Archive pour le Tag 'bombe'

Gilets jaunes et Maintien de l’ordre : pourquoi pas la bombe atomique !

Gilets jaunes et Maintien de l’ordre : pourquoi pas la bombe atomique !

 

 

 

Nombre de responsables et d’experts de la sécurité s’interrogent  sérieusement sur la pertinence du recours à l’armée pour assurer l’ordre public lors des manifestations de gilets jaunes. Le pouvoir objecte que l’armée est déjà sollicitée dans ‘opération sentinelle. Et pourquoi pas la bombe atomique ?  Pas vraiment un argument convaincant car Sentinelle  être le travail de la police et les 10 000 militaires utilisés serait plus utile sur le terrain des opérations extérieures où les effectifs manquent souvent. La plupart des experts en sécurité considèrent en effet que ce gouvernement  fait preuve d’un grand amateurisme pour s’opposer aux violences et arrêter les responsables. Si l’on en croit le ministère de l’intérieur les casseurs en cause ne représentent pas plus de 2000 personnes au maximum, ils sont même identifiés avant même les manifestations en tout cas quantitativement. Comment comprendre que l’ensemble des forces de police et de gendarmerie ne parvienne pas à réduire à néant les velléités destructrices de ces individus. De quoi s’inquiéter pour la sécurité du pays voire pour la sûreté. Le problème central c’est que ce pouvoir ne s’est pas entouré des compétences nécessaires car le maintien de l’ordre est une affaire de spécialistes et non d’amateurs comme ceux qui entourent aussi bien Macron que Castaner. Pour preuve cette conception très évolutive de la politique du maintien de l’ordre selon les semaines avec parfois une recherche dangereuse du contact systématique avec les manifestants et de l’autre un laxisme qui laisse les plus radicaux détruire biens publics et commerces. Comment un pays comme la France peut-il se montrer incapable de stopper 1500 à 2000 extrémistes ? Le recours à l’armée pose donc interrogations. D’abord quant au symbole qu’il représente car cela caractérise un niveau de gravité sociale et politique. Ensuite quant à l’efficacité. En effet d’après tous les spécialistes, le maintien de l’ordre est un métier pour lequel la gendarmerie et la police sont formés. Ce n’est pas le cas de l’armée qui elle est formée pour se défendre et tuer l’ennemi s’il le faut. Cet appel à l’armée  revêt sans doute aussi un caractère politique pour mordre sur la forte demande d’ordre qui se réfugie dans les partis politiques radicaux.

Maintien de l’ordre «Gilets jaunes»: l’armée, pourquoi pas la bombe atomique !

Maintien de l’ordre «Gilets jaunes»: l’armée, pourquoi pas la bombe atomique !

 

 

 

Les responsables des principaux partis politiques se sont étripés sur BFM  notamment sur la perspective de solliciter l’armée pour maintenir l’ordre lors des manifestations de gilets jaunes. Pas vraiment étonnant car cette orientation suscite pour le moins des interrogations. Elle révèle d’abord l’ampleur de la crise : une double crise, celle des gilets jaunes et plus largement du mécontentement social mais aussi une crise de gouvernance. La plupart des experts en sécurité considèrent en effet que ce gouvernement  fait preuve d’un grand amateurisme pour s’opposer aux violences et arrêter les responsables. Si l’on en croit le ministère de l’intérieur les casseurs en cause ne représentent pas plus de 2000 personnes au maximum, ils sont même identifiés avant même les manifestations en tout cas quantitativement. Comment comprendre que l’ensemble des forces de police et de gendarmerie ne parvienne pas à réduire à néant les velléités destructrices de ces individus. De quoi s’inquiéter pour la sécurité du pays voire pour la sûreté. Le problème central c’est que ce pouvoir ne s’est pas entouré des compétences nécessaires car le maintien de l’ordre est une affaire de spécialistes et non d’amateurs comme ceux qui entourent aussi bien Macron que Castaner. Pour preuve cette conception très évolutive de la politique du maintien de l’ordre selon les semaines avec parfois une recherche dangereuse du contact systématique avec les manifestants et de l’autre un laxisme qui laisse les plus radicaux détruire biens publics et commerces. Comment un pays comme la France peut-il se montrer incapable de stopper 1500 à 2000 extrémistes ? Le recours à l’armée pose donc interrogations. D’abord quant au symbole qu’il représente car cela caractérise un niveau de gravité sociale et politique. Ensuite quant à l’efficacité. En effet d’après tous les spécialistes, le maintien de l’ordre est un métier pour lequel la gendarmerie et la police sont formés. Ce n’est pas le cas de l’armée qui elle est formée pour se défendre et tuer l’ennemi s’il le faut. Cet appel à l’armée  revêt sans doute aussi un caractère politique pour mordre sur la forte demande d’ordre qui se réfugie dans les partis politiques radicaux.

 

Prélèvement à la source : la nouvelle bombe sociale ?

  • Prélèvement à la source : la nouvelle bombe sociale ?

Darmanin  le ministre du budget tente de rassurer l’opinion publique à propos du prélèvement à la source. Il est clair qu’un nouveau mécontentement s’ajoutant à celui des gilets jaunes serait susceptible de faire sauter un ministre qui ne s’est pas caractérisé par une grande maturité et un grand charisme. D’une certaine manière,  cette réforme tombe assez mal sur le plan temporel,  juste au moment où ne cesse de monter les revendications sur le pouvoir d’achat. Certes globalement ce prélèvement ne devrait pas modifier le niveau des revenus mais en amputant immédiatement le salaire chaque mois il pourrait donner l’impression d’un revenu salarial en baisse. En outre il y  aura des surprises compte tenu  des conditions différentes d’imposition de chacun des foyers. Accessoirement la question se pose de savoir si c’était bien aux entreprises de procéder à cette réforme en tout cas d’en être le bras armé. Puisqu’il s’agit de transactions financières on peut penser que la responsabilité aurait pu en incomber aux banques qui reçoivent ces salaires. Le ministre de l’Action et des comptes publics assure dans un entretien au Journal du dimanche que le Trésor public est prêt, que les Français le sont aussi et qu’aucun effet négatif n’est à craindre. Extraits.

A quelques jours de sa mise en œuvre, l’inquiétude semble persister sur le prélèvement à la source. N’avez-vous pas réussi à rassurer les Français?
Je crois que si. Tous les sondages montrent depuis des mois que deux tiers des Français et même sept personnes imposables sur dix approuvent cette réforme, qui est une grande mesure de simplification. Payer son impôt sur le revenu que l’on touche au moment où on le touche, et non plus sur les revenus de l’année passée, c’est à la fois plus juste et plus efficace. C’est ce que la plupart des autres pays ont fait avant nous. Je suis très confiant dans la capacité des services fiscaux à mettre en œuvre ce nouveau système, et dans la capacité de nos concitoyens à l’accepter.…

 

 

Pourquoi pas une bombe nucléaire sur Notre-Dame des Landes

Pourquoi pas  une  bombe nucléaire sur Notre-Dame des Landes

 

Il fallait entendre mercredi soir les élus, les lobbys, l’intelligentsia exprimer leur mécontentement voir leur haine de ses dangereux zadistes qui ont eu la peau de l’aéroport de Notre-Dame. Inadmissible, déni de démocratie ou encore remise en cause de l’État de droit. À se demander si la ZAD n’était pas occupée par les terroristes djihadistes et s’il ne fallait pas pour venger l’affront balancer une bombe nucléaire sur la zone. Car d’après les légitimistes, il y aurait urgence comme si la zone présentait un caractère stratégique essentiel pour la défense ou pour l’économie. La vérité c’est que cette zone va forcément retourner à sa vocation première à savoir l’agriculture.  à terme il ne restera pas grand monde des 200 à 300 zadistes qui trouveront d’autres lieux de contestation (à Bure par exmple)  Le temps se chargera de sélectionner paysans et partisans du retour à la terre. Il se chargera de réguler ce qui restera des utopies. Pourquoi dès lors réclamer l’intervention de l’armée ? Taper sur les écolos gauchos afin de  faire semblant de croire à l’autorité d’un État qui a renoncé à faire appliquer la loi dans 500 zones de non-droit de banlieue autrement plus dangereux avec des morts chaque semaine. 

Retraites : la vraie bombe sociale pour Macron

Retraites : la vraie bombe sociale pour Macron

La réforme des retraites constitue sans doute la véritable bombe sociale pour Macron et la ministre du travail vient d’annoncer un décalage dans le calendrier de cette réforme. Elle devrait être discutée en 2018 voire prolongée en 2019. Son application ne pourra pas entrer en vigueur avant 2020 2021 voir même après 2022. Il est clair que  les réactions de certaines catégories très risquent d’être très vives car cette réforme est particulièrement complexe et délicate. En outre,  le comité d’orientation des retraites est très approximatif quant au  scénario  pour l’équilibre financier. Sous Hollande,  il avait prédit l’équilibre du régime général vers 2020 mais depuis l’élection de Macron, o il a changé deux fois de scénario, une fois pour prédire le nouvel équilibre en 2040 et il y a quelques jours en 2036. La vérité c’est que le comité d’orientation des retraites est sous influence politique et que par ailleurs il est bien incapable d’élaborer des hypothèses sérieuses. En effet l’équilibre financier des régimes de retraite (aussi bien générale que complémentaire)  dépendra avant tout de la situation de la croissance, donc du nombre d’emplois c’est-à-dire du rapport entre actifs et retraités. La réforme que propose Macon fondée sur la pension dite à points ne  donnera de toute façon des effets que dans 10 ou 20 ans. D’où la prudence sans doute du gouvernement pour décaler le calendrier d’une réforme qui risque d’être explosive. L‘Elysée espère lancer dès 2018 cette réforme potentiellement explosive, à propos de laquelle l‘exécutif reste pour l‘instant évasif. “Je ne veux pas me faire enfermer dans des calendriers. C‘est une réforme structurelle, c‘est une réforme en profondeur, qui nécessite la confiance des Français, qui nécessite aussi beaucoup de temps de concertation”, a dit Agnès Buzyn sur LCI. “Si nous commençons à dire c‘est à telle date ou à telle date, nous nous mettons dans l‘obligation de réussir et nous mettons la pression sur les partenaires, sur les Français”, a-t-elle jugé. Interrogée sur la possibilité d‘attendre 2019, la ministre de la Santé a répondu : “Pourquoi pas mais il n‘y a pas aujourd‘hui de calendrier fixé.”

Sondage popularité : « la bombe Macron » (Odoxa)

Sondage popularité : «  la bombe Macron » (Odoxa)

 

 

D’après un sondage Odoxa- La Dépêche du Midi, Macron passe en tête du palmarès de l’adhésion politique. Gaël Sliman, président d’Odoxa, parle même de «bombe Macron». Pour autant, l’ex banquier ne fait pas de bond en avant. Sa côte d’adhésion (35 %) est égale à celle du mois précédent. Simplement, dans ce faux plat entre deux primaires, si Macron n’avance pas, ce sont les autres qui reculent. Ainsi, Alain Juppé, hier indétrônable, quitte sa première place, dévissant assez logiquement après son échec lors de la primaire à droite (33 %, -4). François Fillon, dopé dans un premier temps par sa large victoire, a déjà pris la pente en sens inverse, subissant un recul encore plus spectaculaire que son concurrent malheureux (31 %, -6), plombé» dans l’opinion française par le dévoilement de son programme de régression sociale et ses ambiguïtés internationales (Poutine, la Syrie). Des positions qui suscitent un trouble persistant dans son propre camp.  Les Français apprécient un compétiteur dont ils peinent à définir la couleur du maillot. Voilà Macron en 6e position chez les sympathisants de gauche (loin derrière Christiane Taubira… et en 3e position chez les sympathisants de droite, coincé entre Juppé et Sarkozy (il est 7e chez les sympathisants FN). L’avenir dira si on peut ainsi sans péril rouler à droite, à gauche et au milieu de la route. A la lecture du sondage, Macron peut cependant estimer sage de se tenir à l’écart du peloton de la primaire à gauche. Et pourtant, relève Gaël Sliman, «les quatre principaux favoris (Valls reste en tête suivi de, Montebourg, Hamon, Peillon) suscitent un rejet massif». Mais Odoxa souligne, en revanche que, «quel que soit le vainqueur, les trois quarts des Français (73 %) ne pensent pas que cette primaire permettra à la gauche de se doter d’un candidat en position de force pour 2017» (56 % des sympathisants de gauche pensent la même chose). Enfin  67 % des Français et 55 % des sympathisants de gauche anticipent que la gauche puisse disparaître du paysage politique, indique l’étude Odoxa.

Nigeria : les Jihadistes se servent de fillettes comme bombe

Nigeria : les Jihadistes se servent  de fillettes comme bombe

On atteint évidemment l’immonde  avec l’utilisation de deux fillettes de sept à huit pour un attentat commis au Nigéria. Deux fillettes se sont en effet  fait exploser dimanche matin dans un marché très fréquenté de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, faisant au moins un mort et 18 blessés, selon un bilan officiel. Le gouverneur de l’Etat du Borno, Kashim Shettima, s’est rendu à l’hôpital où ont été conduits les blessés et a affirmé aux journalistes présents que ce double attentat suicide avait fait un mort et 18 blessés. « Elles devaient avoir 7 ou 8 ans ». Abdulkarim Jabo, un membre des milices civiles de la capitale du Borno qui était présent sur place, a assuré à l’AFP qu’elles devaient avoir « 7 ou 8 ans ».  »Les fillettes sont descendus d’un pousse-pousse et sont passées devant moi sans trahir une quelconque émotion », a raconté le témoin.  « J’ai essayé de parler à l’une d’elles en haoussa et en anglais, mais elle n’a pas répondu. Je pensais qu’elles cherchaient leur mère », a rapporté Abdulkarim Jabo. « Elle s’est dirigée vers des vendeurs de volailles et a déclenché sa ceinture d’explosifs ». La deuxième explosion a été déclenchée alors que des vendeurs du marché apportaient de l’aide aux blessés.  « Nous avons évacué 17 personnes, avec différents degrés de blessures », a indiqué Bello Dambatta, de l’agence locale de gestion des urgences (Sema). « Les corps mutilés des deux kamikazes ont aussi été évacués », a-t-il ajouté. Ce double attentat n’a pas été revendiqué dans l’immédiat mais le procédé utilisé est celui du groupe djihadiste nigérian Boko Haram, qui a souvent eu recours à des femmes et jeunes filles pour perpétrer des attaques contre la population. Boko Haram, secte salafiste extrémiste transformée en mouvement djihadiste, a fait plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés depuis 2009, selon les estimations.

 

Terrorisme- horreur au Nigeria: une bombe attachée à une fillette fait au moins 19 morts

Terrorisme- horreur au  Nigeria: une bombe attachée à une fillette fait au moins 19 morts

Au moins 19 personnes ont péri samedi lorsqu’une bombe attachée à une fillette, âgée d’une dizaine d’années, a explosé dans un marché très fréquenté de la ville de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, ont annoncé la Croix-Rouge et une milice d’autodéfense locale. 18 autres auraient été blessées selon un premier bilan. Le groupe islamiste Boko Haram, très présent dans la région, est soupçonné d’être à l’origine de l’attentat.  Ashiru Mustapha, un milicien, a indiqué à l’AFP que la puissante explosion a frappé le marché vers 12H40 au moment où il était bondé de commerçants et de clients, ajoutant que la fillette « avait environ 10 ans ». Un responsable de la Croix-Rouge, sous couvert d’anonymat, a déclaré: « Pour le moment, nous avons évacué 10 cadavres. »  Depuis juin 2014, Boko Haram a eu recours à plusieurs reprises à des femmes et à des fillettes pour mener des attentats. Le groupe mène depuis six ans un combat d’une violence aveugle pour imposer un Etat islamiste rigoriste au Nigeria, le plus grand Etat d’Afrique, où des élections générales sont prévues à partir du 14 février.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol