes et n’aiment pas les consignes de vote », « parce que la droite passe son temps à expliquer que le Front national, c’est moins pire qu’un socialiste sectaire », a-t-il ajouté en allusion à François Fillon appelant à voter « pour le mois sectaire » en cas de duel FN-PS. « Ca ne marche pas, mais il faut comprendre que le FN n’est pas un parti comme les autres », « toutes ses réponses sont des problèmes en plus pour le pays » : sortie de l’Euro, retraites…  Il a souhaité que la gauche s’interroge « sur une façon plus exemplaire de faire de la politique, beaucoup plus implacable avec ceux qui trichent » et aussi « plus empathique avec ceux qui souffrent ». « On a des progrès à faire », a dit l’élu de l’Essonne.

 

FN-Brignoles : un avertissement pour la droite (Dati)

FN-Brignoles : un avertissement pour la droite (Dati)

Lucidité aussi pour Dati (comme pour Sapin), Brignoles constitue un véritable avertissement. « Cette victoire est d’abord une défaite de la gauche et du gouvernement », écrit Rachida Dati dans un communiqué à propos de la victoire du FN à la cantonale de Brignoles (Var). « Si les électeurs se tournent vers le FN, c’est qu’ils sont désespérés de cette gauche qui remet en cause, une par une, les valeurs fondamentales de notre pacte républicain et fissure notre identité ».Mais l’ex-ministre UMP juge aussi que cette victoire sonne comme un avertissement à la droite. « Nous avons aussi une part de responsabilité », écrit-elle. « Nous devons nous poser la question : pourquoi n’avons-nous pas été capables d’apparaître comme la seule alternative crédible à la gauche? », selon la maire du VIIème arrondissement. »Le front républicain est un leurre et une provocation faite aux Français qui souffrent et qui désespèrent de ne pas être considérés par une élite politique toujours autant intéressée par ses ambitions personnelles à leurs dépens ! Ces divisions et ces attaques internes fratricides affaiblissent et rendent inaudibles le travail que nous menons à l’UMP pour rassembler et convaincre les Français de nous faire à nouveau confiance », avertit l’ex-Garde des Sceaux. « Aux yeux des Français, nous risquons d’être réduit à un parti de la division et de notables déconnectés ! Même s’il s’agit d’une élection cantonale partielle, entendons l’avertissement de Brignoles ! », demande Rachida Dati. « Arrêtons de parler de 2017 et stop à la valse des egos : les municipales, c’est demain !  »

 

FN Brignoles : « un rappel à l’ordre  » (Sapin)

FN Brignoles : « un rappel à l’ordre  » (Sapin)

Enfin un peu de lucidité (et beaucoup de langue de bois) pur Sapin qui reconnait que l’affaire du FN à Brignoles constitue un rappel à l’ordre. D’emblée, il tient à relativiser le succès du Front national à Brignoles. « C’est un canton où le FN a depuis longtemps déjà une implantation », estime ce lundi Michel Sapin, au lendemain de la victoire de Laurent Lopez. L’homme devient le deuxième conseiller général frontiste, après avoir remporté la cantonale partielle avec 53,9% des suffrages. Le ministre du Travail voit cependant « un rappel à l’ordre pour tous » dans les résultats du scrutin. « D’abord pour celui qui l’a affronté au deuxième tour, pour la droite », estime le socialiste. « Quand on ne fait plus de différence, si ce n’est celle du sectarisme entre tel et tel, je cite Fillon, à ce moment-là on ne met pas de digue, on ne fait pas ce qu’il faut pour que ceux qui sont républicains (…) votent pour vous. »Michel Sapin évoque là des propos tenus par l’ancien Premier ministre début septembre. François Fillon avait alors créé la polémique, expliquant qu’en cas de duel FN-PS au second tour d’un scrutin, il choisirait de voter pour « le moins sectaire des deux », rompant ainsi avec la traditionnelle ligne du « ni-ni » adoptée par l’UMP. »Il y a du rappel à l’ordre pour nous, nous qui sommes au pouvoir et sommes comptables de la situation », poursuit Michel Sapin. « Les Français nous demandent maintenant des résultats. (…) Les résultats pour les gens ce n’est pas un pourcentage de déficit, ce n’est même pas une balance commerciale, c’est le chômage. »"Le chômage a baissé en août, ce n’est pas une tendance. Le chômage baissera en cette fin d’année et là ce seront des résultats concrets », promet le ministre du Travail. « Le premier des résultats, c’est de ne pas lancer les gens dans la désespérance politique qu’est le vote extrême. »




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol