Archive pour le Tag 'bombardements'

Bombardements russes à 20 km de la Pologne

Bombardements russes à 20 km de la Pologne

 

Pour freiner l’approvisionnement en armes de l’Ukraine venues de l’Occident, la Russie n’a pas hésité à effectuer un bombardement à seulement 20 km de la frontière polonaise. Une sorte d’avertissement à l’OTAN.

Une manière aussi pour Poutine de répandre un peu plus la terreur y compris en dehors de sa zone d’influence.

L’Ukraine a en effet reçu des milliers de missiles antichars Javelin et anti-aériens Stinger des Etats-Unis, en plus des drones tueurs turcs Bayraktar, des missiles suédois NLAW fournis par Londres et de missiles allemands, suédois et finlandais. Paris a livré des armes sans préciser lesquelles. Les Occidentaux envisagent de fournir des systèmes anti-aériens plus performants.Les dix à trente missiles visant la base de Yavoriv depuis des avions ayant décollé de Russie ont fait 35 morts, selon Kiev. Le président polonais, Andrzej Duda, a mis en garde, dimanche, dans un entretien à la BBC, contre le danger de voir Moscou avoir recours à l’arme chimique, ce qui « changerait la donne ». Avant de se dire convaincu que « Poutine est capable d’avoir recours à tout, surtout dans une situation aussi difficile » pour lui, puisqu’il a « déjà perdu cette guerre politiquement, et militairement parlant il n’est pas en état de la remporter ».

À noter toutefois que parallèlement à la montée de la violence qui va sans doute encore empirer cette semaine, Poutine, a évoqué des « avancées », vendredi. Le problème est de savoir quel est la part d’intoxication dans cette appréciation de Poutine et les conséquences qu’il en tire.

Syrie : la France demande qu’on arrête de bombardements des kurdes

Syrie : la France demande qu’on arrête de bombardements des kurdes

 

 

L’accord de paix concernant la Syrie à peine signée vole en éclats,  un accord pourtant signé aussi par la Russie qui continue de bombarder la résistance modérée tandis que de son côté la Turquie bombarde les Turcs. La France a appelé, dimanche 14 février, à la « cessation immédiate des bombardements » de la Turquie dans les zones kurdes de Syrie. Les Etats-Unis, alliés et partenaires de la Turquie au sein de l’Otan, avaient eux aussi, dès samedi soir, exhorté Ankara à cesser ses tirs. L’armée turque a bombardé au mortier, dimanche, pour la deuxième journée consécutive, des positions kurdes dans le nord de la Syrie, causant la mort de deux miliciens des Unités de protection du peuple kurde (YPG). Les YPG, soutenues par la coalition emmenée par les Etats-Unis contre le groupe Etat islamique en Syrie, sont liées au Parti kurde de l’Union démocratique, que la Turquie considère comme une émanation du Parti des travailleurs du Kurdistan et, à ce titre, comme une organisation terroriste. Le régime syrien a, lui, demandé, dimanche, au Conseil de sécurité de l’ONU de « mettre un terme aux crimes du régime turc ». Damas a également accusé Ankara d’avoir permis le passage en Syrie d’armes et de combattants vers la province d’Alep, où les forces gouvernementales mènent une vaste offensive contre les rebelles. Dans le même temps, le président américain, Barack Obama, a demandé à son homologue russe, Vladimir Poutine, de mettre fin aux frappes de l’armée russe en Syrie contre des groupes de l’opposition modérée, conformément à l’accord international conclu à Munich, jeudi.

(Avec Reuters)




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol