Archive pour le Tag 'bousculé'

Remplacement de Rebsamen au ministère du Travail? Ça ne se bouscule pas au portillon

Remplacement de  Rebsamen au ministère du Travail? Ça ne se bouscule pas au portillon

C’est sans doute aujourd’hui que sera connu le nom du successeur de Rebsamen ministre du travail. Mais plusieurs semaines auront été nécessaires pour trouver ce remplaçant. En réalité les grands noms ne ce précipitent  pas au portillon pour assumer cette tâche délicate. On va donc trouver un candidat pas trop connu, de profil type Sapin, pratiquant bien la langue de bois. En effet ce ministre du travail sera chargé de dire que l’inversion de la courbe du chômage a été réalisée alors que les chiffres seront particulièrement douteux eu égard à la croissance attendue. On va sans doute faire ressortir une amélioration du chômage de quelques milliers en tordant encore un peu les chiffres grâce un bricolage méthodologique. De toute manière l’amélioration ne serait amortir les 500 000 chômeurs supplémentaires depuis l’arrivée de Hollande.  François Rebsamen avait lui-même fixé la date de son remplacement : le 9 septembre, soit « moins d’un mois » après son départ du gouvernement pour redevenir maire de Dijon. Depuis, rien n’avait filtré si ce n’est que François Hollande évaluait toutes les options : un remaniement de large ampleur avant les régionales pour jouer le va-tout dès maintenant ou un simple remplacement rapidement et un changement d’équipe ministérielle important après les élections de décembre et les nominations au Conseil constitutionnel début 2016. Finalement, c’est la seconde option qui a été choisie. Selon Le Monde et Le Point, le nouveau ministre du Travail sera connu lundi ou mardi, avant le Conseil des ministres de mercredi. Mais le flou règne encore sur son nom car les candidats de premier plan ne sont pas nombreux.

Le Conseil national du PS bousculé par les grévistes de PSA

Le Conseil national du PS bousculé par les grévistes de PSA

Ce Conseil national, qui rassemble quelque 300 cadres du PS, s’est ouvert dans un contexte marqué par l’affaire Cahuzac, une bombe politique qui a profondément marqué et choqué les militants, et quelques jours après les propos anti-austérité de plusieurs ministres, dont Arnaud Montebourg (Redressement productif), et Cécile Duflot (Logement).  Le Premier ministre venait juste d’achever son discours lorsque une cinquantaine d’ouvriers de l’usine PSA sont entrés dans la salle en clamant « le changement, c’est maintenant ». M. Ayrault s’est éclipsé. Le Premier secrétaire du PS, Harlem Désir, a lui décidé de leur accorder la parole pendant une dizaine de minutes. C’est le représentant CGT de l’usine, Jean-Pierre Mercier, qui s’est exprimé à la tribune, devant plusieurs ministres et le conseiller de François Hollande, Aquilino Morelle. « On est venu ici pour vous demander qu’on obtienne une bonne fois pour toutes ce médiateur, qui puisse mettre le poids du pouvoir politique, du gouvernement dans la balance », a déclaré le dirigeant syndical.  Prenant à partie les ministres présents, comme Stéphane Le Foll, François Lamy ou Najat Vallaud-Belkacem, le représentant CGT leur a lancé : « vous avez vos menteurs, vos Cahuzac, nous on a M. (Philippe) Varin », le président de PSA, accusé de « mentir » aux ouvriers « depuis un an et demi ».  Le ministre de l’Economie, Pierre Moscovici, a lui aussi été apostrophé. « Vous connaissez dans le Doubs la famille Peugeot, vous pouvez avoir un poids vis-à-vis d’eux », a demandé M. Mercier au ministre, élu de ce département.  Des représentants de ces salariés ont dans la foulée été reçus par M. Désir. « Même si on désapprouve l’intrusion, il est tout à fait indispensable pour le PS de maintenir le dialogue avec les travailleurs car nous sommes le parti des droits des travailleurs », a assuré un membre de la direction.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol