Archive pour le Tag 'Belloubet'

Belloubet, la ministre de la justice a menti sur son patrimoine

Belloubet, la ministre de la justice a menti sur son patrimoine

 

À juste titre la ministre de la justice s’est fait allumer par Mélenchon à propos de ses mensonges concernant sa déclaration de patrimoine. Un oubli qu’elle a reconnu pour une «maison de 184 mètres carrés dans l’Aveyron» et «deux appartements à Paris de 61 et 32 mètres carrés». Belloubet détient des parts de ces trois biens pour une valeur totale de 336.000 euros. Une valeur évidemment à vérifier car la plupart des ministres comme d’habitude ont sous-évalué leurs biens

La ministre n’avait pas mentionné ces parts dans une première déclaration déposée le 21 juin 2017 après son entrée au gouvernement. Mais ils apparaissent ensuite dans celle du 1er décembre 2017.

 

Interrogée au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, elle a admis avoir «oublié de mentionner» plusieurs biens dans la première déclaration. «J’ai effectué une rectification et la HATVP a considéré que les choses s’en arrêtaient là», a-t-elle ajouté. «Ces biens là n’étaient pas sous le même régime que les autres, je les ai omis», a-t-elle expliqué, en précisant qu’elle avait déclaré ces biens dans des déclarations de patrimoine antérieures. «Il n’y avait donc aucune intention de fraude, ce qu’a reconnu la Haute autorité», a-t-elle ajouté.

Autorité indépendante créée après le scandale Cahuzac, la Haute autorité contrôle notamment le patrimoine des parlementaires et des ministres et peut saisir la justice si elle décèle une intention frauduleuse. Comme on le sait,  cette  Haute autorité, comme les autres comités de même nature, composée  de chapeau à plumes à bien entendu tendance à montrer une certaine complaisance à l’égard du pouvoir en place

 

Belloubet enfonce Collomb

Belloubet enfonce  Collomb 

 

 

Sans doute pour sauver sa place,  la ministre de la justice enfonce Gérard Collomb. Il faut dire que Nicole Belloubet  n’a pas spécialement brillé dans la gestion de son portefeuille. Du coup, elle a régulièrement tenté de compenser son insuffisance par un surplus de courtisanerie à l’égard de Macron. Par exemple,  dans l’affaire Ben alla, elle n’a pas hésité à intervenir pour critiquer les commissions parlementaires mises en place à cet effet. C’est sûrement le genre de ministre que Macron apprécie, pas très compétent, maladroit mais servile à souhait.  A quelques heures du remaniement, la ministre de la Justice Nicole Belloubet réagit dans le JDD à la démission la semaine dernière de Gérard Collomb du gouvernement. « J’ai le sentiment qu’il s’est trouvé pris dans un piège qu’il s’était lui-même tendu. À partir du moment où il a annoncé son départ, le regard des autres a changé. Aujourd’hui, lorsqu’on est ministre, on ne peut pas dire : « Je vais partir, je vais faire ça dans deux ou trois ans. » À partir du moment où il s’est exprimé, son départ était inéluctable », explique-t-il. En faite une analyse aussi alambiquée que celles concernant l’intervention du pouvoir dans la nomination du procureur de Paris qui aura notamment à juger de plusieurs affaires concernant l’entourage de Macron.  La ministre défend également le processus de nomination du procureur de Paris: « Je vous le dis très clairement, il n’y a ni évaluation, ni prise en compte de critères politiques dans ce genre de décision. Les convictions politiques des candidats à ce type de fonction n’entrent pas en ligne de compte. [...] Il est évident, compte tenu de la sensibilité et de l’importance d’une telle fonction, qu’il y a un dialogue permanent entre le Président, le Premier ministre et moi. »




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol