Archive pour le Tag 'BFMTV'

SONDAGE BFMTV – PRÉSIDENTIELLE: Zemmour Devant ou derrière Le Pen ?

SONDAGE BFMTV – PRÉSIDENTIELLE: Zemmour Devant ou derrière Le Pen ? 

 

.

Selon les sondages, Zemmour ou  Le Pen occupe l a seconde position derrière Macron. On peut légitimement se demander quelle est la pertinence de sondages qui délimitent la popularité à 1 % près. En général les sondages sont effectués sur un échantillon de 1000 personnes et la marge d’erreur est de l’ordre de 1à 3 %. Délimiter l’influence à 1 % près relève de la manipulation méthodologique. Pas étonnant la plupart des sondages sont demandés par des grands médias qui appartiennent aux financiers qui peuvent avoir intérêt à pousser les feux pour telsou tel candidat, soit pour le soutenir, soit pour l’enfoncer afin d’en favoriser un autre.Ainsi  Elabe pour BFMTV et L’Express avec  SFR estime qu les intentions de vote en faveur du polémiste d’extrême droite diminuent. Ce dernier refuse encore de dire s’il sera candidat à la présidentielle, tout en laissant de moins en moins place au doute.

Cinq hypothèses sont testées au premier tour, en fonction de la personnalité qui représentera Les Républicains lors du scrutin. Ainsi Emmanuel Macron arrive en tête dans toutes les configurations, avec un score allant de 25% à 30% d’intentions de vote. Il récolterait 25% des voix en cas de candidature de Xavier Bertrand, et 30% si la droite était représentée par Éric Ciotti.

Fait notable del’ enquête: Éric Zemmour perd un à deux points selon les configurations, ou reste stable. En cas de candidature de Xavier Bertrand ou Valérie Pécresse, il recueille 14% d’intentions de vote, 13% en cas de candidature de Michel Barnier et 15% en cas de candidature d’Éric Ciotti et Philippe Juvin. Depuis la rentrée, l’hypothèse Zemmour testée dans les sondages marquait une progression continue.

 

Autre enseignement du  sondage Elabe, Marine Le Pen est également en baisse. Si la candidate du Rassemblement national (RN) creuse l’écart avec Éric Zemmour, elle accuse elle aussi une baisse d’un à deux points. Elle recueillerait 17% des intentions de vote au premier tour en cas de candidature de Xavier Bertrand ou Éric Ciotti, et 18% en cas de candidature de Valérie Pécresse, Michel Barnier ou Philippe Juvin.

 

En cas de candidature de Xavier Bertrand, Marine Le Pen obtiendrait là 18% des voix au premier tour, selon cette enquête Odoxa-Saegus. Elle en recueillerait 18,5% dans une configuration avec Valérie Pécresse, et 19% en cas de candidature de Michel Barnier. Emmanuel Macron reste en tête des intentions de vote, avec 25% dans chacune des trois configurations.

 

En l’état actuel, au vu du sondage, le second tour opposerait Emmanuel Macron à Marine Le Pen. Le chef de l’État sortant obtiendrait 58% des voix, contre 42% pour Marine Le Pen, selon noter sondage Elabe. Pour mémoire, en 2017, Emmanuel Macron l’avait emporté avec 66,1% des voix face à Marine Le Pen, qui avait récolté 33,9% des suffrages.

L’hypothèse d’un second tour face à Éric Zemmour est aussi testée. Le président de la République l’emporterait plus largement avec 65 points, contre 35 pour son adversaire.

 

SONDAGE CORONAVIRUS BFMTV – 74% INQUIETS

SONDAGE CORONAVIRUS BFMTV – 74% INQUIETS

 

 Les Français sont désormais 74% à se dire inquiets de la propagation du virus, selon notre nouveau sondage Elabe pour BFMTV publié ce mercredi. Ce niveau est en hausse de 18 points depuis le début de l’été, rompant avec la baisse progressive observée entre la fin du mois du mars et le milieu du mois de juin.

Deux situations du quotidien se démarquent nettement: 74% des Français se disent inquiets à l’idée de prendre les transports en commun et ils sont 70% lorsque l’on évoque une visite à des personnes âgées ou vulnérables. Par ailleurs, ils sont aussi nombreux à craindre de laisser leurs enfants à l’école (60%) et d’aller dans un musée, un salon ou un cinéma (58%).

Alors que l’été touche à sa fin, et que les vacanciers ont été nombreux sur les plages et les terrasses, un Français sur deux assure pourtant être inquiet à l’idée de partir en vacances ou en week-end (50%) ou d’aller au restaurant (47%). Aller faire ses courses (43%), aller au travail (40%) et rendre visite à des amis ou de la famille (39%) sont les situations qui inquiètent le moins les Français dans notre sondage. Cela concerne tout de même 4 personnes sur 10.

SONDAGE emploi BFMTV -: 39% inquiets

SONDAGE emploi  BFMTV -: 39% inquiets  

 

daprès un sondage hebdomadaire réalisé par Elabe pour BFMTV:

, ils sont 86% à se déclarer très inquiets pour la situation économique:

42% des personnes interrogées ont répondu s’inquiéter du niveau de la dette publique.

Quant au fait de travailler plus pour aider la reprise économique du pays, proposition formulée par certaines personnalités, 33% des Français s’y disent favorables, et 67% s’y opposent, dont 37% se disant « très opposés ».

Au niveau individuel, 56% des Français indiquent s’inquiéter pour leur situation financière et 39% des sondés actifs se disent soucieux quant à leur emploi. Il apparaît que les salariés du secteur privé sont davantage en proie à ce sentiment que ceux du secteurs public. Ils sont, selon cette enquête, 58% à s’être déclarés inquiets, contre 42% des sondés du secteur public.

Elabe pour BFMTV – Sondage Elabe pour BFMTV du 27 mai 2020.Sur la situation sanitaire, 67% des personnes interrogées se disent inquiètes de la propagation du Covid-19. Il s’agit d’une baisse de 8

 

40% des sondés ont confiance en l’exécutif pour lutter contre l’épidémie

Concernant l’opinion des Français au sujet de l’exécutif dans la gestion de la crise sanitaire, 40% des personnes interrogées répondent lui faire confiance pour lutter efficacement contre l’épidémie.

Au sujet de l’approvisionnement en masques FFP2 et masques chirurgicaux, seules 17% des personnes interrogées ont jugé que l’exécutif avait bien géré ce point. Au sujet des tests de dépistage, ils sont 22%.

Les Français se révèlent assez partagés sur ces entretiens: 46% des sondés ont répondu positivement à l’affirmation selon laquelle « le président de la République sort de son rôle, en temps de crise il devrait avoir d’autres priorités ». A l’inverse, ils sont 53% à juger Macron « dans son rôle ».

« Mais plus généralement, 57% des Français considèrent qu’Emmanuel Macron cherche avant tout à faire des coups de communication », note Elabe.

 

* Le sondage a été réalisé par Elabe pour BFMTV selon la méthode des quotas, sur un échantillon représentatif de la population française de 1000 personnes âgées de 18 ans et plus. Elles ont été interrogées par internet les 26 et 27 mai 2020.

Audience: nette hausse de BFMTV

Audience: nette hausse  de BFMTV

BFMTV. La chaîne info termine le mois de mars à 4,1 % de parts d’audience, soit le plus haut niveau de son histoire ! Et voilà BFM qui se hisse à la cinquième place des chaînes françaises devant France 5.

Autre performance, la chaîne aujourd’hui dirigée par Marc-Olivier Fogiel s’est même payé le luxe d’être tout simplement la leader du marché samedi en fin d’après-midi lors de l’allocution conjointe d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran. Une nouvelle preuve que lorsque l’actualité est forte, l’ogre BFMTV ne laisse pas grand-chose à ses rivales, même si évidemment LCI, Cnews et franceinfo bénéficient également de l’intense actualité autour du coronavirus.

Et dans ce contexte de confinement généralisé, toutes les chaînes peuvent se réjouir : les Français ont, en mars, quotidiennement passé 4 h 29 devant leur écran. Là encore, un record.

Sondage BFMTV – Mélenchon trop théâtral

Sondage BFMTV – Mélenchon trop théâtral

 

 

La théâtralisation excessive du procès considéré comme politique de Mélenchon ne passe pas réellement dans l’opinion. Il est vrai que les insoumis -et Mélenchon en particulier dont le domicile a été perquisitionné- ont subi un sort particulier de la part du parquet et de la police. Des actions sans doute pas sans arrière-pensée politique. Pour autant, Mélenchon a sans doute sur-réagi et est tombé dans le piège d’une théâtralisation qui a du mal à convaincre. Certes l’opinion publique reconnaît à Mélenchon des qualités mais lui reproche son autoritarisme et son sectarisme. Ainsi 61% des sondés ont dit leur désaccord quant à la nature politique de la procédure tandis qu’ils étaient 39% à l’approuver. Parmi ses partisans au premier tour de la présidentielle 2017, ils sont 78% à parler d’un procès politique.

L’institut Elabe a aussi voulu tracer les contours du portrait de Jean-Luc Mélenchon dressé par les Français. Son image semble s’améliorer légèrement, elle qui avait durement souffert de sa véhémence face aux policiers. Elle reste cependant problématique sous plusieurs coutures. Ainsi, il est décrit comme « autoritaire » par 76% des sondés, en baisse de deux points par rapport à la mesure prélevée par le même organisme d’enquête le 24 octobre 2018, une semaine après la perquisition. 72% des Français lui attribuent l’adjectif « arrogant ». S’il suscite encore « l’inquiétude » de 57% des Français, cette statistique décroche tout de même de cinq points. Dans le même temps, 58% des personnes sollicitées reconnaissent son « dynamisme », en progression d’un point. Une majorité de Français évoquent aussi son « courage », un mieux de cinq points. 46% de nos compatriotes estiment qu’il « veut changer les choses », un bénéfice de trois points.

37% des Français posent qu’il a « de bonnes idées pour la France ». 36% notent sa « sincérité », 33% sa « proximité » et sa « sympathie » (un gain de six points sur ce trait). L’étoffe du parlementaire paraît abîmée sur trois chapitres très politiques. En effet, ils ne sont que 26%, en baisse d’un point, à le juger capable de « rassembler les Français », et 23% valident sa « présidentialité », après un bond de trois points. Enfin, ils sont parmi les sympathisants de gauche Mélenchon a 16%, est devancé par Bernard Cazeneuve, nanti d’un taux de 19%, et Ségolène Royal, avec 17%. Il fait en revanche jeu égal avec Benoît Hamon, et supplante Martine Aubry (15%), Yannick Jadot, avec seulement 13%, ou encore François Ruffin, pointé à 12%.

Elabe. -

Échantillon de 1002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Interrogation par Internet les 17 et 18 septembre.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol