Archive pour le Tag 'bientôt'

Page 2 sur 15

Les médecins libéraux bientôt fonctionnaires ?

Les médecins libéraux bientôt fonctionnaires ?

.


Lors de son dernier passage sur France 5, le président a indiqué qu’il souhaitait mettre fin au paiement à l’acte et favoriser la rémunération forfaitaire. Ce qui constituerait en fait une forme d’étatisation. Les médecins libéraux qui déjà dépendent des conditions largement définies par la sécurité sociale quant à la tarification et qui cette fois serait directement rémunérée par l’État.

Un changement évidemment radical d’abord quant à la liberté d’exercice de la profession aussi quant au rapport entre le médecin et son patient désormais soigné par un fonctionnaire. Il n’est pas du tout certain que la médecine y gagnerait en qualité et en productivité.

« Il faut sans doute aller davantage à une rémunération , ce qu’on appelle à la capitation (…) plutôt qu’à l’acte isolé, c’est ça, la bonne méthode » a déclaré Emmanuel Macron, lors de son émission mercredi soir sur France 5.

Du côté des syndicats médicaux, l’opposition est totale et on dénonce l’étatisation

Réseaux sociaux : une application de rencontres pour les 10–21 ans….. et bientôt en maternelle ?

Réseaux sociaux : une application de rencontres pour les 10–21 ans….. et bientôt en maternelle ?

L’application Ophenya invite les très jeunes internautes à s’inscrire à une application baptisée « Crush » permettant de trouver l’amour, dès le plus jeune âge ! De quoi se demander si un opportuniste sans trop de scrupules ne va pas bientôt lancer une application de rencontres pour les maternelles ! Bref une application dans l’air du temps, idiote et dangereuse.

« Trouve ton crush (« coup de cœur », ndlr) en secret ». Sur l’App Store et le Google Play Store, une application baptisée « Crush » s’est fait une place avec ce slogan, en quelques heures, dans les classements des applis les plus populaires. Un engouement directement lié à la promotion commerciale par l’influenceuse Ophenya, suivie par près de 5 millions de personnes sur Tiktok, et 800.000 sur Instagram.

Ophenya invite tous ses abonnés à installer l’application au plus vite. Elle évoque la possibilité de créer des sondages concernant ses camarades de classe, par exemple pour savoir qui a des vues sur soi en toute discrétion.

« Tu vas sur Crush et tu réponds à des sondages anonymes sur des gens de ta classe… Évidemment des sondages un peu… » insinue Marc, le créateur de l’application, évoquant indirectement la présence de jeux de séduction dans l’application.

Rapidement, de nombreuses réactions négatives se sont multipliées sur les réseaux sociaux, évoquant les risques inhérents à une application dédiée aux « 10-21 ans ». Sur Tiktok, d’autres créateurs de contenus ont multiplié les vidéos critiquant la publicité diffusée par Ophenya.

Plusieurs autres éléments doivent inciter à la prudence: dès la création du compte – sans vérification que l’âge renseigné soit le bon, l’internaute est contraint d’accepter d’être géolocalisé, et invité à transmettre l’ensemble des contacts de son carnet d’adresse. Des données personnelles particulièrement sensibles, lorsqu’il s’agit de mineurs.

Parmi les critiques récurrentes figure également la présence d’achats intégrés à l’application Crush, qui invite ses très jeunes utilisateurs à payer pour savoir « qui l’admire en secret » pour la somme de 3,99 euros par semaine. Soit 12 euros par mois, avec un renouvellement automatique.

Bientot le pic des énergies fossiles (AIE) ?

Bientot le pic des énergies fossiles (AIE) ?

L’agence internationale de l’énergie annonce bientôt que le monde aura bientôt atteint le pic des les énergies fossiles. Un pronostic qui n’apporte pas grand-chose et même assez flou. Ce n’est plus une question de “si” mais seulement de “dans quel délai” et le plus tôt sera le mieux pour nous tous», explique le directeur exécutif de l’AIE, Fatih Birol !

L’agence internationale qui modère tout de suite son propos pourtant approximatif en indiquant que forcément ce sera insuffisant pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris, soit une hausse de la température limitée à 1,5° C.

La demande de combustible fossile reste bien trop élevée à ce stade, insiste l’agence qui est devenue la référence mondiale en matière d’énergie. Et l’AIE souligne, avec ce retard probable sur la limitation de la hausse des températures, un risque rarement évoqué. La sécurité du système énergétique mondial, qui a été conçu pour une température globalement plus fraîche, et avec moins d’événements de chaleur extrême, pourrait être sapée.

Redoutant que la hausse de température atteigne malgré tout 2,4°C durant ce siècle, l’AIE propose un plan d’actions ambitieux basé sur «cinq piliers», notamment la montée en puissance des énergies renouvelables, qui pourrait être entérinée lors de la COP 28 qui se tiendra à Dubaï début décembre.

Mais une COP Qui n’a aucun pouvoir de décisions vis-à-vis des états qui en outre ne tiennent même pas leurs promesses. Bref reste à inventer la régulation mondiale climatique.

Politique- Niger, Burkina Faso et Mali : des pays bientôt livrés aux mains des terroristes islamistes

Politique- Niger, Burkina Faso et Mali : des pays bientôt livrés aux mains des terroristes islamistes

Ces régimes sont condamnés à être balayés de l’extérieur par la poussée des islamistes et de l’intérieur par la montée du mécontentement et de la misère sociale. Depuis ces dictatures, le prix des denrées essentielles s’est en effet considérablement envolé et la pauvreté s’est encore développée

La conséquence directe aussi sera le développement d’un immense mouvement migratoire de ces pays en direction de l’Afrique de l’Ouest plus développée et de l’Europe, en particulier de la France.

Justifier de la lutte contre le colonialisme en installant une dictature relève de la plus grande supercherie politique et idéologique.
Les membres de la junte et ceux qui les entourent sont surtout là pour se répartir les richesses du pays avec l’appui des Russes. Des riusses qui eux aussi se désintéressent totalement de la lutte contre l’islamisme en Afrique.

Dans un premier temps, ces Etats vont se réduire à une zone autour des capitales avant sans doute d’être balayés en raison de leur incompétence et de leur corruption.

Afrique–Niger, Burkina Faso et Mali : des pays bientôt livrés aux mains des terroristes islamistes

Afrique–Niger, Burkina Faso et Mali : des pays bientôt livrés aux mains des terroristes islamistes

Ces régimes sont condamnés à être balayés de l’extérieur par la poussée des islamistes et de l’intérieur par la montée du mécontentement et de la misère sociale. Depuis ces dictatures, le prix des denrées essentielles s’est en effet considérablement envolé et la pauvreté s’est encore développée

La conséquence directe aussi sera le développement d’un immense mouvement migratoire de ces pays en direction de l’Afrique de l’Ouest plus développée et de l’Europe, en particulier de la France.

Justifier de la lutte contre le colonialisme en installant une dictature relève de la plus grande supercherie politique et idéologique.
Les membres de la junte et ceux qui les entourent sont surtout là pour se répartir les richesses du pays avec l’appui des Russes. Des riusses qui eux aussi se désintéressent totalement de la lutte contre l’islamisme en Afrique.

Dans un premier temps, ces états vont se réduire à une zone autour des capitales avant sans doute d’être balayées en raison de leur incompétence et de leur corruption.

Niger, Burkina Faso et Mali : des pays bientôt livrés aux mains des terroristes islamistes

Niger, Burkina Faso et Mali : des pays bientôt livrés aux mains des terroristes islamistes

Ces régimes sont condamnés à être balayés de l’extérieur par la poussée des islamistes et de l’intérieur par la montée du mécontentement et de la misère sociale. Depuis ces dictatures, le prix des denrées essentielles s’est en effet considérablement envolé et la pauvreté s’est encore développée

La conséquence directe aussi sera le développement d’un immense mouvement migratoire de ces pays en direction de l’Afrique de l’Ouest plus développée et de l’Europe, en particulier de la France.

Justifier de la lutte contre le colonialisme en installant une dictature relève de la plus grande supercherie politique et idéologique.
Les membres de la junte et ceux qui les entourent sont surtout là pour se répartir les richesses du pays avec l’appui des Russes. Des riusses qui eux aussi se désintéressent totalement de la lutte contre l’islamisme en Afrique.

Dans un premier temps, ces états vont se réduire à une zone autour des capitales avant sans doute d’être balayées en raison de leur incompétence et de leur corruption.

Financement par la Libye : Sarkozy bientôt mis en examen

Financement par la Libye : Sarkozy bientôt mis en examen

Sarkozy devrait être mis en examen très prochainement à propos du financement de sa campagne par Kadhafi. Une affaire politico financière qui traîne depuis plus de 15 ans.

rappel par wikipédia

L’affaire Sarkozy-Kadhafi (ou affaire du financement libyen de la campagne présidentielle de 2007) est une affaire politico-financière internationale rendue publique par le journal d’investigation en ligne Mediapart, le 12 mars et le 28 avril 2012, avec notamment la diffusion de deux documents laissant supposer l’existence d’un versement de 50 millions d’euros à des fins de financement de la campagne présidentielle française de Nicolas Sarkozy en 2007 de la part du régime libyen de Mouammar Kadhafi. Le montant officiel de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 était de 20 millions d’eurosNote 1.

Un accord « sur le montant et les modes de versement » aurait été préparé en 2005 et validé en 2006 par Brice Hortefeux, ministre français délégué aux collectivités locales, en présence de l’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine, qui avait introduit en Libye dès 2005 les proches du ministre français de l’Intérieur, dont Claude Guéant et Nicolas Sarkozy lui-même. Béchir Salah, alors à la tête du Libyan African Portfolio (LAP), fonds d’investissement financier du régime libyen, aurait été chargé de superviser les paiements. Ziad Takieddine aurait par ailleurs secrètement conseillé Claude Guéant jusqu’à la veille de la guerre en Libye.

La divulgation de ces documents a mis en lumière le cas de Béchir Salah, ex-trésorier de Mouammar Kadhafi, recherché par Interpol, vivant protégé sur le territoire français depuis la révolution libyenne (qui a entraîné la chute du régime) et prenant la fuite en mai 2012.

En mars 2014, l’affaire Bismuth éclate : des écoutes judiciaires effectuées révèlent la tenue de conversations entre Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog sur des téléphones mobiles enregistrés sous de faux noms, dans l’espoir de déjouer la surveillance de la police. Ils sont tous deux soupçonnés d’avoir corrompu un magistrat de la Cour de Cassation pour être informés de l’avancement des affaires judiciaires concernant Sarkozy. Les trois prévenus sont condamnés en 2021 en première instance, pour violation du secret de l’instruction, corruption et trafic d’influence. Ils interjettent appel de ce jugement.

En 2015, Claude Guéant, le directeur de la campagne présidentielle de Sarkozy en 2007, est mis en examen pour « blanchiment de fraude fiscale en bande organisée ».

En juin 2016, la justice confirme l’authenticité du document qui fait mention d’un accord de principe de 50 millions d’euros de Kadhafi pour la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, et prononce un non-lieu concernant la plainte de Sarkozy qui accusait Mediapart de faux et usage de faux. En revanche, la justice déclare que ce document n’établit pas que la transaction a bien eu lieu, ce qui doit être déterminé par l’enquête.

En 2016, Ziad Takieddine est mis en examen pour complicité de trafic d’influence et de corruption d’agent public par une autorité publique étrangère. Il est en cavale au Liban depuis sa condamnation en juin 2020 dans l’affaire de Karachi à 5 ans de prison ferme.

En mars 2018, Nicolas Sarkozy est mis en examen pour corruption passive, recel de détournement de fonds publics (libyens) et financement illégal de campagne électorale. En mai, Éric Woerth, trésorier de la campagne présidentielle de 2007, est mis en examen pour « complicité de financement illégal de campagne électorale ». En septembre, Claude Guéant est mis en examen pour de nouvelles charges : corruption passive, complicité et recel de ce délit, recel de détournements de fonds publics et également pour « complicité de financement illégal de campagne électorale ».

Début 2020, Alexandre Djouhri, est mis en examen pour notamment blanchiment de fraude fiscale en bande organisée et corruption active.

En 2020, Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, Brice Hortefeux et Thierry Gaubert sont mis en examen pour association de malfaiteurs en vue de la préparation de ces délits.

« Steak végétal » : bientôt interdit

« Steak végétal » : bientôt interdit

Le gouvernement prépare un décret interdisant l’utilisation de dénominations de « denrées alimentaires d’origine animale » pour désigner des aliments végétaux. Une décision qui ne changera pas grand-chose mais qui fera plaisir d’une part au clan vegan tout autant qu’aux défenseurs de la consommation de viande. Bref, une une unanimité douteuse

Dans un post sur le réseau social X, le ministre de l’Agriculture réaffirme sa volonté d’interdire « des dénominations évoquant des denrées alimentaires d’origine animale » pour la commercialisation de produits végétaux. En clair : le steak végétal, la saucisse vegan ou encore le bacon végétarien devront changer de noms.

Le gouvernement annonce avoir préparé un nouveau décret pour acter cette interdiction de dénomination. Ce texte est une revendication de longue date des acteurs de la filière animale, qui y voient une possible tromperie du consommateur. Un premier décret du gouvernement, publié en juin 2022 a été suspendu en référé par le Conseil d’Etat. La plus haute juridiction administrative n’a pas encore tranché sur le fond du dossier mais elle a saisi en juillet la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) sur des questions d’interprétation de la réglementation européenne en matière d’étiquetage. Le ministère de l’Agriculture précise avoir pris en compte ces remarques avant de rédiger son nouveau décret, sans attendre l’aboutissement de cette procédure pourtant en cours.

Trump persécuté… Bientôt canonisé ?

Trump persécuté… Bientôt canonisé ?
Tramp accusé pour la troisième fois ce dit persécuté par le pouvoir. De là à envisager une canonisation il n’y a qu’un pas !

Cette fois Trump est soumise à la question pour avoir tenté de fausser les élections et en quelque sorte a essayé de préparer un putsch.

Les téléspectateurs du monde entier peuvent témoigner qu’effectivement Trump jusqu’au dernier moment à tenter de faire annuler le résultat des élections en poussant à l’envahissement du capital. En effet son discours de quasi insurrection été télévisée en direct. Par ailleurs son vice président, Pence s’est refusé de se plier à cette manipulation.

Tabac : la cigarette électronique bientôt remboursée !

Tabac : la cigarette électronique bientôt remboursée !

Le gouvernement n’est pas à une contradiction près puisque le ministre a annoncé hier que la cigarette électronique pourrait bientôt être remboursée.

La cigarette électronique pourrait, malgré les doutes sur sa toxicité, finir par être reconnue comme l’un des outils du sevrage tabagique. C’est en tout cas le message du ministre de la Santé, dimanche 28 mai, qui envisage sa prescription et son remboursement par la sécurité sociale.

Ce substitut pourrait bientôt être remboursé, au même titre que les patchs ou les gommes à la nicotine.

La vapoteuse est-elle un bon moyen d’arrêter de fumer ? La question fait débat, notamment au sein du Haut Conseil de la santé publique. Pourtant elle peut être une aide précieuse, si elle est bien utilisée, selon les associations anti-tabac. « Quand on parle de sevrage effectivement, il y a un début, un milieu, une fin, qui peut permettre de sortir définitivement de la nicotine. Mais il faut perdre l’habitude de ce geste pour pouvoir s’arrêter définitivement, et surtout si on veut se sevrer, il ne faut pas être vapo-fumeur, c’est-à-dire fumer et utiliser la cigarette (électronique) en même temps », déclare Loïc Josserand, pneumologue, président de l’Alliance contre le tabac. Le gouvernement envisage aussi d’interdire la vente de cigarettes jetables, prisées des adolescents.

Tabac : la cigarette électronique bientôt remboursée ?

Tabac : la cigarette électronique bientôt remboursée ?

Le gouvernement n’est pas à une contradiction près puisque le ministre a annoncé hier que la cigarette électronique pourrait bientôt être remboursée.

La cigarette électronique pourrait, malgré les doutes sur sa toxicité, finir par être reconnue comme l’un des outils du sevrage tabagique. C’est en tout cas le message du ministre de la Santé, dimanche 28 mai, qui envisage sa prescription et son remboursement par la sécurité sociale.

Ce substitut pourrait bientôt être remboursé, au même titre que les patchs ou les gommes à la nicotine.
La vapoteuse est-elle un bon moyen d’arrêter de fumer ? La question fait débat, notamment au sein du Haut Conseil de la santé publique. Pourtant elle peut être une aide précieuse, si elle est bien utilisée, selon les associations anti-tabac. « Quand on parle de sevrage effectivement, il y a un début, un milieu, une fin, qui peut permettre de sortir définitivement de la nicotine. Mais il faut perdre l’habitude de ce geste pour pouvoir s’arrêter définitivement, et surtout si on veut se sevrer, il ne faut pas être vapo-fumeur, c’est-à-dire fumer et utiliser la cigarette (électronique) en même temps », déclare Loïc Josserand, pneumologue, président de l’Alliance contre le tabac. Le gouvernement envisage aussi d’interdire la vente de cigarettes jetables, prisées des adolescents.

Intelligence artificielle: ChatGPT bientôt sur les smartphones

Intelligence artificielle: ChatGPT bientôt sur les smartphones

La nouvelle application, dont le site web était déjà source d’inquiétude, est à présent disponible sur les iPhone aux Etats-Unis et pourra être utilisée « bientôt » dans d’autres pays.

OpenAI a lancé, jeudi 18 mai, une application mobile pour ChatGPT, son interface d’intelligence artificielle (IA) générative qui enregistre déjà une croissance phénoménale sur le web, et dont les capacités impressionnantes fascinent et inquiètent.

La nouvelle application est disponible sur les iPhone aux Etats-Unis, pour commencer, et doit arriver « bientôt » dans d’autres pays et sur les téléphones portables opérés par Android (Google), selon l’entreprise. Gratuite, elle permet, comme le site web, de discuter avec le chatbot et surtout de lui demander de rédiger des messages, d’expliquer des concepts techniques, de suggérer des idées ou de résumer des notes. OpenAI promet par exemple « d’obtenir des informations précises sans avoir à trier entre les publicités ou des résultats multiples », le modèle actuel des moteurs de recherche. Mais à la première ouverture, l’appli prévient aussi tôt que ChatGPT peut « fournir des informations inexactes sur des personnes, des lieux ou des faits ».

Social-1er-Mai : des drones pour surveiller les manifestants…..Bientôt des rafales et des satellites ?

Social-1er-Mai : des drones pour surveiller les manifestants…..Bientôt des rafales et des satellites ?


Les préfets font actuellement une sorte de concours de la plus grande soumission au pouvoir. Ici ou là ,ils interdisent les manifestations en se fondant sur les lois antiterroristes. D’autres interdisent les porte-voix et même les casseroles. Au stade de France, le pouvoir a interdit sifflets et carton rouges. On envisage maintenant d’utiliser des drones pour surveiller les manifestants. À quand le recours à des rafales et à des satellites.

« Compte-tenu des dégradations, des heurts avec les forces de sécurité intérieure et des sabotages des caméras de vidéoprotection constatés lors de certaines récentes journées nationales d’actions intersyndicales, le préfet de la Gironde a décidé de renforcer la sécurisation du parcours pour garantir le meilleur déroulement possible de cette importante manifestation », justifie la préfecture de Gironde dans un communiqué. « La captation d’images est strictement encadrée et sécurisée et ne peut pas, par exemple, viser l’intérieur des domiciles », précise-t-elle.

Les policiers et les gendarmes sont autorisés, par la loi du 24 janvier 2022 relative à la responsabilité pénale et à la sécurité intérieure, à utiliser des drones avec caméras embarquées, notamment pour la prévention des atteintes à la sécurité des personnes et des biens et pour la sécurité des manifestations.

1er-Mai : des drones pour surveiller les manifestants…..Bientôt des rafales et des satellites ?

1er-Mai : des drones pour surveiller les manifestants…..Bientôt des rafales et des satellites ?


Les préfets font actuellement une sorte de concours de la plus grande soumission au pouvoir. Ici ou là ,ils interdisent les manifestations en se fondant sur les lois antiterroristes. D’autres interdisent les porte-voix et même les casseroles. Au stade de France, le pouvoir a interdit sifflet et carton rouge. On envisage maintenant d’utiliser des drones pour surveiller les manifestants. À quand le recours à des rafales et à des satellites.

« Compte-tenu des dégradations, des heurts avec les forces de sécurité intérieure et des sabotages des caméras de vidéoprotection constatés lors de certaines récentes journées nationales d’actions intersyndicales, le préfet de la Gironde a décidé de renforcer la sécurisation du parcours pour garantir le meilleur déroulement possible de cette importante manifestation », justifie la préfecture de Gironde dans un communiqué. « La captation d’images est strictement encadrée et sécurisée et ne peut pas, par exemple, viser l’intérieur des domiciles », précise-t-elle.

Les policiers et les gendarmes sont autorisés, par la loi du 24 janvier 2022 relative à la responsabilité pénale et à la sécurité intérieure, à utiliser des drones avec caméras embarquées, notamment pour la prévention des atteintes à la sécurité des personnes et des biens et pour la sécurité des manifestations.

ChatGPT : interdit en Italie… Et bientôt en Europe ?

ChatGPT : interdit en Italie… Et bientôt en Europe ?

Les autorités italiennes ont ordonné à OpenAI de ne plus traiter les données personnelles des utilisateurs italiens. Désormais, l’entreprise à 20 jours pour se mettre en conformité, sans quoi elle s’expose à une amende pouvant aller jusqu’à 20 millions d’euros, ou 4% de son chiffre d’affaires annuel global. Inattendu, ce coup de poing sur la table pourrait avoir des conséquences pour tout l’écosystème et sur l’ensemble de l’Europe.

La technologie Chat GPT pose de nombreux problèmes. Comme d’autres applications d’abord elle recueille de nombreuses informations personnelles dont on ne connaît pas l’exploitation. Ce n’est pas non plus un système expert scientifique. Il s’agit plutôt d’une sorte de synthèse des idées du moment assez nettement orientées. Bref qui souffre d’ une absence de caution scientifique. En outre, un outil qui peut se révéler dangereux quand il oriente le comportement d’usagers fragiles psychologiquement. Bref sans doute quand même un progrès technologique mais qui a un besoin urgent de régulation non seulement en Italie mais dans l’union européenne. C’est même tout l’écosystème des outils informatiques qui mérite cette régulation.

Pour l’instant, le blocage ne concerne que l’Italie. Mais les autorités des données européennes convergent souvent sur ce genre de décision, à l’image des efforts de coordination concédés ces dernières années. Contactée par La Tribune, la Cnil (l’autorité française) précise qu’elle n’a pas reçu de plainte et qu’elle n’a pas de procédure similaire en cours. En revanche, elle s’est rapprochée de son homologue italienne afin d’échanger sur les constats qu’elle a faits. L’autorité française s’est dotée en janvier d’une division spécialisée en intelligence artificielle afin d’accompagner la nouvelle vague qui frappe le secteur, et elle prévoit de « clarifier le cadre légal des bases d’apprentissage et des IA génératives dans les prochains mois ».

De plus, si la décision de la GPDP vise nommément ChatGPT, elle ne se limite pas implicitement à l’outil d’OpenAI. « La décision de publier la sanction est un message envoyé à l’ensemble de l’écosystème. Toutes les entreprises doivent se sentir concernées », met en garde Sonia Cissé, avocate associée en droit des technologies au sein du cabinet Linklaters. « Les autorités savent qu’il est extrêmement difficile pour les entreprises d’intelligence artificielle de se conformer à 100% au RGPD », ajoute-t-elle.
Cette décision intervient alors que le texte européen de régulation de l’intelligence artificielle, l’IA Act, est toujours en discussion à Bruxelles.

12345...15



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol