Archive pour le Tag 'blanc'

Page 2 sur 2

FN : création rassemblement bleu blanc rouge de Jean-Marie Le Pen

FN : création  rassemblement bleu blanc rouge de Jean-Marie Le Pen

Jean-Marie Le Pen vient de créer un nouveau parti : le rassemblement bleu blanc rouge. En quelque sorte aussi un pied de nez à Marine Le Pen et à son rassemblement bleu marine. On sait en effet que Jean-Marie Le Pen a toujours été opposé à l’idée d’un changement de nom du front national et que l’idée de l’appeler bleu marine était une manière de rompre avec l’héritage du FN. Du coup avec la création de son parti Jean-Marie Le Pen bloque en quelque sorte le changement de nom du FN. Plus fonda mentalement Jean-Marie Le Pen consacre la rupture totale avec le front national même s’il affirme le contraire. L’objectif pour lui n’est pas  d’obtenir une majorité dans des élections mais de créer pouvoir de nuisance suffisant pour empêcher l’élection des listes de Marine Le Pen.. Le fondateur du parti d’extrême droite, dont il a été exclu le mois dernier, a rassemblé ses soutiens dans les quartiers Nord de la cité phocéenne au moment où débutaient dans la ville l’université d’été du FN, à laquelle il n’a pas été convié. « Je propose, comme il y a le Front national et le Rassemblement bleu Marine, de créer le Rassemblement bleu-blanc-rouge. Vous ne serez pas orphelins », a déclaré Jean-Marie Le Pen dans un restaurant du XIIIe arrondissement. « Nous pourrons donc agir dans le même sens que le FN sans forcément y appartenir. Le FN sera bien en peine de refuser notre démarche car elle correspond au parallélisme des formes. Vous serez appelés à adhérer de telle sorte que nous remettions le FN dans l’axe », a-t-il ajouté. Parc Chanot, où se tient l’université d’été, la proposition de l’eurodéputé de 87 ans a été accueillie avec circonspection. « Jean Marie Le Pen peut créer toutes les associations qu’il veut, il en promet d’ailleurs une depuis un grand nombre de mois. Mais le Front national, ce n’est pas le Parti socialiste, il n’y a pas de courants constitués », a réagi Marine Le Pen. « Chacun est libre à l’extérieur du Front national de monter toutes les associations qu’il veut. Cela ne pose aucun problème. Il fait ce qu’il veut, il est un homme libre, mais au sein du Front national il n’y a pas d’associations constituées qui s’apparenteraient à un courant politique. Ce n’est pas l’organisation du Front national », a-t-elle ajouté.

Législatives Doubs : Wauquiez vote blanc

Législatives Doubs : Wauquiez vote blanc

 

Wauquiez appelle à voter blanc au second tour. Une manière pour lui de ne pas prendre position clairement. Il faut bien reconnaitre que Vauquiez ne s’est jamais manifesté par une grande clarté, ni même une grande intelligence (même s’il a fini major de sa promotion à l’ENA mais au royaume des borgnes…. !). Certes sa prise de position est respectable mais pas compréhensible pour autant. Pour Wauquiez, sa seule ligne politique c’est se démarquer à tout prix au prix de l’incohérence s’i le faut. Se démarquer pour exister caractérise sa marque de fabrique politique et cela pour masquer le vide culturel. L’archétype de l’énarque  (modèle de droite) qui pourrait aussi bien être de gauche ( où d’extrême droite), sans couleur, sans odeur, auusi charismatique qu’une planche à repasser.  Alors que la numéro 2 du parti Nathalie Kosciusko-Morizet a indiqué qu’elle voterait PS et que Bruno Le Maire et Henri Guaino refusent le vote républicain, Laurent Wauquiez a annoncé ce lundi 2 février qu’il refusait d’appeler à voter pour le candidat PS face au FN, précisant qu’à titre personnel, il voterait « blanc ». « Mes idées ne sont pas celles du Parti socialiste donc je n’appelle pas à voter socialiste (…) Je ne partage pas les idées du Front national donc je ne vote pas pour le FN (…) Je voterais blanc si je devais voter », a-t-il déclaré. « Il y aura une décision commune, celle du bureau politique » de l’UMP mardi. « Ce sera une décision d’un collectif et ce qu’on aura décidé ensemble devra être respecté par chacun », a ajouté le numéro trois du parti en direction de NKM. « C’est cet état d’esprit que Nicolas Sarkozy veille à réinstaurer depuis deux mois » à la tête de l’UMP, a-t-il insisté. Laurent Wauquiez « ne peut pas appeler à voter pour la gauche ». D’abord parce qu’il « n’aime pas ces combines de partis sur le dos des électeurs, ni ces alliances partisanes contre-nature ». C’est aussi pour lui « une question de cohérence ». « On ne peut pas dénoncer la politique du chômage, le matraquage des classes moyennes et l’assistanat et le lendemain appeler à voter pour la gauche », car « ça aboutit à une confusion dans les têtes ».  Enfin, pour le député de Haute-Loire, « le Front républicain, c’est précisément cette coalition droite-gauche qui donne le sentiment qu’au fond l’UMP et le PS, c’est pareil ». « La droite et le centre ne doivent pas être une pâle copie de la gauche ». « Évidemment, cette élection », qui a vu l’élimination du candidat UMP, « est une leçon qu’on doit entendre ». « On ne peut pas se contenter d’attendre l’échec de la gauche. Ceux qui pensent que la droite et le centre gagneront sans rien dire, sans rien proposer, sans rien penser, en pariant juste sur l’explosion du gouvernement, se trompent », a ajouté Laurent Wauquiez.

Le drapeau bleu blanc rouge uniquement sur les produits vraiment français

Le drapeau bleu blanc rouge uniquement sur les produits vraiment français

Une grande victoire, le drapeau français sur les produits sera réservé aux produits français !  une décision de l’assemblée nationale (il faut bien qu’ils servent à quelque chose ils sont 577 députés  !). Reste à avoir comment on va déterminer ce qui est français ou pas. Exemple des animaux élevés en partie en France en partie à l’étranger, des produits transformés en partie en France, en partie à étranger. Une voiture française fabriquée en grande partie à l’étranger est-elle française ? A l’inverse une voiture étrangère fabriquée essentiellement en France sera-t-elle exclu du nouveau label. De toute manière avec la mondialisation et l’internationalisation des processus de production, il est pratiquement impossible affirmer avec certitude qu’un produit est français( on se fonde sur la valeur ajoutée, ce qui n’a aucun sens  car il suffit augmenter le prix du produit( exemple sur un niveau de maçon, une entreprise française -qui précédemment fabriquait la totalité du produit- ne fait plus que visser la bulle en France ! et magie le produit devient français).  L’Assemblée nationale a décidé vendredi à l’unanimité d’interdire l’utilisation du drapeau français sur les produits vendus en France qui ne bénéficieraient pas d’une garantie d’origine française, dans le cadre de l’examen du projet de loi Macron.  L’amendement UDI adopté prévoit d’ajouter à la liste des pratiques commerciales réputées trompeuses le fait d’apposer ou faire apparaître « un drapeau bleu blanc rouge sur un produit vendu en France qui ne bénéficie pas d’une appellation d’origine, d’une indication géographique ou qui n’a pas fait l’objet d’un processus de certification attestant son origine française ». Le centriste Yves Jégo, initiateur du label « Origine France Garantie », a défendu une mesure au service des consommateurs, qui « ne coûte pas un sou » et « peut être un levier intéressant » notamment pour l’emploi en France. Alors que sa proposition avait été rejetée en commission, elle a recueilli vendredi en séance un avis favorable du gouvernement et du rapporteur, et a été adoptée à l’unanimité.  Le ministre de l’Economie Emmanuel Macron a souligné que le Code de la consommation permettait déjà de sanctionner une utilisation trompeuse du drapeau français, mais jugé que la disposition proposée était « un signal fort envoyé à tous nos producteurs » et marquait « le signal d’initiatives » pour aider à la compétitivité des entreprises. Il a souligné au passage le travail sur le Made in France de son prédécesseur Arnaud Montebourg.

PSG : Blanc va resserrer les vis !!!

PSG : Blanc va resserrer les vis !!!

 

Les vedettes du PSG vont certainement avoir peur après cette déclaration énergique de Blanc visant à resserrer les vis. Il y a pourtant de quoi entre la déprime de Thiago Silva, le salaire de Thiago Motta ( pas assez élevé à son gout), les vacances prolongée de Cavani et Lavezzi.  Autant dire que Blanc ne maîtrise pas grand-chose sur et hors du terrain. La tonalité de son interview à France info traduit bien l’idée que se fat Blanc de l’autorité ; en gros il va se contenter de leur faire les gros yeux ! Satisfait du stage et de la victoire face à l’Inter Milan, Laurent Blanc, l’entraîneur du PSG a confié attendre des explications de ses attaquants Lavezzi et Cavani avant de prendre des « décisions ».

Laurent Blanc, qu’avez-vous pensé de ce stage et de cette victoire face à l’Inter Milan (1-0) ?
Cette rencontre est venue concrétiser quatre jours de travail à Marrakech. On a eu des conditions climatiques exceptionnelles pour travailler par rapport au froid qu’il fait en France. On a bien travaillé deux fois par jour et on a surtout mis l’accent bien sûr sur l’aspect physique mais aussi sur l’aspect tactique car il y a eu certains manques en première partie de saison. Ce match couronne un peu le bon travail que l’on a fait. Comme je dis souvent aux joueurs : « Quelle que soit la compétition, quel que soit le match, amical ou officiel, il faut toujours essayer de gagner et se donner les moyens de gagner. »

Vous avez évoqué en conférence de presse que vous allez faire preuve de plus de fermeté dans votre management. Que cela signifie-t-il ?
De la rigueur. Vous (les journalistes) l’avez répété aussi puisque c’est un petit peu la phrase passe-partout. « Il faut faire attention, il faut être rigoureux. C’est une question de petits détails. » Sincèrement, je pense que la rigueur, elle n’est pas que sur un match. Il faut la voir aussi dans la semaine, dans la séance de travail. On l’avait mais je pense qu’on peut l’avoir encore plus. C’est sur cet axe qu’on mettra un peu plus l’accent en deuxième partie de championnat, même s’il y a aussi l’aspect technico-tactique qui est important. Ainsi que la forme individuelle des joueurs qui est capitale pour faire une bonne fin de saison.

Lors de ce stage, votre groupe n’était pas au complet puisqu’Ezequiel Lavezzi et Edinson Cavani sont restés à Paris.
(Il coupe). Ils ne sont pas encore à Paris. Ils arriveront le 2 janvier au matin.

Ces deux joueurs sont-ils sur le départ ?
On ne peut pas affirmer ça aujourd’hui. On va attendre qu’ils arrivent d’abord. On va attendre certaines explications et puis on prendra des décisions sportives bien sûr mais aussi du point de vue du club.

Foot-PSG : encore un match complètement nul…. comme Blanc

Foot-PSG : encore un match complètement nul…. comme Blanc

 

Comment peut-on produire un match aussi nul avec de tels joueurs ? En conservant Blanc, complètement perdu,  incapable de définir la moindre stratégie, de motiver ses joueurs et de faire des choix tactiques intelligents et productifs. A cet égard les analyse de Blancs d’après -matchs sont à la fois affligeantes et pathétiques. Pas étonnant c’est à peine s’il sait prononcer une phrase à peu près construite sur la forme et pertinente sur le fond  On attend quoi pour le virer ? Que la saison soit complètement gâchée ? Avec ce style de jeu le PSG est certain de perdre toutes les compétitions. Aucun jeu collectif, aucun engagement, maladresse récurrente en attaque (avec un Cavani spécialiste des tirs hors cadre) et maintenant une fébrilité en défense (même du gardien).Un seul joueur s’est mis en évidence à Paris : Lucas.  Bref une honte de produire u, tel jeu avec des individualités  auusi fortes. Au début Paris s’est emparée  de la possession mais de manière stérile ;  les Franciliens font face à Montpelliérains déterminés et qui pressent très haut sur le porteur du ballon. Le PSG se procure tout de même la première occasion de la partie après un une-deux remarquable entre Ibrahimovic et Maxwell (10e). Le centre du Brésilien ne trouve toutefois pas Cavani. Le rythme s’accélère et le MHSC croit ouvrir le score mais le but de Sanson est refusé pour une position de hors-jeu (15e). Ibrahimovic tente sa chance sur coup franc (22e), Lucas fait la différence sur des raids solitaires, Cavani manque presque tout ce qu’il entreprend et le jeu parisien s’embourbe. A la pause, c’est un PSG sans agressivité qui est tenu en échec face à son public. Au retour des vestiaires, les joueurs du PSG reviennent avec de meilleures intentions mais la défense du MHSC, menée par un Hilton intraitable ce soir, veille toujours au grain. David Luiz tente sa chance de très loin (53e) mais Ligali repousse au sol tandis que Cavani ne peut reprendre… Paris pousse avec Lucas, intenable, mais le Brésilien se heurte à son tour sur la défense compacte de l’adversaire. Les minutes s’égrènent et Blanc décide de remplacer  Cavani et Matuidi, qui laissent leur place à Bahebeck et Rabiot. Montpellier reste très discret offensivement et se contente d’attendre les joueurs du PSG. Score final 0-0, le PSG a sans doute laissé passer sa chance de terminer champion d’automne. Le club de la capitale a surtout manqué une opportunité de rassurer ses supporters.  Bref le PSG a une nouvelle fois tout raté.

Foot PSG- Guingamp : virer Blanc et vite

PSG- Guingamp : virer Blanc et vite

 

Le PSG est une équipe de sénateurs depuis presque un an. En cause un entraineur incapable de maitriser les personnalités de son équipe. Ce sont les stars qui commandent pas lui (même à l’entrainement). Du coup tout va mal, ce qui manque surtout, c’est l’envie. Pas d’engagement, pas de jeu collectif, des la maladresse de la fébrilité tant en défense qu’en attaque. Il est urgent de virer Blanc qui n’a pas l’étoffe d’un manager international, surtout pas le bagage culturel pour dominer des vedettes parfois caractérielles au comportement d’ados (etq ui gagnent des centaines de milliers d’euros par mois). C’est la première fois que Blanc critique ses joueurs. Il serait temps. L’entraîneur du Paris SG Laurent Blanc a déploré «le manque d’agressivité» de son équipe après la première défaite en championnat face à Guingamp (1-0), dimanche lors de la 18e journée de Ligue 1, qui «symbolise» les «difficultés» du champion en titre depuis le début de saison. «C’est le moment de dire que (cette défaite) symbolise nos difficultés qu’on avait réussi à surmonter jusqu’ici, a admis Blanc au micro de BeIn Sport. On ne peut pas être mis en difficulté sur les coups de pied arrêtés. On a souffert de notre manque d’agressivité, c’est ce que je dis déjà depuis un certain temps.» Battu pour la première fois de la saison à Barcelone (3-1) en Ligue des champions mercredi, Paris enchaîne un second revers de rang face à Guingamp, euphorique après sa qualification en 16e de finale d’Europa League et voit ses difficultés chroniques à maîtriser ses matches mises en lumière, selon Blanc. «On a vu une équipe de Paris qui n’était pas concentrée. Ça va veut dire qu’à la sortie quand tu n’es pas concentré sur ton match tu le perds, a déclaré le technicien parisien. On était dans le dur depuis longtemps. Jusqu’ici, on a toujours réussi à réagir pour gagner les matches, aujourd’hui ça n’a pas suffi.». Bref encore des propos insipides de Blanc incapable de manager son équipe et de sortir des joueurs comme Thiago Silva ou  Thiago, Motta complètements absents sur le terrain. Sans parler de Ibra qui fait ce qu’il veut.

PSG : Blanc enfin contesté par la presse

PSG : Blanc enfin contesté par la presse

 

La presse sportive comme le reste des grands médias est légitimiste ; jusque là elle n’avait jamais émis la moindre critique à légard de Blanc l’entraineur du PSG. Il aura fallu une déclaration du président du PSG pour la question de la compétence de Blanc soit enfin posée. Pourtant il y a un an que le PSG ne produit plus grand chose, que ses vedettes sont endormies que Blanc lui-même paraît perdu. Pour résumer mauvaise condition physique, pas d’engagement, milieu insuffisant, défense fébrile et attaque maladroite . Tout le  contraire de Marseille qui n’a pas les vedettes du PSG. En cause évidemment et depuis longtemps le niveau pour gérer cette équipe de stars (par ailleurs trop payées). Un Blanc limité sur le plan intellectuel, psychologique et même tactique, bref qui ‘a pas le niveau international.  En avril dernier, Laurent Blanc avait subi une première salve suite à l’élimination en quarts de finale face à Chelsea. Plus que le résultat et la déception de ne pas intégrer le dernier carré européen, c’est l’impression générale laissée par le coach parisien qui avait interpellé du côté de Doha. Un plan de jeu sans surprise, un coaching contesté (l’entrée de Marquinhos à la place de Lucas en fin de match) : les propriétaires du PSG n’avaient guère goûté cet échec et cette nouvelle sortie prématurée. Huit mois plus tard, le débat a été relancé au soir d’une prestation décevante face au FC Barcelone. Si Laurent Blanc a été prolongé jusqu’en 2016 et si Nasser Al-Khelaïfi a souvent souligné la qualité du travail de son entraîneur, on ne peut ignorer les dernières déclarations du président parisien. Déçu par la qualité de jeu proposé, par les intentions mais aussi par le coaching, le big boss du PSG a fait passer un message très clair. Presque un ultimatum : « J’espère que la situation sera différente en février et que ce sera la dernière défaite de la saison. » En clair, Laurent Blanc sera jugé fin février et mi-mars lors des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Une élimination, même face au Real Madrid ou au Bayern Munich, sera considérée comme un échec et scellera le sort du technicien français. D’autant que Blanc ne pourra pas compter sur le soutien unanime d’un vestiaire qui doute de lui. Et encore moins sur celui des propriétaires à Doha qui ont visiblement déjà sondé quelques entraîneurs en Europe.

 

Blanc « n’a pas l’étoffe » pour le PSG (Bernard Laporte)

Blanc « n’a pas l’étoffe » pour le  PSG (Bernard Laporte)

Avec son franc-parler bernard laporte dit tout haut ce que nombre de spéclistes n’osesnt pas dire du tout : Blanc n’a pas l’étoffe pour diriger une équipe comme le PSG.

 

jeudi soir, interrogé sur les déclarations de Nasser al-Khelaïfi qui a remis en question les choix tactiques de Laurent Blanc après la défaite contre Barcelone en Ligue des champions mercredi (3-1), l’ancien sélectionneur du XV de France n’a pas épargné le président du PSG : « C’est un bouffon, il ne décide de rien ! Il connaît quoi au football ? Est-ce que ce n’est pas lui qu’il faut virer ? » Et s’il a d’abord défendu l’entraîneur parisien, affirmant plutôt que ce sont ses joueurs « qui ne sont pas bons », l’ex-demi de mêlée a ensuite égratigné Blanc. « La vérité, c’est que Laurent Blanc ne maîtrise pas les conférences de presse. Avec les mêmes résultats de m…, Mourinho endort tout le monde ! a encore lâché Laporte. Le problème de Blanc, c’est qu’il est battu lors des conférences de presse. Il n’est pas plus con qu’un autre. Il a expliqué pourquoi il avait sorti Verratti. Blanc, c’est un super mec, mais il n’a pas l’étoffe pour être entraîneur du PSG. » Donc, finalement, son avis n’est pas si éloigné que ça de celui d’Al-Khelaïfi.

Lille-PSG : encore un match « nul » du PSG…et de Blanc

Lille-PSG : encore un match « nul » du PSG…et de Blanc

 

 

Même motif même punition, encore un match vraiment nul du PSG contre une équipe presque relégable. Comme d’habitude pas assez d’engagement, un manque de vitesse, un manque d’adresse devant le but. Depuis un an environ il y a quelque chose qui ne tourne plus rond dans cette équipe. Bref un nouvel échec de Blanc  qui ne parvient pas à manager avec efficacité son équipe de stars ;  visiblement Blanc est dépassé par la tâche. Bien entendu comme les instances dirigeantes sont légitimistes on va le conserver encore pendant des mois. Du coup le PSG risque de connaitre une saison presque blanche. On attendra donc la saison prochaine pour mettre en place un entraineur de renommée internationale susceptible de manager des joueurs certes individuellement extraordinaires mais qui collectivement fournissent un jeu et des résultats qui ne sont pas à la hauteur de leur réputation. . Au lendemain du match nul (1-1) de Marseille à Lorient, le PSG a également été tenu en échec mercredi 3 décembre, à Lille, sur le même score. L’OM reste donc leader avec un point d’avance sur Paris. S’il n’a pas connu la même mésaventure qu’il y a quasiment un an jour pour jour à Évian (première défaite de la saison en 2013-2014), le PSG a été stoppé dans sa série de neuf victoires consécutives toutes compétitions confondues sur la pelouse de Lille (1-1). Paris reste donc invaincu en 2014-2015. Mais il a laissé passer une première occasion de passer devant Marseille au classement et reste à une longueur du leader. Ce sont pourtant les hommes de Laurent Blanc qui a ouvert le score sur la pelouse du Stade Pierre-Mauroy, à la 29e minute. Servi par Lavezzi après une récupération et une percée de Lucas, Cavani signait son 7e but de la saison et se rattrapait après un gros raté.  L’Uruguayen aura d’autres occasions franches dans cette partie, mais ni lui, ni ses partenaires (sans Ibrahimovic, ménagé), ne réussiront par la suite à tromper Enyeama, l’excellent portier lillois, en outre suppléé par sa transversale ou un coéquipier sur d’autres alertes parisiennes, notamment signées Lucas. À l’inverse, son homologue parisien, Sirigu, a commis une faute de mains qui coûte deux points au double champion de France en titre. 13 minutes après l’ouverture du score, Rozenhal, ancien de la maison parisienne, poussait l’Italien à repousser le ballon derrière sa ligne, à la suite d’un corner.

Foot : le PSG toujours endormi … comme Blanc

Foot : le PSG toujours endormi … comme Blanc

 

Encore une fois le PSG a dormi sur le terrain se contentant un match qui ressemble à un entrainement : on se passe la balle et on oublie de marquer ! .  Face à Lyon, pour la troisième fois consécutive, le PSG est tenu en échec (1-1). Certes, Paris a impressionné pendant les vingt premières minutes mais ensuite plus rien. Trop de suffisance, manque de condition physique, manque de réalisme ?  Sans doute tout à la fois. Un milieu nettement moins performant que d’ordinaire, des attaquants maladroits et une défense qui encaisse toujours des buts. Il ya  quelque chose qui ne tourne pas rond au PSG à commencer par l’entraineur lui aussi , comme Ibra hier, à coté de ses chaussures. Il remplace deux rares joueurs Cavani et Lavez qui avaient des raisons d’être mécontents en sortant ;  deux rares joueurs à s’être battus et à avoir fait une prestation correcte. La question est de savoir i Blanc est bien à la hauteur, s’il possède   à la fois le lucidité et surtout l’autorité pour manager cet assemblage de stars. Il serait temps qu’il se réveille lui aussi au lieu de justifier le peu d’entrain de son équipe.

Le vote blanc officiellement reconnu, mais ça ne changera rien !

Le vote blanc officiellement reconnu, mais ça ne changera rien !

Le vote blanc est reconnu mais ça ne changera rien aux résultats, la démocratie avance… au pas d’escargot.  Trente textes parlementaires déposés en vingt ans : c’est peu dire que la reconnaissance du vote blanc est un serpent de mer politique. Et pourtant… Cette fois semble la bonne : les sénateurs ont voté cet après-midi le même texte que celui adopté, en deuxième lecture, par les députés. La proposition de loi est donc définitivement adoptée. Le rapporteur du texte au Sénat, François Zocchetto (UDI), parle d’une « avancée dans la transparence de la vie démocratique, et qui répond aux attentes de nombreux Français depuis de nombreuses années ». Et de poursuivre : « Cette absence de reconnaissance de la voix de l’électeur qui se déplace pour accomplir son devoir civique était choquante en démocratie. Car voter blanc n’est pas nul. » Que dit-elle, cette loi ? A partir du 1er avril 2014, les bulletins nuls seront décomptés séparément des bulletins blancs. Mais les « blancs » ne seront pas pour autant comptabilisés dans les suffrages exprimés… ce qui enlève une grande portée au texte. Le 1er avril, ça marche donc pour les européennes, mais pas pour les municipales. Et ce n’est pas tout : le vote blanc ne sera reconnu ni aux élections présidentielles ni aux référendums locaux, parce qu’il faudrait une loi organique. Une loi qu’appelle de ses voeux François Zocchetto, avant la prochaine présidentielle.

12



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol