Archive pour le Tag 'Bezos'

Jeff Bezos, un fonds de charité de 2 milliards pour masquer l’exploitation et le pillage

Jeff Bezos un fonds de charité de 2 milliards pour masquer l’exploitation et le pillage

C’est la grande mode pour les plus grandes fortunes mondiales créer un fonds de charité pour tenter de faire excuser l’exploitation des ressources et des hommes et faire oublier leurs détournements fiscaux. Jeff Bezos, le patron d’Amazon, qui augmente sa fortune de plus de 250 millions par jour depuis le début de l’année a décidé lui aussi de faire dans la philanthropie publicitaire en créant un fonds de charité de 2 milliards. Une goutte d’eau évidemment pour celui qui possède déjà une fortune de 170 milliards. Le  sénateur Sanders a réagi avec virulence dénoncée cette hypocrisie en dénonçant les conditions de travail et le montant des salaires qui sont pratiqués chez Amazon. «Jeff Bezos est la personne la plus riche de la planète. M. Bezos continue à verser à des milliers d’employés Amazon des salaires qui sont si bas qu’ils doivent recevoir des aides alimentaire, médicale ou au logement pour survivre», a-t-il récemment déclaré. Cette mode de la philanthropie exhibitionniste qui touche les États-Unis mais aussi de nombreux autre pays y comprit la France ne doit pas faire oublier que souvent ces fortunes sont réalisées à partir de l’exploitation de salariés qui touchent quelques euros par jour en Asie par exemple aussi sur le pillage de ressources, des producteurs réels et un détournement fiscal massif.

Bezos récompensé en Allemagne : pour ses bas salaires ?

Bezos récompensé en Allemagne : pour ses bas salaires ?

 

 

Il faut quand même être gonflé pour récompenser Jeef Bezos, patron d’Amazon, qui d’une part colonise l’économie européenne, d’autre part est aussi le champion des bas salaires, en moyenne autour de 700 euros. Il faut dire que le patron Amazon possède aussi l’un des journaux les plus influents en Allemagne !   »Nous avons un problème international, nous avons un patron qui veut dans le monde entier américaniser les conditions de travail. Cela signifie un retour (aux conditions du travail) du XIXe siècle », a dénoncé Frank Bsirske, le dirigeant de Verdi, principal syndicat allemand des services, lors du rassemblement devant le siège du puissant groupe de presse allemand Axel Springer. C’est une « provocation » de la part d’Axel Springer de lui remettre ce prix, a-t-il encore estimé. Munis de sifflets, de tambours et de pancartes proclamant « Make Amazon pay » (« Faites payer Amazon »), les salariés – entre 750 et 800 selon Verdi- ont bruyamment manifesté alors que le dirigeant du géant américain, Jeff Bezos, l’homme le plus riche du monde, devait recevoir le Prix 2018 Axel Springer. Cette récompense est décernée à des personnalités qui font montre d’innovation par le groupe qui détient notamment le quotidien le plus lu en Allemagne, Bild. Les manifestants sont venus de six sites du groupe en Allemagne, selon le syndicat des services allemand Verdi, ainsi que de Pologne et d’Italie où la grogne parmi les salariés qui dénoncent leurs conditions de travail ne cesse de monter.La dirigeante du Parti social-démocrate (SPD, partenaire de coalition d’Angela Merkel), Andreas Nahles, a jugé que M. Bezos « ne méritait aucun prix » en raison notamment des mauvaises conditions de travail sur les sites du groupe en Allemagne. Le syndicat français CFDT a fait savoir que ce rassemblement berlinois visait notamment à « dénoncer les pratiques hors-la-loi et les conditions de travail désastreuses » des salariés du groupe.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol