Archive pour le Tag 'Benzema'

Racisme foot : 93 % condamnent Benzema

Racisme foot : 93 % condamnent Benzema

 

 

Un sondage qui sans doute va largement contribuer à mettre un terme définitif à la carrière internationale de Benzema au sein de l’équipe de France. Dans deux dérapages très récents Benzema avait en effet laissé entendre que sa non sélection été due à l’influence raciste sur Didier Deschamps. Une déclaration sans doute encouragée  par celle de l’inénarrable Cantona toujours prêt à se précipiter dans l’outrance pour exister médiatiquement. L’introduction de la dimension communautarisme dans l’équipe de France de foot a choqué beaucoup de Français. Une posture par ailleurs complètement contre productive qui ne peut que renforcer les clivages entre les communautés. Sans doute sans s’en rendre compte Benzema, Cantona et autres ont servi la soupe au racisme. Pas forcément étonnant tellement leur niveau culturel est proche du degré zéro. Comme la plupart des autres professionnels du foot pas très bien équipé pour s’immiscer dans des débats de nature sociétale et philosophique. Dans un sondage Odoxa publié vendredi soir pour iTélé et Paris Match, 93% des personnes interrogées donnent tort à Karim Benzema, pour qui Didier Deschamps a « cédé à une partie raciste de la France » en ne le sélectionnant pas. Lâché par ses anciens camarades après sa dernière interview dans Marca, tancé par les responsables politiques, l’attaquant français n’a pas davantage le soutien de l’opinion. Dans une enquête Odoxa pour Paris Match et l’émission CQFD sur iTélé, 93% des personnes interrogées expriment leur désaccord avec lui. Ce dernier a en effet vu en Didier Deschamps, qui ne l’a pas sélectionné pour l’Euro, un homme qui a « cédé à une partie raciste de la France« . Dans le détail, il n’y a guère de différence dans ce constat en fonction des convictions politiques : seulement 10% des sympathisants de gauche approuvent la déclaration du footballeur, contre 6% pour les sympathisants de droite. Il faut dire que les sondages n’ont jamais été trop favorables à Karim Benzema. Début avril, dans une précédente enquête Odoxa cette fois pour l’Equipe, 73% des Français étaient contre sa sélection chez les Bleus. Début décembre, ils étaient 82% à en croire l’institut Elabe… Par ailleurs, le sondage Odoxa pour Paris Match et iTélé indique que deux tiers des personnes interrogées craignent que l’Euro soit gâché par les mouvements sociaux. Sans surprise, ils sont plus nombreux à penser ainsi à droite (70%) qu’à gauche (57%).

Racisme Euro foot 2016 Benzema : Jamel Debbouze rétropédale !

Racisme Euro foot 2016 Benzema : Jamel Debbouze rétropédale !

 

Le comédien et humoriste Jamel Debbouze n’est pas fou, il s’est bien rendu compte que sa plaidoirie communautarisme pour expliquer la mise à l’écart de Benzema était à la fois bien peu pertinente et inappropriée. D’une certaine manière il rétro pédale, en tout cas tente de relativiser ses propos. Des propos qui venaient après ceux complètement irresponsables de Cantona qui en quelque sorte avait traité  Didier Deschamps de raciste. Un Cantona bien mal équipé intellectuellement pour s’aventurer sur des terrains sociétaux et philosophiques. Pas vraiment une exception car la plupart des joueurs professionnels de foot sont à peu près incultes (même s’il existe de brillantes exceptions). Témoin notamment leur prestation lors  des conférences de presse de l’équipe de France où ils peinent à prononcer une seule phrase à peu près correcte. Du coup ce niveau culturel leur enlève toute légitimité pour tenter un exercice d’analyse de l’évolution sociétale de la France. Debouzze est donc revenu au micro de RTL sur ses déclarations dans France Football qui avaient créé une grosses polémique concernant l’équipe de France et le choix de ne pas prendre Karim Benzema et Hatem Ben Arfa pour l’Euro 2016. « Karim Benzema, et par extension Hatem Ben Arfa, payent la situation sociale de la France d’aujourd’hui », avait estimé l’humoriste engagé. Des propos dont il regrette aujourd’hui la proportion prise par la suite. Invité de Stéphane Berne dans À la bonne heure depuis le festival Marrakech du rire, Jamel Debbouze a voulu calmer la tempête.  « Je ne m’attendais pas à ce que ça prenne autant de proportion« , a confié le comédien. « Je suis un citoyen avant d’être un comique et j’ai livré un sentiment, je n’aurais jamais cru que ça prenne autant de place. J’en suis désolé« , regrette-t-il. Désormais il veut dissiper le malentendu et inciter à être derrière les Bleus de Didier Deschamps.  »On a un Euro à gagner, c’est important », rappelle-t-il. Il explique que désormais il ne faut « pas les perturber avec nos conneries. Je voudrais juste en profiter pour dire à Didier Deschamps que je suis avec eux« , transmet Jamel Debbouze.

 

(Avec RTL)

Euro 2016 : « pression raciste » (Benzema), des propos inacceptables

Euro 2016 : « pression raciste » (Benzema), des propos inacceptables

 

 

Nouveau dérapage inacceptable de la part de Benzema qui reproche au sélectionneur de l’équipe de France de foot d’avoir cédé à des pressions racistes. Dans un entretien avec un journal espagnol, l’attaquant du Real Madrid relie son éviction de la compétition européenne à ses origines et au score du Front national aux dernières élections. Un amalgame tout à fait condamnable quand on sait que l’équipe de France est composée environ pour moitié de joueurs d’origine étrangère. D’une certaine manière Benzema reprend bêtement l’argumentation fantaisiste d’Eric Cantona. Des joueurs de foot qui comme la plupart de leurs collègues ne ce caractérisent  pas par une grande finesse d’analyse et une grande intelligence et qui tombent e d’autant plus facilement dans une provocation idiote. Avec de telles déclarations il est clair que Benzema se ferme des définitivement les portes de l’équipe de France. Il serait utile de conseiller à la plupart des joueurs de foot, Benzema et les autres, de s’imposer le silence compte tenu de l’indigence voire de l’idiotie de leurs propos. L’utilisation de l’argutie communautariste ne renforce pas la pertinence de l’attaque contre Didier Deschamps d’abord parce que cet argumentaire est totalement illégitime ensuite parce qu’il introduit une problématique raciste plus générale non fondée dans un sport où les joueurs d’origine étrangère sont légion y compris dans l’équipe de France. Karim Benzema, très déçu de son éviction de l’équipe de France pour l’Euro 2016, s’en prend à son tour à Didier Deschamps. Dans un entretien au quotidien sportif espagnol Marca, l’avant-centre fournit les mêmes hypothèses qu’Éric Cantona qui a accusé Didier Deschamps de racisme, quant à sa non-sélection chez les Bleus pour la compétition européenne de football : « Deschamps a cédé sous la pression d’une partie raciste de la France« , déclare-t-il à Marca dans une interview publiée ce mercredi.  « Il faut savoir qu’en France le parti d’extrême droite est arrivé au deuxième tour des dernières élections », poursuit l’attaquant du Real Madrid. Mais je ne sais pas si c’est une décision individuelle de Didier, car je m’entends bien avec lui, et avec le président. Je m’entends bien avec tout le monde. » Même si le joueur mis en examen dans l’affaire de « chantage à la sextape », se dit « tranquille » et « concentré » sur le Real Madrid, il ne cache pas sa déception. « La France va se rendre compte qu’elle a été injuste avec moi. J’ai déjà subi le contrecoup de la Coupe du monde 2010, mais l’Euro, c’est encore plus dur. C’est l’une des plus grandes déceptions que j’ai eues, sans aucun doute.

(Avec RTL)

Benzema viré de l’équipe de France, tant mieux !

Benzema viré de l’équipe de France, tant mieux !

 

en dépit des circonvolutions verbales de Noël le Graët,  Benzema est bien viré de l’équipe de France. Plus de 80 % des Français s’étaient prononcés pour cette exclusion. Une nouvelle fois Noël le Graët a adopté la posture du faux-cul pour annoncer cette sanction et  en même temps pour défendre Benzema. Une posture habituelle pour Noël le Graët qui de la même manière avait pris  la défense de Blatter  à la FIFA pour ensuite retourner sa veste. On peut regretter la tolérance coupable que manifeste la fédération française de football à l’égard du comportement de certains joueurs qui pourtant devraient être exemplaires puisqu’il représente la France. Un seul exemple,  l’incapacité des joueurs à chanter l’hymne national contrairement à leurs collègues d’autres sports, du rugby notamment. Cette attitude est intolérable. On se demande quand la fédération se décidera à donner des cours de chant et en même temps de civisme à ces jeunes joueurs certes talentueux mais complètement immatures. Certes il y a quelques brillantes exceptions mais globalement ces stars du foot ne brillent  guère par leur intelligence et leur maturité. Il faut espérer que Benzema à l’entourage douteux et au comportement sulfureux ne reviendra jamais en équipe de France. En raison de son comportement mais aussi il faut bien le dire de ces piètres résultats avec le maillot des Bleus. En effet si Benzema est performant au Real il en va tout autrement en équipe de France. Un reproche d’ailleurs être fait à d’autres joueurs. D’après France Info Karim Benzema n’est donc plus sélectionnable en équipe de France ; cela  tant que sa situation judiciaire n’aura pas évolué favorablement, a annoncé jeudi le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët. Mis en examen dans l’enquête sur un chantage présumé aux dépens de Mathieu Valbuena, l’attaquant du Real Madrid a affirmé ne pas être coupable et dit espérer un dénouement heureux.   »Je respecte la décision et ai confiance en notre président Noël Le Graët », a-t-il réagi sur son compte Twitter. Cette affaire « est compliquée parce qu’elle n’est pas aboutie, elle est en cours d’instruction, elle n’est pas nette, elle n’est pas tout à fait claire », a dit Noël Le Graët lors d’une conférence de presse. Cependant, au vu des éléments révélés par la presse, « aujourd’hui, Benzema n’est plus sélectionnable », a-t-il ajouté. Evoquant les prochains matchs de l’équipe de France, en mars, et l’Euro 2016, en juin et juillet, le président de la FFF a ajouté : « il ne sera pas sélectionnable au mois de mars, en juin, juillet, si la situation n’évolue pas ». « Je laisse une porte d’espoir pour effectivement que ce dossier – gonflé – puisse éventuellement retrouver un équilibre normal », a poursuivi Noël Le Graët, toujours aussi faux-cul.

Benzema : 82% des Français ne veulent plus le voir en équipe de France

Benzema :  82% des Français ne veulent plus le  voir en équipe de France  

Selon un sondage exclusif réalisé par l’institut Elabe, sur un échantillon de 924 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, 82 % de nos concitoyens ne veulent plus voir l’attaquant du Real Madrid en équipe de France. L’étude a été menée sur internet les 1er et 2 décembre. Avant les explications de Benzema, diffusées mercredi soir au 20h de TF1, sur sa mise en examen dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena. Les personnes interrogées avaient quatre choix pour répondre à la question : « Selon vous, Karim Benzema peut-il encore être sélectionné en équipe de France de football ? ». La moitié d’entre-elles (50%) a répondu « Non, pas du tout ». 35% ont répondu « Non, pas vraiment ». Ce qui porte à 82% le pourcentage de Français hostiles au retour du natif de Lyon chez les Bleus. Parmi les personnes favorables à son come-back, 14% ont répondu « Oui, plutôt » et seulement 4% ont répondu « Oui, tout à fait ». Ce qui porte à 18% le pourcentage de gens qui souhaitent voir Benzema retrouver la sélection.  Karim Benzema est un enfant de Lyon. Il y a grandi et débuté sa carrière professionnelle. Mais sa région natale ne le soutient pas forcément pour autant. Pour les besoins de notre sondage, le territoire français a été découpé en quatre parties (Nord-est, Nord-ouest, Sud-ouest, Sud-est). Et la région Rhône-Alpes a donc été placée dans la zone Sud-est. Une zone où 82% des sondés ne veulent plus voir Benzema en équipe de France. A l’image de la moyenne nationale.

 

Sextape: Benzema s’enfonce

Sextape: Benzema s’enfonce

 

De toute évidence l’interview de Benzema sur TF1 n’aura guère contribué à donner du crédit à son innocence. Il aurait sans doute mieux fait de se taire. Que faut-il en effet retenir de ces propos. D’abord qu’il a bien informé Valbuena du chantage, ensuite et surtout qu’il s’est  bien proposé  comme intermédiaire entre Valbuena et les voyous qui réclamaient 100 000 €. Certes il n’y a pas lieu de soupçonner Benzema d’avoir tenté de s’enrichir dans cette affaire. Mais pourquoi être intermédiaire ? Est-il concevable qu’il puisse y avoir médiation entre une victime et des maîtres chanteurs ? Des maîtres chanteurs en relation avec des crapules amis de Benzema. La seule médiation possible dans ce type d’affaires passe par la justice. Benzema parle d’acharnement pourtant avec cette affaire et ses comportements borderline sa présence en équipe de France paraît de plus en plus douteuse. Pour tout dire cette affaire de fric foot chantage est révélatrice de la personnalité de certains footballeurs, certes talentueux, mais au comportement indigne pour représenter la France. L’attaquant français du Real Madrid a cependant dénoncé sur TF1 l’acharnement dont il est selon lui victime dans l’affaire du chantage à la sextape, exercé sur son coéquipier Mathieu Valbuena. C’était la première fois que Karim Benzema prenait publiquement la parole. Il affirme que ça n’a rien à voir avec un chantage et ne regrette que quelques moqueries dans une conversation privée.  Comme Karim Benzema doit trouver loin le temps où le Premier ministre volait au secours de Michel Platini accusé dans l’affaire de la Fifa. Pour l’attaquant des Bleus et du Real Madrid, Manuel Valls n’aura eu que quelques mots tranchants mettant en doute la pertinence de sa place en équipe de France : « C’est de l’acharnement. On m’accuse, on me traîne dans la boue dans tous les sens comme si j’étais un criminel, ce sont des choses horribles« , répond-il. Immobile sur une chaise peu confortable durant toute l’interview diffusée dans le 20h de TF1, il répond d’une voix égale aux questions, élevant à peine le ton pour se disculper dans l’affaire d’un chantage présumé autour d’une sextape visant Mathieu Valbuena. Et il répète qu’il ne s’agissait pas d’un chantage : « Ca me rend fou. Je n’ai pas besoin de gagner de l’argent. Et quand je rends un service, je ne demande rien en échange« . Et il explique avoir simplement voulu prévenir Mathieu Valbuena qu’il avait entendu des rumeurs sur la circulation d’une vidéo le concernant. C’est alors qu’il lui a proposé les services d’un ami qui pouvait l’aider. Mais selon Karim Benzema, il n’a jamais été question d’argent. Le contenu des écoutes téléphoniques dans lesquelles il se moque de Valbuena avec l’ami en question est son seul regret dans cette affaire. Il estime avoir plaisanté « sur des choses graves« .  »Je regrette d’avoir pris ça à la rigolade avec mon ami (Karim Zenati, ami d’enfance de Benzema écroué dans cette affaire). Je m’en excuse auprès de lui (Valbuena) et de sa famille. » Karim Benzema a été mis en examen pour complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs.

Valbuena – Benzema : une affaire de crétin

Valbuena – Benzema : une affaire de crétin

L’affaire Valbuena Bennera doit être resituée dans le contexte général du foot fric ; fric qui inonde de manière scandaleuse des footballeurs certes de talent mais complètement crétin. La faute au système de formation des joueurs et des centres de jeunes qui négligent complètement l’enseignement général pour ne privilégier que la technique footballistique. Dès lors  il ne faut pas s’étonner que la plupart des footballeurs professionnels soit complètement incultes et même que certains adoptent des comportements plus que limite. Et de ce point de vue Benzema est loin d’être exemplaire. Dans l’affaire en cause, Valbuena n’a rien à se reprocher, certes ce n’est pas une lumière mais sa conduite est exemplaire tant sur le terrain (y compris en équipe de France) qu’en dehors. Malheureusement il est vraisemblable qu’il sera sanctionné en étant écarté de l’équipe de France. Comme d’ailleurs Benzema ;  ce qui serait justifié par ses différents comportements borderline. Le footballeur Mathieu Valbuena se dit donc déçu de l’attitude de son coéquipier de l’équipe de France Karim Benzema dans une affaire de chantage présumé le visant, ajoutant que ce dernier l’a « indirectement » invité à payer les maîtres-chanteurs. Dans un entretien à Reuters, l’avocat de l’attaquant des Bleus souligne que « la déception n’est pas un délit » et estime que le dossier est « faussé » depuis la publication d’extraits d’une conversation entre son client et un ami d’enfance.  D’après ces extraits, « tronqués », selon sa défense, Karim Benzema aurait tenté de convaincre Mathieu Valbuena de négocier avec ses maîtres-chanteurs présumés. Ces derniers auraient été en possession d’une vidéo intime embarrassante pour Mathieu Valbuena et les enquêteurs tentent de déterminer le rôle éventuel de Karim Benzema dans une tentative d’extorsion de fonds.

Benzema mis en examen dans l’affaire Valbuena

Benzema mis en examen dans l’affaire Valbuena

Encore un mauvais coup pour limage du fric-foot. En fait la banale histoire de ces footballeurs trop payés, trop gâtés souvent incultes et sans aucun repère. Benzema qui set déjà signalé par plusieurs écarts de conduite publics,  pris cette fois dans une sombre affaire de chantage à l’encontre de Valbuena; quand on porte le maillot de l’équipe de France, qu’on représente la France, tout cela n’est pas brillant. A quoi fallait-il s’attendre ? La Plupart des joueurs de l’équipe de France ne veulent même pas chanter la Marseillaise (ou ne la connaissent pas !); Ignorance, désinvolture et  conduite borderline se côtoient. Même les entraineurs, anciens grand footballeurs ont bien du mal à construire une phrase à peu près correcte. Celui de l’équipe de France comme celui du PSG, comme d’autres à part des « bon, bah voilà». Tout cela est évidemment pitoyable, pathétique auusi ; normal pourtant car rémunérer des joueurs 1million par mois, parfois davantage ne rend pas forcément intelligent et exemplaire. Il ya en tout cas une urgence : embaucher un professeur de chant pour apprendre les bleus du foot  à chanter la Marseillaise, en même temps leur permettre de s’imprégner un peu des valeurs républicaines que portent les paroles. Tous ne sont pas à mettre dans le même sac, il y a des exceptions, des joueurs pros exemplaires mais qui confirment la règle. L’attaquant des Bleus Karim Benzema a donc été mis en examen jeudi dans une affaire de chantage présumé aux dépens de son coéquipier Mathieu Valbuena et placé sous contrôle judiciaire, ce qui complique son statut dans l’équipe de France de football. Le joueur du Real Madrid, âgé de 27 ans, encourt cinq ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende. Il a été mis en examen « des chefs de complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un délit puni d’au moins cinq ans d’emprisonnement », précise le procureur de Versailles dans un communiqué. Karim Benzema avait été placé en garde à vue mercredi matin. Il a été placé sous contrôle judiciaire « avec l’interdiction d’entrer en contact de quelque façon que ce soit » avec Mathieu Valbuena « et les autres mis en examen », indique le parquet. Un proche de Karim Benzema, qui avait été placé en garde à vue à Lyon lundi, a également été mis en examen dans la soirée pour tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs et placé en détention provisoire, a annoncé le procureur de Versailles.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol