Archive pour le Tag 'BPIfrance'

« L’efficacité énergétique c’est consommer moins», Aurélien Hüe (Bpifrance)

« L’efficacité énergétique c’est consommer moins», Aurélien Hüe  (Bpifrance)

 

D’une certaine manière c’est une vérité de Lapalisse de la part d’ Aurélien Hüe, directeur adjoint d’investissements, Fonds France Investissement Energie Environnement, à Bpifrance mais il explique pourquoi dans une interview à la Tribune.

Quels sont les enjeux de l’efficacité énergétique industrielle dans le contexte de crise sanitaire et économique que nous traversons ?

L’efficacité énergétique industrielle consiste à consommer moins d’énergie pour produire de manière aussi efficace, sans gaspillage. La crise actuelle souligne l’importance d’un mode de production local avec un faible impact environnemental – a contrario d’un modèle de production basé sur des ressources infinies et à bas prix, et sans intégration de l’impact sur l’environnement. C’est notamment le cas de l’énergie, indispensable à toute production, que l’on veut disponible, sûre, pas chère, et maintenant décarbonée. Équation très compliquée à résoudre… La crise actuelle est donc de nature à nous faire prendre conscience qu’un tel modèle n’est pas tenable. Il faut se préparer à d’éventuelles nouvelles crises, quelle qu’en soit la nature, faire des choix et consentir des investissements, difficiles, certes, dans un contexte économique dégradé et des prix pétroliers bas, mais essentiels. Car les solutions pour une efficacité énergétique industrielle accrue existent. Il suffit que les acteurs fassent les bons arbitrages.

 

Bpifrance est aussi la banque du climat, décrivez-nous les grands axes de sa politique en matière de soutien à l’efficacité énergétique industrielle…

Avant la crise actuelle, Bpifrance faisait déjà beaucoup pour soutenir la transition énergétique, sous forme de prêts aux entreprises, pour mener à bien des programmes d’efficacité énergétique et en épaulant de petites structures pour en faire des belles sociétés spécialisées dans la transition énergétique. En partenariat avec l’Ademe, nous animons ainsi un accélérateur, dans lequel des entreprises sont « poussées » pendant deux ans. Cette volonté ne peut que se renforcer aujourd’hui. Bpifrance va continuer de soutenir des entreprises du secteur, mais également élargir la portée de son action en incluant les sociétés « généralistes » pour les aider dans leurs efforts de transition. C’est la meilleure façon d’avoir un réel impact dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Quels sont les liens entre efficacité énergétique industrielle et efficacité économique pour l’industrie ?

Sans énergie, on ne produit rien. Et si les industries fortes consommatrices dépensent moins, c’est autant de gagné ! Dans certains cas, il en va de leur survie. En outre, dans un monde incertain, dépendre d’une ressource extérieure revient à s’exposer à bien des déboires. Cette nouvelle philosophie pousse également à réfléchir aux process industriels, à la compétitivité, au marketing, à la marque employeur. Les consommateurs sont de plus en plus exigeants sur la façon dont les produits sont fabriqués, et soucieux, en tant que salariés, de rejoindre un groupe dont ils partagent les valeurs de sobriété, de respect de l’environnement, de responsabilité sociétale. Sans oublier les banquiers et les investisseurs, eux aussi de plus en plus sensibles à ces thématiques.

Bpifrance perd 18,5 millions d’euros avec Viadeo

(Kylie MacLellan; Danielle Rouquié pour le service français)

Bpifrance perd 18,5 millions d’euros avec Viadeo

 

 

On peut s’tonner que BPI ait perdu près de 20 millions dans une start-up un peu sulfureuse comme Viadéo à l’objet socail douteux et surtout concurrencé par le géant mondial LinkedIn. Les principaux usages de la plateforme Viadeo étaient: La création et la gestion de son profil professionnel (rédiger un curriculum vitæ, mettre à jour ses activités, ses compétences etc.),  la création et la gestion de son réseau (rentrer en contact avec d’autres membres, recommander un utilisateur à un autre, etc.). Les utilisateurs, notamment les commerciaux, peuvent s’en servir pour trouver des prospects.  Des questions se posent général sur la gestion de BPI banque publique composée presqu’exclusivement de fonctionnaires et qui ont à décider du soutien financier à apporter à des entreprise essentiellement du privé. Surtout quand il s’agit de start-up dont la spécialité des dirigeants est d’acheter et de vendre rapidement des entreprises.  La banque publique Bpifrance a perdu 18,5 millions d’euros avec ses investissements dans Viadeo, le réseau social professionnel français placé en début de semaine en redressement judiciaire, a-t-on appris vendredi de source proche du dossier. Ces investissements de Bpifrance dans Viadeo ont été réalisés en deux temps. Le premier remonte à avril 2012 et a été réalisé pour un montant de 10 millions d’euros par le Fonds stratégique d’investissement, filiale par la suite apporté à Bpifrance lors de sa création fin 2012. Le second a quant à lui été réalisé par Bpifrance pour 8,5 millions d’euros en 2014 lors de l’introduction en Bourse (IPO) de Viadeo. Si cet investissement ne figure pas dans le rapport d’activité 2014 de la banque publique, il ressort par recoupement de la communication financière de Viadeo de l’époque et du rapport 2014-2015 des ministères de l’Economie et des Finances sur l’Etat actionnaire.

BPIfrance : J-Pierre Jouyet quitte la présidence

BPIfrance : J-Pierre Jouyet  quitte la présidence 

Pour éviter sans doute les conflits avec Montebourg, J. Pierre Jouyet qui ne souhaitait pas soutenir les « canards boiteux » quitte la présidence de BPIfrance. Jean-Pierre Jouyet, par ailleurs directeur général de la Caisse des dépôts (CDC), a expliqué samedi sur France Inter qu’il souhaitait laisser sa place dans le cadre des changements à venir au sein du conseil d’administration de BPIfrance. Ségolène Royal, qui en était vice-présidente, va quitter l’organisme après avoir été nommée ministre de l’Ecologie du gouvernement de Manuel Valls, et Louis Gallois a démissionné en vue de son arrivée comme président de PSA Peugeot Citroën. « C’est une nouvelle étape qui commence pour BPIfrance », a dit Jean-Pierre Jouyet à propos de l’organisme détenu par l’Etat et la CDC et créé pour soutenir les petites et moyennes entreprises. « Le bilan de sa première année est très bon puisqu’il y a eu près de 80.000 entreprises en France qui ont été accompagnées. Le rôle de BPIfrance, je crois, est désormais reconnu au service de l’économie et de l’emploi. » « J’ai le sentiment du devoir accompli et je pense qu’à une nouvelle étape de la BPI, et compte tenu du renouvellement du conseil d’administration, il me paraît sage qu’il y ait un nouveau président donc je quitterai mes fonctions de président le 1er mai. » La dernière étape d’organisation de BPIfrance est intervenue ce mois-ci avec la création de « BPIfrance investissement », qui devrait permettre à a banque d’investir huit milliards d’euros au capital des entreprises d’ici 2017.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol