Archive pour le Tag 'Brésil'

Page 2 sur 4

Coronavirus Brésil : 2286 morts en 24 heures nouveau record

Coronavirus Brésil : 2286 morts en 24 heures nouveau record

2.286 morts supplémentaires en vingt-quatre heures, selon les données communiquées mercredi par le ministère de la Santé.

Le bilan dans le pays, le plus touché au monde par la crise sanitaire en nombre de décès après les Etats-Unis, s’élève désormais à plus de 270.500 morts.

Par ailleurs, 79.876 nouveaux cas de contamination ont été confirmés en vingt-quatre heures, montrent les données officielles, pour un total de plus de 11,2 millions de cas depuis le début de l’épidémie au Brésil.

Coronavirus Brésil : encore un record de morts

Coronavirus Brésil : encore un record de morts

 

1.972 morts supplémentaires en vingt-quatre heures, selon les données communiquées mardi par le ministère de la Santé.

Par ailleurs, 70.764 nouveaux cas de contamination ont été confirmés dans le pays d’Amérique du Sud, montrent les données officielles.

Le Brésil est le deuxième pays au monde le plus touché par la crise sanitaire après les Etats-Unis au nombre de décès, avec 268.370 morts, tandis que plus de 11 millions d’infections y ont été recensées jusqu’à présent.

Lula, blanchi, bientôt candidat à la présidence au Brésil

Lula, blanchi, bientôt candidat à la présidence au Brésil

En attendant des jugements définitifs, l’ex-président de gauche (2003-2010) est rétabli dans ses droits politiques à la suite de la décision d’un juge de la cour suprême.  »Lula innocent », pouvait-on lire sur le compte Twitter du Parti des Travailleurs (PT), formation fondée par Lula en 1980.

 

Lula, 75 ans, avait déjà purgé un an et demi de prison pour corruption, d’avril 2018 à novembre 2019, avant d’être libéré sur décision collégiale de la Cour suprême mais interdit d’élection. Au moment où il avait été incarcéré, l’ancien chef de l’Etat était donné favori des sondages pour la présidentielle d’octobre 2018.

Deux ans et demi plus tard, dans un sondage récent, Lula apparaît comme le seul capable de battre le président Jair Bolsonaro au prochain scrutin, en 2022 : 50% des personnes interrogées se disaient prêts à voter pour lui, contre 44% pour le président actuel.

 

Coronavirus Brésil : 250.000 morts

Coronavirus Brésil : 250.000 morts 

 

Le Brésil a franchi jeudi le seuil des 250.000 morts du covid-19, un an exactement après le premier cas de contamination apparu dans le pays, aujourd’hui le deuxième plus endeuillé au monde par la pandémie, a annoncé le ministère de la Santé.

Selon les chiffres du ministère, considérés comme très sous-évalués par la communauté scientifique, 251.498 décès ont été enregistrés, après 1541 morts supplémentaires au cours des dernières 24 heures.

Brésil : vers un effondrement économique

Brésil : vers un effondrement économique

 

La situation au Brésil est de plus en plus dans une situation ccatastrophique tant sur le plan sanitaire que sur le plan économique. Juste un chiffre l’inflation est de l’ordre de 4000 % en un an. Autant dire que la monnaie ne vaut plus grand-chose. Le dictateur brésilien Bolsonaro avoue même que le pays est au bord de la faillite. Le résultat d’une gestion complètement aberrante qui s’est encore détériorée avec la pandémie

 

Pour Jair Bolsonaro, l’effondrement économique du pays est lié aux restrictions préconisées par les gouverneurs pour lutter contre la pandémie de coronavirus, qui a déjà tué près de 198.000 personnes au Brésil. Le président brésilien a gagné en popularité grâce à l’aide d’urgence accordée pendant neuf mois à 68 millions de Brésiliens, soit près d’un tiers de la population. Mais ce mois-ci, ces aides ont cessé, sous la pression des marchés inquiets du niveau élevé du déficit et de la dette du pays, qui pourrait le placer «au bord d’un gouffre social», selon Marcelo Neri, directeur du centre de politique sociale de la Fondation Getulio Vargas (FGV).

Pendant ce temps, le nombre de cas et de décès continue d’augmenter. Au cours des dernières 24 heures, le géant sud-américain a recensé 1.171 décès et près de 60.000 nouvelles contaminations, des chiffres qui devraient augmenter dans les prochaines semaines en raison des rassemblements massifs qui ont eu lieu pendant les fêtes de Noël et du Nouvel An, selon les spécialistes.

Coronavirus Brésil : 20.000 nouveaux cas

Coronavirus Brésil : 20.000 nouveaux cas

Le ministère brésilien de la Santé a signalé lundi 20.548 nouveaux cas de COVID-19 et 431 décès supplémentaires, ce qui porte le bilan national à 191.570 morts pour plus de 7,5 millions de contaminations. Notons cependant que le Brésil compte plus de 200 millions d’habitants. Mais reste à savoir si les chiffres évoqués sont fiables .

Coronavirus Brésil : 171.000 morts

Coronavirus Brésil : 171.000 morts

le Brésil est un des pays les plus touchés par le virus, on a encore constaté 691 nouveaux décès dus au COVID-19 et de 37.614 cas supplémentaires en 24 heures.

Depuis le début de l’épîdémie, le bilan national s’élève désormais à 6.204.220 cas, dont 171.460 ont été mortels.

Coronavirus Brésil : 6 millions de cas

 Coronavirus Brésil : 6 millions de cas

Avec quasiment 170.000 morts, le Brésil affiche le deuxième bilan le plus élevé au monde derrière les Etats-Unis, où il dépasse les 250.000 décès.

Après trois mois de baisse depuis un pic atteint fin juillet, le nombre quotidien de contaminations augmente à nouveau au Brésil.

Dans les grandes villes, la vie est redevenue ces dernières semaines quasiment ce qu’elle était avant l’épidémie, avec des bars, des restaurants et des commerces remplis de clients, qui ne portent souvent pas de masque.

A Rio de Janeiro et Sao Paulo, cela s’est traduit ces derniers jours par un bond des admissions à l’hôpital de patients atteints du COVID-19.

Cette semaine, 90% des lits de réanimation étaient occupés à Rio, selon les données des autorités sanitaires de la ville, tandis que Sao Paulo a fait état d’une hausse de 18% des personnes hospitalisées, ce qui l’a amenée à interrompre le démantèlement de certaines unités de soins intensifs.

Après un pic à un peu plus de 69.000 contaminations et environ 1.600 morts le 29 juillet, l’épidémie semblait en partie maîtrisée fin octobre au Brésil avec des moyennes de 20.000 cas et 425 décès par jour.

Mais cette semaine, jusqu’à jeudi, la moyenne quotidienne des infections était remontée à 26.500 et celle des morts à 480.

« 

Coronavirus Brésil: plus de deux millions de contaminés

Coronavirus Brésil: plus de deux millions de contaminés

Officiellement deux millions de contaminations au nouveau coronavirus, a annoncé le ministère de la Santé, après avoir enregistré 45.403 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures. Plus de quatre mois après le premier décès dû au Covid-19, le plus grand pays d’Amérique latine comptait officiellement 2.012.151 contaminations et 76.688 morts, des bilans qui font de ce pays celui ou le coronavirus tue le plus au monde, derrière les Etats-Unis. Officieusement, le nombre de contaminés pourrait être trois à cinq fois supérieure.

Ces chiffres sont en effet considérés comme largement inférieurs à la réalité par la communauté scientifique, en raison de l’insuffisance de tests. «Deux millions (de contaminations) c’est un chiffre symbolique, parce que nous n’avons pas de tests de masse», déclare Jean Gorinchteyn, infectiologue à l’Institut Emilio Ribas et à l’hôpital Albert Einstein de Sao Paulo. «Mais le chiffre réel est probablement quatre ou cinq fois plus élevé», a-t-il estimé. Si aucune décélération n’intervient, ce pays de 212 millions d’habitants devrait ainsi franchir le cap des 80.000 morts dans les prochains jours. Le chiffre des décès représente aussi le deuxième pire bilan au monde derrière celui des Etats-Unis, dans ce pays dont le chef de l’Etat, Jair Bolsonaro, a lui aussi été contaminé et se trouve en quarantaine.

Le Brésil déplore 365 morts par million d’habitants, un chiffre inférieur à la majorité des pays ébranlés par la crise sanitaire partie de Chine, mais qui cache de très grandes disparités régionales. Le coronavirus est très actif actuellement dans le Sud, et, dans un Etat sur cinq de l’immense pays, la courbe des contaminations est encore franchement ascendante. La pandémie semble s’éterniser dans un Brésil ayant enregistré sa première contamination le 26 février.

Coronavirus Brésil :déjà plus de 70.000 morts

Coronavirus Brésil :déjà plus de  70.000 morts

70.000 morts du coronavirus après avoir enregistré vendredi 1.214 décès supplémentaires au cours des dernières 24 heures, a annoncé le ministère de la Santé du Brésil. Le plus grand pays d’Amérique latine déplore au total 70.398 morts du Covid-19 et plus d’1,8 million de cas confirmés de contamination avec 45.048 nouveaux cas en une journée, selon ces données qui sont considérées largement sous-estimées par la communauté scientifique.

Ces chiffres n’augurent pas d’une inflexion rapide de la courbe de la pandémie dans le pays de 212 millions d’habitants, qui enregistre le plus de cas de contaminations et de décès au monde derrière les États-Unis. L’État de Sao Paulo (sud-est) est de loin le plus touché avec 17.442 décès (pour près de 360.000 cas confirmés), devant celui de Rio de Janeiro (sud-est également), qui déplore 11.280 décès pour près de 130.000 contaminations. Ceci n’a pas empêché ces deux États de mettre en œuvre récemment un retour progressif à la normale, avec la réouverture des cafés, bars, restaurants et magasins.

Le président Jair Bolsonaro, 65 ans, a lui-même a été rattrapé par le coronavirus qu’il a souvent qualifié de «petite grippe».. Le président brésilien a depuis le début minimisé la crise qui ébranle son pays et s’est montré farouchement hostile au confinement, au nom de la sauvegarde de la première économie d’Amérique latine. La population de son côté est lasse d’un confinement qui, sans avoir été assorti de mesures coercitives, a duré plus de trois mois, et la distanciation physique s’est nettement relâchée. Aucune politique nationale n’a été mise en œuvre au Brésil contre la pandémie. Les gouverneurs des différents États ont agi en ordre dispersé, tout en étant la cible de la vindicte de Jair Bolsonaro.

5G: le chinois Huawei exclu d’ Italie et du Brésil

5G: le chinois Huawei exclu d’ Italie et du  Brésil

 

L’exclusion du chinois Huawei par Telecom Italia  d’un appel d’offres portant sur du matériel de téléphonie 5G destiné aux réseaux en Italie et au Brésil, constitue un acte diplomatique et économique important. C’est le refus que l’opérateur chinois vienne mettre la main sur de hautes technologies et sur les informations pourraient t lui servir ensuite à des fins économiques voire politiques .

Parmi les fournisseurs retenus pour ce projet une parent italien d’autre part brésilien figurent Cisco, Ericsson, Nokia et Mavenir and Affirmed Networks, une société récemment acquise par Microsoft, selon l’une des sources.

Huawei est au coeur d’un différend entre les Etats-Unis et la Chine sur le contrôle des hautes technologies. Washington tente de convaincre ses alliés d’exclure le groupe chinois de la 5G, en arguant du fait que ses équipements pourraient faciliter l’espionnage.

En France, le directeur général de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) a annoncé dimanche dans un entretien accordé aux Echos qu’il n’y aurait pas de bannissement total de Huawei dans le déploiement de la 5G, tout en invitant les opérateurs qui ne font pas appel au géant chinois des télécoms à poursuivre dans cette voie.

Coronavirus Brésil : 68.000 morts

Coronavirus  Brésil :  68.000 morts

 

 

44.571 nouveaux cas de contamination au coronavirus et 1.223 nouveaux décès au cours des dernières vingt-quatre heures, a annoncé mercredi le ministère de la Santé.

Au total, le géant d’Amérique latine, qui compte quelque 210 millions d’habitants, déplore 67.964 décès dus au COVID-19 depuis le début de l’épidémie, pour 1.713.160 cas d’infection.

Il s’agit du pays au monde le plus touché par la pandémie après les Etats-Unis.

 

Coronavirus Brésil : 42.223 nouveaux cas

Coronavirus Brésil : 42.223 nouveaux cas

 

42.223 nouveaux cas de contamination coronavirus au cours des vingt-quatre dernières heures, pour un total de 1.539.081 cas depuis le début de l’épidémie. Par ailleurs, 1.290 décès supplémentaires ont été enregistré, portant le bilan total de l’épidémie à 63.174 morts dans le pays. Au Mexique, le nombre de cas confirmés de contamination au coronavirus a grimpé de 6.740 cas pour un total de 245.251 contaminations. Le Mexique a aussi fait état de 654 morts supplémentaires. Au total, le pays a enregistré 29.843 décès liés au coronavirus et se place juste derrière la France en terme de taux de mortalité lié à l’épidémie.

 

Coronavirus Brésil : un million de contaminations

Coronavirus Brésil :  un million de contaminations

 

Situation toujours catastrophique et surtout mal maîtrisée de la part du Brésil concernant le Coronavirus. Le plus grand pays d’Amérique latine compte au total 1.032.913 cas de contamination après un bond très important de 54.771 nouveaux cas d’infection en une journée et déplore 48.954 décès, après 1.206 morts supplémentaires en 24 heures, selon ces données jugées très sous-estimées par les scientifiques.

Coronavirus Brésil : 1282 morts en 24 heures, en hausse

Coronavirus Brésil : 1282 morts en 24 heures, en hausse

1.282 décès pour la même journée, a rapporté le ministère de la Santé. Le deuxième pays le plus touché au monde après les États-Unis en termes d’infections et de décès, compte désormais 923.000 cas de nouveau coronavirus pour 45.241 morts. Des épidémiologistes estiment que les chiffres pourraient être bien plus élevés en réalité, la population ayant encore peu de tests à sa disposition.

L’Organisation panaméricaine de la santé (OPS), le bureau de l’Organisation mondiale de la santé pour les Amériques, a de nouveau exprimé sa préoccupation au sujet de la situation dans ce pays de 212 millions d’habitants. «Le Brésil compte 23% de tous les cas et 21% de tous les décès dans notre région (des Amériques). Et nous ne voyons pas de ralentissement de la contamination. Il en va de même dans presque tous les pays d’Amérique latine et certains dans les Caraïbes sont en augmentation», a déclaré Carissa Etienne, directrice de l’OPS, lors d’une conférence de presse à Washington.

Le Brésil a eu du mal à établir une stratégie pour lutter contre le virus. Le président Jair Bolsonaro, qui a comparé le virus à une «petite grippe», a rejeté les mesures de confinement mises en oeuvre par les autorités étatiques et locales. Le leader d’extrême droite soutient que l’incidence économique de telles mesures peut être pire que le virus et a vanté des médicaments comme la chloroquine et l’hydroxychloroquine, malgré le manque de soutien scientifique pour leur efficacité contre Covid-19.

Coronavirus Brésil : plus de 40 000 morts et 800 000 contaminés

Coronavirus Brésil : plus de 40 000 morts et 800 000 contaminés

Plus de 40 000 morts liées au nouveau coronavirus, selon le dernier bilan du ministère de la Santé du pays. Ce pays de 212 millions d’habitants a enregistré 40 919 décès, dont 1 239 lors des dernières 24 heures. Sao Paulo a dépassé pour la première fois la barre des 10 000 décès (10 115), contre 7 363 pour Rio de Janeiro. Seuls les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont rapporté davantage de décès dus au Covid-19.

Le Brésil a également dépassé les 800 000 cas confirmés de contamination au coronavirus, dont 30 412 au cours des vingt-quatre dernières heures, a rapporté le ministère de la Santé. Il s’agit du plus grand nombre de cas d’infections au monde, encore une fois après les Etats-Unis. Néanmoins, la plupart des spécialistes estiment que les chiffres officiels sont largement sous-estimés faute de tests suffisants.

Coronavirus Brésil : Bolsonaro maquille les chiffres

Coronavirus Brésil : Bolsonaro maquille les chiffres

Alors que les chiffres de la pandémie explosent, le gouvernement brésilien entretient à dessein la confusion autour des bilans.

Des chiffres complètement truqués et évolutifs pour masquer l’ampleur de la catastrophe du Brésil et la responsabilité de Bolsonaro.  Lundi soir, le gouvernement a annoncé 679 décès et 15.654 contaminations enregistrés au cours des 24 dernières heures. Les totaux s’élèvent à 37.134 morts et 707.412 infections au Brésil, troisième pays le plus endeuillé au monde et deuxième en termes de contaminations.

Le ministère de la Santé a également annoncé qu’il accorderait désormais la priorité au nombre de décès dus au Covid-19 diagnostiqués le jour-même. Mais il a aussi assuré, en réponse aux critiques, que sa nouvelle plateforme continuerait de montrer «combien de morts ont été signalées ce jour, ainsi que la date du décès». Ce changement de méthodologie n’est qu’un énième rebondissement. Dénonçant un «coup d’Etat statistique», le quotidien Folha de S. Paulo a accusé plus tôt lundi dans un éditorial virulent le président d’extrême droite Jair Bolsonaro de vouloir «étouffer» les données du Covid-19, «comme s’il pouvait les censurer».

Le président Bolsonaro n’a cessé de minimiser la pandémie, la qualifiant de «petite grippe» et appelant à la reprise des activités économiques alors que les courbes sont en pleine ascension, avec plus de 36.000 décès.

Carlos Wizard, chef d’entreprise pressenti pour occuper un poste à haute responsabilité au sein du ministère, avait annoncé vendredi soir au journal O Globo que le bilan officiel allait être révisé à la baisse en raison de chiffres «fantaisistes et manipulés». Une déclaration qui a outré les autorités régionales de santé chargées de compiler les données, qui ont fustigé «une tentative autoritaire, inhumaine et contraire à l’éthique de rendre invisibles les morts du coronavirus». Wizard a nié samedi toute intention de réviser les chiffres déjà annoncés et a fini par renoncer dimanche à occuper son poste au ministère, après des appels sur Internet au boycott de ses entreprises.

 «La manipulation de statistiques est une manoeuvre digne de régimes totalitaires», a lancé samedi sur Twitter le juge de la Cour suprême Gilmar Mendes. «Ce trucage ne va pas dédouaner (le gouvernement) de la responsabilité d’un éventuel génocide», a-t-il ajouté, .

Dimanche soir, un premier bilan du gouvernement envoyé à la presse faisait état de 1.382 décès en 24 heures, mais un autre publié peu après n’affichait que 525 morts.

Depuis plusieurs semaines, le ministère de la Santé présentait sur son site officiel le bilan quotidien avec un graphisme spécieux: de gros caractères pour les chiffres des personnes rétablies, et des caractères bien plus petits pour celui des morts. «Cela revient à créer une réalité parallèle, comme si la compagnie du Titanic disait: «Nous avons sauvé tant de personnes», déclare Tomas Traumann, ancien secrétaire à la communication du gouvernement

Coronavirus Brésil: au moins 1000 morts en 24 heures

Coronavirus Brésil: au moins 1000 morts en 24 heures

1.001 décès, ce qui porte le bilan total de l’épidémie à 21.048 morts dans le pays. Un chiffre d’ailleurs approximatif compte tenu des défaillances du système sanitaire. Le Brésil devient le deuxième pays le plus atteint.

 

Brésil: une croissance de seulement 1 % pour Jair Bolsonaro

Brésil: une croissance de seulement 1 % pour Jair Bolsonaro

 

Les chiffres officiels du PIB du Brésil en 2019 devraient confirmer mercredi une troisième année consécutive de croissance faible, voire pire que les deux exercices précédents, pour la première année de mandat de Jair Bolsonaro. Les analystes consultés par le quotidien économique Valor tablent sur une croissance du Produit intérieur brut (PIB) de 1,1% en 2019, contre 1,3% en 2017 et en 2018, après deux années de récession historique (-3,5% en 2015 et -3,3% en 2016). Le gouvernement est plus optimiste pour 2020, prévoyant une croissance de 2,4%, mais cette perspective devrait être revue à la baisse en raison de l’impact de l’épidémie de coronavirus sur l’économie mondiale. Si l’Institut des statistiques (IBGE) confirme mercredi une croissance faible en 2019, alors que les prévisions du début d’année tournaient autour de 2,5%, il s’agira d’un revers important pour le gouvernement du président d’extrême droite Jair Bolsonaro.

Marée noire Brésil : 2000 km de plages touchées

Marée noire Brésil : 2000 km de plages touchées

On pourrait se demander si le Brésil n’est pas maudit sur le plan environnemental. En effet après la déforestation de la forêt amazonienne, le pays connaît une pollution des plages par le pétrole qui concerne 2000 km. Pour cette dernière catastrophe, cette fois le président brésilien n’est sans doute pas en cause sauf cependant qu’il a quand même attendu 41 jours avant de déclencher un plan.

Le 29 juillet, les autorités brésiliennes ont ainsi détecté le déversement de pétrole à plus de 700km à l’est de l’État de Paraïba. Un mois plus tard, le 30 août, le pétrole a commencé à apparaître sur les côtes du Nordeste progressant vers le sud jusque dans l’État de Bahia. 2000 km de côtes paradisiaques ont été souillées, particulièrement dans la région d’Abrolhos, près de Bahia, véritable sanctuaire pour les baleines à bosse et les formations corallines uniques qui monde.

Les autorités ont été critiquées pour leur manque d’implication. Une enquête du journal O Globo a ainsi démontré qu’elles avaient attendu 41 jours pour déclencher le plan national d’urgence prévu pour ces situations. 5000 militaires ont été mobilisés plus de 50 jours après l’apparition des premières galettes sur les plages.

La mystérieuse marée noire qui touche depuis trois mois plus de 200 plages du nord-est du Brésil inquiète fortement Jair Bolsonaro. « Ce qui est arrivé et a été ramassé jusqu’à présent est une petite quantité de ce qui a été déversé. Le pire est à venir », a déclaré le président brésilien, dimanche 3 novembre, dans un entretien à la chaîne de télévision Record.

Il a ajouté que « tous les indices » désignaient le pétrolier grec Bouboulina, que les autorités brésiliennes avaient déjà accusé vendredi d’être le responsable du désastre écologique après l’analyse de données satellitaires. La société grecque gérante du pétrolier, Delta Tankers, a démenti. Il s’agit d’un acte « criminel », a accusé M. Bolsonaro qui a dit s’attendre à « une catastrophe bien plus grande ».

 

1234



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol