Archive pour le Tag 'BHL )'

« BHL ?, un con (Onfray)

« BHL ?, un con (Onfray)

Il est clair que cette fois Michel Onfray, le philosophe, n’a pas fait dans la dentelle ni dans l’extrême finesse pour qualifier BHL. C’était en réaction à l’intervention de BHL concernant la noyade du petit syrien de trois ans. Il est vrai que l’intervention de BHL à quelque chose d’obscène quand on sait qu’il n’a cessé de recommander de déstabiliser les régimes politiques actuellement en conflit et particulièrement en Libye. Ce sont ces interventions à caractère militaire qui ont permis à l’État islamique d’émerger et de se développer. Mais les recommandations de BHL n’ont pas grand-chose à voir avec la philosophie. BHL est en effet à la philosophie ce que Rachid d’un Dati est à la politique : un mondain  de la jet-set. On peut sur la forme évidemment reprocher à Michel Onfray d’avoir utilisé une réplique d’Audiard un peu grossière et brutale pour autant sur le fond il n’a pas tort.  Quand il parle de Bernard-Henri Lévy, Michel Onfray cite Audiard : « Les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait ». Personne n’est dupe. Audiard est le paravent alibi qui permet de traiter BHL de « con ». Procédé indirect, qui peut éviter l’inconvénient d’une citation directe au tribunal pour injure publique. « Je n’ai fait que citer Audiard monsieur le Président ! » Onfray parait bien connaitre la jurisprudence en la matière. Pourquoi l’injure ? Parce qu’invité de BFMTV, ce jeudi, dans la tranche animée par la toujours impeccable Nathalie Lévy, Michel Onfray a été invité à écouter BHL évoquer les effets politiques engendrés par la découverte de la photographie du corps du petit Aylan, retrouvé mort noyé sur les côtes turques. Qu’a donc pu dire BHL pour se retrouver ainsi injurié, même à l’abri d’une citation d’Audiard ? Une série d’évidences. Que « l’on est sans voix face à cette image ». Que c’est « atroce ». Que « La seule chose que l’on peut espérer c’est que cette image serve d’avertissement, de leçon ». Et « qu’il y a des photos qui ont cette vertu paradoxale de réveiller les opinions, de casser la mécanique froide des chiffres de donner un visage aux statistiques ».  Et Onfray accuse, oui, selon lui, BHL est coupable de la mort d’Aylan. Et pas seulement le philosophe, mais tout le monde, les anciens présidents, les nouveaux présidents, Sarkozy, Hollande, BHL, tous coupables : « Tous ces gens qui ont rendu possible cet enfant mort, et Bernard Henri Levy en fait partie… il est complice… Ces gens-là sont des criminels. Leur politique est criminelle « .

Antisémitisme- « Dumas : de la merde dans un bas de soie » (BHL )

Antisémitisme-  « Dumas : de la merde dans un bas de soie » (BHL )

BHL a trouvé la formule pour le sulfureux  et gâteux Roland Dumas qui a déclaré que Valls était sous influence juive. Cette formule employée par Napoléon à l’égard de Talleyrand convient pour celui qui s’est toujours caractérisé par des paroles et des actes indignes de la république. Sa dernière saillie concernait la certification ( par lui-même alors qu’il était président du conseil constitutionnel) des comptes de campagne de Chirac «  faux mais certifiés pour sauver la république » ! . On attribue une bonne définition de Dumas par  Mitterrand «  pour le droit , j’ai Badinter, pour le tordu, j’ai Dumas ». Effectivement impliqué ( et condamné ) dans des affaires tordues, Dumas persiste et signe avec cette provocation ignoble. Il faut dire que les propos de Dumas ont été largement sollicités par Bourdin, le journaliste de RTL dont le populisme caricatural ne sert pas la cause de la démocratie. Bourdin est un peu au journalisme ce que le FN est à la politique, un provocateur,  un diffuseur de vulgarité  et un défonceur de portes ouvertes qui aime patauger dans les eaux troubles du caniveau.  Certes Valls n’est pas sans défaut, il se nourrit davantage de propos martiaux que d’action pour autant le procès qui lui est fait par Dumas est scandaleux.  Le CSA se saisit de l’affaire. Ce lundi, le Conseil supérieur de l’audiovisuel annonce qu’il « instruit un dossier » sur les propos tenus par Roland Dumas sur Manuel Valls. Dans la matinée, l’ancien ministre des Affaires étrangères avait estimé sur BFM-TV et RMC que le Premier ministre « était probablement » sous influence juive. Le porte-parole du CSA n’a pas précisé ce qui était visé dans cette enquête, à savoir la chaîne où le journaliste qui a eu cet échange controversé, Jean-Jacques Bourdin. Jean-Jacques Bourdin l’a relancé plusieurs fois sur le fait que Manuel Valls était marié avec une juive. « Qu’est ce que vous voulez dire Roland Dumas? », l’a relancé Jean-Jacques Bourdin avant de lui demander: « Il est sous influence juive ?« . Sur Twitter, Jean-Jacques Bourdin s’est défendu. « J’aime mon métier. Faire dire à mes interlocuteurs ce qu’ils pensent vraiment. Recherche de la vérité contre toutes les langues de bois ». Un belle profession de foi, en apparence honorable mais la méthode Bourdin relève davantage du cirque médiatique que du journalisme. A l’évidence Bourdin s’intéresse  peu au fond, c’est d’obtenir la petite scandaleuse qui fera le buzz.  Manuel Valls a dénoncé ces propos qui « ne font pas honneur à la République« , selon lui. « Aucun mot, aucun acte » à caractère antisémite « ne peut être accepté par un responsable politique, associatif (…), l’antisémitisme n’est pas une opinion, ce n’est pas une petite plaisanterie », a dit le Premier ministre devant des élus du Conseil régional d’Ile-de-France Le CSA annonce ce lundi qu’il « instruit un dossier » sur les propos de Roland Dumas. Sur BFM-TV et RMC, l’ancien ministre avait déclaré que Manuel Valls était « probablement » sous influence juive.  Le CSA se saisit de l’affaire. Ce lundi, le Conseil supérieur de l’audiovisuel annonce qu’il « instruit un dossier » sur les propos tenus par Roland Dumas sur Manuel Valls. Dans la matinée, l’ancien ministre des Affaires étrangères avait estimé sur BFM-TV et RMC que le Premier ministre « était probablement » sous influence juive. Le porte-parole du CSA n’a pas précisé ce qui était visé dans cette enquête, à savoir la chaîne où le journaliste qui a eu cet échange controversé, Jean-Jacques Bourdin.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol